Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 3607

1 (Lundi 22 mai 2000)

2 (Audience publique avec mesures de protection.

3 (Mme Pilipovic contre-interroge le témoin 175.)

4 Mme la Présidente (interprétation): Bonjour.

5 Mlle Lauer: Affaire IT-96-23-T et IT-96-23/I-T, le Procureur contre

6 Dragoljub Kunarac, Radomir Kovac et Zoran Vukovic.

7 Mme la Présidente (interprétation): Bonjour, Madame le Témoin. Vous êtes

8 toujours sous serment. Nous allons poursuivre les débats.

9 Monsieur, vous souhaitiez intervenir?

10 M. Ryneveld (interprétation): Avant de commencer, Madame la Présidente, je

11 souhaiterais signaler qu'avec la permission de la Chambre j'ai demandé que

12 M. Daryl Mundes se joigne à notre équipe. Nous envisageons qu'il participe

13 d'ailleurs ultérieurement lui-même à l'interrogatoire des témoins.

14 Mme la Présidente (interprétation): Merci de nous le signaler et bienvenue

15 à M. Mundes.

16 Nous allons poursuivre le contre-interrogatoire puisque l'interrogatoire

17 principal avait pris fin.

18 Mme Pilipovic (interprétation): Avant de commencer le contre-

19 interrogatoire, je souhaiterais saluer le témoin. Bonjour, Madame le

20 Témoin.

21 Témoin 175 (interprétation): Bonjour.

22 Question: Avant de vous poser des questions, je souhaiterais dire pour

23 le compte rendu qu'il y a peut-être une erreur en ce qui concerne votre

24 date de naissance. Vous avez la pièce à conviction 22 devant vous, celle

25 du Procureur.

Page 3608

1 Réponse: Ce n'est pas une erreur, c'est exact.

2 Question: Mais dans la déclaration que vous avez donnée aux enquêteurs

3 du Tribunal, pièce 108, on stipule que vous êtes née en 1975.

4 Réponse: Oui, mais c'est ce qui est dit dans l'autre déclaration.

5 Question: Dans la première page de votre déclaration, on voit la date de

6 1978. Je voudrais que cela soit bien clair. Etes-vous née en 1975 ? Est-ce

7 qu'il y a une erreur sur la première page, là où on peut lire "1978" ?

8 Mme la Présidente (interprétation): Quelle est l'année de votre

9 naissance ?

10 Réponse: 1975.

11 Mme la Présidente (interprétation): Merci.

12 Mme Pilipovic (interprétation): Vous avez dit que vous êtes née à

13 Miljevina et que c'est là que vous viviez ?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Votre père a été tué ?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Dans quelles circonstances ?

18 Réponse: Il a été tué à Miljevina. Je ne sais pas exactement dans

19 quelles circonstances.

20 Question: Merci. Vous vivez avec votre mère, n'est-ce pas ?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Est-ce que votre mère travaillait ?

23 Réponse: Non.

24 Question: Comment viviez-vous ? D'où tiriez-vous vos revenus ?

25 Réponse: Par la retraite de mon père.

Page 3609

1 Question: En réponse à une des questions de l'accusation, vous avez dit

2 que la guerre avait commencé le 8 avril 1992 à Miljevina ?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Comment le savez-vous ?

5 Réponse: Je crois que j'ai dit précédemment que, le 6 avril, des

6 troubles ont commencé à Sarajevo, tout allait encore normalement chez nous

7 et puis, le 8, on a vu apparaître des barricades.

8 Question: Où cela ?

9 Réponse: Vers Sarajevo, à Rali et à la sortie de Hudnic.

10 Question: L'avez-vous vu vous-même ou en avez-vous entendu parler ?

11 Réponse: J'en ai entendu parler.

12 Question: Savez-vous qu'après la mise en place de ces barricades, il y a

13 eu des conflits entre les Musulmans et les Serbes ?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Vous dites que vous êtes allée au village d'Izbisno?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Pouvez-vous nous parler de la population de ce village ?

18 Réponse: C'étaient des Musulmans.

19 Question: Avez-vous eu des difficultés pendant que vous séjourniez dans

20 ce village?

21 Réponse: Enfin, pas moi personnellement. Il y a eu des tirs, des

22 pilonnages au-dessus du village.

23 Question: En avez-vous entendu parler ou avez-vous été témoin de cela?

24 Réponse: J'en ai entendu parler et je l'ai vu de mes yeux.

25 Question: Quand vous êtes allée à Izbisno, donc quand vous êtes allée à

Page 3610

1 Izbisno, d'autres familles ont-elles quitté Miljevina également ?

2 Réponse: Je n'en suis pas sûre. Je crois que oui.

3 Question: En réponse à mes éminents confrères de l'accusation, vous avez

4 dit que les barricades avaient été mises en place par des Serbes de

5 Izbisno.

6 Réponse: Oui, oui. En direction de Izbisno.

7 Question: Avez-vous vu les Serbes mettre en place ces barrages ou en

8 avez-vous entendu parler?

