Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 3473

1 (Jeudi 18 mai 2000)

2 (Audience publique avec mesures de protection.)

3 (Interrogatoire principal du témoin 205 par Mme Kuo du

4 Bureau du Procureur.)

5 (L'audience est ouverte à 9 heures 30.)

6 Mme la Présidente (interprétation): La Greffière d'audience peut-elle

7 annoncer l'affaire, s'il vous plaît?

8 Melle Lauer: Affaire IT-96-23-T, IT-96-23/1-T, le Procureur contre

9 Dragoljub Kunarac, Radomir Kovac et Zoran Vukovic.

10 Mme la Présidente (interprétation): Bonjour, Témoin. Nous allons

11 poursuivre avec l'interrogatoire principal.

12 Je donne la parole à l'accusation.

13 Mme Kuo (interprétation): Je vous remercie, Madame la Présidente. Avant de

14 commencer à poser les questions à ce témoin, je tiens à dire qu'au moment

15 où j'ai versé au dossier la pièce 219, je vous ai donné une liste qui

16 n'était pas complète. C'était une erreur de ma part. Donc une pièce 219/1

17 pourrait être un complément à cette liste.

18 Mme la Présidente (interprétation): Peut-on la voir?

19 Melle Lauer: Il s'agit donc de la pièce 219/1 du Procureur, elle est

20 enregistrée de façon confidentielle.

21 Mme Kuo (interprétation): Bonjour, Témoin.

22 (Le témoin acquiesce.)

23 Hier, au moment de la pause, vous veniez de nous décrire comment vous et

24 six autres filles avez été emmenées de l'école primaire de Kalinovik.

25 Pouvez-vous nous dire où on vous a emmenées en premier lieu?

Page 3474

1 R. (Inaudible.)

2 Q. Que s'est-il produit à la station d'essence ?

3 R. (Inaudible.)

4 Q. Les soldats vous ont-ils dit où ils vous ont emmenées?

5 R. Non.

6 Q. En plus de ces six autres jeunes filles ou jeunes femmes, qui

7 d'autre était dans ce camion frigorifique? Savez-vous qui était au

8 volant ?

9 R. Dans ce camion, il n'y avait personne d'autre. Je ne sais pas

10 qui conduisait le camion.

11 Q. Où vous a-t-on emmenées dans ce camion frigorifique?

12 R. La première fois où ce camion frigorifique s'est arrêté, ou la

13 porte s'est ouverte, nous étions à Miljevina, près du motel.

14 Q. Comment saviez-vous que vous étiez près du motel?

15 R. Parce que c'était éclairé, il y avait un grand panneau avec

16 l'inscription "Motel".

17 Q. Que s'est-il produit au motel?

18 R. Lorsque le camion frigorifique s'est ouvert, des soldats sont

19 venus se placer devant, puis ils se sont mis à nous injurier. Tout

20 d'abord, ils nous ont dit de nous lever, puis ils se sont mis à nous

21 injurier.

22 Q. Avez-vous reconnu l'un quelconque de ces soldats?

23 R Oui.

24 Q. Quel était le nom ou le surnom des soldats que vous avez

25 reconnus?

Page 3475

1 R. Je n'en ai reconnu qu'un seul. Son surnom était Zaga.

2 Q. Après vous avoir insulté, qu'ont-ils fait, ces soldats? Vous

3 ont-ils dit autre chose?

4 R. Non. Une jeune fille a dû sortir et nous avons continué,

5 poursuivi le chemin.

6 Q. Cette jeune fille est-elle descendue de ce camion à l'endroit où

7 se trouvait le motel de Miljevina, ou bien avez-vous franchi une petite

8 portion de la route avant qu'on ne la sorte du camion?

9 R. Veuillez m'excuser, c'était un peu plus loin.

10 Q. Cet endroit où on l'a fait descendre du camion, savez-vous ce

11 que c'était?

12 R. Je ne sais pas.

13 Q. Cette fois-là, quand vous vous êtes arrêtées, que s'est-il

14 produit? Y avait-il des soldats également?

15 R. Le camion frigorifique a été ouvert de nouveau, puis ils ont dit

16 qu'il fallait qu'on s'approche, qu'on se rapproche de la portière du

17 camion frigorifique. Ils nous ont dit de nous aligner et, à ce moment-là,

18 il y avait deux personnes qui ont dit, pour cette jeune fille, qu'elle

19 pouvait descendre et que, nous, les autres, on pouvait remonter à

20 l'intérieur pour nous installer, nous asseoir.

21 Q. Si vous consultez cette liste, pouvez-vous reconnaître le nom de

22 cette jeune fille? Si oui, pouvez-vous nous donner le numéro qui lui est

23 associé?

24 R. Les initiales JB.

25 Q. Zaga était-il sur place quand on a fait sortir cette fille?

Page 3476

1 R. Oui.

2 Q. Que faisait-il?

3 R. Rien.

4 Q. Mais il était en mesure de voir ce qui se passait?

5 R. Oui.

6 Q. Où vous a-t-on emmenées par la suite?

7 R. Lorsque le camion frigorifique s'est arrêté de nouveau, nous

8 étions à Foca.

9 Q. Comment saviez-vous que vous étiez à Foca?

10 R. Car ils se parlaient entre eux, ils disaient que c'était Foca.

11 Q. Etaient-ce les soldats qui se parlaient entre eux?

12 R. Oui.

13 Q. A Foca, où vous a-t-on emmenées?

14 R. A côté d'une mosquée, dans une maison.

15 Q. Que vous a-t-on dit de faire quand vous vous êtes arrivées dans

16 cette maison?

17 R. Nous sommes d'abord rentrées dans une pièce et ils nous ont dit

18 de nous asseoir.

19 Q. Y avaient-ils des soldats dans cette maison?

20 R. Je ne m'en souviens pas.

21 Q. Zaga était-il là-bas quand vous êtes arrivées dans la maison?

22 R. Il est arrivé avec nous.

23 Q. Etait-il dans le camions frigorifiques avec vous, je ne veux pas

24 dire installé avec vous, à l'arrière, mais peut-être était-il installé

25 devant?

Page 3477

1 R. Je ne m'en souviens pas.

2 Q. Mais il était sur place quand vous êtes arrivées, est-ce exact?

3 R. Oui.

4 Q. Cette pièce où on vous a emmenées, pouvez-vous la décrire?

5 R. C'était une Chambre, chambre à coucher.

6 Q. Par la suite, vous a-t-on emmenées ailleurs?

7 Q. Nous sommes passées dans la cuisine qui se trouvait face à la

8 chambre à coucher.

9 Q. Toutes les jeunes filles qui étaient avec vous ont été emmenées

10 dans la cuisine?

11 R. Non.

12 Q. Combien de jeunes filles ont été emmenées dans la cuisine?

13 R. Je ne m'en souviens pas.

14 Q. Les autres sont restées dans la chambre à coucher où les a-t-on

15 emmenées ailleurs?

16 R. Elles ont été emmenées à un autre endroit.

17 Q. Qui se trouvait dans la cuisine avec vous? Quelles autres jeunes

18 filles, en plus des jeunes filles?

19 R. Zaga et les soldats.

20 Q. Zaga, que faisait-il?

21 R. Il était assis à table.

22 Q. Les soldats vous ont-ils dit pour quelle raison ils vous ont

23 amenées dans cette maison?

24 R. Pas les soldats. Une jeune fille a demandé pourquoi nous étions

25 là, alors ils nous ont dit que nous étions amenées ici pour un échange.

Page 3478

1 Q. Vous rappelez vous pendant combien de temps vous êtes restée

2 dans la cuisine?

3 R. Non.

4 Q. Pendant que vous étiez dans la cuisine, à un moment y a-t-il eu

5 une détonation très forte?

6 R. Oui.

7 Q. Pouvez-vous décrire ce qui s'est passé?

8 R. Pendant que nous étions dans la cuisine, on a entendu une forte

9 explosion. Des éclats de verre et des pierres sont tombés, puis ils nous

10 ont dit que nous devions nous allonger par terre.

11 Q. Savez-vous ce qui était à l'origine de cette explosion?

12 R. Oui.

13 Q. Quoi?

14 R. Les soldats ont dit que la dernière mosquée de Foca venait de

15 sauter.

16 Q. Vous rappelez-vous si Zaga était toujours avec vous dans la

17 cuisine au moment de cette explosion?

18 R. Je ne m'en souviens pas.

19 Q. Pendant que vous étiez dans la cuisine, quelqu'un vous a-t-il

20 fait sortir?

21 R. Je ne m'en souviens pas.

22 Q. Un soldat est-il venu vous chercher dans la cuisine pour vous

23 emmener dans une autre pièce?

24 R. Je ne m'en souviens pas.

25 Q. Connaissez-vous un soldat dénommé Ranko Radulovic?

Page 3479

1 R. Oui.

2 Q. Est-il venu dans la cuisine pendant que vous y étiez?

3 R. Je ne m'en souviens pas.

4 Q. Comment avez-vous connu son nom, le nom de Ranko Radulovic?

5 R. Parce que ce nom m'a été dit, son prénom m'a été dit, et une

6 autre personne m'a donné le nom.

7 Q. L'avez-vous vu cette nuit-là?

8 R. Oui.

9 Q. Où l'avez-vous vu?

10 R. Je ne m'en souviens pas. Je ne sais pas où.

11 Q. Vous a-t-il dit de faire quelque chose?

12 R. Oui.

13 Q. Que vous a-t-il dit de faire?

14 R. De le suivre.

15 Q. Où vous a-t-il emmenée?

16 R. De la maison, dans la remise.

17 Q. Où se trouvait... La remise était-elle loin?

18 R. Elle était près, elle n'était pas loin.

19 Q. Qu'a-t-il fait quand vous êtes arrivée à la remise?

20 R. Il m'a ordonné de me déshabiller.

21 Q. Et qu'avez-vous fait?

22 R. Je me suis déshabillée.

23 Q. Aviez-vous peur?

24 R. Oui.

25 Q. Vous a-t-il menacée?

Page 3480

1 R. Je ne m'en souviens pas.

2 Q. Etait-il armé?

3 R. Oui.

4 Q. De quoi aviez-vous peur?

5 R. De tout.

6 Q. Qu'a-t-il fait, une fois que vous avez enlevé vos vêtements?

7 R. Il m'a violée.

8 Q. Pouvez-vous décrire, à la Chambre, ce que vous entendez par le

9 terme "viol", puisqu'ils ont besoin de le savoir précisément?

10 R. Je ne peux pas.

11 Q. A-t-il mis son pénis dans votre vagin?

12 R. Oui.

13 Q. Etait-ce contre votre volonté?

14 R. Oui.

15 Q. Vous a-t-il injuriée, insultée?

16 R. Oui.

17 Q. Qu'a-t-il dit?

18 R. Il m'a dit: "Nique ta mère". Il me disait que j'étais "Kula".

19 (L'interprète: C'est un terme péjoratif pour les femmes musulmanes.)

20 Q. Après vous avoir violée, Ranko Radulovic qu'a-t-il fait?

21 R. Il m'a dit de remettre mes vêtements et de le suivre.

22 Q. Où vous a-t-il emmenée?

23 R. Il m'a ramenée dans la maison.

24 Q. Avez-vous eu l'occasion d'apprendre qui était le commandant de

25 Ranko Radulovic?

Page 3481

1 R. Je ne le sais pas, je n'ai pas eu l'occasion. Toujours est-il

2 qu'il posait toujours des questions à Zaga pour tout ce qu'il fallait

3 faire. Quant à celui qui était le commandant, je ne sais pas.

4 Q. Vous dites qu'il posait toujours des questions à Zaga.

5 Qu'entendez-vous par là? Quel genre de questions posait-il à Zaga?

6 R. Eh bien, pour savoir s'il pouvait se rendre à Partizan pour

7 aller chercher des jeunes filles, des choses comme cela.

8 Q. Zaga était-il présent lorsque Radulovic vous a fait sortir de la

9 maison pour vous emmener à la remise?

10 R. Oui.

11 Q. Zaga était-il présent quand vous êtes revenue dans cette maison

12 après avoir été violée?

13 R. Oui.

14 Q. Pouvez-vous dire dans quel état vous étiez physiquement après

15 avoir été ramenée dans la maison, après le viol?

16 R. Pour moi-même, j'étais dans un état atroce, mon aspect était

17 atroce, je me sentais comme cela.

18 Q. Vos cheveux, vos vêtements étaient-ils en désordre?

19 R. Oui, mes cheveux étaient ébouriffés, mes vêtements n'étaient pas

20 boutonnés, je portais ma chemise comme cela.

21 Q. Etiez-vous en train de pleurer?

22 R. Oui.

23 Q. Zaga pouvait-il le voir?

24 R. Oui.

25 Q. Comment a-t-il réagi?

Page 3482

1 R. Rien, il n'a rien fait.

2 Q. Savez-vous ce qui est arrivé aux autres jeunes filles qui ont

3 été amenées avec vous cette nuit-là de Kalinovik?

4 R. Je ne le sais pas.

5 Q. Si vous jetez un coup d'oeil sur la pièce que vous avez ici,

6 voyez-vous le nom de la personne qui figure ici sous le nombre 101?

7 R. Oui.

8 Q. Savez-vous si, elle aussi, a dû sortir cette nuit-là?

9 R. Oui.

10 Q. Savez-vous qui l'a fait sortir?

11 R. Non, je n'arrive pas à me rappeler.

12 Q. Vous nous avez dit, il y a un instant, que des soldats

13 s'adressaient à Zaga pour lui demander s'ils pouvaient se rendre à

14 Partizan pour aller chercher des filles. Comment Zaga répondait-il à ce

15 genre de questions?

16 R. Il leur disait qu'ils le pouvaient.

17 Q. Avez-vous vu, effectivement, des filles, des jeunes filles de

18 Partizan dans cette maison, plus tard, cette nuit-là?

19 R. Oui, en passant.

20 Q. Elles passaient par où?

21 R. Elles passaient par le couloir pour se rendre dans une autre

22 pièce.

23 Q. Vous rappelez-vous combien il y avait de jeunes filles?

24 R. Je ne m'en souviens pas.

25 Q. Savez-vous ce qui leur est arrivé cette nuit-là?

Page 3483

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3484

1 R. Je ne le sais pas.

2 Q. Vous a-t-on violée encore cette nuit-là?

3 R. Oui.

4 Q. Où?

5 R. Dans la chambre.

6 Q. Quelle chambre?

7 R. Dans la chambre à coucher.

8 Q. Etait-ce la première pièce où on vous a amenée quand vous êtes

9 arrivée dans la maison?

10 R. Oui.

11 Q. Combien de fois vous a-t-on violée?

12 R. Je ne m'en souviens pas.

13 Q. Savez-vous qui vous a violée?

14 R. Non.

15 Q. Etait-ce des soldats?

16 R. Oui.

17 Q. Ces soldats vous insultaient-ils? Juraient-ils pendant qu'ils

18 vous violaient?

19 R. Oui.

20 Q. Etes-vous restée toute la nuit dans cette maison?

21 R. Oui.

22 Q. Le lendemain matin, avez-vous de nouveau vu Zaga?

23 R. Oui.

24 Q. Où était-il?

25 R. Dans la cuisine.

Page 3485

1 Q. Que faisait-il là-bas?

2 R. Il était assis, à table.

3 Q. Vous rappelez-vous l'heure, à peu près?

4 R. Je ne m'en souviens pas.

5 Q. Avez-vous revu ce matin-là le n101?

6 R. Oui.

7 Q Où était-elle?

8 R. Dans la cuisine.

9 Q. Savez-vous comment il est arrivé qu'elle se trouve dans la

10 cuisine?

11 R. Non.

12 Q. Y avait-il un homme sur place disant à Zaga qu'il fallait la

13 ramener à Kalinovik?

14 R. Oui.

15 Q. Cet homme a-t-il expliqué pour quelle raison il fallait la

16 ramener à Kalinovik?

17 R. Oui.

18 Q. Qu'a-t-il dit?

19 R. Parce qu'elle était enceinte.

20 Q. Et Zaga, qu'a-t-il répondu à cela?

21 R. Qu'il fallait la transférer à Partizan.

22 Q. Avez-vous revu 101 par la suite?

23 R. Non.

24 Q. Zaga est-il resté dans la maison après ce moment-là?

25 R. Je ne m'en souviens pas.

Page 3486

1 Q. Vous-même, êtes-vous restée dans la maison?

2 R. Oui.

3 Q. Pourquoi êtes-vous restée?

4 R. Je ne le sais pas.

5 Q. Vous a-t-on dit que vous étiez obligée d'y rester?

6 R. Je ne m'en souviens pas.

7 Q. Est-il arrivé qu'on vous donne la possibilité de choisir, la

8 possibilité de partir?

9 R. Non.

10 Q. Pendant combien de jours êtes-vous restée dans cette maison?

11 R. Deux jours de plus en plus de ceux que je viens de dire.

12 Q. Pendant ce temps-là, vous a-t-on violée de nouveau?

13 R. Oui.

14 Q. Vous rappelez-vous combien de fois vous avez été violée?

15 R. Je ne m'en souviens pas.

16 Q. Vous rappelez-vous qui vous a violée?

17 R. Je ne m'en souviens pas.

18 Q. Etait-ce tous des soldats?

19 R. Oui.

20 Q. Zaga était-il sur place pendant ces deux jours supplémentaires?

21 R. Oui.

22 Q. Vous rappelez-vous quand?

23 R. Non.

24 Q. Etait-il sur place sans interruption ou s'est-il absenté par

25 moments?

Page 3487

1 R. Je ne m'en souviens pas.

2 Q. Est-il arrivé que Zaga vous viole?

3 R. Non.

4 Q. La troisième nuit, y a-t-il eu des femmes amenées de Partizan?

5 R. Oui.

6 Q. Vous rappelez-vous combien?

7 R. Je ne m'en souviens pas.

8 Q. Que leur est-il arrivé quand elles ont été amenées à la maison?

9 R. Tout d'abord, elles étaient dans la cuisine. Puis, on les a

10 emmenées dans la chambre, à côté de la cuisine.

11 Q. Qui les a amenées dans la chambre?

12 R. Des soldats.

13 Q. Zaga était-il là aussi, dans cette cuisine?

14 R. Oui.

15 Q. Vous a-t-il parlé, à vous ou à d'autres jeunes filles, dans la

16 cuisine?

17 R. Il a dit à une jeune fille de préparer le café. Il n'a pas parlé

18 avec moi.

19 Q. Est-ce qu'on vous a fait sortir de la cuisine pour vous amener

20 dans une autre pièce?

21 R. Oui.

22 Q. Où cela?

23 R. Dans cette même chambre à coucher.

24 Q. Que vous est-il arrivé à cet endroit?

25 R. J'ai été à nouveau violée par des soldats.

Page 3488

1 Q. Ils étaient combien?

2 R. Je ne me souviens pas.

3 Q. Est-ce que vous avez eu l'impression que Zaga savait que des

4 femmes avaient été violées dans cette maison, ou étaient en train d'être

5 violées dans la maison?

6 R. Oui.

7 Q. Est-ce que vous pouvez nous dire pourquoi vous avez eu cette

8 impression?

9 R. Parce qu'il ne faisait pas attention. Cela lui était égal, notre

10 aspect physique, le fait qu'on pleure. Il s'en fichait complètement.

11 Q. Pourriez-vous reconnaître Zaga aujourd'hui?

12 R. Oui.

13 Q. Pourriez-vous regarder dans le prétoire et nous dire si vous le

14 voyez?

15 R. Oui, je le vois.

16 Q. Pourriez-vous nous dire où il est assis à partir de votre

17 gauche?

18 R. De ma gauche, c'est le deuxième homme assis.

19 Q. Peut-on porter au compte rendu le fait que le témoin vient de

20 reconnaître Dragoljub Kunarac?

21 Mme la Présidente (interprétation): Oui.

22 Mme Kuo (interprétation): Avez-vous vu Zaga à la télévision au moment où

23 il s'est rendu au Tribunal?

24 Témoin 205 (interprétation): Oui.

25 Q. L'avez-vous reconnu immédiatement?

Page 3489

1 R. Oui.

2 Q. Son aspect physique était-il différent de celui dont vous vous

3 souveniez?

4 R. Je ne m'en souviens pas.

5 Q. Comment est-il arrivé qu'on vous a amenée ailleurs de cette

6 maison, qu'on vous a fait sortir de cette maison?

7 R. Le lendemain, un homme est arrivé -il boitait-, ainsi qu'un

8 jeune homme. A ce moment-là, Zaga avait dit que j'étais neuve, ainsi

9 qu'une autre jeune fille, et qu'il pouvait nous prendre, nous amener, et

10 nous ramener avant midi.

11 Q. Savez-vous d'où venait cette autre jeune fille?

12 R. Non.

13 Q. Venait-elle de Partizan?

14 R. Oui.

15 Q. Connaissez-vous le nom de cet homme qui boitait?

16 R. Oui.

17 Q. Quel est son nom?

18 R. Dravko Vacilevic appelé "Gilé".

19 Q. Avait-il un autre surnom?

20 R. Gica.

21 Q. Quelle était sa tenue vestimentaire?

22 R. Il portait un uniforme de camouflage.

23 Q. Et l'autre homme, celui qui était plus jeune, connaissez-vous

24 son nom?

25 R. Non, je ne connais que son surnom.

Page 3490

1 Q. Quel était son surnom?

2 R. Puso.

3 Q. Où est-ce qu'ils vous ont emmenées, vous et cette autre jeune

4 fille?

5 R. Ils nous ont emmenées à Brod.

6 Q. Où à Brod?

7 R. C'est un quartier suburbain, à l'extérieur de Foca.

8 Q. Est-ce que l'on vous a emmenées dans une maison, dans un

9 appartement?

10 R. On nous a amenées dans un appartement.

11 Q. Et qu'a fait Gica dans l'appartement.

12 R. Il a préparé un café. Il nous a dit de boire un café, de prendre

13 un bain pendant qu'il allait préparer quelque chose à manger.

