Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 4468

1 Le merredi 4 avril 2007

2 [Audience publique]

3 [L'accusé est introduit dans le prétoire]

4 --- L'audience est ouverte à 9 heures 02.

5 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Nous allons reprendre l'audition

6 d'un témoin en vidéoconférence.

7 Monsieur Sachdeva.

8 M. SACHDEVA : [interprétation] Bonjour, Monsieur le Président. Bonjour,

9 Messieurs les Juges.

10 Avant d'entendre le témoin suivant, puis-je préciser quelque chose au

11 niveau du compte rendu d'hier ?

12 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Oui.

13 M. SACHDEVA : [interprétation] Hier, M. le Juge Harhoff m'a posé une

14 question eu égard à la direction du tir en entendant Mme Gotovac, le témoin

15 d'hier en fin d'audience. J'ai dit à la Chambre hier que cela provenait du

16 sud-ouest et que l'origine du tir était Lukavica. En réalité, cela

17 provenait du sud-est, et le témoin qui va être entendu aujourd'hui va

18 confirmer cela puisque c'est quelqu'un qui a fait partie de l'équipe

19 d'enquêteurs, qui a travaillé et qui a mené son enquête eu égard à cet

20 incident.

21 Je voulais simplement préciser ceci.

22 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Demandez au témoin de faire la

23 déclaration solennelle.

24 Mme EDGERTON : [interprétation] Messieurs les Juges, le deuxième

25 témoin que nous allons entendre aujourd'hui ne sera pas disponible avant

26 midi, d'après ce qu'on m'a dit. L'Unité des Victimes et des Témoins ne

27 pourra pas lancer l'audition avant cette date-là parce que c'est quelqu'un

28 qui avait des obligations qu'elle était obligée de respecter.

Page 4469

1 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Fort bien.

2 Veuillez demander au témoin de faire la déclaration solennelle.

3 LE TÉMOIN : [interprétation] Je déclare solennellement que je dirai la

4 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

5 LE TÉMOIN : ALIJA HOLJAN [Assermenté]

6 [Le témoin répond par l'interprète]

7 [Le témoin dépose par vidéoconférence]

8 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Veuillez poursuivre, Madame

9 Edgerton.

10 Interrogatoire principal par Mme Edgerton :

11 Q. [interprétation] Bonjour, Monsieur Holjan. Est-ce que vous m'entendez ?

12 R. Oui. Oui, nous vous entendons.

13 Q. Fort bien. Je souhaite vous poser quelques questions. Vous avez donné

14 plusieurs déclarations sur ce qui s'est passé le jour où on vous a tiré

15 dessus et ensuite quelques détails supplémentaires concernant cette

16 journée-là. Est-ce que vous me comprenez ?

17 R. Oui. Oui, nous comprenons.

18 Q. Monsieur Holjan, en premier lieu, avez-vous eu l'occasion de lire les

19 trois déclarations que vous avez données le jour où on vous a tiré dessus;

20 une que vous avez donnée aux autorités de Bosnie-Herzégovine en 1985, une

21 que vous donnée au Tribunal en 1995 et la dernière déclaration que vous

22 avez faite et remise au Tribunal le 25 avril 2006 ?

23 R. Oui.

24 Q. Je vais vous poser une question à propos de ces trois déclarations. Je

25 constate qu'au niveau des première et deuxième déclarations, celles qui

26 datent de 1995 et 1996, vous dites que vous étiez assis du côté droit du

27 tram lorsqu'on vous a tiré dessus. Mais dans la dernière déclaration, celle

28 qui date de 2006, vous dites que vous étiez assis dans la partie gauche du

Page 4470

1 tram lorsqu'on vous a tiré dessus.

2 R. Je me suis un petit peu trompé. J'ai inversé les côtés.

3 Q. Est-ce que vous pourriez préciser cela pour nous aujourd'hui ? De quel

4 côté exactement étiez-vous dans le tram lorsqu'on vous a tiré dessus ? Est-

5 ce que c'était du côté droit ou du côté gauche ?

6 R. Nous étions du côté droit dans le tram, près de la porte, près de la

7 porte de sortie du tram.

8 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Est-ce que vous étiez debout ou

9 assis ?

10 Mme EDGERTON : [interprétation]

11 Q. Est-ce que vous étiez debout ou assis, Monsieur Holjan ? Vous en

12 souvenez-vous ?

13 R. Nous étions assis. Nous étions assis à droite dans le tram, à côté de

14 la porte de sortie, et c'est à cet endroit-là que nous avons été touchés

15 par le conflit armé.

16 Q. Merci. Hormis ce que nous venons d'évoquer, avez-vous d'autres

17 modifications que vous souhaitez apporter à votre déclaration ?

18 R. Non. Je n'ai rien à ajouter ou à corriger.

19 Q. Merci beaucoup.

20 Mme EDGERTON : [interprétation] Messieurs les Juges, si vous me le

21 permettez, je souhaite verser la déclaration en bosniaque de M. Holjan, qui

22 est le numéro 03074 sur la liste 65 ter, les documents 03073 et 03072 comme

23 pièces, s'il vous plaît. Il s'agit du document qui se trouve sur la liste

24 65 ter.

25 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Nous acceptons le versement. Ces

26 documents sont admis.

27 M. LE GREFFIER : [interprétation] Messieurs les Juges, 03074 sera la pièce

28 P524, 03073 sera le P525, et 03072 le P526.

Page 4471

1 Mme EDGERTON : [interprétation]

2 Q. Monsieur Holjan, étant donné que toutes les déclarations précédentes

3 que vous avez données, y compris les précisions que vous venez de faire,

4 ont été versées au dossier de façon à ce que les Juges de la Chambre

5 puissent les examiner, j'ai une autre question à vous poser par rapport à

6 cette journée où on vous a tiré dessus.

7 Vous souvenez-vous si oui ou non vous avez vu ou entendu ou étiez au

8 courant d'une quelconque activité militaire au moment et à l'endroit où on

9 vous a tiré dessus ?