9 Réponse: J'en ai entendu parler; je vous l'ai déjà dit.

10 Question: Savez-vous combien de barrages ont été mis en place?

11 Réponse: Je ne sais pas, je ne peux pas vous le dire.

12 Question: Où avez-vous séjourné à Izbisno?

13 Réponse: Chez des amis.

14 Question: A partir du moment où vous êtes arrivée à Izbisno, combien de

15 temps s'est écoulé jusqu'à ce que les Serbes vous disent? D'ailleurs, qui

16 parmi les Serbes, vous a dit que vous pourriez retourner à Miljevina?

17 Réponse: Je ne sais pas exactement au bout de combien de temps. C'était

18 vers la fin avril, début mai à peu près. Pero Elez et puis je ne sais pas

19 qui.

20 Question: A qui ont-ils dit cela?

21 Réponse: Ils l'ont dit à ceux qui habitaient à Izbisno, aux habitants

22 originaux de Izbisno en leur disant qu'il fallait qu'ils renvoient les

23 gens qu'ils hébergeaient.

24 Question: Est-ce que vous savez si d'autres personnes à l'exception de

25 vous ont fait le chemin du retour, sont reparties de Izbisno vers

Page 3611

1 Miljevina?

2 Réponse: Non.

3 Question: Vous dites que, quand vous êtes arrivée à Miljevina, vous avez

4 remarqué que les Serbes portaient des uniformes?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Avez-vous vu également des Musulmans porter des uniformes?

7 Réponse: Non, il n'y avait pas de Musulmans à Miljevina, pas d'hommes

8 musulmans à Miljevina.

9 Question: Quand vous êtes revenue à Miljevina, il n'y avait plus aucun

10 homme?

11 Réponse: Non.

12 Question: Quand êtes-vous devenue membre du MOS? Avant ou après Izbisno?

13 Réponse: Avant. Avant la guerre, je veux dire.

14 Question: Cette organisation pour la jeunesse dont vous venez de nous

15 parler, est-ce que vous savez combien elle comptait de membres et si elle

16 organisait des réunions?

17 Réponse: Je ne sais pas exactement combien nous étions. Nous n'avions

18 pas à proprement parler des réunions. En tout cas, moi, je ne suis jamais

19 allée à aucune réunion.

20 Question: Vous nous dites qu'il n'y avait plus d'hommes du tout à

21 Miljevina. Est-ce que vous voulez vraiment dire qu'il n'y avait plus aucun

22 homme ou il restait quand même des hommes âgés à Miljevina?

23 Réponse: Je crois qu'il n'y avait plus aucun homme du tout.

24 Question: Où avez-vous vu des Serbes armés? Où vous arrivait-il de les

25 rencontrer?

Page 3612

1 Réponse: Dans la rue. Lorsque je me suis de nouveau trouvée là-bas,

2 j'ai vu beaucoup de Serbes armés dans la rue.

3 Question: Dans votre déclaration, vous parlez du Front. A quoi faites-

4 vous référence exactement?

5 Réponse: Pouvez-vous répéter, s'il vous plaît?

6 Question: Vous dites que des soldats serbes ont perdu leur vie?

7 Réponse: Je parlais des combats.

8 Question: Des combats entre qui et qui?

9 Réponse: Sans doute entre les Serbes et les Musulmans. Et puis, je

10 pense aussi aux mines antipersonnelles. Parce qu'il y en avait!

11 Question: Vous voulez nous dire qu'il y avait des mines? C'est cela?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Où se trouvaient-elles?

14 Réponse: Je ne peux pas répondre avec précision à votre question.

15 Vraiment, je ne sais pas, mais je me rappelle que trois jeunes Serbes ont

16 été tués dans la direction de Kalinovik. Ils ont été tués par des mines.

17 Question: Pendant cette période de temps que vous avez passée à

18 Miljevina, avez-vous pu remarquer des réfugiés serbes?

19 Réponse: Oui.

20 Question: Savez-vous où ils séjournaient?

21 Réponse: Dans les appartements de Musulmans qui n'étaient plus là.

22 Question: Savez-vous d'où ils venaient et pourquoi?

23 Réponse: Non. Je ne sais pas.

24 Question: Vous dites qu'à votre retour d'Izbisno vous avez logé dans

25 votre appartement?

Page 3613

1 Réponse: Oui.

2 Question: Quand êtes-vous allée dans la maison de vos amis serbes?

3 Réponse: Au début juin, je crois.

4 Question: Plutôt à la fin mai. Enfin, à peu près à cette période.

5 Question: Combien de temps avez-vous passé dans cette maison?

6 Réponse: Je ne m'en souviens pas exactement, je ne peux vous donner

7 qu'une vague idée de la réponse. Disons dix à quinze jours.

8 Question: Avez-vous eu des problèmes pendant votre séjour dans cette

9 maison?

10 Réponse: Non.

11 Question: Vous avez dit que pendant votre séjour à Miljevina vous

12 n'aviez rien à manger, vous parliez des Musulmans. Vous disiez que les

13 Musulmans n'avaient pas grand-chose à manger, alors que les Serbes

14 recevaient de la nourriture.

15 Réponse: Oui.

16 Question: Comment le saviez-vous?

17 Réponse: Les gens en parlaient. Les Serbes le disaient; ils disaient

18 qu'ils recevaient des vivres. Ma mère a réussi à trouver de quoi manger

19 pour nous par l'intermédiaire d'un ami serbe.