14 Q. L'avez-vous fait?

15 R. Oui, nous sommes allées nous laver dans la salle de bain.

16 Q. Comment vous sentiez-vous?

17 R Très mal.

18 Q. Aviez vous peur?

19 R. Oui.

20 Q. Est-ce que Gica vous a donné de la nourriture?

21 R. Oui.

22 Q. Est-ce qu'il vous a dit quelque chose d'autre?

23 R. Oui.

24 Q. Qu'est-ce qu'il vous a dit?

25 R. Que nous pouvions rester là-bas, chez lui, que nous n'étions pas

Page 3491

1 obligées de revenir, de retourner dans la maison où nous étions

2 auparavant.

3 Q. Comment avez-vous réagi à cela?

4 R. Je ne m'en souviens pas.

5 Q. Est-ce que vous avez souhaité retourner à la maison où vous

6 étiez auparavant?

7 R. Non.

8 Q. Est-ce que vous avez dit à Gica que vous préfériez rester avec

9 lui?

10 R. Oui.

11 Q. Est-ce que vous avez eu une autre possibilité?

12 R. Non.

13 Q. Et cette jeune fille de Partizan, qu'est-ce qu'elle a dit à

14 Gica?

15 R. Elle voulait retourner à Partizan car sa mère et son frère s'y

16 trouvaient.

17 Q. Savez-vous si on l'a ramenée à Partizan?

18 R. Je ne sais pas.

19 Q. Est-ce qu'on l'a fait partir de l'appartement de Gica?

20 R. Oui.

21 Q. Quand vous regardez la feuille de papier devant vous, quand vous

22 regardez le dernier nom qui figure sur la liste, est-ce bien cette jeune

23 fille qui était avec vous et qui était de Partizan?

24 R. Oui.

25 Q. Sur cette pièce nous avons mis le nom, nous pensons -puisque le

Page 3492

1 nom est différent-, qu'il s'agit du témoin qui porte le numéro 50. C'est

2 la position de l'accusation. L'accusation considère que c'est bien le

3 numéro 50.

4 Est-ce que vous vous êtes dit qu'en restant avec Gica vous seriez obligée

5 d'avoir des rapports sexuels avec lui?

6 R. Oui.

7 Q. Est-ce qu'il vous a forcé, en réalité, à avoir des rapports

8 sexuels avec lui?

9 R. Oui.

10 Q. Est-ce que vous vous souvenez combien de fois cela s'est

11 produit?

12 R. Non.

13 Q. Pendant combien de temps, pendant quelle période de temps cela

14 s'est-il produit?

15 R. Pendant trois jours.

16 Q. Que s'est-il passé après les trois jours?

17 R. Ses parents étaient arrivés dans l'appartement et là, tout

18 allait bien.

19 Q. Est-ce que ses parents étaient venus vivre dans l'appartement?

20 R. Oui.

21 Q. Quand vous dites que tout allait bien, est-ce que vous voulez

22 dire par cela que Gica a arrêté de vous forcer à avoir des rapports

23 sexuels avec lui?

24 R. Oui.

25 Q. Mais vous étiez toujours obligée de rester dans cet appartement

Page 3493

1 avec Gica et ses parents?

2 R. Oui.

3 Q. Pourquoi? Vous ne vous sentiez pas libre de partir?

4 R. Je n'avais pas où aller.

5 Q. Est-ce que l'on a, à un moment, amené d'autres jeunes filles

6 dans cet appartement?

7 R. Oui.

8 Q. Pourriez-vous regarder la pièce à conviction 219/1? Si vous

9 voyez le nom de cette jeune fille, pourriez-vous nous indiquer quels sont

10 les numéros ou les initiales qu'elle porte?

11 R. 175-MK.

12 Q. Savez-vous ce qu'il leur est arrivé quand elles ont été amenées

13 dans cet appartement?

14 R. Je ne me souviens pas.

15 Q. Est-ce que vous les avez vues dans l'appartement?

16 R. Oui.

17 Q. Est-ce que vous vous souvenez si on les a fait partir?

18 R. Oui.

19 Q. Est-ce que vous savez ce qui s'est produit après cela?

20 R. Non.

21 Q. Est-ce que Zaga est jamais venu dans cet appartement à Brode?

22 R. Non.

23 Q. A-t-il jamais envoyé ses soldats dans cet appartement?

24 R. Oui.

25 Q. A combien de reprises?

Page 3494

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 3495

1 R. A deux reprises.

2 Q. Comment saviez-vous que ces soldats, étaient ses soldats, à lui?

3 R. C'est Gica qui me l'a dit. Il m'avait dit que c'étaient ses

4 soldats à lui.

5 Q. Est-ce que Gica vous a donné la raison pour laquelle ces soldats

6 étaient venus dans son appartement?

7 R. Oui.

8 Q. Qu'est-ce qu'il vous a dit?

9 R. Que Zaga les a envoyés pour me ramener dans la maison d'où

10 j'étais partie.

11 Q. Qu'est-ce que vous avez fait quand ces soldats sont venus vous

12 chercher?

13 R. Gica m'a dit que je devais me cacher, et il m'a cachée les deux

14 fois car il m'a dit que si jamais je retournais dans cette maison, qu'ils

15 allaient me tuer.

16 Q. Qui allait vous tuer? Qu'est-ce qu'il a dit?

17 R. Je ne sais pas.

18 Q. Où vous cachiez-vous?

19 R. A côté de l'immeuble, dans une fontaine.

20 Q. Est-ce que vous aviez peur d'être ramenée par les soldats de

21 Zaga?

22 R. Oui.

23 Q. Est-ce que vous pouvez nous dire de quoi vous aviez peur en

24 particulier?

25 R. J'avais peur de tout.

Page 3496

1 Q. Est-ce que Pero Elez était venu dans cet appartement?

2 R. Oui.

3 Q. Savez-vous pourquoi?

4 R. Oui.

5 Q. Pour quelle raison?

6 R. Gica m'avait dit que Pero Elez allait venir, car c'était lui qui

7 était responsable principal pour la région de Miljevina et de Brode et

8 que, alors, les soldats de Zaga ne pourraient plus venir me chercher dans

9 cet appartement.

10 Q. Est-ce que Gica vous a dit qu'il avait demandé à Pero Elez de

11 venir et d'intervenir?

12 R. Oui.

13 Q. Pourriez-vous décrire Pero Elez?

14 R. Oui.

15 Q. Pourriez-vous me le décrire?

16 R. Oui. Il était grand, brun. Il portait un pantalon de camouflage

17 et un tee-shirt noir. Il portait plein de chaînes, avec des pendentifs,

18 des bracelets.

19 Q. Avez-vous parlé à Pero Elez?

20 R. Oui.

21 Q. Est-ce que Gica vous a dit ce que vous deviez lui dire?

22 R. Oui.

23 Q. Qu'est-ce qu'il vous a dit de lui dire?

24 R. Il m'a dit de dire que j'étais d'accord pour rester dans

25 l'appartement avec lui et que personne d'autre ne devait me toucher.

Page 3497

1 R. Est-ce que cela correspondait à la vérité? Est-ce que vous

2 vouliez rester dans l'appartement?

3 R. Non.

4 Q. Où vouliez-vous aller?

5 R. Je voulais rejoindre les miens, ma mère et mon frère.

6 Q. Et Pero Elez, que vous a-t-il répondu?

7 R. Qu'il n'y avait pas de problème, que ces soldats n'allaient plus

8 venir me chercher, que je pouvais rester.

9 Q. Est-ce qu'à un moment donné, Ranko Radulovic est venu dans

10 l'appartement?

11 R. Oui.

12 Q. Quand?

13 R. Je ne m'en souviens pas.

14 Q. Qu'a-t-il fait quand il est arrivé dans l'appartement?

15 R. Il m'a demandé de le suivre pour soi-disant laver un uniforme

16 dans une maison près de la gare routière.

17 Q. Quand il vous a amenée dans cette maison, y avait-il quelqu'un

18 d'autre dans la maison?

19 R. Oui.

20 Q. Qui?

21 R. Gica, ses parents.

22 Q. Excusez moi, mais je pensais à la maison où Ranko Radulovic vous

23 a amenée, la maison près de la gare routière.

24 R. Oui, il y avait deux autres soldats là-bas.

25 Q. Est-ce que vous connaissez le nom de ces soldats, pouvez-vous

Page 3498

1 les identifier?

2 R. Je ne connaissais que le nom de l'un d'entre eux, il s'appelait

3 Zoran.

4 Q. Pouvez-vous le décrire?

5 R. Il portait une tenue de camouflage.

6 Q. Est-ce que ses cheveux étaient bruns, sombres ou bien clairs?

7 R. Je ne m'en souviens pas.

8 Q. Qu'est-ce qu'ils vous ont fait ces soldats dans cette maison

9 près de la gare routière?

10 R. Ils m'ont violée, tous les trois.

11 Q. Et qu'est-ce qu'ils ont fait après vous avoir violée?

12 R. Ils m'ont ramenée à Brod.

13 Q. Pendant combien de temps vous avez été détenue dans

14 l'appartement de Gica, en tout?

15 R. Jusqu'au 29 août. Je suis restée dans l'appartement de Gica

16 jusqu'au 29 août.

17 Q. Que s'est-il passé le 29 août.

18 Mme la Présidente (interprétation): Quelle année, s'il vous plaît?

19 Mme Kuo (interprétation): En quelle année?

20 Témoin 205 (interprétation): En 1992.

21 Q. Que s'est-il passé à cette date-là?

22 R. Zaga est venu avec deux autres soldats, il a dit que je devais

23 partir car le président de la municipalité de Kalinovik, Grujo, Lalovic

24 était arrivé pour un échange, pour que je sois échangée.

25 Q. Est-ce que vous vous souvenez si Zaga avait une blessure, s'il

Page 3499

1 était blessé quelque part?

2 R. Non, je ne m'en souviens pas.

3 Q. Et où il vous a amenée?

4 R. A Foca, dans un restaurant qui s'appelait Ribnjak.

5 Q. Y avait-il quelqu'un d'autre dans le restaurant quand vous y

6 êtes arrivée?

7 R. Oui.

8 Q. Qui cela?

9 R. Il y avait Gojko Jankovic, c'est Zaga qui me l'a dit. Il y avait

10 des soldats.

11 Q. Et Zaga, qu'a-t-il fait quand il vous a amenée à cet endroit?

12 R. Il m'a dit d'attendre, que Grujo allait venir, que j'allais

13 pouvoir partir à Kalinovik pour être échangée.

14 Q. Vous avez dit que Grujo Lalovic était président de la

15 municipalité. Savez-vous s'il était aussi membre du parti SDS?

16 R. Oui.

17 Q. Savez-vous quelle était sa fonction au sein du parti?

18 R. Non.

19 Q. Et est-ce que Zaga vous a laissée toute seule avec Gojko

20 Jankovic?

21 R. Oui.

22 Q. A quel moment est-il revenu?

23 R. Pas longtemps après, il est revenu peu de temps après avec Grujo

24 Lalovic et des membres de la police.

25 Q. Vous a-t-on dit ce que vous deviez dire à la police et à Grujo

Page 3500

1 Lalovic?

2 R. Oui.

3 Q. Qu'est-ce qu'on vous a dit de dire?

4 R. On m'a dit de dire la vérité, que je ne devais pas mentir.

5 Q. Est-ce que on vous a dit quelque chose d'autre?

6 R. Je ne me souviens pas.

7 Q. Est-ce que vous avez été menacée de quelque façon que ce soit

8 par Zaga ou Janko Jankovic?

9 R. Oui. Mais je ne me souviens pas lequel d'entre eux m'avait

10 menacée.

11 Q. Et quelle était la nature de ces menaces?

12 R. Eh bien si je mentais, ils m'ont dit qu'ils allaient me

13 retrouver un jour ou l'autre, qu'ils allaient finir par me retrouver.

14 Q. Est-ce qu'on vous a dit quelle était la vérité que vous deviez

15 dire?

16 R. Oui.

17 Q. Qu'est-ce qu'on vous a dit?

18 R. On m'a dit de dire que tout ce qui s'est passé à Foca s'est

19 passé parce que je le voulais, je le souhaitais.

20 Q. Est-ce que c'était la vérité?

21 R. Non.

22 Q. Qu'est-ce que Zaga a dit à Grujo Lalovic quand ils sont revenus?

23 R. Que je pouvais partir avec lui. Et au sujet d'une autre jeune

24 fille, qu'il devait aller à la police pour qu'on lui donne un document

25 certifiant qu'elle était déjà partie.

Page 3501

1 Q. Savez-vous qui était cette jeune fille?

2 R. Oui.

3 Q. Qui était-ce?

4 R. Le numéro 101.

5 Q. Que vous est-il arrivé par la suite?

6 R. Je me suis assise dans une voiture de marque Niva, avec Grujo

7 Lalovic et des membres de la police, et nous nous sommes rendus devant le

8 commissariat de police à Foca.

9 Q. Et que s'est-il passé là-bas ?

10 R. Grujo est entré dans le commissariat et nous, nous sommes restés

11 assis dans la voiture.

12 Q. Vous a-t-on emmenée quelque part ailleurs après cela ?

13 R. Oui, à Miljevina, vers Miljevina.

14 Q. Est-ce qu'on vous a dit pourquoi vous partiez en direction de

15 Miljevina ?

16 R. Oui.

17 Q. Que vous a-t-on dit?

18 R. Ils ont dit qu'ils allaient chercher les autres jeunes filles

19 qui étaient venues avec moi de Kalinovik.

20 Q. Et vous êtes allés où à Miljevina ?

21 R. Devant l'hôtel, devant cet hôtel à Miljevina, sur le parking.

22 Q. Et Lalovic, qu'a-t-il fait quand vous êtes arrivés à cet

23 endroit?

24 R. Il a dit que nous pouvions rester dans la voiture, qu'il allait

25 voir si Pero Elez était dans l'hôtel.

Page 3502

1 Q. Et que vous a-t-il dit quand il est revenu?

2 R. Il nous a dit que nous devions attendre parce que Pero Elez

3 était sur le front, et que nous devions attendre que Pero Elez arrive.

4 Q. Pendant que vous attendiez Pero Elez, est-ce que vous avez vu

5 des 4x4 de l'armée qui sont passés près de vous ?

6 R. Oui.

7 Q. Y avait-il des soldats dans ces Jeep ?

8 R. Oui.

9 Q. Est-ce que les soldats vous ont dit quelque chose ?

10 R. Ils se sont approchés de la voiture, la voiture où j'étais

11 assise. Les membres de la police militaire leur ont dit de s'éloigner de

12 la voiture. Ils ont répondu qu'ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient, et

13 qu'ils voulaient me faire sortir de la voiture et m'amener dans le motel.

14 Q. Est-ce qu'ils l'ont fait ?

15 R. Non.

16 Q. Est-ce que Pero Elez est arrivé?

17 R. Oui.

18 Q. Et qu'a-t-il fait quand il est arrivé ?

19 R. Il a discuté avec Grujo Lalovic, et ensuite les soldats se sont

20 alignés. Ils sont allés dans le motel, eux deux, et ils ont continué à

21 discuter.

22 Q. Est-ce que Lalovic vous a dit de quoi ils ont parlé?

23 R. Il a dit qu'il avait été trompé par Zaga, que les jeunes filles

24 qu'il cherchait ne se trouvaient pas chez Pero, et que nous étions obligés

25 de continuer la route en direction de Kalinovik, qu'il n'avait plus de

Page 3503

1 temps pour retourner à Foca à nouveau.

2 Q. Est-ce qu'il vous a dit pourquoi il aurait voulu revenir à Foca?

3 R. Parce qu'il voulait que toutes les jeunes filles partent avec

4 lui à Kalinovik. Mais ils ne les ont pas trouvées.

5 Q. Est-ce qu'il vous a dit pourquoi il pensait qu'elles étaient à

6 Foca?

7 R. Non.

8 Q. Est-ce qu'il vous a dit quelque chose dans le genre qu'il

9 pensait que Zaga savait où se trouvaient ces jeunes filles?

10 R. Je ne me souviens pas.

11 Q. Est-ce qu'on vous a amenée à Kalinovik ?

12 R. Oui.

13 Q. Et où à Kalinovik ?

14 R. Au commissariat de police.

15 Q. Pendant combien de temps êtes-vous restée là-bas ?

16 R. De 9 heures du soir jusqu'à 1 heure du matin.

17 Q. Est-ce qu'on vous a demandé de faire une déclaration là-bas ?

18 R. Oui.

19 Q. Est-ce que vous avez dit la vérité concernant ce qui vous est

20 arrivé, dans cette déclaration ?

21 R. Non.

22 Q. Alors, qu'est-ce que vous leur avez dit ? Quel mensonge ?

23 R. J'avais peur de dire la vérité. Je disais que tout était fait

24 avec mon accord. Je n'osais pas dire la vérité.

25 Q. Est-ce que vous avez parlé des viols, que vous avez été violée?

Page 3504

1 R. Non.

2 Q. Où vous a-t-on emmenée après cela ?

3 R. Dans l'école élémentaire Miladin Radojevic de Kalinovik.

4 Q. Est-ce la même école, l'école où vous avez été détenue au tout

5 début ?

6 R. Oui.

7 Q. Est-ce que votre mère était toujours là ?

8 R. Non.

9 Q. Savez-vous ce qui lui est arrivé?

10 R. On m'a dit qu'elle avait été échangée.

11 Q. Est-ce que les autres femmes étaient toujours là ?

12 R. Oui.

13 Q. Sans nous donner leur nom, est-ce que vous pouvez les décrire?

14 Est-ce que vous pouvez nous dire qui étaient ces femmes ?

15 R. De Kalinovik, il y avait une dizaine de femme. Il y avait aussi

16 des femmes de Gacko, de Trnovo, deux femmes de Trnovo.

17 Q. Est-ce que des camions sont venus pour vous emmener ailleurs ?

18 R. Oui.

19 Q. A quel moment ?

20 R. Cela s'est produit le 13 août 1992, car je devais être échangée

21 à Jakomislje.

22 Q. Et est-ce que vous avez effectivement été échangée ce jour-là ?

23 R. Oui, ces femmes ont été échangées, mais pas moi.

24 Q. Vous a-t-on dit pourquoi vous n'avez pas été échangée?

25 R. Oui. Ils m'ont dit que j'allais être échangée à Trnovo.

Page 3505

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3506

1 Q. Et quand avez-vous été échangée, finalement ?

2 R. Le 3 septembre 1992.

3 Q. Pouvez-vous nous décrire les circonstances dans lesquelles vous

4 avez été échangée?

5 R. Oui. Le matin, deux policiers sont venus. Ils ont placé un

6 bandeau sur mes yeux. Ils m'ont fait sortir de l'école, m'ont fait monter

7 dans une voiture, et ensuite nous sommes partis en voiture. Nous avons

8 roulé pendant assez longtemps. Lorsque nous nous sommes arrêtés, ils m'ont

9 enlevé le bandeau. Ils m'ont donné deux enveloppes, un bâton auquel était

10 attaché un bout de tissu blanc: ils m'ont dit de le tenir dans ma main,

11 comme une sorte de drapeau, et ils m'ont dit de me diriger vers Trnovo.

12 Q. Est-ce que vous êtes arrivée à Trnovo?

13 R. Oui.

14 Q. Et pendant la période de temps que vous avez passée à Trnovo,

15 avez-vous fait une déclaration à la police ?

16 R. Oui.

17 Q. Leur avez-vous dit ce qui vous était arrivé? Leur avez-vous dit

18 la vérité ?

19 R. Oui.

20 Q. Leur avez vous dit que Gica vous avait violée?

21 R. Non.

22 Q. Pourquoi pas ?

23 R. Parce qu'il y avait là un ami de notre famille, et c'était très

24 difficile pour moi de raconter ce genre de chose devant lui.

25 Q. Pendant que vous étiez à Trnovo, avez-vous vu un médecin ?

Page 3507

1 R. Oui.

2 Q. Aviez-vous peur d'être enceinte ?

3 R. Oui.

4 Q. Est-ce que vous en avez parlé avec le médecin? Est-ce qu'il vous

5 a prescrit des médicaments quelconques ?

6 R. Oui, j'ai parlé avec le médecin. Mais à Trnovo, il n'y avait pas

7 l'équipement nécessaire pour procéder à un examen, donc il n'était pas

8 sûr. Il m'a donné malgré tout des médicaments.

9 Q. Est-ce que vous avez subi des examens pour vérifier si vous

10 étiez enceinte ou non ?

11 R. Non.

12 Q. Est-ce que le médecin vous a dit si vous étiez effectivement

13 enceinte ou non?

14 R. Oui. En fait, il a dit que j'étais peut-être enceinte, que

15 c'était possible, mais qu'il n'en était pas sûr.

16 Q. Après avoir pris ces médicaments, que s'est-il passé?

17 R. J'ai beaucoup saigné. Pendant une semaine je ne pouvais plus

18 marcher, je ne pouvais plus me lever.

19 Q. Et ensuite?

20 R. Ensuite, j'ai dû attendre de voir si mes règles revenaient

21 normalement. Et puis, j'ai eu des problèmes au niveau des reins, une

22 infection. On a dû me faire des piqûres. Et puis, quand tout cela a été

23 terminé, j'ai pu partir.

24 Q. Ensuite, de nouveau, est-ce que vous avez eu vos règles

25 normalement?

Page 3508

1 R. Oui.

2 Q. Pouvez-vous nous parler des souffrances que vous avez endurées,

3 des souffrances physiques résultant de ce que vous avez vécu?

4 R. Non, je ne peux pas.

5 Q. Je sais que c'est très difficile, mais est-ce que vous pouvez

6 nous parler de vos souffrances sur le plan émotionnel?

7 R. Non.

8 Q. Est-ce que vous faisiez des cauchemars après tout cela?

9 R. Oui.

10 Q. Est-ce que vous aviez constamment peur?

11 R. Oui.

12 Q. J'en ai terminé des questions que je voulais poser au témoin.

13 Mme la Présidente (interprétation): Est-ce que les conseils de la défense

14 souhaitent procéder à un contre-interrogatoire du témoin?

15 (Contre-interrogatoire du Témoin 205 par Me Pilipovic.)

16 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, Madame la Présidente. Bonjour, Madame

17 le Témoin.

18 Témoin 205 (interprétation): Bonjour.

19 Q. Pouvez-vous nous dire, s'il vous plaît, combien de déclarations

20 vous avez faites après avoir quitté Foca?