10 R. Il n'y a avait pas d'activités militaires à cet endroit-là. Ils

11 tenaient l'intersection des routes. Ce n'étaient que des civils. Il n'y

12 avait pas de militaires. Il n'y avait que des civils.

13 Q. Merci beaucoup, Monsieur Holjan. Ce sont les seules questions que je

14 vais vous poser, et le conseil du général Milosevic va vous poser quelques

15 questions.

16 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Maître Isailovic, c'est à vous.

17 Mme ISAILOVIC : Merci, Monsieur le Président.

18 Contre-interrogatoire par Mme Isailovic :

19 Q. Bonjour, Monsieur le Témoin. Je suis Me Branislava Isailovic, avocat au

20 barreau de Paris, et je représente devant cette Chambre les intérêts de

21 l'accusé, le général Dragomir Milosevic. Comme Mme le Procureur vient de

22 vous dire, je vais vous poser quelques questions concernant les

23 déclarations que vous avez données à la police bosniaque et aussi au bureau

24 du Procureur.

25 Tout d'abord, Monsieur le Témoin, vous venez de rectifier un détail dans

26 votre déclaration du 25 avril 2006. Vous vous souvenez de cela ?

27 R. Oui.

28 Q. Est-ce que vous pourriez nous expliquer pourquoi le 25 avril 2006, vous

Page 4472

1 avez indiqué le côté gauche du tramway en tant que le côté du tram où vous

2 étiez assis ce jour-là ?

3 R. Je l'ai corrigé.

4 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] La question que vous pose le conseil

5 de la Défense est comme suit : le conseil vous demande d'expliquer pourquoi

6 la première fois vous avez indiqué que vous étiez assis du côté assis du

7 côté gauche du tram.

8 LE TÉMOIN : [interprétation] Je me suis trompé. Je me suis trompé.

9 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Pourriez-vous me dire à quel moment

10 pour la première fois vous vous êtes rendu compte que vous aviez commis une

11 erreur ?

12 LE TÉMOIN : [interprétation] Je ne me souviens pas du jour où j'ai fait

13 cette erreur.

14 Mme ISAILOVIC :

15 Q. En effet, Monsieur le Témoin, vous étiez interrogé deux fois. Deux fois

16 le 14 avril 1995, vous avez indiqué le côté droit du tramway, comme

17 aujourd'hui, d'ailleurs, et le 22 février 1996, vous avez indiqué aussi le

18 côté droit, comme aujourd'hui. Seulement en 2006, en perspective de ce

19 procès, vous avez indiqué le côté gauche.

20 Ma question est : est-ce que quelqu'un du bureau du Procureur qui a

21 mené cet entretien avec vous vous a suggéré ce côté ou pas, côté gauche du

22 tramway ?

23 R. Non.

24 Q. Maintenant, Monsieur le Témoin, est-ce que vous pouvez nous indiquer

25 quel côté de tramway était tourné vers le côté que vous désignez comme

26 origine du tir dans vos déclarations ? Parce que vous vous souvenez que

27 vous dites dans votre déclaration que les tirs provenaient de Grbavica.

28 Quel côté du tramway était tourné vers Grbavica, s'il vous plaît ?

Page 4473

1 R. Le tramway allait de Marindvor en direction de Novo Sarajevo. C'est là

2 que se trouve mon entreprise.

3 Q. Quel côté du tramway était tourné vers Grbavica, que vous indiquez

4 comme origine du tir ?

5 R. Le côté gauche.

6 Q. Monsieur le Témoin, vous parlez aussi dans votre déclaration du 25

7 avril 2006 des choses que vous n'abordez pas dans votre déclaration de

8 1996, à savoir dans le paragraphe 12, et c'est le document P526, la

9 déclaration du témoin du 25 avril 2006. Paragraphe 12, c'est la page 3 de

10 la version anglaise, et également page 3, version B/C/S.

11 Monsieur le Témoin, est-ce que vous avez lu ce paragraphe ?

12 R. Je ne sais pas précisément où se trouvait la ligne de conflit par

13 rapport au côté où provenaient les tirs. Cela se trouvait peut-être à 1 000

14 mètres sur les collines.

15 Q. Monsieur le Témoin, saviez-vous, à l'époque des faits, à l'époque de

16 cet incident, où se trouvait exactement la ligne de confrontation ?

17 R. Je n'ai pas dit où se trouvait la ligne de confrontation à l'époque

18 lorsque ce qui est arrivé nous est arrivé à nous dans le tram.

19 Q. J'ai cru comprendre, Monsieur le Témoin, que pour votre travail vous

20 étiez obligé quand même de vous déplacer pas mal dans la ville, n'est-ce

21 pas ?

22 R. Cela faisait partie de mon métier. Je devais être en ville tout le

23 temps.

24 Q. Monsieur le Témoin, est-ce que vous vous souveniez à l'époque qu'il y

25 avait une frontière qu'il ne fallait pas traverser à l'époque ?

26 R. A ce moment-là, il n'y avait pas de frontières que l'on ne pouvait pas

27 passer parce qu'il fallait passer de Bascarsija à Cengic Vila sans cesse,

28 et nous devions faire notre travail.

Page 4474

1 Q. Quand on parle de ce quartier de Grbavica, est-ce que vous vous êtes

2 déplacé souvent à Grbavica pendant la guerre ?

3 R. Je ne suis pas allé à Grbavica du tout pendant toute la durée de la

4 guerre, de l'autre côté de la Miljacka. Nous, nous restions à Cengic Vila

5 ou Novo Sarajevo, de ce côté-ci de la Miljacka. Nous restions de ce côté-

6 ci.

7 Q. Qu'est-ce que la rivière Miljacka représentait à cette époque pour vous

8 dans le sens du positionnement des deux armées ?

9 R. Je ne sais pas ce que représentait la Miljacka à ce moment-là. Les deux

10 armées avaient leur propre frontière, mais nous qui étions en bas, nous ne

11 savions rien à ce sujet.