20 Question: Vous dites que votre maison avait été fouillée ?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Est-ce que vous maintenez qu'on n'a rien pris du tout dans

23 votre maison lorsqu'on l'a fouillée ?

24 Réponse: Oui, c'est exact, pas à ce moment-là.

25 Question: Pendant que ceci se produisait, pendant la fouille de votre

Page 3614

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3615

1 domicile, avez-vous été agressée d'une façon ou d'une autre ?

2 Réponse: Non.

3 Question: Vous dites que votre mère a essayé de voir Pero Elez pour lui

4 demander son aide. Pourquoi ?

5 Réponse: Je crois que j'ai pourtant dit la dernière fois que la mère de

6 Pero Elez connaissait bien mon arrière grand-père, parce qu'il l'avait

7 aidée pendant la Deuxième Guerre mondiale.

8 Question: Vous dites que votre mère a entendu dire que l'on emmenait des

9 jeunes filles ?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Vous a-t-elle dit qui lui avait dit cela ?

12 Réponse: Je ne me souviens pas.

13 Question: Savez-vous si, à ce moment-là, on a emmené des jeunes filles ?

14 Réponse: Oui, j'en ai entendu parler.

15 Question: Qui vous l'a dit ?

16 Réponse: Eh bien, les gens qui venaient nous rendre visite en

17 parlaient.

18 Question: Est-ce que vous connaissiez la jeune fille dont ils

19 parlaient ?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Savez-vous où on l'a emmenée ?

22 Réponse: Au motel de Miljevina.

23 Question: Savez-vous qui est venu la chercher ?

24 Réponse: Non, non je ne sais rien du tout. A part cela, je ne sais rien

25 au sujet de cette jeune fille.

Page 3616

1 Question: Est-ce que, plus tard, vous l'avez vue ?

2 Réponse: Non, jamais.

3 Question: Donc, vous avez simplement entendu quelqu'un dire qu'on

4 l'avait emmenée ? C'est cela ?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Vous avez déclaré que Pero Elez vous avait emmenée à la maison

7 Hrbinic?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Connaissiez-vous cette famille ?

10 Réponse: Je ne connaissais que leur fille, la fille qui se trouvait là,

11 la jeune fille qui porte le pseudonyme RK.

12 Question: Donc, elle vivait également à cet endroit ?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Vous dites que des soldats sont venus ou venaient dans cette

15 maison. C'est exact ?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Quels soldats ?

18 Réponse: Des soldats serbes.

19 Question: Est-ce que c'étaient des amis de la famille Hrbinic?

20 Réponse: Pour certains oui, pour d'autres non.

21 Question: Pendant votre séjour chez les Hrbinic, saviez-vous que M.

22 Hrbinic, propriétaire de cette maison, faisait partie de l'armée serbe ?

23 Réponse: Je ne suis pas sûre.

24 Question: Est-ce que RK est restée tout le temps dans la maison Hrbinic?

25 Réponse: Oui.

Page 3617

1 Mme la Présidente (interprétation): Je vous prie de m'excuser, madame

2 Pilipovic, mais il y a déjà quelques minutes que plus rien n'apparaît sur

3 l'écran. Je parle de la transcription de nos débats.

4 Nous pouvons poursuivre. En fait, les sténotypistes continuent à

5 travailler, c'est juste que cela n'apparaît pas sur l'écran. Vous pouvez

6 donc poursuivre.

7 Mme Pilipovic (interprétation): Savez-vous, Madame le Témoin, pourquoi RK

8 vivait dans cette maison ?

9 Réponse: Eh bien, c'étaient des parents à elle. Monsieur Hrbinic était

10 le frère de sa mère.

11 Question: Pendant votre séjour dans cette maison, avez-vous eu des

12 problèmes ?

13 Réponse: Non.

14 Question: A ce moment-là, est-ce que vous avez fait connaissance avec

15 les soldats qui venaient voir les Hrbinic?

16 Réponse: Oui, d'ailleurs, il y en a certains que je connaissais

17 d'avant.

18 Question: Est-ce qu'ils vous ont ennuyée? Est-ce que certains d'entre

19 eux vous ont insultée, vous ont maltraitée?

20 Réponse: Non.

21 Question: Vous dites que Zdravko Ivanovic vivait dans la maison de RK?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Savez-vous pourquoi ?

24 Réponse: Je ne sais pas pourquoi. Mais en tout cas, il n'est resté là

25 que très peu de temps.

Page 3618

1 Question: Savez-vous quand il est parti ?

2 Réponse: Non, je ne sais pas exactement, je ne peux pas vous répondre.

3 Question: Est-ce que vous-même et RK, pendant que Zdravko Ivanovic était

4 dans la maison de RK, est-ce que pendant cette période là vous êtes allée

5 dans cette maison ?

6 Réponse: Non.

7 Question: Est-ce que RK y est allée?

8 Réponse: Je crois qu'elle est allée devant la maison, mais je ne suis

9 pas sûre qu'elle y soit entrée.

10 Question: Vous a-t-elle dit quand Zdravko Ivanovic a quitté la maison ?

11 Vous a-t-elle dit si, au moment où elle a quitté cette maison, la maison

12 était en bon ordre ?

13 Réponse: Non, elle ne m'a rien dit.

14 Question: Vous a-t-elle dit si on avait pris quelque chose dans la

15 maison ?