21 R. Deux.

22 Q. A qui avez-vous donné ces deux déclarations?

23 R. La première je l'ai donnée à Trnovo, la deuxième à Sarajevo.

24 Q. Mais à qui avez-vous fait cette déclaration à Sarajevo?

25 R. Au Procureur.

Page 3509

1 Q. Quel Procureur?

2 R. Est-ce que je peux dire des noms?

3 Q. Est-ce que c'était un procureur de Sarajevo?

4 R. Non, d'ici.

5 Q. Donc vous voulez nous parler des enquêteurs du Tribunal pénal

6 international?

7 R. Oui.

8 Q. Vous souvenez-vous quand cela s'est passé?

9 R. Non.

10 Q. Est-ce que c'était en 1998?

11 R. C'est possible.

12 Q. Je souhaiterais que l'on montre au témoin la déclaration ou

13 plutôt les déclarations de façon qu'elle puisse les reconnaître et les

14 identifier.

15 Mlle Lauer: Je n'ai pas ces documents.

16 Q. La défense a une déclaration en BCS et en anglais qui lui a été

17 communiquée par le Bureau du Procureur. Nous avons également une

18 déclaration qui a été faite par le témoin en 1998 aux enquêteurs du

19 Tribunal pénal international en BCS. J'imagine que le Bureau du Procureur

20 dispose de ces mêmes documents.

21 Mme la Présidente (interprétation): Pouvez-vous nous donner des détails au

22 sujet de ces déclarations faites aux enquêteurs du Tribunal?

23 Mme Pilipovic (interprétation): L'une a été faite aux enquêteurs du

24 Tribunal pénal international. Il s'agit de la pièce à conviction 99 de

25 l'accusation. La deuxième a été faite à la police de Trnovo, comme l'a dit

Page 3510

1 le témoin. Je souhaiterais que ces deux documents soient présentés au

2 témoin pour qu'elle puisse les identifier.

3 Mme la Présidente (interprétation): Nous allons procéder par ordre, une

4 déclaration après l'autre. En ce qui concerne la déclaration aux

5 enquêteurs du Tribunal, pouvez-vous nous donner la date? Et je voudrais

6 connaître la date des déclarations, puisque le Greffe n'en dispose pas.

7 Mme Pilipovic (interprétation): La date de la déclaration est le 16

8 décembre 1998. En ce qui concerne la déclaration en anglais, sur chaque

9 page figure une signature, la signature du témoin. Je vais donc lui

10 montrer tout d'abord cette déclaration. C'est la déclaration qui porte la

11 cote 99. C'est le numéro de référence que lui a donné le Bureau du

12 Procureur.

13 Mme la Présidente (interprétation): Je souhaiterais que les représentants

14 de l'accusation nous disent s'ils disposent de l'original.

15 Mme Kuo (interprétation): Nous avons donné une référence à ce document à

16 des fins de référence. Nous leur avons donné une pré cote, la cote 99.

17 Nous avons des exemplaires supplémentaires, si cela est nécessaire, pour

18 la Greffière d'audience.

19 Mme la Présidente (interprétation): Oui, mais elle ne semble pas disposer

20 de ces documents. Il faut que ces documents reçoivent une cote aux fins de

21 les identifier.

22 Mme Kuo (interprétation): Nous disposons aussi bien de la version en

23 anglais qu'en BCS. L'anglais c'est l'original.

24 Mme la Présidente (interprétation): Donc l'anglais c'est l'original, la

25 version en anglais est l'original ?

Page 3511

1 Mme Kuo (interprétation): Oui. Il s'agit de documents qui figurent dans le

2 classeur.

3 Melle Lauer: Donc le document qui était précédemment coté 99 des pièces du

4 Procureur prendra à présent la cote D62 des pièces de la défense. Il

5 s'agit de la déclaration du témoin datée du 16 décembre 1998, ce document

6 est enregistré de façon confidentielle.

7 Mme la Présidente (interprétation): Merci.

8 Mme Pilipovic (interprétation): Madame le Témoin, pouvez-vous me dire si à

9 la première page de ce document vous pouvez voir votre nom et votre

10 signature ?

11 Témoin 205 (interprétation): Oui.

12 Q. Si cela ne vous gêne pas, je vous demanderai de passer à la

13 dernière page de cette déclaration ?

14 R. Oui.

15 Q. Maintenant, je souhaiterais que l'on montre au témoin une autre

16 déclaration, autre déclaration qui nous a également été communiquée par le

17 Bureau du Procureur, qui est également signé par ce témoin, il s'agit

18 d'une déclaration faite le 3 septembre 1992 dans les locaux du

19 commissariat de police de Trnovo.

20 Mme la Présidente (interprétation): Peut-on avoir une cote, s'il vous

21 plaît ?

22 Melle Lauer: Le Greffe n'a toujours pas de copie de ce document.

23 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur l'huissier, veuillez, s'il

24 vous plaît, aller chercher des exemplaires de ce document auprès du

25 conseil de la défense ?

Page 3512

1 Mme Pilipovic (interprétation): Je m'excuse, c'est en anglais, et je vais

2 vous remettre l'exemplaire en BCS.

3 Mme la Présidente (interprétation): Les interprètes de la cabine anglaise

4 me signalent qu'ils ne disposent pas d'exemplaires de ces documents, ce

5 qui est nécessaire si vous êtes amenée à en donner lecture.

6 Melle Lauer: Ce document prendra la cote 63 des pièces de la défense. Il

7 est enregistré de façon confidentielle.

8 Mme la Présidente (interprétation): La version en Serbo-croate est

9 l'original ?

10 Melle Lauer: La version en Serbo-croate est effectivement l'original, il

11 sera cote D63, et la traduction en anglais sera coté D63-a.

12 Mme la Présidente (interprétation): Merci. Vous pouvez poursuivre, Madame

13 Pilipovic.

14 Mme Pilipovic (interprétation): Madame le Témoin, à la première page de

15 cette déclaration on voit votre nom, votre prénom, là.

16 Mme la Présidente (interprétation): De quel document s'agit-il ?

17 Mme Pilipovic (interprétation): Le document D63. Il s'agit, Madame le

18 Témoin, du document que vous avez entre les mains.

19 Témoin 205 (interprétation): Oui.

20 Q. Est-ce que c'est votre signature que l'on peut voir sur ce

21 document ?

22 R. Oui.

23 Q. Dites-nous, vous nous avez dit que vous habitiez à Jelasica?

24 R. Oui.

25 Q. A quelle distance se trouve cet endroit de Kalinovik ?

Page 3513

1 R. Cinq kilomètres.

2 Q. Est-ce qu'il y a une route qui relie ces deux endroits?

3 R. Oui.

4 Q. Et quelle était la composition de la population ?

5 R. Mixte.

6 Q. Donc il y avait aussi bien des Serbes que des Musulmans ?

7 R. Oui.

8 Q. Dans votre village, est-ce qu'il y avait des problèmes, des

9 tensions? Comment se passait la cohabitation avec vos voisins serbes?

10 R. Cela se passait bien.

11 Q. Est-ce que vous savez que, le 1er août, il y a eu des combats

12 dans les environs de Kalinovik et près de votre village ?

13 R. Non.

14 Q. Savez-vous qu'il y a eu des combats autour de Rogoj ?

15 R. Je ne m'en souviens pas.

16 Q. Vous nous avez dit que, le 1er août, vous êtes arrivée à l'école

17 de Kalinovik ?

18 R. Oui.

19 Q. Combien de personnes de votre village ont été ainsi amenées à

20 l'école de Kalinovik?

21 R. Je ne sais pas exactement.

22 Q. Pouvez-vous nous dire à peu près combien il y avait de femmes et

23 d'enfants? Vingt, trente, moins, plus ?

24 R. Je ne peux pas vous le dire.

25 Q. Et comment êtes-vous arrivée à l'école ?

Page 3514

1 R. Au début, on a marché à pied jusqu'au dépôt d'explosifs.

2 Ensuite, on nous a emmenées à Kalinovik en voiture.

3 Q. Vous dites "en voiture". Vous nous parlez de véhicules

4 individuels?

5 R. Non, c'était une très grande voiture. En fait, c'était plutôt un

6 bus ou même un camion. Mais je ne me souviens pas très bien.

7 Q. Quand vous êtes arrivées à l'école, où vous a-t-on placées?

8 R. On nous a fait entrer dans une salle de classe qui se trouvait à

9 l'étage.

10 Q. Est-ce qu'il y avait déjà des gens dans cette salle ou bien est-

11 ce qu'il n'y avait que vous ?

12 R. Eh bien, il y avait toutes les femmes et les enfants du village

13 de Jelasica, ainsi qu'un certain nombre de femmes et d'enfants qui

14 venaient de Kalinovik même.

15 Q. Jusqu'au 1er août, quand vous étiez encore dans votre village,

16 vous avez dit que des femmes de Gacko sont arrivées. Savez-vous où elles

17 étaient ?

18 R. Oui, à l'école.

19 Q. Combien de femmes sont arrivées au village ?

20 R. Je ne sais pas.

21 Q. Est-ce qu'elles sont venues chez vous ?

22 R. Oui, une fois.

23 Q. Vous ne savez pas combien de temps elles sont restées ?

24 R. Non.

25 Q. Et comment sont-elles arrivées dans votre village ?

Page 3515

1 R. A pied.

2 Q. Vous avez dit que, lorsqu'on vous a emmenées dans l'école et

3 qu'on vous a placées dans une salle de classe, vous avez vu des gardes ?

4 R. Oui.

5 Q. Quelle était leur tenue vestimentaire ?

6 R. Ils portaient des tenues de camouflage.

7 Q. Combien étaient-ils ?

8 R. J'en ai vu deux.

9 Q. Leur avez-vous parlé?

10 R. Non.

11 Q. Est-ce que ce jour-là vous avez eu des difficultés, des

12 accrochages avec eux ?

13 R. Non.

14 Q. Dans la déclaration que vous avez faite aux enquêteurs du

15 Tribunal, je vous demanderai de vous référer à la page 2 de cette

16 déclaration. Je vais donner lecture d'un paragraphe, c'est l'avant-dernier

17 paragraphe de votre déclaration, pas la déclaration de Trnovo... Non,

18 celle que vous avez en main, c'est celle en anglais. Je vous demande de

19 prendre celle qui est en dessous. C'est la pièce à conviction D62, page 2.

20 M. Hunt (interprétation): Pouvez-vous nous dire quels sont les premiers

21 mots de ce paragraphe, de façon que nous puissions le trouver sur la

22 version en langue anglaise?

23 Mme Pilipovic (interprétation): C'est le paragraphe qui commence par les

24 mots: "On nous a emmenées dans la même école primaire...". Je vais lire la

25 septième ligne de ce paragraphe au témoin: "Les gardes de l'école, quand

Page 3516

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3517

1 j'étais détenue là-bas, portaient des vêtements civils". Est-ce que vous

2 avez trouvé ce passage ?

3 R. Oui.

4 Q. Aujourd'hui, vous nous avez dit qu'ils portaient des tenues de

5 camouflage.

6 R. Oui.

7 Q. Alors, où est la vérité ?

8 R. C'est ce qu'il y a dans la déclaration, je vous prie de

9 m'excuser.

10 Q. Vous dites que c'est ce qui figure dans la déclaration qui

11 correspond à la réalité. J'imagine donc que cette déclaration que avez

12 faite en 1998, vous l'avez faite à un moment où vous vous souveniez mieux

13 des événements ?

14 R. Oui.

15 Q. Vous avez dit que vous-même et des femmes de Kalinovik étiez

16 dans cette salle de classe ?

17 R. Oui.

18 Q. Est-ce que ces femmes vous ont dit depuis combien de temps elles

19 étaient là ?

20 R. Je ne m'en souviens pas.

21 Q. Dans l'école, est-ce que vous avez rencontré des femmes de

22 Gacko? Je veux parler de celles qui étaient venues chez vous, dans votre

23 maison.

24 R. Je ne m'en souviens pas. Je les ai vues là-bas, mais je ne me

25 souviens pas si on s'est vraiment rencontrées.

Page 3518

1 Q. Est-ce que ces femmes vous ont dit s'il leur était arrivé des

2 choses désagréables pendant leur séjour dans l'école ?

3 R. Je ne sais pas.

4 Q. Est-ce qu'elles vous ont dit si elles ont été maltraitées?

5 R. Je ne sais pas.

6 Q. Est-ce qu'elles vous ont dit si des soldats les avaient fait

7 sortir ?

8 R. Je ne m'en souviens pas.

9 Q. Vous avez dit que, le 2 août, deux soldats sont entrés dans la

10 salle de classe où vous étiez.

11 R. Oui.

12 Q. A quel moment de la journée cela s'est-il passé ?

13 R. C'était le soir, juste avant la tombée du jour.

14 Q. Et comment ces trois soldats sont-ils entrés sans la salle de

15 classe ?

16 R. Eh bien, ils ont tout simplement ouvert la porte et sont entrés

17 dans la salle de classe.

18 Q. Les trois soldats ?

19 R. Oui.

20 Q. Avez-vous vu les trois soldats ?

21 R. Oui.

22 Q. Est-ce qu'ils ont dit quoi que ce soit ?

23 R. Je ne m'en souviens pas.

24 Q. Est-ce qu'ils se sont dit quelque chose?

25 R. Je ne me souviens pas.

Page 3519

1 Q. Comment étaient-ils habillés?

2 R. En tenue de camouflage, avec des insignes blancs. Enfin, disons

3 que c'était plutôt une sorte d'écusson.

4 Q. Est-ce qu'ils portaient des couvre-chefs?

5 R. Je ne m'en souviens pas.

6 Q. Avez-vous remarqué quoi que ce soit de particulier? Je pense à

7 leur accent.

8 R. Je ne me souviens pas.

9 Q. Je vais me référer une fois de plus à votre déclaration, page 3.

10 Pour les Juges, je souhaite signaler qu'il s'agit de la pièce D162. C'est

11 le premier paragraphe, à la page 3 dans la version en BCS, qui commence

12 par les mots: "a été emmené de l'école". Je vais vous lire les dernières

13 lignes de ce paragraphe. "Tous les trois avaient des écussons blancs à

14 leurs revers et ils avaient des couvre-chefs qui étaient kaki". Avez-vous

15 trouvé le passage auquel je fais référence?

16 R. Oui.

17 Q. Est-ce que vous pouvez me dire où est la réalité, la vérité?

18 R. C'est ce qui est dans la déclaration.

19 Q. Ils portaient donc des couvre-chefs, des casquettes?

20 R. Oui.

21 Q. Est-ce qu'ils étaient armés ?

22 R. Oui.

23 Q. Quelles armes avaient-ils ?

24 R. Je ne sais pas.

25 Q. Madame la Présidente, Messieurs les Juges, il est 11 heures.

Page 3520

1 Mme la Présidente (interprétation): Oui, effectivement, il est 11 heures.

2 Nous allons maintenant suspendre nos travaux et nous reprendrons nos

3 travaux à 11 heures 30.

4 (L'audience, suspendue à 11 heures, est reprise à 11 heures 30.)

5 Mme la Présidente (interprétation): Le contre-interrogatoire peut

6 continuer.

7 Mme Pilipovic (interprétation): Je vous remercie. Mais avant de continuer,

8 la défense estime qu'il convient de verser au dossier les deux-pièces que

9 le témoin a pu identifier, de les verser en tant que pièces de la défense.

10 Mme la Présidente (interprétation): Y a-t-il des objections de la part de

11 l'accusation?

12 Mme Kuo (interprétation): Non.

13 Mme la Présidente (interprétation): Alors, ces pièces sont versées sous

14 scellés. Madame la Greffière d'audience, elles auront la même cote?

15 Melle Lauer: Effectivement, ces pièces vont conserver la même cote, c'est-

16 à-dire D62 et D63.

17 Mme la Présidente (interprétation): Veuillez poursuivre.

18 Mme Pilipovic (interprétation): Témoin, vous avez dit que ces trois

19 soldats qui sont rentrés dans votre salle de classe portaient des couvre-

20 chefs?

21 Témoin 205 (interprétation): Oui.

22 Q. Pouvez-vous nous décrire ces couvre-chefs?

23 R. Non.

24 Q. D'après votre déclaration faite devant les enquêteurs du

25 Tribunal, vous avez dit que ces couvre-chefs étaient faits du tissu dont

Page 3521

1 sont faits les uniformes de camouflage?

2 R. Oui.

3 Q. Pouvez-vous me décrire ces trois soldats?

4 R. Je n'arrive pas à me les rappeler.

5 Q. Vous avez dit qu'ils portaient des armes?

6 R. Oui.

7 Q. Comment portaient-ils ces armes? Où les tenaient-ils?

8 R. Je ne m'en souviens pas.

9 Q. L'un de ces soldats portait-il un baudrier ou un ceinturon?

10 R. Je ne m'en souviens pas.

11 Q. Dans cette salle de classe, pouviez-vous tout voir?

12 R. Oui, on voyait bien.

13 Q. Laquelle des filles, des jeunes filles qui se trouvaient dans

14 cette salle de classe, a-t-elle été emmenée avec vous?

15 R. Deux autres jeunes filles.

16 Q. Vous avez cette liste sous vos yeux. Pouvez-vous lire les

17 numéros?

18 R. 101 et JB.

19 Q. Vous êtes sorties en même temps de cette salle de classe, vous

20 trois?

21 R. Oui.

22 Q. Veuillez m'excuser, mais je n'entends pas la traduction.

23 Mme la Présidente (interprétation): Pour la réponse?

24 Mme Pilipovic (interprétation): (Hors micro?) C'est bon. Maintenant, c'est

25 réglé.

Page 3522

1 Ces trois soldats, pour lesquels vous dites qu'ils sont entrés dans cette

2 salle de classe, étaient-ils accompagnés d'un des gardes de cette école?

3 R. Je ne m'en souviens pas.

4 Q. Quand on vous a fait sortir de cette salle de classe, où êtes-

5 vous allées?

6 R. Dans le hall de l'école.

7 Q. Les autres jeunes filles, à quel moment ont-elles été amenées?

8 R. On nous a dit de rester pour attendre et ils sont allés chercher

9 les autres jeunes filles dans la salle.

10 Q. Je comprends que vous étiez déjà sorties du bâtiment, ou vous

11 étiez dans un couloir de l'école?

12 R. Oui, on était dans le hall.

13 Q. Quelqu'un se trouvait sur place avec vous?

14 R. Oui.

15 Q. Qui?

16 R. Deux gardes.

17 Q. Quand ces quatre jeunes filles sont arrivées, les avez-vous

18 reconnues?

19 R. Non.

20 Q. Plus tard, avez-vous appris leur nom?

21 R. Non.

22 Q. Quand vous avez quitté le hall, vous étiez toutes ensemble, vous

23 sept, à sortir?

24 R. Oui.

25 Q. Parmi ces jeunes filles, l'une d'entre elles a-t-elle parlé aux

Page 3523

1 soldats ou aux gardes?

2 R. Je ne m'en souviens pas.

3 Q. Entre eux, les gardes s'appelaient-ils par leur nom?

4 R. Non, je ne m'en souviens pas.

5 Q. Dans ce hall, les soldats se parlaient-ils entre eux?

6 R. Je ne m'en souviens pas.

7 Q. Quand vous êtes montées dans la voiture, cette voiture était

8 stationnée où?

9 R. Devant l'école.

10 Q. Pouvez-vous me décrire comment vous êtes montées dans cette

11 voiture et qui est monté dans la voiture?

12 R. Toutes les sept, toutes les sept jeunes filles sont montées, et

13 ces trois hommes, les soldats.

14 Q. Ces trois soldats, où étaient-ils assis?

15 R. Je ne m'en souviens pas.

16 Q. Quand vous êtes montés dans la voiture, vous vous êtes dirigés

17 vers la station d'essence?

18 R. Oui.

19 Q. Le trajet a duré combien de temps jusqu'à la station d'essence?

20 R. Pas très longtemps. C'est près, ce n'est pas loin.

21 Q. Entre Kalinovik et votre localité, vous avez dit qu'il y avait

22 une distance de cinq kilomètres?

23 R. Oui.

24 Q. A pied, cela prend combien de temps pour s'y rendre depuis votre

25 localité?

Page 3524

1 R. Je ne pourrais pas vous répondre très précisément, je n'arrive

2 pas à me rappeler.

3 Q. Une heure?

4 R. Oui, oui, peut-être un peu moins.

5 Q. Quand vous êtes arrivés à la station d'essence, que s'est-il

6 produit?

7 R. Nous sommes passés dans le camion frigorifique. On nous a dit de

8 monter dans le camion frigorifique.

9 Q. Qui vous l'a dit?

10 R. Les soldats qui étaient avec nous.

11 Q. Et la voiture, que s'est-il passé avec la voiture?

12 R. Je ne le sais pas.

13 Q. Ces trois soldats sont-ils montés dans le camion frigorifique?

14 R. Je ne le sais pas.

15 Q. Quand vous êtes arrivés près de ce camion frigorifique,

16 quelqu'un est il descendu de celui-ci?

17 R. Il y avait des gens, mais ils se tenaient à côté du camion

18 frigorifique.

19 Q. Qui étaient-ce?

20 R. Des soldats.

21 Q. Combien de soldats y avait-il?

22 R. Je ne m'en souviens pas.

23 Q. Ces soldats sont-ils montés dans le camion frigorifique?

24 R. Avec nous? Non, pas à l'intérieur.

25 Q. Parmi ces soldats qui se tenaient près du camion frigorifique,

Page 3525

1 l'un d'entre eux est-il monté dans le camion pour se mettre au volant?

2 R. Je ne le sais pas.

3 Q. Par rapport au moment où vous avez quitté l'école et votre

4 arrivée à la station d'essence et le moment où vous êtes montée dans le

5 camion frigorifique, il s'est passé combien de temps?

6 R. Dix, quinze minutes.

7 Q. Dehors, c'était déjà la nuit?

8 R. Non.

9 Q. Autrement dit, vous pouviez voir tous ces soldats?

10 R. Oui, je le pouvais.

11 Q. Quels étaient les uniformes des soldats qui se tenaient près du

12 camion frigorifique?