12 Q. Monsieur le Témoin, vous parlez dans le paragraphe 13 dans votre

13 déclaration qu'on aborde actuellement, du 25 avril 2006, des installations

14 militaires, plus précisément de l'absence des installations militaires dans

15 le secteur où le tram a été touché. Est-ce que vous pouvez voir cela, s'il

16 vous plaît ?

17 R. A proximité de la scène où nous avons été attaqués par des tirs

18 embusqués, il n'y avait absolument pas d'installations militaires.

19 Q. Monsieur le Témoin, qu'est-ce que représente pour vous une installation

20 militaire ? Qu'est-ce que cela signifie pour vous ?

21 R. Nous pensons qu'il n'y avait pas de soldats à cet endroit-là. S'il y

22 avait eu des installations militaires, ce serait arrivé à cause de cette

23 armée-là, mais cela n'était pas le cas.

24 Q. Quand vous dites l'objectif militaire, alors vous pensez aux soldats,

25 n'est-ce pas ?

26 R. Oui.

27 Q. Vous nous dites là que lors de vos déplacements dans la ville, vous

28 n'avez vu dans le secteur des soldats de l'ABiH; est-ce que c'est bien

Page 4475

1 cela ?

2 R. Oui, par la force des choses. Nous n'avions rien compris eu égard à la

3 présence de ces soldats. Nous avions beaucoup de travail. Nous devions

4 mener à bien ce qu'on nous avait demandé de faire. Nous devions accomplir

5 nos tâches.

6 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Madame Edgerton.

7 Mme EDGERTON : [interprétation] Messieurs les Juges, écoutez, je ne soulève

8 aucune objection, mais je me demande, eu égard à la question posée, à la

9 page 8, ligne 8, "lorsque nous devions nous déplacer dans la ville et dans

10 ce quartier", vous avez vu des soldats de l'ABiH. Je me demande si elle

11 pouvait peut-être préciser sa question, parce que d'après moi, cette

12 question s'est un petit peu écartée de l'endroit dans lequel l'attaque a eu

13 lieu. Peut-être que ceci pourrait être utile pour tout un chacun et

14 permettre de comprendre la situation, à savoir exactement quel endroit elle

15 souhaite évoquer ici.

16 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Quel est le quartier précisément

17 auquel vous faites référence ici, Maître Isailovic ?

18 Mme ISAILOVIC : Tout d'abord, Monsieur le Président, cela devient vraiment

19 une tâche très difficile pour moi. Effectivement, je n'ai pas dit "saw",

20 mais j'ai dit "didn't see". J'ai dit : vous n'avez pas vu des soldats,

21 n'est-ce pas ? Si vous voulez, j'ai deux mains et deux yeux, donc cela me

22 dépasse un petit peu parce qu'il faut que j'aie un il tout le temps sur le

23 transcript. Ma question était, je peux la répéter, parce que le témoin a

24 dit qu'il n'a pas vu.

25 Je lui ai dit : "Lors de vos déplacements, vous n'avez jamais vu des

26 soldats de l'ABiH, n'est-ce pas ?"

27 C'était ma question en français. Je vois et peut-être aussi en B/C/S,

28 c'était : vous avez vu, parce qu'il a dit dans la déclaration qu'il n'a pas

Page 4476

1 vu.

2 M. LE JUGE ROBINSON : [aucune interprétation]

3 Mme ISAILOVIC : Peut-être que le témoin pourra répondre alors à cette

4 question. Je peux la répéter correctement.

5 Q. Vous dites dans votre déclaration que vous n'avez jamais vu dans ce

6 secteur de Marindvor des soldats de l'ABiH ?

7 R. Non.

8 Q. Vous confirmez que vous ne les avez pas vus ?

9 R. [aucune interprétation]

10 Mme EDGERTON : [interprétation] Messieurs les Juges, dans sa déclaration,

11 au paragraphe 13, le témoin dit qu'il n'y avait absolument pas

12 d'installations militaires à proximité de la scène de l'endroit où nous

13 avons été attaqués. On ne parle pas précisément de soldats.

14 Mme ISAILOVIC : Monsieur le Président, avant ma question qu'est-ce qu'il

15 comprend par "installations militaires", le témoin a répondu "les soldats".

16 C'est dans le transcript, j'espère.

17 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Oui, tout à fait, veuillez

18 poursuivre.

19 Mme ISAILOVIC :

20 Q. Monsieur le Témoin, est-ce qu'aujourd'hui, à l'aide d'une photo, vous

21 pourriez nous donner la position, d'après vos souvenirs, du tramway au

22 moment de l'impact ? Parce que j'ai préparé une photo, mais tout d'abord

23 j'aurais aimé vous poser cette question. Est-ce que vos souvenirs sont bons

24 pour qu'on vous montre cette photo ?

25 R. Le tramway était près de l'école technique lorsque cet incident a eu

26 lieu à Marindvor.

27 Q. Alors, il me semble qu'on pourrait vous montrer cette photo.

28 Mme ISAILOVIC : Vous allez voir, c'est 65 ter 2914. C'est sur la liste de

Page 4477

1 la Défense, pièce 1D. On va la montrer ici. Je demande à Mme la Greffière à

2 Sarajevo de vous la montrer, s'il vous plaît.

3 LE TÉMOIN : [aucune interprétation]

4 M. LE JUGE MINDUA : Je ne vois rien ici, je ne vois pas le tram.

5 Mme ISAILOVIC : Oui, Monsieur le Juge, cela va arriver sur les écrans.

6 Je viens d'entendre que le témoin ne voit rien, ne peut voir rien. De

7 toute façon, j'ai voulu lui poser la question en utilisant par exemple le

8 bâtiment, la tour. On est dans l'impossibilité de faire quoi que ce soit

9 avec la photo.

10 Q. Monsieur le Témoin, est-ce que c'est bien le quartier, Monsieur le

11 Témoin, est-ce que vous arrivez à vous repérer sur cette photo ?

12 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Trouver quoi, se repérer pour

13 trouver quoi ?

14 Mme ISAILOVIC : Trouver les rails déjà et le secteur où l'incident s'est

15 produit. Peut-être à l'aide de la caméra qui est à Sarajevo, il pourrait

16 nous montrer.