16 Réponse: C'est plus tard seulement qu'elle m'a dit qu'on avait fracturé

17 la porte de la cave.

18 Question: C'était pendant que Zdravko Ivanovic séjournait dans la maison

19 ou après ?

20 Réponse: Non, c'était après.

21 Question: Combien de temps êtes-vous restée chez les Hrbinic?

22 Réponse: Jusqu'au début août.

23 Question: Dans la déclaration que vous avez faite aux enquêteurs, vous

24 dites que c'est le 6 ou 7 août que vous êtes partie. Est-ce que vous

25 pouvez nous donner une date exacte ?

Page 3619

1 Réponse: Je ne me souviens pas de la date exacte.

2 Question: Ce 6 ou 7 août que vous mentionnez dans votre déclaration aux

3 enquêteurs, est-ce que c'est une date que vous maintenez? Etait-ce bien au

4 début août que cela s'est passé ?

5 Réponse: Aujourd'hui, je ne peux pas vous le dire, parce que je ne m'en

6 souviens plus maintenant.

7 Question: Conviendriez-vous que vous vous souveniez mieux des événements

8 au moment où vous avez fait cette déclaration ?

9 Réponse: Oui, c'est bien évident.

10 Question: Vous avez dit qu'on est venu vous chercher chez les Hrbinic.

11 Pouvez-vous dire dans quelles circonstances cela s'est produit?

12 Réponse: J'étais devant chez les Hrbinic et RK est allée devant la

13 maison Karaman. Quelques minutes plus tard, elle m'a appelée. Elle m'a dit

14 de la rejoindre. C'est là qu'on m'a emmenée, qu'on m'a prise devant chez

15 les Karaman.

16 Question: Savez-vous à quel moment RK est allée devant cette maison ?

17 Réponse: Non.

18 Question: Combien de temps s'est écoulé entre le moment où elle est

19 allée à la maison et le moment où elle vous a appelée?

20 Réponse: Je ne sais pas exactement, quelques minutes peut-être, mais je

21 ne sais pas.

22 Question: Vous a-t-elle dit pourquoi elle vous appelait ainsi ?

23 Réponse: Non.

24 Question: Quand vous êtes arrivée auprès d'elle, est-ce qu'elle vous a

25 dit quelque chose ?

Page 3620

1 Réponse: Non, elle ne m'a rien dit du tout.

2 Question: Quand vous êtes arrivée devant la maison, après qu'elle vous a

3 appelée? Qui se trouvait là ?

4 Réponse: Radovan Stankovic, alias Micko, Pedo et Zaga.

5 Question: Leur avez-vous parlé?

6 Réponse: Non.

7 Question: Est-ce qu'ils ont parlé avec RK ?

8 Réponse: Non, pas à ce moment-là, mais peut-être ont-ils parlé avec

9 elle avant que je n'arrive.

10 Question: Est-ce qu'ils vous ont demandé quoi que ce soit ?

11 Réponse: Non.

12 Question: Est-ce que, à l'époque, vous saviez que c'était Zaga?

13 Réponse: Non, pas à ce moment-là.

14 Question: Cette personne pour laquelle vous dites que c'était Zaga,

15 comment était-elle à l'époque ?

16 Réponse: A l'époque, il était grand, maigre avec des cheveux plutôt

17 longs, bouclés, bruns. Il avait de grands yeux et une voix rauque.

18 Question: Je vous ai posé la question si vous avez parlé avec eux et

19 vous avez dit que non.

20 Réponse: Oui, je n'ai pas parlé avec eux, mais ils ont parlé entre eux.

21 Question: Avez-vous entendu la teneur de cette conversation ?

22 Réponse: Non.

23 Question: Qui parlait avec qui exactement ?

24 Réponse: Micko, Radovan Stankovic et Zaga, ils parlaient entre eux. Je

25 ne sais plus exactement comment cela s'est passé.

Page 3621

1 Question: Est-ce qu'ils étaient assis devant la maison ?

2 Réponse: Ils étaient debout.

3 Question: Est-ce que vous les avez vus arriver ?

4 Réponse: Non.

5 Question: Vous avez dit que, à l'époque, au moment où vous êtes arrivée,

6 vous avez vu trois ou quatre jeunes filles ?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Où se trouvaient-elles au moment où vous êtes arrivée?

9 Réponse: Elles étaient en train d'entrer dans la maison de Karaman.

10 Question: Est-ce que vous avez vu la personne qui les a amenées?

11 Réponse: Non.

12 Question: Vous connaissiez Pero Elez?

13 Réponse: Oui, d'avant la guerre.

14 Question: Est-ce que vous l'avez vu à cet endroit ?

15 Réponse: Non, sauf dans le cas où il était dans la maison. En tout cas,

16 il n'était pas devant la maison.

17 Question: Est-ce que vous savez s'il y avait des jeunes filles à

18 l'intérieur, dans la maison ?

19 Réponse: Non, je ne sais pas.

20 Question: Est-ce que RK vous en a parlé ? Est-ce qu'elle vous a dit

21 qu'il y avait une jeune fille ou des jeunes filles dans la maison ?

22 Réponse: Non, je ne sais pas.

23 Question: Vous avez dit que vous connaissiez la personne qui porte le

24 n87?