13 R. Je n'arrive pas à me le rappeler.

14 Q. Portaient-ils des couvre-chefs?

15 R. Je n'arrive pas à me le rappeler.

16 Q. Ces soldats qui étaient avec vous à ce moment-là, les avez-vous

17 revus à un moment ultérieur?

18 R. Je ne m'en souviens pas.

19 Q. D'après votre déclaration, devant les services de sûreté, la

20 pièce D63-a, c'est en-dessous, en bas, la première page de votre

21 déclaration, troisième paragraphe qui commence par: "Je suppose que trois

22 Monténégrins sont arrivés, l'accent, la manière de parler, et ce genre de

23 chose".

24 R. Oui.

25 Q. Est-ce exact?

Page 3526

1 R. Oui.

2 Q. Autrement dit, l'accent de ces hommes était monténégrin?

3 R. Oui.

4 Q. Ce sont donc ces soldats qui sont venus vous chercher à l'école?

5 R. Oui.

6 Q. Vous avez dit que vous êtes arrivés à Miljevina?

7 R. Oui.

8 Q. Près du motel, quel était l'éclairage?

9 R. Il y avait de l'éclairage qui était bon.

10 Q. Vous êtes restés sur place combien de temps?

11 R. Pas longtemps.

12 Q. La portière du camion frigorifique a-t-elle été ouverte?

13 R. Oui.

14 Q. Une jeune fille, l'a-t-on fait sortir à cet endroit?

15 R. Pas à cet endroit-là, plus tard.

16 Q. Avez-vous vu des soldats à cet endroit?

17 R. Oui.

18 Q. Il y en avait combien?

19 R. Je ne le sais pas.

20 Q. Vous ont-ils adressé la parole?

21 R. Je ne le sais pas.

22 Q. Seriez-vous en mesure d'en décrire, l'un ou plusieurs?

23 R. Je ne m'en souviens pas.

24 Q. L'un quelconque de ces soldats qui a conduit le camion

25 frigorifique est-il descendu de celui-ci?

Page 3527

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3528

1 R. Je ne le sais pas.

2 Q. Voulez-vous me dire, s'il vous plaît, quand vous êtes partis de

3 Miljevina, après le motel, où vous êtes-vous arrêtés et après combien de

4 temps?

5 R. Je ne sais pas où nous nous sommes arrêtés, mais cela n'a pas

6 duré longtemps. C'était très bref.

7 Q. C'était quel genre de localité, d'endroit? Y avait-il de

8 l'éclairage?

9 R. Non.

10 Q. La portière du camion frigorifique s'est-elle ouverte à cet

11 endroit-là?

12 R. Oui.

13 Q. A côté de ce camion, il y avait combien de soldats?

14 R. Je ne m'en souviens pas.

15 Q. A ce moment-là, quelqu'un vous a-t-il adressé la parole?

16 R. Oui. Ils nous ont dit de nous lever et de nous approcher de la

17 portière.

18 Q. Avez-vous pu observer cet homme, ce soldat?

19 R. Je ne sais pas, je n'arrive pas à me le rappeler.

20 Q. Vous nous avez dit que vous êtes arrivés à Foca?

21 R. Oui.

22 Q. Dites-moi, s'il vous plaît, quand vous êtes descendus du camion

23 frigorifique, qui est descendu de ce camion?

24 R. Je ne me rappelle pas.

25 Q. Quand vous vous êtes arrêtés, quand on a fait sortir une jeune

Page 3529

1 fille de ce camion frigorifique, y avait-il une voiture derrière le

2 camion?

3 R. Oui.

4 Q. Quel genre de voiture?

5 R. Je ne le sais pas.

6 Q. Avez-vous pu voir s'il y avait quelqu'un dans la voiture?

7 R. Je ne me souviens pas.

8 Q. Quand vous êtes arrivés à Foca, vous étiez combien à descendre

9 du camion?

10 R. Six.

11 Q. Et combien de soldats?

12 R. Je ne le sais pas.

13 Q. Etaient-ce les mêmes soldats qui avaient été à l'école?

14 R. Je n'arrive pas à me le rappeler.

15 Q. Avec qui êtes-vous entrées dans la maison?

16 R. Il y avait un soldat devant nous, qui marchait devant nous et

17 nous, nous étions derrière lui.

18 Q. Ce soldat qui marchait devant vous, est-il descendu du camion?

19 R. Je ne le sais pas.

20 Q. Etes-vous en mesure de me décrire ce soldat qui marchait avec

21 vous?

22 R. Non. Je n'arrive pas à me le rappeler.

23 Q. Est-il entré dans la maison avec vous?

24 R. Oui.

25 Q. Est-il resté pendant la totalité du temps avec vous dans cette

Page 3530

1 maison?

2 R. Je n'arrive pas à me le rappeler.

3 Q. Qu'est-il arrivé aux deux autres soldats?

4 R. Je n'arrive pas à me le rappeler.

5 Q. Quand vous êtes entrés dans la maison, qui s'y trouvait?

6 R. Quand nous sommes entrés dans la chambre, un soldat était assis

7 dans la chambre.

8 Q. Un seul?

9 R. Oui. Dans cette chambre un seul était assis dans la pièce où

10 nous sommes entrés.

11 Q. Etes-vous sortie de cette chambre?

12 R. Plus tard, vers la cuisine.

13 Q. Et qui était dans la cuisine?

14 R. Il y avait Zaga et un autre soldat.

15 Q. Donc, vous êtes entrée dans la maison et quand vous êtes allée

16 dans la cuisine, Zaga était dans la cuisine ?

17 R. Oui.

18 Q. Et il était accompagné de combien de soldats pendant qu'il était

19 assis ?

20 R. Je ne le sais pas, je n'arrive pas à me le rappeler.

21 Q. Comment était-il vêtu, Zaga ?

22 R. En uniforme de camouflage.

23 Q. Portait-il un couvre-chef ?

24 R. Je ne m'en souviens pas.

25 Q. Vous a-t-il parlé à vous, les jeunes filles ?

Page 3531

1 R. Je ne m'en souviens pas.

2 Q. C'est à ce moment-là que vous avez appris qu'il s'appelait Zaga?

3 R. Oui.

4 Q. Qui s'adressait à lui en l'appelant par ce nom ?

5 R. Les soldats qui étaient là.

6 Q. C'est la première fois que vous avez vu Zaga?

7 R. Je n'arrive pas à me le rappeler.

8 Q. En plus des six jeunes filles, y avait-il d'autres jeunes filles

9 sur place ?

10 R. Quand nous sommes arrivés, non.

11 Q. Vous avez dit que, quand vous êtes arrivée dans la maison, vous

12 étiez dans une chambre. Pouvez-vous me faire une esquisse de cette

13 maison ?

14 R. Oui.

15 Q. Je demanderai l'aide de l'huissier. Je voudrais que l'on remette

16 une feuille de papier au témoin pour que le témoin puisse dessiner une

17 esquisse de la maison et des pièces, de la répartition des pièces dans la

18 maison.

19 (Le témoin s'exécute.)

20 R. Cela suffira-t-il?

21 Mme la Présidente (interprétation): Peut-on avoir une cote pour

22 l'identification?

23 Melle Lauer: Ce document prendra la cote D64 des pièces de la défense.

24 Mme la Présidente (interprétation): Souhaitiez-vous le verser au dossier?

25 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, oui.

Page 3532

1 Mme la Présidente (interprétation): Il n'y a pas d'objection, je suppose?

2 Mme Kuo (interprétation): Il n'y a pas d'objection.

3 Mme la Présidente (interprétation): La pièce est versée au dossier.

4 Mme Pilipovic (interprétation): Vous avez dit que vous étiez assise dans

5 la cuisine?

6 Témoin 205 (interprétation): Oui.

7 Q. Ces trois soldats qui vous ont amenée étaient-ils présents avec

8 vous ?

9 R. Je ne m'en souviens pas.

10 Q. Que faisaient les autres cinq jeunes filles ?

11 R. Je n'arrive pas à me le rappeler.

12 Q. Etaient-elles avec vous dans la cuisine, ou plutôt dans la

13 chambre ?

14 R. Je n'arrive pas à me le rappeler.

15 Q. Je me permets de vous rafraîchir la mémoire. Dans votre

16 déclaration faite devant les enquêteurs du Tribunal, pas celle-ci, pièce

17 de la défense D62, page 5, le premier paragraphe commence: "Nous cinq,

18 nous sommes restées là-bas encore pendant très longtemps. Trois soldats

19 sont venus, et ils ont emmené quatre femmes de l'école de Kalinovik.

20 J'étais la seule à rester dans la maison". Est-ce exact?

21 R. Oui.

22 Q. Qui étaient ces trois soldats?

23 R. Je ne le sais pas.

24 Q. Etes-vous en mesure de les décrire?

25 R. Je ne peux pas les décrire.

Page 3533

1 Q. Comment étaient-ils vêtus?

2 R. Ils portaient des uniformes de camouflage.

3 Q. Portaient-ils des couvre-chefs?

4 R. Je ne m'en souviens pas.

5 Q. Dans votre déclaration faite devant la sûreté de l'Etat, pièce

6 de la défense D63-a, c'est le cinquième paragraphe qui commence par: "Ils

7 nous ont fait entrer". Première page: "Ils nous ont fait entrer". Ou bien

8 le troisième paragraphe à compter d'en bas, je vous donnerai lecture: "Ils

9 nous ont fait entrer dans une chambre, ils ont apporté du café et des

10 sandwichs. Après, c'est Zaga qui est arrivé et qui a emmené quatre jeunes

11 filles de Gacko avec lui. Je ne les ai plus revues."

12 R. Oui.

13 Q. Vous avez dit que c'était exact, que Zaga était arrivé et qu'il

14 avait fait sortir quatre jeunes filles de Gacko.

15 Dans une autre version, vous avez dit que des soldats étaient venus et

16 qu'ils avaient fait sortir des femmes, que trois soldats étaient venus.

17 Or, vous avez également dit que Zaga était assis dans la cuisine quand

18 vous êtes arrivée dans la maison.

19 R. (...)

20 Q. Alors, pouvez-vous me dire laquelle de ces versions est exacte?

21 R. (...)

22 Q. Si vous regardez la déclaration que vous avez donnée aux

23 enquêteurs, il s'agit de la page 5: "Trois soldats sont venus...".

24 R. (...)

25 Q. Pourriez-vous nous dire laquelle de ces versions est exacte?

Page 3534

1 R. Je ne me souviens pas, je n'arrive pas à me rappeler du tout car

2 cela s'est produit il y a longtemps. Je ne peux pas maintenant vous

3 affirmer ou vous confirmer la version exacte.

4 Q. Est-ce que vous pouvez nous dire à quel moment votre mémoire

5 était plus fraîche? Au moment où vous avez fait la première déclaration,

6 la deuxième déclaration, ou bien aujourd'hui?

7 R. Sans doute au moment où j'ai fait ma première déclaration. Je

8 suis désolée si j'ai fait une erreur.

9 Q. Nous pouvons tous comprendre, mais il est compréhensible aussi

10 que votre mémoire était meilleure à l'époque. Vous avez dit que vous étiez

11 dans la maison au moment où Zaga est entré dans la maison. Ce qui est

12 écrit dans votre déclaration est comme suit: "Ils nous ont fait entrer

13 dans une pièce, ils ont apporté du café et Zaga est arrivé".

14 R. Oui.

15 Q. Est-ce que c'était la première fois où vous voyiez Zaga au

16 moment où il est entré dans la maison?

17 R. Je ne me souviens pas.

18 Q. Vous avez dit que, pendant que vous étiez dans la maison, vous

19 aviez entendu une explosion?

20 R. Oui.

21 Q. Et qui se trouvait dans la maison à ce moment?

22 R. Je n'arrive pas à me rappeler qui y était exactement.

23 Q. Je vais essayer de rafraîchir votre mémoire. Est-ce que les

24 quatre jeunes filles que Zaga est venu chercher, est-ce que ces quatre

25 jeunes filles sont sorties avant que la mosquée d'Aladza ne soit détruite

Page 3535

1 ou après, c'est-à-dire avant ou après l'explosion?

2 R. Je ne sais pas. Je n'arrive pas à me rappeler si cela s'est

3 produit avant ou après.

4 Q. Etes-vous sûre que quatre jeunes filles avaient été amenées?

5 R. Sans doute que oui.

6 Q. S'agit-il des quatre jeunes filles de Zaga de Gacko?

7 R. Oui.

8 Q. Cela veut-il dire que vous êtes restée dans la maison avec le

9 numéro 101?

10 R. Oui.

11 Q. Vous avez dit que Ranko vous a fait sortir de cette maison.

12 R. (...)

13 Q. Pièce de la défense D62, page 5, paragraphe 2, c'est la

14 déclaration que vous avez donnée aux enquêteurs du Tribunal. A la page 5

15 de cette déclaration: "Quelque temps après, je ne sais plus combien de

16 temps plus tard, un jeune homme s'est approché. Plus tard, j'ai appris

17 qu'il s'appelait Ranko". Fin de citation.

18 R. Oui.

19 Q. A quel moment il vous a fait sortir de la maison?

20 R. Le premier soir où nous sommes arrivés.

21 Q. Cela s'est-il produit avant ou après l'explosion?

22 R Je ne me souviens pas.

23 Q. La personne que vous dites qu'elle s'appelait Ranko, est-ce que

24 vous avez rencontré à nouveau cette personne plus tard?

25 R. Oui.

Page 3536

1 Q. S'agit-il bien de Ranko Radulovic?

2 R. Oui.

3 Q. Où est-ce qu'il vous a amenée?

4 R. La première fois?

5 Q. Oui, la fois où vous dites qu'il vous a fait sortir?

6 R. Dans le jardin, dans la cour, dans une remise.

7 Q. Et que vous est-il arrivée, là-bas?

8 R. Il m'a violée, là-bas.

9 Q. Est-ce qu'il vous a dit quelque chose?

10 R. Oui.

11 Q. Que vous a-t-il dit?

12 R. Il m'a dit de me déshabiller, il m'a injuriée.

13 Q. Est-ce que vous avez pu remarquer qu'il avait un accent

14 particulier?

15 R. Je ne me souviens pas.

16 Q. Est-ce que cette personne était présente à l'école de Kalinovik?

17 R. Je ne me souviens pas.

18 Q. Est-ce qu'il était au volant de la voiture, peut-être?

19 R. Je ne me souviens pas.

20 Q. Est-ce qu'il est entré dans la maison avec vous?

21 R. Je ne me souviens pas.

22 Q. Quand l'avez-vous vu pour la première fois?

23 R. Je ne me souviens pas. Je ne sais pas si c'était avant qu'il

24 m'amène, qu'il me fasse sortir, ou bien à ce moment-là. Je n'arrive pas à

25 me rappeler.

Page 3537

1 Q. Combien de temps êtes-vous restée dans cette remise?

2 R. Je ne sais pas.

3 Q. Où vous a-t-il ramenée après cela?

4 R. A nouveau dans la maison.

5 Q. Est-il resté avec vous dans la maison?

6 R. Je ne sais pas, je ne me souviens pas.

7 Q. Quand vous êtes entrés, vous deux, dans cette maison, qui se

8 trouvait dans la maison?

9 R. Zaga.

10 Q. Il était où dans la maison?

11 R. Dans la cuisine.

12 Q. Est-ce que les jeunes filles que l'on avait amenées avec vous se

13 trouvaient également dans la maison?

14 R. Je n'arrive pas à me rappeler.

15 Q. Et qui, quelle femme était présente dans la maison?

16 R. Je ne me souviens pas.

17 Q. Il y avait combien de soldats dans la maison?

18 R. Je ne sais pas. Je ne me souviens pas.

19 Q. Est-ce que les vitres de la maison, des fenêtres étaient brisées

20 au moment où vous êtes entrée dans la maison?

21 R. Je ne me souviens pas. C'est vrai que les vitres étaient brisées

22 suite à l'explosion, mais je ne sais pas à quel moment précisément elles

23 se sont brisées.

24 Q. Où se trouvait la personne qui porte le numéro 101, au moment où

25 vous êtes arrivée? Etait-elle présente?

Page 3538

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3539

1 R. Je ne sais pas.

2 Q. Je vais rafraîchir votre mémoire. Vous avez dit qu'un homme

3 l'avait amenée?

4 R. Oui.

5 Q. Pouvez-vous décrire cet homme? Est-ce que vous pouvez nous

6 donner son âge?

7 R. Je ne me souviens pas.

8 Q. Je vais rafraîchir votre mémoire. Pièce à conviction de la

9 défense D62, pages 4, dernier paragraphe: "Un homme est entré dans la

10 chambre où se trouvaient les femmes. On était six". Fin de citation. Il

11 s'agit de la page 4, la citation continue: "Je me souviens qu'il portait

12 une barbe qui commençait à grisonner, qu'il était plutôt âgé. Il a dit à

13 101 de se lever et de le suivre". Fin de citation. Dites-moi...

14 R. Oui.

15 Q. Quelle était la tenue vestimentaire de cet homme âgé?

16 R. Je ne me souviens pas.

17 Q. Est-ce que quelqu'un l'a appelé par son nom ou son surnom?

18 R. Je ne sais pas.

19 Q. Est-ce que, dans la pièce où vous étiez, dans la maison, ou bien

20 dans une chambre ou la cuisine, y avait-il un jeune homme blessé?

21 R. Je ne me souviens pas, je n'arrive pas à me rappeler de cela.

22 Q. Ces quatre jeunes filles de Gacko étaient-elles présentes au

23 moment où Ranko vous a ramenée?

24 Mme la Présidente (interprétation): Conseil, le nom d'un témoin protégé se

25 trouve dans le procès-verbal puisque la déclaration avait été citée. Il

Page 3540

1 faudrait que ce passage soit expurgé puisque vous avez donné lecture de la

2 déclaration.

3 Mme Kuo (interprétation): Vous pourriez donc remplacer le nom de ce témoin

4 par un numéro.

5 Mme Pilipovic (interprétation): 101.

6 Mme Kuo (interprétation): Peut-on remplacer le nom par le numéro 101?

7 Mme la Présidente (interprétation): Oui.

8 Mme Pilipovic (interprétation): Est-ce que vous maintenez votre

9 affirmation que Zaga avait emmené les quatre jeunes filles de Gacko de

10 cette maison?

11 Témoin 205 (interprétation): Oui.

12 Q. Est-ce que vous les avez revues plus tard?

13 R. Non.

14 Q. A quel moment Zaga les a fait sortir de cette maison?

15 R. Je ne me souviens pas.

16 Q. Est-il retourné dans la maison?

17 R. Oui.

18 Q. Quand?

19 R. Je ne me souviens pas.

20 Q. Que me répondez-vous si je vous dis qu'un témoin protégé avait

21 été entendu devant ce Tribunal? Il s'agit d'une des jeunes filles de

22 Gacko, le n190, qu'elle a déposé que ce matin-là, quand elle est entrée

23 dans cette maison, que c'était Ranko Radulovic qui l'avait fait sortir de

24 la maison?

25 R. Je ne sais pas.

Page 3541

1 Q. Est-ce que vous avez vu que Ranko Radulovic a fait sortir une

2 jeune fille avant qu'il ne vous fasse sortir, vous?

3 R. Je ne m'en souviens pas.

4 Q. Vous avez dit que ce soir-là, pendant que vous étiez dans cette

5 maison, qu'il y avait des jeunes filles de Partizan qui étaient venues?

6 R. Oui.

7 Q. Il y en avait combien?

8 R. (...)

9 Q. Je vous prie de ne pas lire ce qui est écrit dans la

10 déclaration, mais de tout simplement répondre à ma question.

11 R. Je ne me souviens pas.

12 Q. Vous ne vous rappelez donc pas du nombre de jeunes filles?

13 R. Non.

14 Q. Est-ce que vous pouvez évaluer le temps qui s'est écoulé par

15 rapport au moment où vous êtes arrivée dans cette maison? A quel moment

16 donc on les a amenées dans cette maison?

17 R. Non, je n'y arrive pas.

18 Q. Est-ce que cela s'est produit après l'explosion?

19 R. Je ne sais pas.

20 Q. Est-ce que vous avez passé toute la nuit dans la maison?

21 R. Oui.

22 Q. Et le matin aussi?

23 R. Oui.

24 Q. Est-ce que vous permettez la possibilité que ces trois jeunes

25 filles de Partizan avaient été amenées le lendemain?

Page 3542

1 R. Je ne sais pas.

2 Q. Où se trouvaient les jeunes filles de Partizan?

3 R. (...)

4 Q. Dans quelle pièce?

5 R. Dans la chambre.

6 Q. Est-ce que vous leur avez parlé?

7 R. Non.

8 Q. Est-ce que vous connaissez le nom ou le surnom de ces jeunes

9 filles? Vous pouvez les écrire?

10 R. Non, je ne sais pas.

11 Q. Est-ce qu'il y avait à ce moment-là la personne qui porte le

12 n50 avec un point d'interrogation? Est-ce que cette personne était

13 présente avec les jeunes filles, était parmi les jeunes filles dans la

14 chambre?

15 R. (...)

16 Q. Est-ce qu'elle était avec vous cette nuit-là dans la maison?

17 R. Je ne me souviens pas si elle était là cette nuit-là.

18 Q. Combien de temps ces jeunes filles sont restées dans la maison?

19 R. Je ne sais pas.

20 Q. Au moment où on les a emmenées dans la maison, est-ce que vous

21 avez pu voir le visage de la personne qui les a amenées?

22 R. Non, je ne me souviens pas.

23 Q. Au moment où on les a emmenées dans la maison, vous n'avez pas

24 vu la personne qui les a amenées, mais qui d'autre se trouvait dans la

25 maison?

Page 3543

1 R. Je ne me souviens pas.

2 Q. Est-ce que vous et la personne qui porte le numéro 101 étiez

3 dans la maison?

4 R. Oui, moi, j'y étais, mais je ne suis pas sûre pour le n101.

5 Q. Il y avait combien de soldats dans la maison?

6 R. Je ne me souviens pas.

7 Q. Qu'est-ce qui est arrivé à ces jeunes filles pendant cette nuit-

8 là ?

9 R. Je ne sais pas.

10 Q. Est-ce que vous avez vu qu'une d'entre elles était emmenée d'une

11 chambre à l'autre?