17 LE TÉMOIN : [interprétation] Je ne peux pas me repérer sur cette carte.

18 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Très bien.

19 Il ne peut pas vous aider, visiblement, avec cette photographie.

20 Mme ISAILOVIC :

21 Q. Monsieur le Témoin, vous parlez dans votre déclaration qui est devenue

22 P525 - c'est votre déclaration du 22 février 1996, page 2, c'est le

23 troisième paragraphe et c'est la phrase au milieu - vous parlez d'une femme

24 qui a été blessée grièvement. Vous avez entendu parler à l'hôpital qu'elle

25 était décédée. Est-ce que vous voyez cela ?

26 R. Oui, oui, il faut que je le lise. Pendant qu'on était dans la rue, j'ai

27 vu une femme blessée, une femme blessée a été transportée avec moi à bord

28 d'une voiture à l'hôpital. Elle a été grièvement blessée à la jambe. Les

Page 4478

1 gens ont essayé de mettre des attelles en métal pour essayer d'immobiliser

2 sa jambe. J'ai entendu qu'elle est décédée à l'hôpital. Je pense que cinq

3 personnes ont été blessées. Avant que nous soyons descendus du tram, je

4 n'ai rien vu. Dans le tram, il y avait la panique et la cohue parce qu'on

5 tirait violemment sur nous. J'ai eu peur et j'ai pensé que personne d'entre

6 nous n'allait survivre.

7 Q. Monsieur le Témoin, qui vous a dit que cette femme est décédée à

8 l'hôpital ?

9 R. Les passagers qui étaient avec nous qui ont été transportés aux

10 urgences.

11 Q. Mais vous n'avez pas vu après, vous n'avez pas eu de confirmation de la

12 mort de cette femme. C'étaient des rumeurs ?

13 R. Oui.

14 Q. La dernière chose que je voudrais voir avec vous, c'est votre première

15 déclaration après le fait du 14 avril 1995, voire un mois et quelques jours

16 après l'incident. C'est la pièce qui est devenue P524, 65 ter 3074. Vous

17 n'êtes pas obligé de lire à haute voix, donc juste je vais vous poser une

18 question. Après, si vous ne vous souvenez pas, vous pouvez regarder.

19 Vous dites là effectivement que vous étiez assis côté droit dans le

20 tramway, qu'il y avait beaucoup de monde, et vous parlez de la rafale, des

21 tirs en rafale que vous avez entendus. Est-ce que vous pouvez vous

22 expliquer plus là-dessus, s'il vous plaît ?

23 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Monsieur le Témoin, avez-vous

24 entendu la question ? Pouvez-vous nous expliquer ou dire quoi que ce soit à

25 propos de ces rafales, des tirs que vous avez entendus ?

26 LE TÉMOIN : [interprétation] Je ne sais pas quoi vous dire de plus. Il y

27 avait de rafales, il y avait des gens blessés. Ensuite, on a sauvé ceux qui

28 ont été blessés et ils sont partis chez eux. C'est tout ce que je peux vous

Page 4479

1 dire.

2 Mme ISAILOVIC :

3 Q. Monsieur le Témoin, à la lecture de votre déclaration, et peut-être

4 c'est consigné comme cela et pour cela je vous pose cette question, vous

5 avez entendu les tirs en rafale et vous dites du côté gauche du tramway.

6 Après, après cela, vous dites : les balles ont commencé à toucher le

7 tramway.

8 Ma question est la suivante, très, très précise. Est-ce que vous avez

9 entendu avant, avant d'entendre les balles toucher le tram, les tirs en

10 rafales ?

11 R. Nous n'avons pas entendu cela avant. Au moment où les balles ont

12 commencé à frapper le tram, c'est à ce moment-là qu'on a entendu les

13 balles, et nous nous sommes allongés dans le tram pour s'abriter des

14 balles. Tout le monde ne pouvait pas être sauvé, il y en avait qui ont été

15 touchés.

16 Q. Vous êtes sûr de la direction, donc les balles venaient exclusivement

17 du côté gauche du tramway ?

18 R. Oui.

19 Q. Merci, Monsieur le Témoin.

20 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Merci.

21 Madame Edgerton avez-vous des questions supplémentaires ?

22 Mme EDGERTON : [interprétation] Oui, quelques questions très courtes.

23 Nouvel interrogatoire par Mme Edgerton :

24 Q. [interprétation] Monsieur Holjan, j'ai quelques questions à vous poser

25 à propos des réponses que vous avez données au conseil du général

26 Milosevic.

27 Monsieur Holjan, juste avant que le tramway soit atteint. Est-ce que vous

28 vous souvenez si vous avez vu des chars dans les environs ?

Page 4480

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14 Page intercalée pour assurer léquivalence de pagination des

15 versions anglaise et française

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 4481

1 R. Ces chars se trouvaient au carrefour, près de l'institut de l'hygiène.

2 Les chars étaient de couleur blanche, qui appartiennent aux Nations Unies

3 et qui protégeaient les passants au moment où ils traversaient d'un côté à

4 l'autre de la rue.

5 Mme EDGERTON : [interprétation] Je n'ai plus de questions à poser.

6 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Merci, Madame Edgerton.

7 Monsieur le Témoin, ceci met fin à votre déposition. Merci d'être venu

8 déposer. Vous pouvez maintenant rentrer chez vous.

9 [Fin de la déposition du témoin par vidéoconférence]

10 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Nous allons donc maintenant avoir

11 une pause qui nous est imposée. Je comprends bien vos difficultés pour

12 citer les témoins et les faire comparaître, mais je tiens quand même à vous

13 demander de faire de votre mieux pour être le plus efficaces possible au

14 niveau des présentations.

15 Mme EDGERTON : [interprétation] J'ai compris.

16 M. WHITING : [interprétation] Nous avons quelques minutes ? J'ai un petit

17 point à soulever.