25 Réponse: Oui.

Page 3622

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3623

1 Question: Est-ce que vous avez parlé avec elle à cette occasion ?

2 Réponse: Oui, je lui ai demandé comment il se faisait qu'elle était là.

3 C'est tout.

4 Question: Que me répondez-vous si je vous affirme que le témoin 87 a été

5 entendu le 4 avril de l'an 2000 et que, à la page 1702 du transcript, elle

6 a déclaré que, dans la maison, il n'y avait pas de jeunes filles?

7 Réponse: Dans la maison de Karaman?

8 Question: Oui. Quand elle est arrivée, elle a dit qu'il n'y avait

9 personne dans la maison.

10 Réponse: C'est ce que j'ai dit. J'ai dit que je ne savais pas s'il y

11 avait qui que ce soit à l'intérieur.

12 Question: Elle n'a pas dit qu'elle a rencontré sa camarade de classe?

13 Réponse: Moi, je l'ai vue, c'est sûr. Je ne sais pas si elle l'a vue,

14 elle.

15 Question: Est-ce que vous avez parlé avec la personne qui porte le

16 n190 ?

17 Réponse: Non.

18 Question: Est-ce que vous l'avez rencontrée pendant la guerre ou après

19 la guerre?

20 Réponse: Oui, je l'ai rencontrée après la guerre.

21 Question: Quand l'avez-vous rencontrée?

22 Réponse: Je ne sais pas exactement, peut-être il y a un an.

23 Question: Vous voulez dire en 1999 ?

24 Réponse: Oui, oui.

25 Question: Avez-vous parlé de ce que vous avez vécu toutes les deux?

Page 3624

1 Réponse: Non.

2 Question: Et vous avez passé combien de temps avec elle, quand vous

3 l'avez rencontrée?

4 Réponse: Je ne sais pas exactement.

5 Question: Et où l'avez vous rencontrée?

6 Réponse: A Sarajevo.

7 Question: A part les jeunes filles que vous avez vues entrer et venir

8 dans la maison de RK, et à part donc ces jeunes filles et les hommes dont

9 vous avez parlé, avez-vous vu qui que ce soit d'autre ?

10 Réponse: Non.

11 Question: Vous avez dit que Zaga et Peda vous ont placée dans la

12 voiture?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Et vous êtes partie avec eux combien de temps après cela ?

15 Réponse: Je ne sais, vraiment je ne sais pas combien de temps après. Je

16 n'arrive pas à vous donner une période de temps exacte.

17 Question: Au cours du voyage, avez-vous parlé avec eux ?

18 Réponse: Non, je ne crois pas.

19 Question: Vous avez dit que Peda venait dans la maison des Hrbinic?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Est-ce que RK a parlé avec Peda? Est-ce qu'il lui a posé des

22 questions ?

23 Réponse: Je ne sais pas, je ne peux pas vous le dire.

24 Question: Je vais revenir sur une question que je vous ai déjà posée.

25 Comment avez-vous rencontré la jeune fille qui porte le n190 ?

Page 3625

1 Réponse: Par hasard, nous nous sommes rencontrées par hasard.

2 Question: Est-ce qu'elle vous a dit d'où elle venait ?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Est-ce que RK a parlé avec Peda?

5 Réponse: Je ne sais pas.

6 Question: Est-ce qu'elle lui a demandé, peut-être, où vous alliez, où il

7 était en train de vous emmener ?

8 Réponse: Vraiment, je ne me souviens pas. Je ne sais pas.

9 Question: Et où vous a-t-on emmenée?

10 Réponse: A Trnovaca.

11 Question: Quand vous êtes arrivée devant la maison, devant cette maison,

12 est-ce que vous êtes entrés tous dans la maison ? Et qui avez-vous trouvé

13 dans la maison au moment où vous êtes arrivée?

14 Réponse: Gojko Jankovic, les jeunes filles qui portent le n191, 186 et

15 le pseudonyme JG.

16 Question: Est-ce qu'à ce moment-là vous leur avez parlé ? Avez-vous fait

17 leur connaissance ?

18 Réponse: Non, nous ne sommes pas restées longtemps.

19 Question: Vous êtes restées assises pendant combien de temps?

20 Réponse: Nous n'étions pas assises, nous étions debout, mais je ne sais

21 pas pendant combien de temps.

22 Question: Donc Gojko Jankovic était là?

23 Réponse: Oui.

24 Question: En ce qui concerne les hommes. Et qui d'autre ?

25 Réponse: Il y avait un homme, je pense que son surnom était "Puso".

Page 3626

1 C'est comme cela qu'on l'appelait.

2 Question: Et où étaient Peda et Zaga?

3 Réponse: Zaga était là, mais je ne me souviens pas de Peda à ce moment-

4 là. Je ne sais pas s'il était là.

5 Question: A ce moment-là, quand vous avez parlé avec le n190, est-ce

6 qu'elle vous a dit comment elle est arrivée dans la maison de Karaman?

7 Réponse: Non.

8 Question: Le 23 mai, le témoin 190 a témoigné, et à la page 174, à la

9 page 74 du compte rendu, elle a déclaré qu'elle avait été emmenée par les

10 frères Samardzic.

11 Réponse: Je ne sais pas. Vraiment, je ne sais pas. Moi, je ne l'ai pas

12 vu et je ne peux pas l'affirmer avec précision.