12 R. Je ne sais pas.

13 Q. Vous avez dit avoir passé trois jours dans cette maison?

14 R. Oui.

15 Q. Est-ce qu'une des jeunes filles de Gacko était revenue dans

16 cette maison?

17 R. Non.

18 Q. Et pour ce qui est des jeunes filles de Partizan?

19 R. Oui.

20 Q. Quoi?

21 R. "Oui" quoi?

22 R. Oui, elles sont revenues le troisième soir à nouveau, pour

23 autant que je m'en souvienne.

24 Q. Ces mêmes jeunes filles?

25 R. Je ne sais plus si c'étaient les mêmes.

Page 3544

1 Q. Et à quel moment a-t-on fait sortir ces jeunes filles qu'on

2 avait amenées dans la maison? A quel moment étaient-elles parties?

3 R. Je ne sais pas.

4 Q. Est-ce qu'elles étaient présentes le lendemain, au cours de la

5 journée?

6 R. Je ne sais pas.

7 Q. Vous avez dit que dans cette maison, au cours de ces trois

8 jours, vous avez été violée onze fois?

9 R. Oui.

10 Q. Est-ce que vous avez été violée par onze hommes différents?

11 R. Je ne sais pas s'il s'agissait de onze hommes différents,

12 j'avais l'impression qu'ils étaient tous pareils.

13 Q. Est-ce que vous vous souvenez d'un visage, de ces onze hommes?

14 Est-ce que vous avez gardé une apparence physique de quelqu'un d'entre

15 eux?

16 R. Je ne me souviens pas.

17 Q. Est-ce que vous pouvez nous décrire où cela s'est produit au

18 cours de ces trois jours, tout ce qui s'est passé pendant ces trois jours?

19 R. La première fois, c'était dans la remise. La deuxième fois,

20 c'était dans une pièce, une chambre qui se trouvait juste en face de la

21 cuisine.

22 Q. Cela s'est-il passé pendant la nuit?

23 R. Oui.

24 Q. Est-ce que la maison était éclairée après cette explosion, ou

25 bien l'électricité était-elle coupée?

Page 3545

1 R. Je ne me souviens pas.

2 Q. Est-ce que l'électricité était coupée? Etiez-vous dans le noir

3 cette nuit-là, juste après l'explosion dans la maison ainsi qu'autour de

4 la maison, dans la rue?

5 R. Je ne me souviens pas.

6 Q. Vous avez été violée par combien de soldats au cours d'une même

7 journée?

8 R. Je ne sais pas. Je n'arrive pas à me rappeler.

9 Q. Alors, comment pouvez-vous affirmer que cela s'est produit onze

10 fois?

11 R. Parce que, quand j'ai fait cette première déclaration, je le

12 savais. Mais maintenant, je n'arrive plus à me rappeler du nombre de viols

13 pour chaque soir, pour chaque nuit.

14 Q. De quelle déclaration parlez-vous? Quelle première déclaration ?

15 R. La déclaration que j'ai donnée à Trnovo.

16 Q. C'est donc à ce moment-là que votre mémoire était la plus

17 complète ?

18 R. Oui.

19 Q. Je vais vous lire l'avant-dernier passage de votre déclaration:

20 "Ils nous ont emmenées une par une dans une autre pièce. Nous avons passé

21 trois nuits là-bas. C'est là qu'on a été violées. La première nuit, j'ai

22 été violée par trois personnes, la deuxième nuit par quatre hommes. Ils le

23 faisaient pour la plupart du temps la nuit."

24 Vous n'avez jamais dit "onze fois".

25 Mme la Présidente (interprétation): Mais est-ce vraiment important "onze

Page 3546

1 fois"? Ce chiffre de onze. Même si elle avait été violée une seule fois,

2 quelle importance cela a?

3 Mme Pilipovic (interprétation): Si le témoin dit qu'elle a été violée onze

4 fois, je souhaite mettre en cause sa crédibilité parce que je voudrais

5 savoir pourquoi elle avance ce chiffre de onze fois.

6 Si elle avait dit "une fois" ou "deux fois". Mais elle a donné un chiffre

7 précis: "onze fois".

8 Mme la Présidente (interprétation): D'accord. Si vous considérez que cela

9 est important, conseil, allez-y.

10 M. Hunt (interprétation): Vous pensez vraiment que cela nous aide ainsi

11 que votre client, l'intérêt de votre client, d'aller dans tous ces

12 détails?

13 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Juge, je considère que j'aide

14 la Chambre et que j'aide aussi mon client puisque le témoin a donné deux

15 déclarations. Dans le première déclaration, quand elle dit que sa mémoire

16 était la plus complète, elle n'a pas dit le nombre de fois où elle a été

17 violée.

18 La deuxième fois, elle a dit combien de fois elle a été violée. Elle a

19 donné le nombre exact. Et aujourd'hui, dans sa déposition, elle a

20 confirmé. Moi, je considère que, en posant de telles questions au témoin,

21 nous pouvons établir quel est le degré de vérité dans ses réponses.

22 M. Hunt (interprétation): Et si je peux répondre comme cela, vous auriez

23 pu établir tout cela en posant une ou deux questions alors que, depuis

24 très longtemps, vous lui posez des questions en analysant pratiquement

25 toute l'analyse, morceau par morceau.

Page 3547

1 Je peux vous dire que vous avez passé tellement de temps sur tellement de

2 détails que, vraiment, ce n'est pas tellement important. Ce que vous avez

3 établi, c'est qu'elle n'arrive pas à se rappeler de noms. Cela, c'est ce

4 qui est le plus important. Ce n'est pas important si elle a été violée

5 onze fois, une fois ou trois fois.

6 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Juge, c'est intéressant de

7 noter que le témoin se rappelait très bien, que sa mémoire était très,

8 très bonne quand elle a répondu aux questions de l'accusation, qu'elle ne

9 se rappelle de rien quand elle répond à mes questions à moi. Donc en lui

10 montrant sa déclaration, je souhaite mettre à l'épreuve sa mémoire.

11 Mme la Présidente (interprétation): Il n'est pas exact qu'elle se

12 rappelait de tout quand elle a répondu aux questions de l'accusation. Ce

13 n'est pas exact. Je pense qu'il y avait beaucoup de réponse du genre de:

14 "Je ne me souviens pas".

15 Mme Pilipovic (interprétation): Mais il est vrai qu'elle a pu donner pas

16 mal de détails. Je vais continuer avec mon contre-interrogatoire et en

17 m'efforçant de ne pas entrer dans les détails.

18 Mme la Présidente (interprétation): Allez-y, s'il vous plaît.

19 Mme Pilipovic (interprétation): Vous avez passé trois jours dans cette

20 maison ?

21 Témoin 205 (interprétation): Oui.

22 Q. Qui vous a emmenée de cette maison?

23 R. Un homme est venu, un homme qui boitait, il y avait un jeune

24 homme avec lui, et ils m'ont fait partir de cette maison.

25 Q. Pendant votre séjour, pendant ces trois jours que vous avez

Page 3548

1 passé dans cette maison, vous avez dit que Zaga était présent dans la

2 maison ?

3 R. Oui.

4 Q. Est-ce qu'il a passé toute la première nuit dans la maison ?

5 R. Je ne sais pas.

6 Q. Au moment où vous êtes arrivée dans l'appartement, pour lequel

7 vous dites qu'il appartenait à Gica, qui vous a amenée dans cet

8 appartement ?

9 R. Gica, ainsi qu'un soldat qui était surnommé "Puso".

10 Q. Qui se trouvait dans l'appartement au moment où vous êtes

11 arrivée?

12 R. Il n'y avait personne.

13 Q. Vous avez dit que dans cette maison-là, Gica vous a violée?

14 R. Oui.

15 Q. A la page 6 de votre déclaration, la déclaration que vous avez

16 donnée aux enquêteurs du Tribunal, au dernier paragraphe vous avez dit :

17 "Dravsko Vasiljevic m'a violée pendant les trois premières jours que j'ai

18 passés avec lui. Dans ma déclaration que j'ai faite devant la police de

19 Trnovo, j'ai dit que je n'avais pas eu de rapports sexuels avec Gica. Cela

20 ne correspond pas à la vérité, j'ai menti dans la déclaration que j'ai

21 donnée".

22 R. Oui.

23 Q. Cela veut-il dire qu'aujourd'hui vous dites la vérité?

24 R. Oui.

25 Q. Et quelle était la taille de l'appartement où vous étiez?

Page 3549

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 3550

1 R. Il y avait deux chambres, une entrée, une salle de bain, une

2 remise. Ce n'était pas plus grand que cela.

3 Q. Les trois premiers jours où vous avez dit que vous avez été

4 violé par Gica, est-ce que quelqu'un d'autre était venu dans la maison?

5 R. Non.

6 Q. En dehors de vous, y avait-il d'autres jeunes filles présentes?

7 R. Non.

8 Q. Dans votre déclaration, vous dites que : "La personne 50? était

9 dans cet appartement"?

10 R. Oui, elle était là le premier jour, mais le même jour d'ailleurs

11 on est venu la chercher.

12 Q. Mais vous venez de dire qu'il n'y avait personne dans

13 l'appartement lorsque vous êtes arrivée?

14 R. Oui, mais on nous a amenées ensemble depuis la maison où nous

15 étions précédemment. On nous a amenées ensemble à Brod. Et ensuite, on est

16 venu la chercher.

17 Q. Avez-vous parlé avec cette jeune fille?

18 R. Nous n'avons pas dit grand chose.

19 Q. Avez-vous pu voir qu'elle a été violée par quelqu'un dans cette

20 maison?

21 R. Non.

22 Q. Est-ce que elle vous a dit que quelqu'un l'avait violée dans

23 l'appartement?

24 R. Non.

25 Q. Dans votre déclaration, vous dites également que "Pendant que

Page 3551

1 vous étiez dans cette maison, on a amené deux jeunes filles, 175 et MK".

2 R. Oui.

3 Q. Quand les a-t-on amenées à la maison?

4 R. Je ne me souviens pas de jour, mais en tout cas c'était juste

5 avant la nuit.

6 Q. Vous avez dit que, trois jours plus tard, les parents de Gica

7 sont arrivés dans l'appartement?

8 R. Oui.

9 Q. Les trois jeunes filles, les a-t-on amenées alors que les

10 parents de Gica étaient présents?

11 R. Je ne me souviens pas.

12 Q. Et qui a amené ces deux jeunes filles à l'appartement?

13 R. Je ne m'en souviens pas.

14 Q. Vous souvenez-vous qui est venu les chercher?

15 R. Non.

16 Q. Je souhaiterais vous demander de vous reporter à la page 6 de

17 votre déclaration, il s'agit du dernier paragraphe qui commence par les

18 mots suivants : "J'ai été violée par Dravko Vasiljevic". Je vais lire à

19 partir de la ligne 6 : "Je sais que deux femmes ont été amenées à

20 l'appartement pendant que je m'y trouvais, 175 et MK. Elles sont restées

21 dans l'appartement pendant une nuit, le lendemain matin on est venu les

22 chercher. Elles n'ont pas été violées dans l'appartement. Mais on les a

23 amenées dans un autre appartement où, je crois, elles ont été violées".

24 Est-ce que ceci est exact?

25 R. Oui.

Page 3552

1 Q. Et qui vous a dit qu'elles avaient été violées dans l'autre

2 appartement?

3 R. C'est la conclusion que j'ai tirée par moi-même, personne ne m'a

4 rien dit.

5 Q. Mais qu'est-ce qui vous a amené à tirer cette conclusion,

6 puisque personne ne vous avez violée vous-même?

7 R. Eh bien, parce qu'elles sont partis avec deux hommes et qu'elles

8 ont été absentes pendant longtemps.

9 Q. Est-ce que vous leur avez parlé à ces jeunes filles?

10 R. Non.

11 Q. Vous ont-elles dit où on les avait amenées?

12 R. Non.

13 Q. Au moment où vous avez fait votre déclaration au commissariat de

14 police, vous n'avez pas dit que vous aviez été violée par Gica?

15 R. Non.

16 Q. Pourquoi ne l'avez-vous pas dit?

17 R. Parce qu'il y avait là un policier qui connaissait ma famille,

18 donc pour moi c'était très difficile de dire quelque chose de ce genre

19 devant lui.

20 Q. C'était un ami de votre famille?

21 R. Oui.

22 Q. A la page 6 de votre déclaration faite aux enquêteurs du

23 Tribunal, au dernier paragraphe du document D62, qui commence par : "J'ai

24 été violée par Dravko Vasiljevic", vous dites : "J'ai menti dans la

25 déclaration que j'ai faite à Trnovo parce qu'il y avait là un policier qui

Page 3553

1 connaît Gica et qui m'a provoquée".

2 R. Non, j'ai fait une erreur quand j'ai dit cela, quand je

3 m'entretenais avec les enquêteurs du Tribunal, et je vous prie de m'en

4 excuser.

5 Q. Donc où est la vérité?

6 R. Eh bien, c'était un ami de ma famille, ce policier. Et donc,

7 pour moi, c'était très difficile. Je voudrais m'excuser encore d'avoir

8 fait cette erreur quand je me suis entretenue avec les enquêteurs.

9 Q. Dans la déclaration que vous avez faite à la sécurité publique,

10 donc vous n'avez pas dit que vous avez été violée par Gica. Mais, en

11 dehors de cela, est-ce que tout ce que vous avez dit dans cette

12 déclaration est conforme à la réalité?

13 R. Oui.

14 Q. A la page 9 de votre déclaration, déclaration aux enquêteurs du

15 Tribunal, dernière page, deuxième paragraphe, pièce à conviction D62, je

16 le signale à l'attention des Juges, vous dites que vous aviez des

17 difficultés à cause des mauvais traitements et du stress: "Je ne me

18 sentais absolument pas bien du tout, j'avais peur, j'avais même peur de

19 regarder par la fenêtre".

20 R. Oui.

21 Q. A ce moment-là, est-ce que vous êtes allée consulter un médecin?

22 R. J'ai vu un médecin, un gynécologue, mais je n'ai pas vu d'autre

23 médecin.

24 Q. Vous aviez dit aux enquêteurs du Tribunal que vous avez vu ce

25 médecin et vous leur avez donné les documents médicaux qui concernent

Page 3554

1 cette consultation. Je souhaiterais que l'huissier présente au témoin ces

2 documents à caractère médical, afin qu'elle puisse confirmer qu'il s'agit

3 bien des documents qu'elle a remis aux enquêteurs.

4 J'ai reçu ces documents du Bureau du Procureur.

5 Mme la Présidente (interprétation): Y a-t-il trois documents différents,

6 ou s'agit-il du seul et même document d'après vous, Maître Pilipovic?

7 Mme Pilipovic (interprétation): Trois documents différents, mais aucun de

8 ces documents ne porte de tampon.

9 Mme la Présidente (interprétation): Ce n'est pas de cela dont nous

10 parlons, sinon il faudrait aller en audience à huis clos. Je veux

11 seulement savoir la date.

12 Mme Pilipovic (interprétation): 1er octobre, 5 septembre, et 5 septembre.

13 Donc, il y a un de ces documents qui est un document qui renvoie la

14 patiente chez un spécialiste.

15 Mme la Présidente (interprétation): Et nous parlons de 1992?

16 Mme Pilipovic (interprétation): Oui.

17 Melle Lauer: Il s'agit effectivement de trois documents différents. Il

18 sont tous les trois en langue BCS. Le Greffe n'a pas reçu copie des

19 traductions en anglais, et n'a pas de copies suffisantes à donner aux

20 Juges.

21 Mme la Présidente (interprétation): Pouvez-vous nous donner une

22 explication, Maître Pilipovic? Pouvons-nous avoir des traductions en

23 anglais?

24 Mme Pilipovic (interprétation): Oui, j'ai assez d'exemplaires pour vous

25 les communiquer. Excusez-moi, je vous prie de m'excuser. Pour le premier

Page 3555

1 de ces documents, j'ai trois exemplaires. La Greffière d'audience a cet

2 exemplaire.

3 Melle Lauer: Je n'ai toujours pas de documents en anglais.

4 Mme Pilipovic (interprétation): Je vous prie de m'excuser, mais ce

5 document n'a pas été traduit en anglais.

6 M. Hunt (interprétation): Pouvez-vous, s'il vous plaît, me dire quelle est

7 la pertinence de ces documents, Maître Pilipovic?

8 Mme Pilipovic (interprétation): La défense souhaite vérifier que le témoin

9 est bien allé voir ce médecin, et s'il s'agit effectivement des documents

10 qu'elle a remis au Tribunal, ou plutôt aux enquêteurs du Tribunal. Nous

11 souhaitons également vérifier qu'elle a bien été examinée par le médecin

12 dont nous avons sous les yeux les documents. On peut voir, sur la base des

13 documents, quel était également l'état de santé du témoin.

14 M. Hunt (interprétation): Oui, mais le témoin n'a jamais avancé qu'elle

15 était enceinte. Elle a dit que le médecin lui avait dit qu'il ne savait

16 pas. Donc il n'y a pas, ici, quoi que ce soit de litigieux. Est-ce que

17 vous contestez le fait qu'elle ait vu un médecin?

18 Mme Pilipovic (interprétation): La défense ne peut pas dire si oui ou non

19 elle est allée voir un médecin. Nous ne pouvons pas non plus le contester

20 jusqu'à ce que le témoin nous dise s'il s'agit effectivement des documents

21 qui ont trait à elle, à son état de santé. Je souhaiterais simplement que

22 le témoin nous confirme qu'il s'agit-là, effectivement, de documents qui

23 émanent d'elle, si elle est allée voir un médecin. Peut-être, à ce moment-

24 là, nous n'aurons plus de questions à lui poser.

25 M. Hunt (interprétation): Oui, mais ici vous parlez de choses différentes.

Page 3556

1 Si vous voulez vérifier qu'elle a bien été voir un médecin, à ce moment-

2 là, elle peut le dire à partir du nom du médecin. Moi, ce que je vous

3 demande, c'est quelle est la pertinence des documents. Il s'agit de

4 documents qui contiennent des informations extrêmement personnelles,

5 extrêmement intimes, et je ne vois rien du tout dans ce qui a été dit qui

6 puisse indiquer que ce document a une pertinence quelconque.

7 Est-ce que vous contestez le fait qu'elle ait vu ce médecin ou bien vous

8 voulez simplement lui demander si elle a vu ce médecin ou non?

9 Mme Pilipovic (interprétation): Je voudrais lui demander si elle a

10 effectivement vu un médecin.

11 M. Hunt (interprétation): Ce médecin? Vous contestez le fait qu'elle ait

12 vu ce médecin en particulier?

13 Mme Pilipovic (interprétation): Je pense, je suppose qu'elle est allée

14 voir ce médecin.

15 M. Hunt (interprétation): Je pense vraiment qu'il faut que nous ayons des

16 informations très précises à ce sujet. Je voudrais savoir pourquoi vous

17 voulez que ce document soit montré à tout le monde.

18 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Juge, il s'agit de documents

19 qui ont été communiqués au Bureau du Procureur par le témoin. Ensuite, des

20 exemplaires de ces documents nous ont été remis à nous, la défense. Il n'y

21 a pas de sceau, de tampon, sur aucun de ces documents où est mentionné le

22 nom du témoin. D'ailleurs, ceci ne figure pas non plus dans le registre du

23 dispensaire.

24 M. Hunt (interprétation): Est-ce que les médecins, vraiment, placent

25 toujours un tampon sur les documents? D'ailleurs, je ne comprends pas très

Page 3557

1 bien cette foi que vous placez dans les tampons, dans les sceaux. Je

2 voudrais simplement que nous posions tout d'abord la question suivante au

3 témoin: tout d'abord, est-ce qu'il s'agit du nom du médecin qu'elle a vu?

4 Posez-lui d'abord cette question. Si elle dit oui, à ce moment-là je ne

5 vois absolument pas en quoi les documents sont pertinents.

6 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Juge, moi je voulais savoir,

7 et c'est pour cela que je voulais que l'on montre les documents au témoin

8 pour lui demander si c'étaient bien les documents qu'elle avait

9 communiqués, si c'était bien le médecin qui l'avait examinée. C'est tout

10 ce que je voulais.

11 M. Hunt (interprétation): Oui, mais de mon point de vue, je suis d'accord

12 pour que vous posiez cette question. Pour tout ce qui est du reste, je

13 pense qu'il s'agirait-là d'une atteinte à l'intimité de ce témoin, une

14 atteinte inacceptable à l'intimité de ce témoin.

15 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Juge, le témoin 205 fait

16 partie des groupes de témoins pour lesquels nous avons reçu la permission

17 de les faire examiner. Nous avons donc eu l'autorisation de voir ces

18 documents examinés par des experts. C'est pour cela que je souhaiterais

19 qu'elle nous confirme qu'il s'agit bien des documents qui émanent d'elle,

20 de façon que nous permettions à des médecins -sur la base de ces

21 documents- de nous donner leur opinion.

22 M. Hunt (interprétation): Mais pourquoi avez-vous besoin d'un médecin pour

23 l'examiner puisqu'il n'y a absolument aucun litige, aucun point de

24 contestation au sujet de son état physique? Elle n'a jamais affirmé

25 qu'elle était enceinte. Elle nous a dit, elle-même, que le médecin lui

Page 3558

1 avait dit qu'il n'était pas sûr, qu'il ne savait pas si elle était

2 enceinte ou non. Sur quel autre point, souhaitez-vous la faire examiner

3 par un médecin? Je ne vois vraiment pas.

4 Mme Pilipovic (interprétation): Monsieur le Juge, dans la déclaration

5 faite par le témoin aux enquêteurs du Tribunal, le témoin dit qu'elle

6 avait des problèmes à cause des mauvais traitements. Elle disait je cite:

7 "Je ne me sentais pas du tout bien. J'avais peur de tout. J'avais même

8 peur de regarder par la fenêtre. Beaucoup de temps s'est passé avant que

9 les choses ne se finissent. J'avais des cauchemars, je faisais des

10 cauchemars". Fin de citation.

11 Et sur la base de cela, elle dit -je cite: "Je vous donne des photocopies

12 des documents dont je dispose". Fin de citation. Et ce sont des documents

13 qui émanent d'un gynécologue.