18 Je tiens à informer les Juges de la Chambre que nous n'avons

19 absolument pas oublié la demande d'essayer de rechercher le capitaine Idriz

20 au Kenya. Nous sommes sur sa piste. Je parle presque tous les jours à

21 l'ambassade du Kenya, ici à La Haye. J'espérais obtenir des informations

22 hier; malheureusement je ne les ai pas eues, mais peut-être aujourd'hui. En

23 tout cas, d'ici la fin de la semaine, je pourrai vous présenter un rapport

24 complet de tous les efforts que nous avons mis en uvre et des résultats

25 que nous avons obtenus jusqu'à présent.

26 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Merci.

27 Nous allons maintenant lever la séance. Mais soyons clairs, nous sommes

28 maintenant pieds et poings liés devant l'Accusation, si j'ai bien compris.

Page 4482

1 Nous sommes censés reprendre à midi; c'est cela ? Allez-vous nous tenir au

2 courant pour que nous sachions si le témoin est bel et bien présent à midi

3 pour la vidéoconférence ou avant ou après ?

4 Mme EDGERTON : [interprétation] Pour être sûrs, nous voulons bien sûr vous

5 prévenir exactement de l'heure à laquelle le témoin sera prêt. Je vous en

6 ferai part dès que j'aurai cette information, bien sûr, pour être le plus

7 efficace possible.

8 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Très bien.

9 Nous allons donc lever la séance jusqu'à ce que le témoin soit là.

10 --- La pause est prise à 9 heures 44.

11 --- L'audience est reprise à 12 heures 01.

12 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Madame Edgerton, qui est notre

13 prochain témoin, s'il vous plaît ?

14 Mme EDGERTON : [interprétation] Il s'agit de la personne que nous avons à

15 l'écran qui fait l'objet de mesures de protection, pseudonyme, distorsion

16 des traits du visage.

17 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Très bien. C'est bien cette personne

18 que nous voyons ?

19 [La Chambre de première instance et le Greffier se concertent]

20 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Le témoin devrait faire sa

21 déclaration solennelle.

22 LE TÉMOIN : [interprétation] Je déclare solennellement que je dirai la

23 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

24 LE TÉMOIN : TÉMOIN W-32 [Assermentée]

25 [Le témoin répond par l'interprète]

26 [Le témoin dépose par vidéoconférence]

27 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Très bien. Madame Edgerton,

28 vous avez la parole.

Page 4483

1 Interrogatoire principal par Mme Edgerton :

2 Q. [interprétation] Bonjour, Témoin. Pouvez-vous m'entendre ?

3 R. Oui.

4 Q. Je vais demander à la greffière qui est à côté de vous de vous montrer

5 un document. Sur ce document, je pense que vous allez voir votre nom et

6 votre pseudonyme, donc W-32, celui qui vient de vous être attribué.

7 R. Oui.

8 Mme EDGERTON : [interprétation] Messieurs les Juges, j'ai la même feuille

9 de pseudonyme que je vais montrer aux personnes dans le prétoire.

10 Q. Témoin, avez-vous vu ce papier ?

11 R. Oui.

12 Q. Le nom sur ce document est-il bien vos nom et prénom ?

13 R. Oui.

14 Q. Merci.

15 Mme EDGERTON : [interprétation] Pourrions-nous avoir ces documents sous pli

16 scellé avec une cote ?

17 M. LE GREFFIER : [interprétation] Ce sera dont le P527 sous pli scellé.

18 Mme EDGERTON : [interprétation]

19 Q. J'aimerais vous demander si lorsque vous êtes arrivée ici, vous avez eu

20 le temps de relire vos deux déclarations préalables; celle que vous avez

21 faite aux autorités locales et celle que vous avez faite au bureau du

22 Procureur.

23 R. Oui.

24 Q. Ayant lu ces déclarations, avez-vous des modifications à y apporter ?

25 R. Non.

26 Q. Si je devais vous poser les mêmes questions que celles que les

27 enquêteurs vous ont posées en 1995 et en 1996 [comme interprété], est-ce

28 que vous répondriez de la même façon que ce qui est consigné dans ces

Page 4484

1 déclarations ?

2 R. Oui, les réponses seraient les mêmes.

3 Mme EDGERTON : [interprétation] Très bien. Le document 03060 de la liste 65

4 ter ainsi que le 03069 [comme interprété] peuvent-ils être versés au

5 dossier sous pli scellé, s'il vous plaît ?

6 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Oui.

7 M. LE GREFFIER : [interprétation] La pièce 03060 recevra la cote P528 sous

8 pli scellé et la pièce P03069 [comme interprété] recevra la cote P529, sous

9 pli scellé aussi.

10 Mme EDGERTON : [interprétation] Merci.

11 Q. J'ai maintenant quelques questions à vous poser, Témoin, afin de

12 clarifier certains des points que vous avez mentionnés dans votre

13 déclaration. (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 Q. Est-ce une partie de Dobrinja ?

19 R. Oui.

20 Q. Très bien. Dans votre déclaration de 1996, vous avez dit que votre

21 maison, à l'époque, était extrêmement proche de la ligne de confrontation

22 et que vous aviez tout le temps peur à la fois des tireurs embusqués et des

23 pilonnages. Est-ce la raison pour laquelle vous avez déménagé ?

24 R. Oui.

25 Q. Pourriez-vous nous dire pourquoi vous aviez décidé de revenir chez vous

26 le jour où on vous a tiré dessus ?

27 R. Ces jours-là, je déménageais. Je n'ai pas pris toutes mes affaires et

28 je suis rentrée pour prendre encore quelques affaires.

Page 4485

1 Q. Quel chemin empruntiez-vous normalement pour revenir dans votre

2 ancienne maison ?

3 R. Je me déplaçais dans des caves.

4 Q. Où exactement ?

5 Avez-vous entendu ma question, Témoin ? Pourriez-vous nous dire pourquoi

6 vous passiez par des caves pour vous rendre dans votre ancienne résidence ?

7 R. Parce qu'on tirait sur les entrées d'immeubles, et c'est pour cela

8 qu'on est allé dans des caves pour se déplacer d'un immeuble à l'autre pour

9 ne pas utiliser d'entrée d'immeuble.

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 Q. Pourquoi avez-vous utilisé l'entrée principale plutôt que de passer par

14 ces caves ?