13 Question: Vous n'avez donc pas vu les personnes qui ont emmené cette

14 jeune fille ?

15 Réponse: Non.

16 Question: Combien de temps avez-vous passé dans la maison de Trnovaca ?

17 Réponse: La première fois, je ne sais pas, je ne sais pas pendant

18 combien de temps nous sommes restés. En tout cas, nous sommes partis au

19 cours de la nuit. Je ne me souviens pas du nombre d'heures que nous avons

20 passées dans cette maison.

21 Question: A ce moment-là, est-ce que vous avez parlé avec une des jeunes

22 filles?

23 Réponse: Non, pas à ce moment-là.

24 Question: Est-ce que vous leur avez parlé à une autre occasion, une

25 autre fois ?

Page 3627

1 Réponse: Au moment où je suis revenue dans cette maison ?

2 Question: Oui.

3 Réponse: Oui.

4 Question: Quand vous avez quitté cette maison, qui vous a emmenée?

5 Réponse: Puso.

6 Question: Vous souvenez-vous de la voiture qu'il a utilisée pour vous

7 transporter ?

8 Réponse: Non.

9 Question: Et où vous a-t-il emmenée?

10 Réponse: A Brod.

11 Question: Quand vous êtes arrivée à Sarajevo en 1997, est-ce que vous

12 avez parlé avec votre mère de ce qui vous est arrivé?

13 Réponse: Non.

14 Question: Est-ce que vous avez parlé avec un quelconque membre de votre

15 famille de ce que vous avez vécu?

16 Réponse: Non. Je n'en ai parlé avec personne.

17 Question: Vous avez dit que vous avez parlé avec votre tante.

18 Réponse: Oui, mais je ne lui ai pas raconté en détail tout ce que j'ai

19 vécu.

20 Question: Et à quel moment vous avez parlé avec elle?

21 Réponse: Dès que je suis arrivée. Je ne sais pas combien de temps après

22 mon arrivée exactement.

23 Question: Donc, vous ne lui avez pas raconté en détail tout ce que vous

24 avez vécu à Miljevina?

25 Réponse: Non, je lui ai juste dit qui était la personne qui m'avait

Page 3628

1 emmenée. C'est tout.

2 Question: Lui avez-vous dit qui était la personne qui vous a emmenée?

3 Réponse: J'ai dit que c'était Zaga.

4 Question: Que vous a-t-elle répondu?

5 Réponse: Elle m'a répondu qu'elle le connaissait d'avant la guerre.

6 Question: Où habitait votre tante avant la guerre?

7 Réponse: A Foca.

8 Question: Vous avez dit qu'elle était en train de construire sa maison?

9 S'il s'agit bien de la même personne.

10 Réponse: Oui avant la guerre.

11 Question: Combien de temps avant la guerre?

12 Réponse: Vraiment, je ne sais pas.

13 Question: Est-ce que vous avez rendu visite à votre tante

14 Réponse: Avant la guerre? Oui.

15 Question: Est-ce que vous êtes allée chez elle?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Est-ce que vous étiez présente pendant la construction de la

18 maison?

19 Réponse: Non.

20 Question: Vous avez tout d'abord dit que c'était le père de Zaga qui

21 travaillait sur cette maison?

22 Réponse: Oui, elle m'a dit que le père de Zaga était le maître

23 d'oeuvre, qu'il travaillait sur cette maison et que Zaga l'aidait de temps

24 en temps.

25 Question: Savez-vous quel est le métier du père de Zaga?

Page 3629

1 Réponse: Je ne sais pas exactement, je pense qu'il travaille le bois.

2 Je ne suis pas certaine.

3 Question: Donc, au moment où vous vous êtes rendue chez votre tante,

4 chez votre cousine, sa maison était déjà terminée?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Vous a-t-elle dit où habitait Zaga?

7 Réponse: Je ne sais pas. Peut-être qu'elle me l'a dit, mais je ne me

8 souviens pas de cet endroit.

9 Question: Est-ce que c'est à ce moment-là que vous avez entendu pour la

10 première fois son nom?

11 Réponse: Oui.

12 Question: La deuxième fois où vous êtes venue dans la maison de

13 Trnovaca, c'était quand?

14 Réponse: Deux ou trois jours plus tard, je crois.

15 Question: Qui vous a amenée dans la maison de Trnovaca?

16 Réponse: Gojko Jankovic.

17 Question: Il vous a amenée dans cette maison. Où exactement?

18 Réponse: Nous étions dans une maison de vacances. Je ne sais pas où se

19 trouvait cette maison puisque je n'y suis jamais allée auparavant.

20 Question: Au moment où vous êtes retournée dans la maison de Trnovaca,

21 trois jours plus tard, pouvez-vous nous dire qui se trouvait dans la

22 maison?

23 Réponse: Gojko Jankovic, Zaga, Gaga, Zoran Nikolic, les jeunes filles

24 portant le numéro 191, 186 et JG.

25 Question: Est-ce que vous avez tous passé la nuit dans la maison?

Page 3630

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3631

1 Réponse: Oui.

2 Question: Est-ce que cette nuit-là vous avez parlé à une quelconque de

3 ces jeunes filles?