14 M. Hunt (interprétation): Ceci ne me convainc nullement que nous devrions

15 porter atteinte à son intimité en versant au dossier ces documents. Donc

16 je voudrais que tout d'abord vous lui demandiez s'il s'agit effectivement

17 du médecin qu'elle a vu. A ce moment-là, si vous avez des doutes, vous

18 pouvez lui demander si ce sont les documents qu'elle a demandé. A ce

19 moment-là, on pourra leur donner une cote aux fins d'identification

20 uniquement, mais je ne pense pas qu'ils doivent être versés au dossier.

21 Ils ne doivent être lus par personne.

22 Mme Pilipovic (interprétation): Merci, Monsieur le Juge. Je vais donc

23 demander au témoin s'il s'agit bien là du nom et du prénom du médecin qui

24 l'a examinée.

25 Témoin 205 (interprétation): Oui.

Page 3559

1 Q. Est-ce que ces trois documents que vous avez sous les yeux, est-

2 ce que ce sont les documents que vous avez communiqués aux enquêteurs du

3 Tribunal?

4 R. Oui.

5 Q. Je souhaiterais que ces documents se voient attribués une cote?

6 M. Hunt (interprétation): Mais vous vous souvenez, Maître, que l'examen de

7 tous ces témoins se fera sous réserve d'une ordonnance du Tribunal. Et

8 montrer ces documents à des médecins ne revient pas à la même chose que de

9 faire subir un examen médical à ces témoins.

10 Mme Pilipovic (interprétation): Je comprends très bien, Monsieur le Juge.

11 Mme la Présidente (interprétation): Donc ces documents vont recevoir une

12 cote uniquement aux fins d'identification.

13 M. Hunt (interprétation): Et je remets à la Greffière d'audience les

14 documents qui m'ont été donnés. J'estime qu'il n'est nullement justifié de

15 verser au dossier, de communiquer ces documents.

16 Melle Lauer: Ces documents recevront la cote D65, D66, et D67. Ils sont

17 enregistrés de façon confidentielle.

18 Mme la Présidente (interprétation): Merci, veuillez poursuivre.

19 Mme Pilipovic (interprétation): Vous avez dit que vous aviez été échangée?

20 R. Oui.

21 Q. Lorsque vous êtes allée pour faire l'objet d'un échange, vous a-

22 t-on dit contre qui vous alliez être échangée?

23 R. Je ne m'en souviens pas.

24 Mme Pilipovic (interprétation): Madame la Présidente, Messieurs les Juges,

25 je voudrais m'entretenir un instant avec mon co-conseil.

Page 3560

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 3561

1 Madame la Présidente, je n'ai plus de questions à poser au Témoin.

2 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kolesar, avez-vous des

3 questions à poser au témoin?

4 M. Kolesar (interprétation): Madame la Présidente, la défense de l'accusé,

5 Radomir Kovac, n'a pas de questions à poser à ce témoin.

6 Mme la Présidente (interprétation): Bien. Qu'en est-il de la défense de

7 Zoran Vukovic? Avez-vous des questions?

8 (Le témoin est contre-interrogé par M. Jovanovic.)

9 M. Jovanovic (interprétation): Non, Madame la Présidente, Messieurs les

10 Juges, la défense de Zoran n'a pas de questions au sujet de Zoran en

11 particulier, mais mes confrères m'ont demandé de poser une seule question.

12 J'espère que nous n'allons pas céder à la tentation d'entrer dans les

13 détails. Mais rassurez-vous, je serai extrêmement bref.

14 Bonjour, Madame le Témoin. Je vais vous poser une question brève. Je

15 voudrais que l'on revienne au moment où on vous a emmenée à la station

16 service depuis l'école, vous en souvenez-vous?

17 R. Oui.

18 Q. Vous avez déclaré, dans le document D62, que vous avez été

19 transportée dans un véhicule dont vous avez dit que c'était un véhicule

20 civil de marque Stojadin?

21 R. Oui.

22 Q. Pour que les choses soient bien claires, je souhaiterais

23 indiquer aux Juges, ainsi qu'à mes collègues de l'accusation, que Stojadin

24 est une marque de voiture fabriquée en Yougoslavie. Pour que ceci soit

25 bien clair, je vais demander au témoin si cette voiture est, par exemple,

Page 3562

1 à peu près aussi grande qu'une Golf. En fait, c'est un peu plus petit

2 qu'une Golf?

3 R. Oui.

4 Q. Donc une Golf est plus grande que ce type de voiture. C'est pour

5 que tout le monde ait une idée précise.

6 Mme la Présidente (interprétation): Est-ce que vous êtes en train

7 d'essayer de démontrer qu'il s'agissait d'une petite voiture.

8 M. Jovanovic (interprétation): Madame la Présidente, ce n'est pas une

9 petite voiture. C'est une voiture plus petite qu'une Golf, et tout le

10 monde sait à quoi ressemble une Golf. Je voulais simplement faire

11 comprendre à tout le monde de quelle voiture nous parlons.

12 Ma question est la suivante: comment est-il possible que dix personnes

13 aient pu montrer dans cette voiture? Et, en plus, il y avait aussi trois

14 hommes, trois hommes en uniforme et armés, et sept femmes. C'est peut-être

15 un détail mais, franchement, la réponse à ma question m'intéresse. Voilà

16 j'en ai terminé.

17 Mme la Présidente (interprétation): Laissez le témoin répondre.

18 Témoin 205 (interprétation): Oui, on est tous montés dans une Stojadin.

19 M. Jovanovic (interprétation): Vous étiez tous dans la Stojadin?

20 R. Oui.

21 Q. Je n'ai plus de question.

22 Mme la Présidente (interprétation): Je me souviens très bien qu'un des

23 témoins a parlé de cela, de la façon dont tout le monde est monté dans la

24 voiture. J'espère que vous vous en souvenez, Maître Jovanovic?

25 M. Jovanovic (interprétation): Oui, Madame la Présidente. Sans vouloir

Page 3563

1 entrer dans les détails, il me semble que le nombre de personnes dont on

2 nous dit qu'elles sont montées à plusieurs reprises dans cette voiture

3 n'est pas le même dans les deux cas. Je ne veux pas non plus entrer dans

4 les détails. Il s'agissait de ma question et je l'ai posée.

5 Mme la Présidente (interprétation): Cela a vraiment peu d'importance.

6 Madame Kuo, avez-vous des questions supplémentaires à poser au témoin?

7 Mme Kuo (interprétation): Non.

8 Mme la Présidente (interprétation): Merci beaucoup, Madame le Témoin,

9 d'être venue déposer devant le Tribunal. Vous pouvez maintenant disposer.

10 Je regarde l'horloge, il est presque 13 heures, je décide donc que nous

11 allons lever l'audience. Nous reprendrons les débats à 14 heures 30.

12 (L'audience, suspendue à 12 heures 57, est reprise à 14 heures 30.)

13 (Le témoin 175 est interrogé par Mme Uertz-Retzlaff.)

14 Mme la Présidente (interprétation): Bonjour, Madame le Témoin. Pourriez-

15 vous prononcer la déclaration solennelle, s'il vous plaît?

16 Témoin 175 (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai la

17 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

18 Mme la Présidente (interprétation): Je vous remercie. Vous pouvez vous

19 asseoir. Accusation, vous avez la parole.

20 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Je vous remercie, Madame la

21 Présidente. J'aurais besoin de l'assistance de l'huissier afin de

22 présenter au témoin une liste, la pièce 220. C'est une liste que toutes

23 les parties devraient avoir sous les yeux à présent. La pièce 220 est une

24 pièce de l'accusation.

25 Melle Lauer: Il s'agit de la pièce 220 du Procureur. Elle est enregistrée

Page 3564

1 de façon confidentielle.

2 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Merci. Bonjour, Témoin.

3 Témoin 175 (interprétation): Bonjour.

4 Q. Pourriez-vous, s'il vous plaît, consulter cette liste et tenir

5 compte du fait que nous devons éviter de prononcer les noms pendant cet

6 interrogatoire? Le premier nom qui figure sur cette liste, est-ce bien

7 votre nom?

8 R. Oui.

9 Q. Votre numéro, dans ce procès, est 175. Suit une date. Est-ce

10 bien votre date de naissance?

11 R. Oui.

12 Q. Sous votre nom figure un autre nom. Est-ce le nom de votre père?

13 R. Oui.

14 Q. Et au-dessous de celui-ci, est-ce le nom de votre mère?

15 R. Oui.

16 Q. Ou êtes-vous née?

17 R. A Foca.

18 Q. Vous êtes de quelle appartenance ethnique?

19 R. Je suis Musulmane.

20 Q. Vous aviez quel âge pendant ces événements?

21 R. J'avais 16 ans.

22 Q. Où viviez-vous avant la guerre?

23 R. A Miljevina.

24 Q. Est-ce une grande ville, une ville mixte? Que pouvez-vous dire

25 des habitants de Miljevina?

Page 3565

1 R. Miljevina est une petite localité. Les habitants sont de

2 composition mixte pour la plupart.

3 Q. Vous viviez avec qui à Miljevina?

4 R. Avec ma mère et avec mes deux frères.

5 Q. Votre père était-il déjà décédé avant la guerre?

6 R. Oui. Il est mort en 1985, de mort violente.

7 Q. Que faisiez-vous avant la guerre?

8 R. J'allais à l'école.

9 Q. A quel moment la guerre a-t-elle commencé?

10 R. A Miljevina, à peu près le 8 avril.

11 Q. Où vous trouviez-vous à l'époque?

12 R. Je me trouvais dans un village à côté de Miljevina, à Izbisno.

13 Q. Etait-ce un village musulman?

14 R. Oui, c'était un village musulman.

15 Q. Pourquoi vous trouviez-vous dans ce village au moment où la

16 guerre a commencé? Pourquoi n'étiez-vous pas chez vous, à Miljevina?

17 R. Eh bien, le 6 avril quand cela a commencé à Sarajevo, ma mère

18 avait peur pour nous tous. Elle a décidé de nous faire partir de

19 Miljevina.

20 Q. Pendant que vous étiez à Izbisno, quelle influence la guerre a-

21 t-elle eu sur votre vie, si toutefois elle en a eu?

22 R. ()

23 Q. Etiez-vous en mesure de circuler librement? Ou bien y avait-il

24 des barrages qui vous empêchaient de circuler?

25 R. Oui, des barrages ont été érigés dans les rues et nous n'étions

Page 3566

1 pas libres de circuler.

2 Q. Qui a dressé ces barrages?

3 R. Ce sont les Serbes qui ont dressé ces barrages.

4 Q. Comment le savez-vous? Connaissiez-vous ces gens qui étaient

5 postés au barrage? Ou bien vous l'avez su autrement?

6 R. Je le sais car les Musulmans ne pouvaient pas passer par ces

7 barrages, alors que les Serbes n'avaient aucun problème pour passer.

8 Q. Les Musulmans, qu'ont-ils fait? Ont-ils fait quelque chose pour

9 se protéger dans le village?

10 R. Ils montaient la garde de nuit.

11 Q. Ces patrouilles étaient-elles armées?

12 R. Certaines oui, certaines non. Ils n'avaient pas beaucoup

13 d'armes.

14 Q. Savez-vous quel genre d'armes ils avaient?

15 R. Des fusils de chasse, me semble-t-il. Je ne suis pas sûre.

16 Q. Pendant que vous étiez à Izbisno, dormiez-vous à la maison, ou

17 bien vous vous rendiez à un autre endroit pour passer la nuit?

18 R. Au départ, on passait la nuit à la maison. Puis, plus tard,

19 quand les coups de feu ont commencé, quand ils se sont mis à tirer dans

20 les rochers et quand il y a eu des obus, nous dormions dans les bois, et

21 quand ils ont commencé à incendier les villages.

22 Q. Avez-vous vu des villages brûler aux alentours d'Izbisno?

23 R. Je n'ai pas vu en fait, j'ai vu la fumée.

24 Q. Vous êtes restée à Izbisno pendant combien de temps?

25 R. J'étais à Izbisno jusqu'au mois de mai.

Page 3567

1 Q. Et où êtes-vous allée à partir du mois de mai?

2 R. Plus tard, je suis revenue à Miljevina.

3 Q. Pourquoi êtes-vous revenue à Miljevina?

4 R. Ma mère était revenue un peu plus tôt parce que les gens de

5 Miljevina, les Serbes de Miljevina sont venus. Ils ont dit que l'on

6 pouvait retourner librement, que l'on pouvait vivre normalement avec eux,

7 que l'on n'aurait pas de problème. Et quand ma mère est partie, je l'ai

8 suivie.

9 Q. Vous rappelez-vous qui est ce Serbe qui vous a informé de cette

10 possibilité de retourner à Miljevina?

11 R. Je ne sais pas exactement. Je n'ai pas vu ces gens-là, mais on

12 m'a dit que c'était Pero Elez et quelqu'un d'autre avec lui.

13 Q. Connaissiez-vous Pero Elez avant la guerre?

14 R. Oui.

15 Q. Pouvez-vous le décrire?

16 R. Il était plutôt corpulent, il avait des cheveux noirs, une

17 longue barbe.

18 Q. Saviez-vous quelle position il occupait pendant la guerre ?

19 R. Pero était Vojvoda, le mot signifie "duc".

20 Q. Quand vous êtes revenue à Miljevina, avez-vous pu remarquer que

21 des changements s'étaient produits, des changements à la fois parmi les

22 Serbes et parmi les Musulmans?

23 R. Eh bien, il y a eu des changements: les Serbes étaient armés;

24 quant aux hommes musulmans, il n'y en avait plus du tout, ils avaient été

25 emmenés au KP Dom à Foca.

Page 3568

1 Q. Comment savez-vous qu'ils ont été emmenés au KP Dom à Foca, et

2 pour quelle raison ?

3 R. Ma mère m'a dit que les hommes ont été emmenés au KP Dom. Et

4 puis, un groupe a été emmené, je le sais, moi. Ils les ont emmenés

5 probablement... Je ne sais pas, je ne sais pas exactement.

6 Q. Vous avez dit que les Serbes portaient des uniformes. Pouvez-

7 vous décrire ces uniformes ainsi que les insignes, si vous en avez vus?

8 R. Ils portaient tous des uniformes de camouflage. Ils avaient un

9 drapeau tricolore. Certains portaient l'inscription ou l'insigne de la

10 garde serbe.

11 Q. Pouviez-vous voir leurs armes? Avaient-ils des fusils de chasse

12 ou autre chose?

13 R. C'étaient des fusils automatiques ou semi-automatiques. Il y en

14 avait un qui avait un pistolet qui s'appelait "scorpion".

15 Q. Comment savez-vous tous ces détails au sujet de l'armement ?

16 R. Eh bien, à l'école, j'avais un petit peu appris au sujet des

17 armes. Quant à ce pistolet, l'homme qui portait ce pistolet me l'a

18 expliqué, il m'a même montré comment on pouvait tirer avec ce pistolet.

19 Q. Vous avez dit que les hommes musulmans étaient détenus au KP Dom

20 mais que, par la suite, ils ont été relâchés. Ont-ils été de nouveau

21 détenus ou arrêtés à un moment ultérieur?

22 R. Oui.

23 Q. Savez-vous pour quelle raison ils ont été arrêtés? Qu'est-ce qui

24 a provoqué cela?

25 R. Sur le front, un assez grand nombre de Serbes ont été tués.

Page 3569

1 Alors, ils sont revenus chercher ceux qui restaient et les ont emmenés au

2 KP Dom.

3 Q. A votre retour à Miljevina, avez-vous continué à vivre dans

4 votre maison familiale, chez vous ?

5 R. Au début, oui, j'étais chez moi.

6 Q. Et plus tard ?

7 R. Et plus tard, je suis allée chez des amis. Puis, en fait, maman

8 a demandé à Pero de nous aider, de me protéger.

9 Q. Vous dites que vous avez vécu avec des amis ou chez des amis.

10 C'étaient des amis serbes ?

11 R. Oui.

12 Q. Pourquoi avez-vous fait cela ? Y avait-il une spécificité,

13 quelque chose de particulier qui vous mettait en danger sur le plan de la

14 sécurité ?

15 R. Eh bien, j'étais membre de l'association des jeunes Musulmans.

16 Q. Donc, cela représentait un risque sur le plan de la sécurité

17 d'être membre de ce genre d'association?

18 R. Oui, mais j'étais jeune, je ne m'étais jamais posé la question.

19 Q. Vous attendiez-vous à ce qu'on vous arrête ?

20 R. Eh bien, quant à ma maman, un homme lui a dit que je devais

21 faire attention parce que j'étais sur une liste pour arrestation.

22 Q. Pendant que vous étiez à Miljevina, dans quelles conditions

23 vivaient les Musulmans? Quelles étaient leurs conditions de vie concernant

24 leur circulation ou la nourriture ?

25 R. Eh bien, on n'était pas libres de circuler. On avait un petit

Page 3570

1 peu de nourriture. En fait, on était assignés à domicile, d'une certaine

2 sorte.

3 Q. Etait-ce un ordre? Quelqu'un vous a-t-il donné l'ordre de rester

4 chez vous? Enfin, étiez-vous arrêtée, ou est-ce comme cela que vous vous

5 sentiez ?

6 R. Je ne peux pas vous répondre exactement à cette question.

7 Q. Quant à vos voisins serbes, ils subissaient les mêmes

8 restrictions? Manquaient-ils de nourriture, eux aussi ?

9 R. Non, non. Cela ne les concernait pas. Je veux dire qu'ils

10 avaient suffisamment de nourriture.

11 Q. Où trouvaient-ils leur nourriture ?

12 R. C'est l'armée qui la leur procurait, pour la plupart.

13 Q. Est-il arrivé que des soldats fouillent votre maison ?

14 R. Oui, à plusieurs reprises. C'étaient des soldats vêtus en

15 uniforme de camouflage, je ne sais pas qui ils étaient.

16 Q. Que cherchaient-ils ?

17 R. Eh bien, avant tout, ils cherchaient des armes. Puis, à

18 plusieurs reprises, ils sont entrés par infraction mais ils n'ont rien

19 touché. La porte a été ouverte.

20 Q. Pendant ce que vous étiez à Miljevina, vous est-il arrivé d'être

21 séparée des autres membres de votre famille ?

22 R. Oui.

23 Q. Que s'est-il passé ?

24 R. Eh bien, Pero Elez, quand ma mère lui a demandé de me protéger,

25 lui et Mico Orlovic ou Olovic -je ne suis pas sûre de son nom de famille-,

Page 3571

1 ils m'ont emmenée dans la maison de Hrbinic.

2 Q. Quant à ce Orlovic, le connaissiez-vous d'avant la guerre?

3 Quelle était sa fonction?

4 R. Oui, je l'avais connu avant la guerre, il était chef de la

5 police à Miljevina.

6 Q. Quand ces deux hommes sont venus vous chercher pour vous

7 emmener, qu'ont-ils dit ?

8 R. Qu'ils allaient me mettre à l'abri, en sécurité.

9 Q. Vous avez dit que votre mère s'était adressée à Pero Elez, lui

10 demandant de l'aide. Y avait-il une raison particulière pour que votre

11 mère pense qu'il allait aider ?

12 R. Oui, je pense que oui, puisque le père de mon grand-père avait

13 aidé pendant la Seconde Guerre mondiale la mère de Pero.

14 Q. Vous avez dit qu'on vous a emmenée dans cette maison. Cette

15 maison se trouve-t-elle à Miljevina?

16 R. Oui.

17 Q. Pouvez-vous nous dire où elle est située par rapport à la maison

18 de Karaman?

19 R. Elle était peut-être dix mètres en contrebas par rapport à la

20 maison de Karaman.

21 Q. Connaissiez-vous la maison de Karaman avant la guerre ?

22 R. Oui.

23 Q. Pourriez-vous consulter la liste et, sans prononcer les noms,

24 nous dire qui vous avez trouvé dans cette maison de Hrbinic? Est-ce qu'il

25 y a quelqu'un de cette liste ? Donnez-nous les initiales, s'il vous plaît,

Page 3572

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3573

1 ou les numéros, si vous trouvez de telles personnes sur la liste.

2 R. Eh bien, oui, il y avait une jeune fille: ses initiales sont RK.

3 Q. La connaissiez-vous d'avant ?

4 R. Oui.

5 Q. La connaissiez-vous bien? Etiez-vous des copines ?

6 R. Oui, nous étions des copines.

7 Q. Et qui d'autre se trouvait dans cette maison ?

8 R. Il y avait dans la maison son oncle, sa tante, deux enfants et

9 une grand-mère âgée.

10 Q. Pendant combien de temps êtes-vous restée dans cette maison?

11 R. J'y suis restée jusqu'au début du mois d'août.

12 Q. Pendant que vous étiez dans cette maison, y a-t-il eu des

13 soldats qui sont venus ?

14 R. Oui.

15 Q. Quels soldats?

16 R. (...)

17 Q. Pouvez-vous nommer des soldats qui sont venus dans cette maison

18 où vous êtes restée pendant quelque temps ?

19 R. Radovan Stankovic, Misko, Pedo.

20 Q. Pero Elez venait-il à la maison?

21 R. Oui, oui, Pero Elez.

22 Q. Et quand ils venaient, que faisaient-ils? Leur comportement

23 était-il amical? Pourquoi venaient-ils?

24 R. Eh bien, ils venaient... En fait, leur comportement était

25 amical, il n'y avait pas de mauvais traitements, nous n'avions pas de

Page 3574

1 problème avec eux.

2 Q. Avez-vous subi des mauvais traitements pendant que vous étiez à

3 cet endroit, dans cette maison, ou bien la jeune fille RK?

4 R. Non, non.

5 Q. Pouviez-vous voir ce qui se produisait dans la maison de

6 Karaman? Est-ce qu'il y avait quelqu'un dans cette maison pendant cette

7 période?

8 R. Oui. Zdravko Ivanovic habitait là-bas, mais pas pendant

9 longtemps.

10 Q. Avant cela, au début du mois d'août, avez-vous vu des jeunes

11 filles dans cette maison?

12 R. Non.

13 Q. Que s'est-il produit au début du mois d'août, que s'est-il

14 produit qui vous a fait quitter la maison?

15 R. La cave, la cave de cette maison de la jeune fille RK. Il y a eu

16 une infraction. Elle suspectait quelques personnes. Elle a téléphoné à

17 Pero Elez pour déposer une plainte, pour lui dire que quelqu'un était

18 entré par effraction.