15 R. Parce qu'il faisait calme; il n'y avait pas de tirs.

16 Q. Pouvez-vous nous dire quel temps il faisait le jour où on vous a tiré

17 dessus ?

18 R. Il faisait chaud. Il faisait beau.

19 Q. Y avait-il des nuages, ou est-ce que le ciel était sans nuages et

20 bleu ?

21 R. Si je me souviens bien, il faisait beau. Il y avait du soleil. Je

22 portais des vêtements légers. Il y avait du soleil.

23 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Madame Edgerton, j'aimerais savoir

24 exactement comment on pouvait passer par des caves pour se rendre où que ce

25 soit ? S'agit-il de caves dans des bâtiments ? Parce qu'il me semble qu'une

26 cave, normalement, c'est juste dans une maison particulière. Peut-être le

27 témoin peut-elle nous expliquer.

28 Mme EDGERTON : [interprétation]

Page 4486

1 Q. Avez-vous entendu la question du Juge Robinson ?

2 R. Il s'agissait d'un appartement dans un immeuble, et non pas d'une

3 maison. Dans tous les immeubles, il y avait une entrée qui menait dans la

4 cave.

5 Q. Ces caves étaient-elle reliées les unes aux autres ?

6 R. Non.

7 Q. Pourriez-vous nous expliquer exactement comment vous pouviez vous

8 déplacer d'une cave à l'autre ?

9 R. Toutes les entrées avaient leur propre cave. Derrière tous les

10 immeubles, il y avait une entrée pour aller à la cave, et après, en passant

11 par la cave, je montais à l'étage.

12 Mme EDGERTON : [interprétation] Ceci rend-il les choses un peu plus

13 claires, Monsieur le Président ?

14 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Oui.

15 Mme EDGERTON : [interprétation]

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 Q. Dites-nous si tout va bien, si vous avez besoin d'une pause. Nous

24 n'avons plus beaucoup de questions à vous poser.

25 Quand vous êtes arrivée à la porte d'entrée de votre résidence, est-ce que

26 vous vous souvenez s'il y avait d'autres civils qui se tenaient aux

27 alentours ?

28 R. Oui. Il y avait une femme et il y avait un gardien qui nous avertissait

Page 4487

1 de ne pas nous déplacer par là.

2 Q. Pourquoi cet homme disait-il qu'il ne fallait pas emprunter ce chemin ?

3 Pouvez-vous nous dire exactement ce qu'il disait ?

4 R. Il était debout là-bas pour empêcher les gens d'aller dans l'autre

5 quartier parce qu'il y avait des tirs de tireurs embusqués et il

6 avertissait les gens qui ne savaient pas qu'il y avait des tirs de tireurs

7 embusqués dans ce quartier. Il leur disait de ne pas emprunter ce chemin.

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 Q. Je vous remercie, Témoin. Je n'ai plus de questions. Maintenant, le

Page 4488

1 conseil du général Milosevic va vous poser des questions.

2 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Madame Isailovic, c'est à vous.

3 Mme ISAILOVIC : Merci, Monsieur le Président.

4 Tout d'abord, concernant cette vidéo, il m'intéresse si on va la voir parce

5 qu'elle fait partie d'une vidéo qu'on va proposer, il me semble, à la fin

6 en tant que moyen de preuve. Justement, personnellement, je vais m'opposer

7 à ce versement si on n'a pas visionné la vidéo avec le témoin, si je n'ai

8 pas eu la possibilité d'examiner, de contre-interroger le témoin là-dessus

9 aussi si besoin est.

10 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Je ne comprends pas, parce que vous

11 n'avez pas fait de demande à ce propos, à propos de la vidéo, donc à quoi

12 allez-vous faire opposition ?

13 Mme ISAILOVIC : Cette vidéo fait partie d'une pièce qui, à ce que j'ai

14 compris, va être versée au dossier à la fin, donc une fois visionnées

15 toutes les vidéos. Jusqu'à maintenant, on a visionné les vidéos avec le

16 témoin, donc la Défense a eu la possibilité de contre-interroger sur le

17 contenu de ces vidéos.

18 Là, il me semble que les vidéos sont sur la liste, mais on ne va pas

19 les visionner. Au cas où je n'ai pas possibilité de contre-examiner,

20 contre-interroger, je préviens mes confrères, donc l'Accusation, qu'après

21 la Défense va s'opposer à cette partie de la vidéo une fois proposée pour

22 être versée au dossier. Il me semble qu'il faut quand même visionner cette

23 vidéo.

24 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Mais oui, cette objection,

25 oui, je tiens à entendre l'opposition. Mais le --

26 Mme EDGERTON : [interprétation] Je n'ai pas l'intention de verser la vidéo

27 par le biais de ce témoin-ci, mais par le biais de l'enquêteur Hogan qui va

28 plus tard témoigner. C'est par son biais que je compte verser la vidéo.

Page 4489

1 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Oui, mais la vidéo devrait peut-être

2 être montrée maintenant, quand même, dans l'intérêt de tous. L'accusé peut

3 sans doute être très intéressé. Il veut sans doute voir cette vidéo pour

4 pouvoir poser des questions.

5 Mme EDGERTON : [interprétation] Nous pouvons la montrer ici dans le

6 prétoire, mais il nous faudra communiquer avec Sarajevo quand même pour

7 savoir si eux aussi peuvent la montrer en même temps sur le logiciel, le

8 logiciel disponible à Sarajevo. Nous l'avons ici, nous pouvons l'avoir, si

9 tant est que la décision est dans ce sens.

10 M. LE JUGE MINDUA : Je pense que l'avocat de la Défense a raison de

11 demander qu'on voie la vidéo ensemble, parce que ceci rejoint ma

12 préoccupation d'hier. Je pense, lorsque je disais que non seulement

13 l'Accusation doit établir la réalité de l'incident des tirs, des blessures

14 de la victime, mais aussi de l'origine des tirs.

15 Cela, je crois que c'est la vidéo qui va nous permettre de visionner

16 les lieux et les circonstances de l'incident.