4 Réponse: Oui.

5 Question: Vous avez parlé avec qui?

6 Réponse: Avec JG.

7 Question: Avec la personne qui porte le pseudonyme JG?

8 Réponse: En réalité, j'ai parlé avec toutes les personnes qui étaient

9 là.

10 Question: Est-ce que vous avez parlé avec la personne qui porte le

11 numéro 191?

12 Réponse: Oui.

13 Question: De quoi avez-vous parlé?

14 Réponse: Je ne me souviens pas.

15 Question: Est-ce que vous avez parlé du trajet?

16 Réponse: Vraiment, je ne me souviens pas.

17 Question: Est-ce que vous lui avez dit que vous aviez vécu un incident,

18 la première fois où vous êtes arrivée à Trnovaca?

19 Réponse: Je ne me souviens pas.

20 Question: Est-ce que vous lui avez parlé d'un accident de voiture?

21 Réponse: Je ne me souviens pas. Je n'arrive pas à me rappeler

22 exactement de la teneur de notre conversation à l'époque.

23 Question: Est-ce que vous avez eu des problèmes au cours de votre

24 voyage?

25 Réponse: Je ne sais pas.

Page 3632

1 Question: Au cours du trajet, pendant que vous étiez transportée comme

2 vous dites par Peda, Zaga, Gaga, est-ce que vous avez eu des problèmes de

3 circulation?

4 Réponse: Je ne sais pas. Vraiment, je ne me se souviens pas.

5 Question: Est-ce que vous pouvez nous raconter ce qui vous est arrivé au

6 cours de cette première nuit, quand vous êtes arrivée dans la maison?

7 Réponse: La première nuit, rien ne m'est arrivé.

8 Question: Vous dites que Zaga, Zoran, Jadranka, RK et les numéros 186,

9 191 et JG étaient là. Est-ce que Atso et Veso étaient là aussi?

10 Réponse: Oui, ils étaient présents.

11 Question: Est-ce que vous avez tous dormi dans la maison?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Et vous, vous avez dormi où?

14 Réponse: Dans une chambre, au rez-de-chaussée.

15 Question: Est-ce qu'il y a plusieurs chambres au rez-de-chaussée?

16 Réponse: Je ne sais pas. Je ne sais pas, moi. Je n'ai vu qu'une seule

17 chambre. Je ne sais pas s'il y a d'autres chambres. Moi, je n'en ai vue

18 qu'une.

19 Question: Vous avez passé combien de temps dans cette maison?

20 Réponse: Peut-être cinq ou six jours.

21 Question: Au cours de ces cinq ou six jours que vous avez passés dans

22 cette maison, avez-vous pu voir s'il y avait d'autres chambres au rez-de-

23 chaussée?

24 Réponse: Non.

25 Question: Combien y a-t-il de lits dans cette chambre?

Page 3633

1 Réponse: Je pense qu'il y avait deux couchages.

2 Question: Donc, vous dormiez dans un lit, et Vesa dans un autre lit?

3 Réponse: Non, RK et Atsa étaient avec nous.

4 Question: Est-ce que vous pourriez nous faire un croquis de cette

5 chambre ainsi qu'un croquis des deux lits qui s'y trouvaient?

6 Réponse: Je peux essayer; je ne suis pas sûre de pouvoir vraiment

7 reproduire la chambre comme elle était.

8 Mme la Présidente (interprétation): Est-ce important, puisqu'on voit bien

9 que le témoin n'est pas sûre?

10 Mme Pilipovic (interprétation): Le témoin est libre de répondre qu'elle ne

11 peut pas le faire ou qu'elle ne sait pas. Si elle pense qu'elle peut faire

12 ce croquis, c'est à elle de le dire.

13 Mme la Présidente (interprétation): Le témoin vient de dire qu'elle

14 n'était pas sûre de vraiment reproduire la chambre comme elle était. Cela

15 veut dire qu'elle n'est pas vraiment certaine de sa mémoire.

16 La Chambre se demande pourquoi vous considérez ce détail comme important.

17 Mme Pilipovic (interprétation): C'est important, Madame la Présidente,

18 puisque le témoin dit qu'ils étaient quatre à avoir couché dans cette

19 chambre, alors que les autres témoins ont témoigné qu'il n'y avait qu'un

20 seul lit dans cette chambre. Mais si elle ne se souvient pas

21 Mme la Présidente (interprétation): Donc, c'est bien ce que je veux dire:

22 si un témoin dit qu'il y a deux lits, un autre témoin dit qu'il y a trois

23 ou quatre lits, ce n'est pas vraiment important. Ce qu'il est important de

24 savoir, c'est s'ils étaient dans cette maison, ou plutôt qu'ils étaient,

25 que ce témoin était présent dans cette maison.

Page 3634

1 Mme Pilipovic (interprétation): Justement, nous ne savons pas puisque, si

2 le témoin a passé six jours dans cette maison, il n'y a pas de raison pour

3 qu'elle ne se souvienne pas où elle était précisément, d'autant plus que

4 les autres témoins qui ont déposé ici ont dit qu'en réalité c'était une

5 autre personne qui a couché dans cette chambre avec quelqu'un d'autre.

6 Mme la Présidente (interprétation): D'accord. Donc le croquis, cela donne

7 de l'importance à ce croquis, nous pouvons donc continuer.