19 Q. Qui était suspecté?

20 R. Elle suspectait Misko et Radovan Stankovic.

21 Q. Connaissiez-vous Radovan Stankovic d'avant la guerre?

22 R. Oui, je le connaissais parfaitement. Nous vivions dans le même

23 immeuble. Il habitait à l'étage au-dessus.

24 Q. Et Misko, qui était-ce?

25 R. Je pense qu'il était Monténégrin, qu'il était de Sula, une

Page 3575

1 localité, Sula.

2 Q. Quelles ont été les conséquences de cette plainte de la part

3 d'RK à Pero Elez? Que s'est-il passé?

4 R. Après cela, on nous a emmenés de cette maison Hrbinic.

5 Q. Pouvez-vous préciser? Pouvez-vous nous décrire comment cela

6 s'est passé?

7 R. C'était peu avant la nuit, le soir. R.K. a été appelée dans la

8 maison, et quelques minutes plus tard elle m'a invitée à la rejoindre.

9 Q. Pourriez-vous, s'il vous plaît, éviter d'utiliser les noms. Je

10 vous prierai d'utiliser les initiales seulement. Donc vous avez dit que

11 c'était avant la tombée de la nuit. Etait-ce encore de jour ou c'était

12 déjà l'obscurité?

13 R. On voyait encore.

14 Q. Alors, êtes-vous rentrée dans la maison Karaman après que l'on

15 vous ait appelé? Qui avez-vous vu?

16 R. Quand je suis arrivée à la maison, j'ai vu Radovan, Misko, Pedo

17 était là, et Zaga parmi les soldats. Il y avait trois ou quatre jeunes

18 filles, j'en connaissais certaines. L'une sous le numéro 87, l'autre DB,

19 et la troisième, il me semble que c'était le numéro 190. Quant à la

20 quatrième, je ne la connaissais pas.

21 Q. Vous avez mentionné plusieurs soldats. Ce Pedo, est-ce quelqu'un

22 que vous connaissiez avant la guerre? Quelle était sa position à

23 Miljevina?

24 R. Je ne le connaissais pas d'avant la guerre. Je ne suis pas sûre,

25 mais je pense qu'il était du Monténégro. Son comportement laissait

Page 3576

1 entendre qu'il était plus important qu'un soldat ordinaire.

2 Q. Vous avez mentionné Zaga. Est-ce quelqu'un que vous connaissiez

3 d'avant la guerre?

4 R. Non, je ne le connaissais pas avant la guerre.

5 Q. Comment avez-vous appris son surnom? Est-ce à ce moment-là ou

6 plus tard?

7 R. Plus tard.

8 Q. Avez-vous eu l'occasion d'apprendre son nom de famille et son

9 vrai nom?

10 R. Oui, je l'ai appris après la guerre.

11 Q. Comment avez-vous appris cela?

12 R. L'épouse de mon oncle m'a parlé de lui. Elle m'a dit que son

13 père les a aidés à construire la maison, qu'il leur a construit la maison,

14 et que lui aidait parfois son père.

15 Q. Pendant les événements, vous l'avez connu uniquement par son

16 surnom?

17 R. Oui, uniquement par le surnom.

18 Q. Pouvez-vous nous le décrire?

19 R. Il est grand, maigre, il a des cheveux bouclés, marron. Ses

20 cheveux étaient un peu plus longs à l'époque. Une voix profonde, grave, et

21 des yeux plutôt grands.

22 Q. Dans ce prétoire, pourriez-vous nous dire si l'homme surnommé

23 Zaga se trouve ici, parmi nous?

24 R. Oui, il est ici.

25 Q. Où est-il assis?

Page 3577

1 R. Sur ma gauche, le premier à côté du garde.

2 Q. Peut-on consigner au procès verbal que le témoin a reconnu

3 Dragoljub Kunarac?

4 Mme la Présidente (interprétation): Oui.

5 Q. Avez-vous vu dans les médias ou à la télévision Dragoljub

6 Kunarac après qu'il se soit livré au Tribunal?

7 R. Oui.

8 Q. L'avez-vous reconnu à ce moment-là?

9 R. Oui, je l'ai reconnu.

10 Q. Y a-t-il une particularité physique, de constitution physique ou

11 de visage, qui vous permette de le reconnaître plus facilement?

12 R. Je ne sais pas, peut-être ses yeux.

13 Q. Quand vous avez vu ces hommes à côté de la maison de Karaman,

14 comment étaient-ils vêtus?

15 R. Ils portaient des uniformes de camouflage.

16 Q. Que faisaient-ils quand vous vous êtes approchée?

17 R. Ils se tenaient là, et les filles qu'ils avaient amenées

18 rentraient dans la maison de Karaman.

19 Q. Que faisait la jeune fille qui porte le pseudonyme RK?

20 R. Elle était là, elle se tenait debout elle aussi.

21 Q. Est-ce que vous avez vu une voiture?

22 R. Oui, j'ai vu une voiture.

23 Q. Et vous avez dit que vous avez vu quatre jeunes filles. Que

24 faisaient-elles exactement? A quel moment vous les avez vues? Est-ce que

25 vous les avez vues au moment où elles sortaient du véhicule ou au moment

Page 3578

1 où elles entraient dans la maison? A quel instant les avez-vous vues?

2 R. Je les ai vues en train d'entrer dans la maison. C'est à ce

3 moment-là précisément que je suis arrivée devant cette maison.

4 Q. Vous avez dit que vous connaissiez une des jeunes filles. Si

5 vous regardez la liste, est-ce que vous pouvez nous donner le numéro ou

6 les initiales de la jeune fille que vous connaissiez?

7 R. Il s'agit de la jeune fille qui a le numéro 87. Nous nous

8 connaissions très, très bien. Nous étions dans la même classe, dans la

9 même école.

10 Q. Est-ce que vous connaissiez une autre amie à elle, une autre

11 jeune fille?

12 R. Je connaissais sa sur, c'est DB.

13 Q. Vous avez aussi mentionné la personne qui porte le numéro 190.

14 La connaissiez-vous d'avant?

15 R. Non.

16 Q. Comment avez-vous appris son nom?

17 R. Nous nous sommes rencontrées après la guerre.

18 Q. Est-ce que vous avez parlé à l'une quelconque de ces filles ?

19 R. Oui, j'ai parlé avec la jeune fille qui porte le n87.

20 Q. De quoi parliez-vous ?

21 R. Je lui ai demandé comment elle était arrivée là, et elle a juste

22 hoché des épaules. C'était tout.

23 Q. Puisque vous la connaissiez d'avant la guerre, est-ce que son

24 aspect physique était comme auparavant, habituel, ou bien différent?

25 R. Non, elle n'était pas la même, elle n'avait pas le même aspect

Page 3579

1 physique. Elle avait l'air d'avoir, j'avais l'impression qu'elle avait

2 peur, qu'elle était comme perdue.

3 Q. Est-ce que vous, vous aviez peur à l'époque?

4 R. Eh bien, à ce moment-là je ne savais pas ce qui allait se

5 passer. J'avais peur.

6 Q. Que s'est-il passé ensuite? Les jeunes filles sont entrées dans

7 la maison et vous, vous deviez faire quoi?

8 R. Nous sommes entrés dans la voiture.

9 Q. Quand vous dites "nous", vous pensez à qui exactement ?

10 R. Je pense à moi-même et à RK, à Zaga et je pense qu'il y avait

11 une autre personne, un autre soldat, mais je ne sais pas exactement qui

12 c'était.

13 Q. Et où êtes-vous allés?

14 R. Ils nous ont conduits jusqu'à Trnovaca.

15 Q. Vous souvenez-vous de la marque de la voiture ?

16 R. Je pense que c'était une Lada, une vieille Lada.

17 Q. Et vous souvenez-vous de la personne qui était au volant?

18 R. Je pense que c'était Zaga.

19 Q. Vous avez dit qu'on vous a emmenée dans une voiture à Trnovaca.

20 Connaissiez-vous Trnovaca, comment avez-vous su que vous étiez à

21 Trnovaca ?

22 R. Non, non, je ne connaissais pas. A l'époque, je ne le savais

23 pas.

24 Q. Avec l'aide de l'huissier, je souhaiterais présenter au témoin

25 la pièce à conviction de l'accusation 210. Je souhaiterais présenter cette

Page 3580

1 pièce au témoin.

2 Témoin, pourriez-vous regarder cette photo et nous dire si vous

3 reconnaissez la maison qui y figure et de quoi il s'agit ?

4 R. Oui, c'est bien la maison à Trnovaca, la maison où on nous a

5 emmenées.

6 Q. Comment avez-vous pu apprendre plus tard que cette maison se

7 trouvait à Trnovaca ?

8 R. Après la guerre, on nous a dit que c'était la maison d'un homme

9 qui s'appelait Halim et qui avait été tué pendant la guerre.

10 Q. Qui vous a dit cela ?

11 R. Je pense que c'était ma mère. Je ne suis pas sûre.

12 Q. Merci. Pourriez-vous aussi éteindre de la lumière du

13 rétroprojecteur, s'il vous plaît ? Merci.

14 Quand vous êtes arrivés dans cette maison, qui y avait-il déjà dans la

15 maison? Qui vivait à cet endroit? Qui était présent dans la maison ?

16 R. Quand nous sommes arrivés dans cette maison, il y avait à

17 l'intérieur Gojko Jankovic, la jeune fille marquée par le n191, 186 et

18 JG.

19 Q. Connaissiez-vous Gojko d'avant la guerre ?

20 R. Non.

21 Q. Comment avez-vous appris son nom?

22 R. Eh bien, ils se parlaient entre eux, c'est comme cela qu'ils

23 s'appelaient entre eux, par leur nom.

24 Q. Comment avez-vous appris son nom de famille ?

25 R. Dans cette maison, si.

Page 3581

1 Q. Qui vous a dit son nom de famille ?

2 R. Je pense que c'étaient les jeunes filles qui y étaient déjà.

3 Q. Pouvez-vous décrire Gojko Jankovic ?

4 R. Gojko: d'âge moyen, les cheveux bruns, courts, une barbe courte.

5 Il était plutôt corpulent.

6 Q. Vous avez dit de taille moyenne ou courte? Est-ce qu'il était de

7 taille moyenne, plutôt petit, ou est-ce qu'il avait les cheveux courts?

8 R. Il avait les cheveux courts.

9 Q. Quelle était sa corpulence ? Etait-il grand ou petit?

10 R. Je pense qu'il était plutôt grand.

11 R. Saviez-vous quelle était sa fonction ?

12 R. Eh bien, les soldats lui demandaient tout ce dont ils avaient

13 besoin. J'avais l'impression qu'il était plus haut, qu'il avait un rang

14 plus haut que les autres soldats. Les autres soldats l'appelaient "major".

15 Q. Qu'en est-il de ses rapports avec Zaga? Etaient-ils égaux ou y

16 en avait-il un d'entre eux qui était supérieur à l'autre ?

17 R. Je pensais qu'ils avaient à peu près le même rang. Ils se

18 mettaient d'accord sur tout, ils se consultaient.

19 Q. Quand vous êtes arrivés dans la maison, est-ce que vous êtes

20 effectivement entrés dans la maison ?

21 R. Oui, nous sommes entrés dans la maison.

22 Q. Est-ce que vous êtes restés longtemps dans cette maison?

23 R. Non, nous ne sommes pas restés longtemps, nous n'y sommes restés

24 que très peu de temps.

25 Q. Pourquoi êtes-vous partis? Y avait-il une dispute, une

Page 3582

1 discussion quant à la possibilité pour vous d'y rester ?

2 R. Oui. Quand nous sommes entrés dans la maison, Gojko nous a

3 demandé qui nous étions, et Zaga a dit d'où on venait. Il a dit que nous

4 étions protégées par Pero. Et Gojko a dit, il a répondu qu'il n'avait pas

5 le droit de nous laisser dans cette maison, que, nous deux, nous ne

6 pouvions pas rester dans cette maison.

7 Q. Que s'est-il passé ?

8 R. Il y avait un homme, je pense que son surnom était "Puso". Il

9 s'est proposé pour nous prendre et nous emmener de cette maison.

10 Q. Et où vous a-t-il emmenées?

11 R. Dans une maison à Brod. Cette maison appartenait à un jeune

12 homme qui s'appelait Veselin.

13 Q. Est-ce que vous connaissiez la région de Brod? Pouvez-vous nous

14 dire où se trouvait la maison dans la région de Brod?

15 R. Je ne peux pas vous répondre avec certitude puisqu'il faisait

16 nuit déjà.

17 Q. Veselin, est-ce qu'il y avait un surnom ?

18 R. Oui, Veso.

19 Q. Pouvez-vous le décrire ?

20 R. Veso était grand, des cheveux bruns, châtains, il était plutôt

21 jeune.

22 Q. Veso, est-ce que Veso vous a permis de rester dans la maison ou

23 bien est-ce qu'il n'était pas vraiment d'accord avec cela ?

24 R. Oui, il n'était pas vraiment content qu'on soit arrivés vraiment

25 là, à cet endroit-là. Quand nous sommes arrivés, il est sorti dans le

Page 3583

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3584

1 couloir avec Puso et ils se sont disputés. Ils ne voulaient pas que nous

2 restions dans cette maison.

3 Q. Est-ce que vous êtes tout de même restées? Et si oui, pendant

4 combien de temps?

5 R. Oui, nous avons passé toute la nuit dans cette maison.

6 Q. Est-ce que quelqu'un parmi vous a subi de mauvais traitements

7 dans cette maison?

8 R. Oui, la jeune fille qui porte le pseudonyme RK a subi de mauvais

9 traitements.

10 Q. Que lui est-il arrivé?

11 R. Quand ils sont rentrés dans la maison, moi je suis restée dans

12 la chambre avec Veso, et elle avait été emmenée par Puso dans une autre

13 chambre. Et après, je l'ai entendu crier.

14 Q. Est-ce qu'elle vous a raconté ce qui lui est arrivée?

15 R. Oui. Le lendemain, elle m'a dit qu'elle avait été violée.

16 Q. Et vous, comment avez-vous passé cette nuit-là? Que s'est-il

17 passé avec vous?

18 R. Moi, j'ai passé la nuit avec Veso dans la chambre. Il ne m'a pas

19 infligé de mauvais traitements, je n'ai pas eu de problème.

20 Q. Le jour suivant, vous avez été emmenée où?

21 R. Dans un appartement qui se trouvait également à Brod. C'était

22 l'appartement de Gica.

23 Q. Est-ce que vous pouvez situer cet appartement géographiquement?

24 R. Il s'agissait d'un immeuble près du pont. C'est la rue, à

25 droite, juste avant le pont quand on sort de l'immeuble. Et en face de

Page 3585

1 l'immeuble, il y avait des baraques en bois.

2 Q. S'agissait-il d'un immeuble plus grand qui avait plusieurs

3 étages?

4 R. C'était des immeubles qui étaient plutôt petits.

5 Q. Vous souvenez-vous du nombre d'étages de l'immeuble, du nombre

6 d'appartements dans chaque immeuble?

7 R. Non, je ne me souviens pas. Je ne me souviens pas exactement

8 combien il y avait d'étages.

9 Q. Quand vous y êtes arrivés, qui y avait-il déjà dans cet

10 appartement de Gica?

11 R. J'ai entendu parler de Gica avant la guerre. J'avais entendu

12 dire qu'il avait été marié à une jeune fille de Miljevina, Biljana Mrgud.

13 Q. Pouvez-vous décrire Gica?

14 R. Gica était petit, gros, il boitait, et il avait des tatouages.

15 Q. Est-ce qu'il y avait d'autres soldats là-bas?

16 R. Oui, il y avait Relja et Aco Aleksandar, Aco.

17 Q. Est-ce que vous connaissez le nom de famille d'Aco ou de Relja?

18 R. Non.

19 Q. Est-ce qu'il y avait des jeunes filles? Si oui, je vous prie de

20 ne pas donner le nom de ces jeunes filles, mais de nous donner soit les

21 initiales, soit les numéros qui figurent sur la liste.

22 R. Il y avait la jeune fille qui a le numéro 205, et 50.

23 Q. Est-ce qu'il n'y avait que ces deux jeunes filles-là ou bien

24 est-ce qu'il y a eu d'autres jeunes filles?

25 R. Je pense qu'il y en avait une autre, mais je ne suis pas sûre.

Page 3586

1 Q. La jeune fille qui porte le numéro 50, la connaissiez-vous

2 d'avant la guerre?

3 R. Oui. Nous étions dans la même classe, dans la même école.

4 Q. Que faisait-elle au moment où vous l'avez rencontrée dans cet

5 appartement?

6 R. Elle était couchée, couverte, elle était couché sur le lit.

7 Q. Etait-elle en train de dormir?

8 R. Oui, je pense qu'elle était en train de dormir.

9 Q. Est-ce que vous avez pu lui parler?

10 R. Oui. Après elle s'est levée, et nous avons pu discuter.

11 Q. Qu'est-ce qu'elle vous a dit?

12 R. Elle m'a dit qu'elle avait été violée, qu'elle était enceinte,

13 et que le père de l'enfant était Zaga.

14 Q. Est-ce qu'elle vous a raconté en détail la façon dont elle est

15 tombée enceinte?

16 R. Non.

17 Q. Est-ce qu'elle vous a raconté en détail de quelle façon et où

18 elle avait été violée?

19 R. Je ne me souviens plus exactement de tous les endroits où elle

20 est allée. Je pense que pendant un certain temps elle était à Partizan.

21 Elle m'a dit qu'on l'amenait partout, je ne sais plus exactement où,

22 comment.

23 Q. Au moment où vous lui avez parlé, était-elle sûre d'être

24 enceinte? Ou bien avait-elle tout simplement peur d'être enceinte? Avez-

25 vous parlé de cela?

Page 3587

1 R. Elle était sûre d'être enceinte.

2 Q. Vous avez parlé de la jeune fille qui porte le numéro 205.

3 Comment avez-vous appris son nom? Est-ce que vous lui avez parlé?

4 R. Oui, je lui ai parlé et elle m'a donné son nom.

5 Q. Combien de temps êtes-vous restées dans l'appartement de Gica?

6 R. Eh bien, peut-être un jour ou deux. Je n'en suis pas sûre à

7 100%.

8 Q. Est-ce qu'il y avait des soldats qui sont venus dans cet

9 appartement?

10 R. Oui.

11 Q. Est-ce que vous avez subi des mauvais traitements dans cet

12 appartement?

13 R. Oui.

14 Q. Est-ce que vous pouvez nous raconter les circonstances qui ont

15 mené à cela?

16 R. ()

17 Q. Est-ce que vous savez le nom de la personne qui vous a agressée?

18 R. Oui, je connais juste son nom. Je pense qu'il s'appelait

19 Radmilo.

20 Q. Est-ce qu'il y avait un rapport entre Radmilo et Gica?

21 R. Je pense qu'il était son beau-fils, quelque chose comme cela.

22 Q. Et comment se fait-il que Radmilo est venu dans cet appartement?

23 R. Il est venu dans l'appartement, et Gica lui a dit de choisir la

24 jeune fille avec laquelle il souhaitait être. Et il m'a choisie.

25 Q. Est-ce que vous êtes allés dans une chambre au sein de

Page 3588

1 l'appartement de Gica, ou bien êtes-vous allés ailleurs?

2 R. Il m'a emmenée dans l'appartement qui était juste à côté de

3 celui de Gica.

4 Q. Et que s'est-il passé? Qu'est-ce qui vous est arrivée dans cet

5 appartement?

6 R. Dans cet appartement, Radmilo m'a violée.

7 Q. Quand vous dites qu'il vous a violée, est-ce que vous pouvez

8 nous expliquer, vous devez nous l'expliquer au moins une fois, vous devez

9 nous expliquer ce que vous entendez par là. Est-ce que, par exemple, il

10 vous a ordonné de vous déshabiller, ou bien est-ce qu'il vous a

11 déshabillée?

12 R. Tout d'abord, il m'a ordonné de me déshabiller. Moi, je me suis

13 débattue. J'étais assise sur le lit et lui, il m'a fait descendre par

14 terre sur une couverture.

15 Q. A-t-il placé son pénis dans votre vagin?

16 R. Oui.

17 Q. Qu'avez-vous fait?

18 R. Je me suis débattue et j'ai crié.

19 Q. Est-ce qu'il s'est arrêté à cause de cela?

20 R. Non, pas au début. Mais après, il m'a laissée, oui.

21 Q. Que ressentiez-vous à ce moment-là ?

22 R. Je me suis sentie rabaissée, sale.

23 Q. Est-ce qu'on vous a ramenée dans l'appartement de Gica après

24 cela?

25 R. Oui, j'y suis revenue.

Page 3589

1 Q. Est-ce que vous avez dit à qui que ce soit, là-bas, que vous

2 aviez été violée?

3 R. Non.

4 Q. Est-ce que quelqu'un d'autre a été violé pendant cette nuit-là?

5 R. Oui, la jeune fille qui porte le pseudonyme RK de la part de

6 Gica.

7 Q. Comment le savez-vous? Qu'est-ce que vous avez vu? Qu'est-ce

8 qu'elle vous a dit?

9 R. Je l'ai vue dans la chambre à coucher avec lui, et c'est elle-

10 même qui m'a dit qu'elle avait été violée.

11 Q. Où vous a-t-on emmenée après? A quel endroit?

12 R. Moi et RK, Veselin, Veso et Aco nous ont emmenées dans une

13 maison de vacances, une résidence secondaire sui se trouvait à un endroit

14 que je n'avais jamais vu auparavant.

15 Q. Et combien de temps êtes-vous restée dans cette résidence ?

16 R. Même pas un jour, quelques heures seulement.

17 Q. Et pourquoi avez-vous quitté cet endroit d'une manière aussi

18 précipitée ?

19 R. Il n'y avait pas d'eau, ni d'électricité dans cette maison.

20 Gojko Jankovic était venu dans cette maison et il nous a dit d'aller chez

21 lui pour prendre un bain, pour nous reposer, que nous pouvions peut-être

22 retourner dans cette maison plus tard.