17 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Madame Edgerton, nous voulons la

18 voir, nous devons la voir. Pouvons-nous la voir tout de suite ? Nous allons

19 nous arrêter à 13 heures 15 pour aider une autre Chambre de première

20 instance qui a besoin du prétoire.

21 Mme EDGERTON : [interprétation] Oui, Monsieur le Juge, elle est prête. Nous

22 pouvons la montrer tout de suite dans ce prétoire, mais il faut encore que

23 M. le Greffier sache à peu près comment on va pouvoir montrer aussi cette

24 vidéo à Sarajevo en même temps.

25 [La Chambre de première instance se concerte]

26 [La Chambre de première instance et le Juriste se concertent]

27 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] On me dit que la vidéo est déjà

28 versée au dossier.

Page 4490

1 Je demande à nouveau aux juristes s'il s'agit bien de cette vidéo-ci

2 et de cet incident dans la vidéo.

3 [La Chambre de première instance et le Juriste se concertent]

4 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Madame Edgerton, cette vidéo

5 est-elle bel et bien versée au dossier, oui ou non ?

6 Mme EDGERTON : [interprétation] Ce clip, ce passage de la vidéo en tant que

7 tel n'a pas encore été versé. La totalité de la vidéo a déjà été versée,

8 certes.

9 Mme ISAILOVIC : Monsieur le Président, peut-être puis-je être utile, parce

10 qu'on a déjà discuté de cette question parce qu'on a visionné plusieurs

11 vidéos, disons, vidéos de cette compilation. On nous a dit à cet instant

12 qu'on attend la fin de la présentation de tous les témoins englobés dans

13 cette vidéo pour demander le versement de la totalité, si je ne m'abuse.

14 Peut-être que c'est une piste pour le Procureur de vérifier ce qui en

15 était.

16 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Pouvons-nous en revenir de toute

17 façon au point à l'ordre du jour ? Je ne suis pas technicien, certes, mais

18 j'aimerais savoir si le témoin à Sarajevo peut voir la vidéo ou non.

19 M. LE GREFFIER : [interprétation] Monsieur le Président, je pense que le

20 clip, ce passage n'a pas encore été versé. Il y a différents passages de

21 cette vidéo qui ont déjà été versés, mais pas celui-ci.

22 Ensuite, quant à savoir si le témoin à Sarajevo peut voir la vidéo,

23 je pense que c'est possible, mais il faudrait peut-être quand même que nous

24 fassions un petit essai.

25 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Allons-y. Faisons cet essai, et

26 qu'il soit rapide.

27 [Diffusion de la cassette vidéo]

28 L'INTERPRÈTE : [voix sur voix] "J'aimerais que vous nous disiez exactement

Page 4491

1 où vous étiez quand on vous a tiré dessus.

2 "Pourriez-vous être -- la même position --"

3 [Fin de la diffusion de la cassette vidéo]

4 Mme EDGERTON : [interprétation] Est-ce que c'est diffusé, Monsieur le

5 Greffier ?

6 M. LE GREFFIER : [interprétation] Oui, malheureusement, ceci vient d'être

7 diffusé. Il va donc falloir expurger ce passage.

8 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Oui, on vient de procéder à une

9 expurgation. Tout d'abord, à Sarajevo, est-ce que l'on peut voir cette

10 vidéo, oui ou non ?

11 Mme EDGERTON : [interprétation] Nous pouvons peut-être passer à huis clos

12 partiel et montrer la vidéo à ce moment-là.

13 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Très bien, très bien, cette fois-ci,

14 il ne faut plus se tromper. Nous allons passer à huis clos partiel.

15 M. LE GREFFIER : [interprétation] Nous sommes à huis clos partiel.

16 [Audience à huis clos partiel]

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 4492

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 [Audience publique]

26 M. LE JUGE HARHOFF : [interprétation] Bonjour témoin.

27 Je souhaite que vous aidiez la Chambre de première instance en ceci.

28 Pourriez-vous nous expliquer exactement quel est l'endroit d'où provenait

Page 4493

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14 Page intercalée pour assurer léquivalence de pagination des

15 versions anglaise et française

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 4494

1 le tir, d'après vous ? Lorsque dans la vidéo, vous avez indiqué quelle

2 était la provenance du coup, ce que j'ai vu, c'est un bâtiment blanc de

3 deux à trois étages qui se trouvait de l'autre côté de la rue. Ma question

4 est celle-ci : s'agit-il de l'endroit ou du bâtiment d'où provenaient les

5 tirs, d'après vous ? Est-ce que les tirs provenaient d'un endroit qui était

6 en deçà de cet endroit-là ? Les tirs venaient donc de plus loin ?

7 LE TÉMOIN : [interprétation] Ces balles sont arrivées d'un endroit qui

8 était plus loin, mais ils tiraient entre la maison et les immeubles. Il y

9 avait les maisons près de l'aéroport, et c'est de ces maisons-là qu'on

10 tirait dans la direction des immeubles.

11 M. LE JUGE HARHOFF : [interprétation] Merci.

12 Témoin, je ne sais pas si nous souhaitons revoir cette séquence, mais

13 Témoin, avez-vous une idée approximative de la distance qu'il y a par

14 rapport à ces maisons et l'endroit où vous étiez à l'époque ?

15 LE TÉMOIN : [interprétation] Je ne peux pas, parce que je ne me suis

16 pas rendue là-bas. Approximativement, peut-être 100 mètres, mais je ne suis

17 pas sûre.

18 M. LE JUGE HARHOFF : [interprétation] Merci beaucoup, Témoin.

19 Mme EDGERTON : [interprétation] Est-ce que je peux maintenant demander le

20 versement au dossier de cette séquence vidéo sous pli scellé, s'il vous

21 plaît ?

22 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Oui.

23 M. LE GREFFIER : [interprétation] Ce sera la pièce P530 sous pli scellé.

24 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Maître Isailovic, c'est à vous.

25 Mme ISAILOVIC : Monsieur le Président.

26 Contre-interrogatoire par Mme Isailovic :

27 Q. Bonjour, Madame le Témoin. Je suis Me Branislava Isailovic, avocat au

28 barreau de Paris. Je défends devant cette Chambre l'accusé M. le Général

Page 4495

1 Dragomir Milosevic.

2 Comme Mme le Procureur vous a déjà dit, je vais vous poser quelques

3 questions concernant vos dires d'aujourd'hui et le contenu de vos

4 déclarations.

5 Tout d'abord, la première question concernant cette vidéo. Madame le

6 Témoin, il me semblait que vous vous trouviez ensemble avec M.

7 l'Investigateur du Procureur devant la porte d'un garage, n'est-ce pas ?

8 R. Oui.

9 Q. Qu'est-ce que ce garage représente dans ce bâtiment ? Est-ce que par le

10 garage vous entriez au bâtiment ?

11 R. Oui, je passais à côté du garage pour entrer le bâtiment.

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 4496

1 (expurgé)

2 Q. Concernant ces lignes de confrontation dont vous parliez, et on va

3 revenir là-dessus dans votre déclaration, elles se trouvaient où par

4 rapport aux maisons qu'on voit en face de votre bâtiment ?

5 R. Je ne sais pas. C'était derrière l'immeuble, je ne sais pas où

6 exactement. Tout ce que je sais, c'est où les tireurs embusqués étaient,

7 mais comme je ne me suis pas rendue là-bas, je ne peux pas vous dire

8 exactement.

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 Mme ISAILOVIC : Maintenant, je demande à Mme la Greffière qui est à

15 Sarajevo de vous montrer, aussi mon assistante, de montrer dans la salle le

16 document 65 ter 2830. C'est un document sur la liste de la Défense 1D.

17 Q. Madame le Témoin, vous voyez cette carte ?

18 R. Oui.

19 Q. Est-ce que vous arrivez à vous y repérer ?

20 R. Non. Je n'arrive pas à me repérer. Non, je ne peux pas me repérer.

21 Mme ISAILOVIC : Monsieur le Président, j'aurais aimé offrir cette carte, la

22 verser dans le dossier, parce qu'à partir des autres moyens de preuve, je

23 voudrais établir -- parce que le témoin ne se rappelle plus, ne sait pas

24 quel est le nom de la rue actuellement, mais à partir des autres moyens de

25 preuve, la Défense va essayer d'établir sur cette carte où se trouvait la

26 maison dont on parle.

27 C'est une carte qui comprend aussi la marque de lignes de

28 confrontation établies par la FORPRONU. C'est une carte qui fait partie

Page 4497

1 d'une compilation de cartes faite par le Procureur. Je propose que ce soit

2 admis.

3 [La Chambre de première instance se concerte]

4 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Je vais demande à M. le Juge

5 Harhoff.

6 M. LE JUGE HARHOFF : [interprétation] Je crois que c'est un peu difficile

7 de présenter une carte alors qu'aucune indication n'a été fournie par le

8 témoin, donc je me demande si le témoin, avec un peu d'assistance, pourrait

9 être amené à comprendre les différentes caractéristiques de cette carte et,

10 avec un petit peu d'aide et d'assistance, pourrait peut-être retrouver

11 l'endroit et la rue.

12 Le témoin semble être tout à fait en mesure de comprendre ce que

13 cette carte représente si on l'aide un petit peu.

14 Je souhaite que vous fassiez une tentative si cela est possible, s'il

15 vous plaît.

16 Mme ISAILOVIC :

17 Q. Madame le Témoin, je vous prie vraiment de vous pencher sur cette carte

18 et d'essayer de trouver le quartier de Dobrinja.

19 Mme ISAILOVIC : Il nous faut l'assistance aussi d'un caméraman ou de

20 quelqu'un à Sarajevo pour qu'on voie ce qu'elle montre.

21 Q. Est-ce que vous voyez au moins le quartier de Dobrinja ?

22 R. Oui.

23 Q. Vous avez trouvé Dobrinja ?

24 R. Oui.

25 Q. Est-ce que vous pourriez entourer maintenant tout le quartier de

26 Dobrinja ? Après on va regarder ensemble votre bâtiment.

27 R. [aucune interprétation]

28 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Maître Isailovic, veuillez prêter

Page 4498

1 une attention toute particulière : dans sa déposition ne parle rien de ce

2 qui pourrait permettre son identification, s'il vous plaît.

3 Mme ISAILOVIC : Est-ce qu'on pourrait voir maintenant ce que le témoin a

4 marqué ? Il faut aller, il me semble, à huis clos partiel.

5 Mme EDGERTON : [aucune interprétation]

6 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Oui, huis clos partiel.

7 M. LE GREFFIER : [interprétation] Nous sommes à huis clos partiel,

8 Messieurs les Juges.

9 [Audience à huis clos partiel]

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 (expurgé)

26 (expurgé)

27 (expurgé)

28 (expurgé)

Page 4499

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Pages 4499-4502 expurgées. Audience à huis clos partiel.

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 4503

1 (expurgé)

2 (expurgé)

3 (expurgé)

4 (expurgé)

5 (expurgé)

6 (expurgé)

7 (expurgé)

8 (expurgé)

9 (expurgé)

10 (expurgé)

11 (expurgé)

12 (expurgé)

13 (expurgé)

14 (expurgé)

15 (expurgé)

16 (expurgé)

17 (expurgé)

18 (expurgé)

19 (expurgé)

20 (expurgé)

21 (expurgé)

22 (expurgé)

23 (expurgé)

24 (expurgé)

25 [Audience publique]

26 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Témoin, ceci met un terme à votre

27 déposition. Nous vous remercions de l'avoir faite. Vous pouvez maintenant

28 rentrer chez vous.

Page 4504

1 [Fin de la déposition du témoin par vidéoconférence]

2 [La Chambre de première instance se concerte]

3 M. LE JUGE ROBINSON : [interprétation] Nous allons lever la séance jusqu'à

4 demain matin, à 9 heures.

5 --- L'audience est levée à 13 heures 04 et reprendra le jeudi 5 avril 2007,

6 à 9 heures 00.

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28