23 Q. L'avez-vous fait ?

24 R. Oui. Nous sommes retournés dans la maison de Trnovaca.

25 Q. Comment y êtes-vous allés? Est-ce que cela était loin de cette

Page 3590

1 maison? Est-ce que vous étiez obligés de prendre une voiture?

2 R. Nous y sommes allés en voiture.

3 Q. Quand vous êtes arrivés pour la deuxième fois dans la maison de

4 Trnovaca, est-ce que les jeunes filles y étaient présentes? Et si oui,

5 quelles étaient les jeunes filles qui étaient présentes? Essayez de ne pas

6 donner les noms, bien sûr.

7 R. C'étaient les mêmes jeunes filles que celles que nous avons vues

8 la première fois: 191, 186 et JG.

9 Q. Y avait-il des soldats, à part Gojko?

10 R. Oui: Zaga, Gaga.

11 Q. Et Aco et Veso?

12 R. Ils étaient là aussi, ils étaient présents. Ils ont passé la

13 nuit avec nous.

14 Q. Quand vous dites "avec nous", vous pensez à qui précisément?

15 R. A moi-même et à RK. Elle a été pendant toute cette période avec

16 moi.

17 Q. Est-ce que vous avez subi des mauvais traitements au cours de

18 cette nuit-là pendant que vous étiez avec Aco et Veso?

19 R. Non.

20 Q. Etiez-vous dans la même chambre ?

21 R. Oui.

22 Q. Et les autres jeunes filles, est-ce que vous étiez en mesure de

23 voir qui couchait avec qui ?

24 R. Le numéro 186 était avec Gojko Jankovic, et 191 avec Zaga.

25 Q. Et la troisième jeune fille ?

Page 3591

1 R. Je ne suis pas sûre à son sujet. Je pense, il me semble qu'elle

2 était avec Gaga.

3 Q. Est-ce que vous connaissiez l'âge de cette troisième jeune

4 fille ?

5 R. Elle avait 14 ans.

6 Q. Combien de temps êtes-vous restée dans la maison de Trnovaca

7 cette fois-ci ?

8 R. Cinq ou six jours, je crois.

9 Q. Et Veso et Aco sont-ils restés avec vous dans la maison ?

10 R. Non.

11 Q. Pourquoi sont-ils partis? Que s'est-il passé ?

12 R. Le jour suivant, la nuit suivante, nous étions tous assis dans

13 la maison, Zaga les a invités à sortir. Et après il est revenu, et moi

14 j'ai demandé des nouvelles de Veso, et il m'a répondu que c'était la

15 guerre et que les relations amoureuses étaient interdites, ne devraient

16 pas exister.

17 Q. Qu'entendait-il par là ?

18 R. Il pensait que j'avais une histoire d'amour avec Veso.

19 Q. Est-ce que c'était le cas ?

20 R. Non.

21 Q. Cette deuxième nuit de votre deuxième séjour dans la maison,

22 combien y avait-il de soldats? Qui était présent?

23 R. Gojko, Zaga et Gaga.

24 Q. Est-ce que ces trois personnes étaient dans la maison pendant

25 toute la semaine que vous avez passée là ?

Page 3592

1 R. Oui.

2 Q. Est-ce qu'elles étaient là jour et nuit?

3 R. Toujours pendant la nuit, et parfois pendant la journée. Plus

4 tard, il y a également eu Jadranka.

5 Q. Est-ce qu'il y avait également d'autres soldats en dehors des

6 trois personnes que vous avez mentionnées et en dehors de Jadranka? Est-ce

7 qu'il y avait d'autres soldats? Est-ce que vous vous souvenez d'autres

8 personnes présentes ?

9 R. Oui, Zoran, Zoran Nikolic.

10 Q. Savez-vous quoi que ce soit au sujet de ce soldat? Savez-vous

11 d'où il venait ?

12 R. Il était du Monténégro.

13 Q. Vous souvenez-vous de son apparence ?

14 R. Il était mince, grand, il avait des cheveux mi longs, foncés.

15 Q. Vous avez mentionné Jadranka. Connaissez-vous son nom de

16 famille ?

17 R. Je crois que son nom de famille est Dilberovic.

18 Q. A quoi ressemblait-elle ? Pouvez-vous nous la décrire ?

19 R. Jadranka était petite, mince. Elle avait des cheveux longs assez

20 clairs, elle avait de grosses lèvres, des lèvres charnues et de grandes

21 dents.

22 Q. J'ai oublié de vous demander de nous décrire Gaga.

23 R. Gaga était corpulent, il était plutôt gros, il avait des cheveux

24 grisonnants, courts.

25 Q. Et comment en êtes-vous venue à apprendre ces noms, Zoran

Page 3593

1 Nikolic, Jadranka Dilberovic?

2 R. Eh bien, ils s'appelaient par leur nom. Et puis, les autres

3 jeunes filles qui étaient là m'ont dit ce que je ne savais pas.

4 Q. Ces personnes que vous avez mentionnées étaient-elles toutes

5 vêtues d'uniforme, y compris la femme?

6 R. Oui. Tout le monde était en uniforme. Jadranka, la première fois

7 qu'elle est venue était en uniforme. Ensuite, elle a enlevé son uniforme.

8 Après cela, elle ne portait plus d'uniforme. Donc elle a enlevé son

9 uniforme.

10 Q. Est-ce qu'il y avait des tâches de sang sur son uniforme?

11 R. Oui. Son uniforme était tâché, couvert de sang.

12 Q. Vous a-t-elle dit d'où venait ce sang sur son uniforme?

13 R. Oui. Oui, elle nous a obligé à laver son uniforme, mais elle

14 nous a dit qu'elle avait massacré des Musulmans et que c'était leur sang.

15 Q. Ces soldats et cette femme, est-ce qu'ils sont tous restés dans

16 la maison pendant cette semaine?

17 R. Oui.

18 Q. Et où dormait qui?

19 R. 191 était avec Zaga, 186 avec Gojko, moi et RK, on était avec

20 Gaga.

21 Q. Et Jadranka?

22 R. Jadranka, elle couchait avec Zoran.

23 Q. Savez-vous où Zaga couchait avec la jeune fille qui porte le

24 pseudonyme 191, dans quelle pièce?

25 R. Au rez-de-chaussée, je ne sais pas exactement dans quelle pièce.

Page 3594

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3595

1 Q. Et Gojko et 186?

2 R. A l'étage.

3 Q. Dans quelle pièce? Pouvez-vous nous le dire si je vous montre la

4 photographie? Est-ce que vous pourrez nous dire dans quelle pièce ils

5 dormaient?

6 R. ()

7 Q. Je vais demander à l'huissier de présenter au témoin, de

8 nouveau, cette photographie pour voir si cela vous rafraîchit la mémoire?

9 Je vais donc vous demander de regarder cette photographie et de nous dire

10 si vous savez dans quelle pièce se trouvaient Gojko et 186?

11 R. Je crois qu'ils étaient dans cette pièce.

12 Q. Et est-ce que vous pouvez nous montrer où vous-même, RK et Gaga

13 vous trouviez? Est-ce qu'on le voit sur cette photo?

14 R. On était dans la pièce en face.

15 Q. Vous voulez dire que vous étiez dans la pièce qui donne sur

16 l'arrière ou dans la pièce à côté?

17 R. C'est là que nous passions toutes nos journées mais, la nuit,

18 j'étais ailleurs, dans une autre pièce.

19 Q. Vous avez dit que vous étiez avec Gaga. Pouvez-vous nous dire ce

20 qui se passait?

21 M. Hunt (interprétation): Avant de passer à cela, si c'est vraiment aussi

22 important, n'est-il pas important de porter au compte rendu exactement où

23 se trouvaient le témoin et les personnes dont elle parle?

24 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Oui, en effet. Tout d'abord comme

25 nous avons parlé de la pièce où se trouvaient Gojko et 186, le témoin a

Page 3596

1 montré la pièce que l'on voit à droite, au premier étage, sur cette

2 photographie. Ensuite, elle a indiqué la pièce de gauche au même niveau, à

3 l'étage, pour nous dire que c'était là qu'elle passait toutes ses

4 journées.

5 Quand vous étiez avec Gaga, avec l'autre jeune fille, que se passait-il?

6 Qu'étiez-vous contraintes de faire?

7 R. ()

8 Q. Est-ce qu'il vous disait quoi que ce soit quand vous étiez avec

9 lui? Est-ce que, par exemple, il parlait de la troisième jeune fille, la

10 jeune fille très jeune?

11 R. Oui, JG, en effet, il nous en a parlé. Il nous a dit que, la

12 veille, il avait passé la nuit avec elle et, maintenant, il voulait passer

13 la nuit avec nous, nous deux.

14 Q. Vous a-t-il emmenées?

15 R. Il nous a emmenées, moi et RK dans la pièce.

16 Q. Et que s'est-il passé dans la pièce?

17 R. Il nous a dit de nous déshabiller.

18 Q. Et l'avez-vous fait?

19 R. Oui.

20 Q. Avez-vous essayé de résister et de ne pas le faire?

21 R. Oui.

22 Q. Et que s'est-il produit?

23 R. RK s'est assise sur le lit. Il lui a dit de s'asseoir sur le

24 lit, et il m'a dit de m'agenouiller sur le sol, de me mettre par terre.

25 Q. A ce moment-là, aviez-vous peur?

Page 3597

1 R. Oui.

2 Q. Vous aviez peur de quoi?

3 R. J'avais peur du viol. J'avais peur de prendre des coups, j'avais

4 peur d'être maltraitée.

5 Q. Vous étiez par terre, accroupie. L'autre jeune fille se trouvait

6 sur le lit, assise. A ce moment-là, qu'avez-vous été obligée de faire et

7 qu'a été obligée de faire l'autre jeune fille?

8 R. RK a été obligée de l'embrasser.

9 Q. Et vous-même?

10 R. Il m'a obligée à prendre son pénis dans ma bouche.

11 Q. Qu'avez-vous ressenti quand vous avez été obligée de faire cela?

12 R. Du dégoût.

13 Q. Et alors, ensuite, que s'est-il passé après?

14 R. Alors, il nous a ordonné de changer de place, toutes les deux.

15 Et puis, il lui a dit de quitter la pièce, à elle. Et moi, je suis restée

16 avec lui. Ensuite, il m'a violée.

17 Q. Cela signifie-t-il qu'il a placé son pénis dans votre vagin

18 contre votre volonté?

19 R. Oui, oui.

20 Q. Avez-vous dû passer toute la nuit avec lui?

21 R. Oui. Je lui ai demandé de me laisser partir, de me laisser aller

22 dans une autre pièce, mais il a refusé.

23 Q. S'est-il passé autre chose au matin?

24 R. Oui, il m'a réveillée et il m'a violée de nouveau.

25 Q. Savez-vous ce qui est arrivé aux autres jeunes filles? Je pense

Page 3598

1 à 191 et 186? Ont-elles également été violées?

2 R. Oui.

3 Q. Vous en ont-elles parlé?

4 R. Elles n'ont rien dit de bien précis, mais je l'ai bien vu. Vous

5 pouvez le voir, cela se voyait sur elles.

6 Q. Qu'avez-vous vu exactement ?

7 R. Elles étaient nerveuses, j'ai du mal à les décrire.

8 Q. Le lendemain matin, est-ce que tous les soldats ont quitté la

9 maison? Est-ce qu'ils sont tous partis? Est-ce que certains d'entre eux

10 sont restés ?

11 R. Ils sont restés.

12 Q. Est-ce que Zaga a pu voir que Gaga vous avait violée, avait

13 violé également RK? Le savait-il ?

14 R. Oui.

15 Q. Vous avez parlé de Jadranka. Pouvez-vous nous dire comment elle

16 traitait les jeunes filles et, plus particulièrement, comment elle vous

17 traitait vous-même ainsi que RK?

18 R. Elle obligeait RK à boire de l'alcool, et elle l'a frappait.

19 Elle m'a aussi frappée, moi.

20 Q. Pourquoi faisait-elle cela ?

21 R. RK avait refusé de boire avec elle. C'est pour cela.

22 Q. Est-ce que c'est la seule fois où elle vous a frappées, vous-

23 même et RK, ou est-ce quelque chose qui arrivait souvent?

24 R. C'est quelque chose qui arrivait souvent, surtout en ce qui

25 concerne RK.

Page 3599

1 Q. Est-ce que Zaga était témoin de ces mauvais traitements?

2 R. Oui.

3 Q. Etait-il présent quand cela se passait?

4 R. On pouvait tous entendre ce qui se passait.

5 Q. Est-ce qu'il lui arrivait d'intervenir quand cela se produisait?

6 R. Gojko Jankovic est intervenu une fois.

7 Q. Est-ce que Jadranka a fait autre chose que vous pourriez

8 qualifier de mauvais traitements ou de sévices?

9 R. Oui. Elle nous a obligées à lui donner un bain, je parle de 191

10 et de moi-même. Elle nous a obligées à la laver. Elle m'a obligée ensuite

11 à prendre un bain avec Gaga, et ensuite elle nous arrosait d'eau.

12 Q. Est-ce qu'il est arrivé qu'elle vous asperge d'eau, d'eau très

13 chaude, ou qu'elle vous maltraite ainsi en utilisant de l'eau?

14 R. Oui, elle a fait couler de l'eau sur mon visage, j'ai cru

15 étouffer.

16 Q. Mais est-ce qu'il y avait une raison précise qui expliquait ces

17 mauvais traitements qu'elle vous faisait subir à vous ou à RK? L'avez-vous

18 provoquée d'une manière ou d'une autre?

19 R. Non.

20 Q. Vous dites que Jadranka avait une liaison avec Zoran Nikolic.

21 Comment le savez-vous? Parce que vous l'avez vu?

22 R. Oui.

23 Q. Comment cela se fait-il?

24 R. Oui. Une nuit, Jadranka et Zoran étaient dans la pièce. Gojko,

25 Zaga et les autres ont ouvert la porte. Ils nous ont appelés sur le seuil

Page 3600

1 de la porte et ils nous ont fait regarder ce qui se passait.

2 Q. Est-ce que dans cette maison vous avez été violée à nouveau?

3 R. Oui.

4 Q. Vous souvenez-vous du moment où cela s'est passé?

5 R. Oui, la veille du jour où j'ai quitté cette maison, en août.

6 Q. Qui vous a violée et comment cela s'est-il produit?

7 R. Un jeune homme qui était surnommé "Fantom"... Il y avait pas mal

8 de soldats dans la maison à ce moment-là. Jadranka est venue me chercher,

9 elle m'a emmenée au rez-de-chaussée. Elle m'a poussée dans une pièce et

10 elle a fermé la porte à clef derrière moi. Fantom se trouvait dans la

11 pièce.

12 Q. Pouvez-vous nous le décrire ce Fantom?

13 R. Il était plutôt grand, il était mince, il avait le teint

14 olivâtre et il avait un nez plutôt proéminent.

15 Q. Vous souvenez-vous s'il y avait une cicatrice sur son visage?

16 R. Oui, je crois qu'il avait une cicatrice, mais je ne sais pas

17 exactement d'où venait cette cicatrice.

18 Q. Et que vous a fait Fantom dans cette pièce?

19 R. Il m'a violée.

20 Q. Vous voulez dire par là qu'il a mis son pénis dans votre vagin

21 contre votre volonté?

22 R. Oui.

23 Q. Est-ce que Zaga était présent lorsque ceci s'est produit?

24 R. Oui, je crois qu'il était à l'étage.

25 Q. Est-ce que, pendant cette dernière nuit, la dernière nuit que

Page 3601

1 vous avez passée dans la maison, est-ce que quelqu'un d'autre a subi des

2 mauvais traitements? Est-ce que, par exemple, RK a subi des mauvais

3 traitements?

4 R. Jadranka l'a envoyée dans une pièce avec un jeune homme qui

5 s'appelait Sasa, mais je ne sais pas si elle a subi des mauvais

6 traitements.

7 Q. Comment se fait-il que Jadranka pouvait vous envoyer, vous ou RK

8 dans une pièce, en la présence de Zaga? Avait-elle un pouvoir particulier,

9 une autorité particulière, ou bien il lui laissait simplement faire tout

10 ce qu'elle voulait?

11 R. A en juger par son comportement, on peut dire qu'il lui laissait

12 faire tout ce qu'elle voulait.

13 Q. Est-ce qu'elle avait des rapports sexuels avec Zaga ou Gojko?

14 R. Non, je n'ai rien vu de tout cela.

15 Q. Comment avez-vous quitté la maison?

16 R. Le jeune homme qui s'appelait Sasa a fait sortir RK de la

17 maison. A ce moment-là, je ne savais pas où ils étaient allés.

18 Q. Que s'est-il passé ensuite, en ce qui vous concerne?

19 R. Je suis restée dans la maison.

20 Q. Quand Jadranka a remarqué que RK n'était plus là, a-t-elle fait

21 quelque chose?

22 R. Oui. Oui, elle m'a demandé où elle était et avec qui elle était

23 partie.

24 Q. Et avez-vous pu lui répondre?

25 R. Non. Non, parce que je ne savais pas où elle était partie ni

Page 3602

1 avec qui.

2 Q. Que s'est-il passé? Qu'a-t-elle fait?

3 R. Jadranka m'a frappée pour que je lui dise où était partie RK.

4 Q. Est-ce que Sasa est revenu?

5 R. Oui, il est revenu le lendemain.

6 Q. Et que s'est-il passé?

7 R. Il a dit qu'il était venu me chercher.

8 Q. A qui a-t-il parlé?

9 R. A Jadranka, il a parlé avec Jadranka.

10 Q. Qu'a-t-il dit à Jadranka au sujet de l'endroit où il avait

11 emmené RR et où il allait également vous emmener?

12 R. Il a dit qu'il l'avait emmenée dans un endroit encore pire où

13 elle était en circulation, et que c'est là aussi qu'il voulait m'emmener.

14 Q. Qu'entendez-vous par là exactement?

15 R. Qu'elle était avec d'autres.

16 Q. Que voulez-vous dire qu'elle allait passer d'un homme à un

17 autre, ou voulez-vous dire autre chose?

18 R. Oui, oui, c'est exactement ce que je veux dire.

19 Q. Est-ce qu'à ce moment-là, Jadranka vous a permis de partir avec

20 Sasa ou a-t-il d'abord dû parlementer avec quelqu'un d'autre?

21 R. D'abord, elle lui a demandé pourquoi il voulait m'emmener moi.

22 Elle lui a dit d'emmener une autre fille, mais il a répondu qu'il voulait

23 m'emmener moi.

24 Q. Et est-ce qu'il a dû payer pour pouvoir vous emmener?

25 R. Oui, il lui a donné de l'argent, je ne peux pas vous dire

Page 3603

1 combien d'argent.

2 Q. Madame la Présidente, il est 16 heures, mais je n'ai plus que 5

3 minutes pour en terminer avec la déposition de ce témoin. Je m'en remets à

4 votre décision.

5 Mme la Présidente (interprétation): J'aimerais demander aux interprètes la

6 permission.

7 Les Interprètes: Oui.

8 Q. Est-ce que Zaga était présent quand ceci s'est passé?

9 R. Oui.

10 Q. A-t-il dit quelque chose, a-t-il fait quelque chose? Est-ce

11 qu'il a dit quelque chose ou bien est-ce que tout ce qui se passait là ne

12 l'intéressait pas?

13 R. Non, au moment où je partais, au moment où j'étais à la porte,

14 au moment où nous sortions de la maison, eh bien, il nous a raccompagnés à

15 la porte. Là, il m'a arrêtée, il a pris ma main, et il a pris la bague que

16 je portais au doigt, il m'a dit: "Tu n'en auras plus besoin".

17 Q. A-t-il donné votre bague à quelqu'un?

18 R. Je ne sais pas ce qu'est devenue cette bague parce que je suis

19 partie.

20 Q. Où vous a emmenée Sasa?

21 R. Sasa m'a emmenée où se trouvait RK. Là où il l'avait emmenée, il

22 m'a emmenée avec elle.

23 Q. Ou cela se trouvait il? A Miljevina?

24 R. Oui, cela se trouvait à Miljevina, dans la maison Hrbinic.

25 Q. A partir de là où vous a-t-il emmenée?

Page 3604

1 R. A Titovo Uzice.

2 Q. Où cela se trouve-t-il? En Serbie?

3 R. Oui, en Serbie.

4 Q. Combien d'années avez-vous ensuite passé en Serbie?

5 R. Je suis restée en Serbie de la mi-août, de la fin 1992 jusqu'en

6 1997.

7 Q. Pendant ces années que vous avez passées en Serbie, avez-vous eu

8 un emploi ou différents emplois?

9 R. Oui, j'ai travaillé dans des cafés.

10 Q. Et quand êtes-vous retournée en Bosnie?

11 R. Je suis arrivée à Sarajevo le 9 avril 1997.

12 Q. Avez-vous, à ce moment-là, retrouvé votre mère?

13 R. Oui.

14 Q. Pendant votre séjour en Serbie, est-ce que Sasa est resté avec

15 vous?

16 R. Non, il nous a laissées en Serbie, et lui est retourné

17 immédiatement à Foca.

18 Mme la Présidente (interprétation): Madame Uertz-Retzlaff, inutile de vous

19 presser, le témoin devra de toute façon revenir pour le contre-

20 interrogatoire, donc si vous avez besoin de plus de temps, vous pourrez en

21 terminer à ce moment-là.

22 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Non, Madame la Présidente, je pense

23 en avoir terminé. Permettez-moi juste de m'entretenir rapidement avec ma

24 collègue.

25 Mme la Présidente (interprétation): Oui.

Page 3605

1 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Madame le Témoin, est-ce que vous

2 êtes restée en Serbie volontairement ou avez-vous été contrainte de rester

3 en Serbie?

4 R. Je n'avais nulle part où aller. Il fallait bien que je reste en

5 Serbie.

6 Q. J'en ai terminé. Merci, Madame la Présidente, de m'avoir accordé

7 un peu plus de temps.

8 Mme la Présidente (interprétation): Vous en avez terminé avec

9 l'interrogatoire principal?

10 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Oui.

11 Mme la Présidente (interprétation): Nous allons suspendre l'audience, nous

12 reprendrons lundi à 9 heures 30.

13 (L'audience est levée à 16 heures 05.)

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 3606

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25