8 Réponse: Je peux essayer de faire un croquis, mais je ne suis pas

9 vraiment sûre du résultat puisque cela s'est passé il y a longtemps.

10 Mme la Présidente (interprétation): Je pense que cela ne sera pas utile

11 pour la Chambre de première instance, Témoin. Vous n'avez pas besoin de

12 faire ce croquis. Vous pouvez continuer, Maître Pilipovic.

13 Mme Pilipovic (interprétation): Quand vous avez passé la nuit dans cette

14 maison, au cours de cette nuit-là, vous avez dit que vous avez dormi dans

15 la même chambre avec RK et Atso et que rien ne s'est passé avec vous.

16 Savez-vous ce qui s'est passé avec les autres et où ils dormaient?

17 Réponse: Non, je ne sais pas.

18 Question: Est-ce que vous avez vu, cette nuit-là, combien il y avait de

19 chambres?

20 Réponse: Non, je ne l'ai pas vu cette nuit-là.

21 Question: Est-ce que vous avez vu qui est allé dans quelle chambre et

22 qui avec qui?

23 Réponse: Je pense que je ne l'ai pas vu, mais j'en ai entendu parler

24 plus tard.

25 Question: Qu'est-ce que vous avez entendu dire?

Page 3635

1 Réponse: Eh bien, les jeunes filles avaient raconté avec qui elles

2 avaient passé cette nuit-là.

3 Question: Quand vous ont-elles dit cela, et que vous ont-elles dit

4 exactement?

5 Réponse: Le n191 m'a dit qu'elle avait été avec Zaga et que, pendant

6 tout son séjour dans cette maison, elle m'a dit qu'elle avait été avec

7 lui. Le n186 était avec Gojko Jankovic

8 Question: Et JG était où?

9 Réponse: Elle était avec Gaga. Elle me l'a dit, ainsi que lui-même.

10 Question: Et Zoran et Jadranka ?

11 Réponse: Je ne sais pas où ils ont passé cette nuit-là.

12 Question: Est-ce que le n191 vous a dit quelle était la chambre où elle

13 était avec Zaga?

14 Réponse: Non, je pense que cela n'avait aucune importance à l'époque.

15 Ce n'était pas suffisamment important pour qu'elle me le dise. Nous ne

16 pensions pas à cela du tout.

17 Question: Et le n186, est-ce qu'elle vous a dit cela?

18 Réponse: Non.

19 Question: Est-ce que vous avez parlé de ce qu'elles ont vécu au cours de

20 cette nuit-là?

21 Réponse: Non, nous n'avons pas parlé de cela.

22 Question: Comment pouviez-vous savoir, alors, que le n191 était avec

23 Zaga?

24 Réponse: Mais elle m'a dit qu'elle a passé la nuit avec lui, mais elle

25 ne m'a pas raconté en détail ce qu'elle a vécu.

Page 3636

1 Question: Est-ce que vous les avez vus ensemble dans une des chambres ?

2 Réponse: Non.

3 Question: Pendant que vous étiez là, est-ce que vous pouvez nous dire

4 pendant combien de temps Zaga était là aussi?

5 Réponse: Jusqu'au moment où je sois partie. Après, je ne sais pas.

6 Question: Il était donc présent au cours des cinq jours ?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Et Gaga et Zoran étaient-ils présents pendant toutes les

9 nuits, ainsi que Gojko Jankovic et Zoran ?

10 Réponse: Oui, pendant la nuit ils étaient là, et pendant la journée

11 non.

12 Question: Vous avez dit que Jadranka était avec Zoran ? Réponse:

13 Oui.

14 Question: Est-ce que vous l'avez vu de vos propres yeux ou bien en avez-

15 vous entendu parler?

16 Réponse: Je l'ai vu.

17 Question: Quand?

18 Réponse: Je ne sais pas exactement quand, mais à un moment au cours de

19 ces cinq ou six jours. Je n'arrive pas me situer dans le temps exactement.

20 Je ne peux pas vous donner les jours exacts.

21 Question: Vous les avez vus ensemble à combien de reprises?

22 Réponse: Une seule fois.

23 Question: Dans quelle chambre étaient-ils?

24 Réponse: A l'étage.

25 Question: Etait-ce une chambre plutôt grande ou plutôt petite?

Page 3637

1 Réponse: Je pense que cette chambre était plutôt grande.

2 Question: Est-ce que quelqu'un d'autre a vu cela, à part vous-même?

3 Réponse: Oui, nous tous, toutes les personnes qui se trouvaient là ont

4 pu le voir.

5 Question: Mais comment se fait-il?

6 Réponse: Ils nous ont invités à venir à la porte pour regarder ce

7 qu'ils étaient en train de faire.

8 Question: Qui vous a appelées pour venir ?

9 Réponse: Gojko, Zaga, nous étions tous là.

10 Question: Est-ce que vous avez pu voir Zoran et Jadranka à une autre

11 occasion?

12 Réponse: Non, mais elle nous a dit elle-même qu'elle avait une liaison

13 avec lui.

14 Question: Au cours de ces cinq jours que vous avez passés dans cette

15 maison, où dormiez-vous? Quelle était la chambre où vous séjourniez le

16 plus souvent au cours de cette période ?

17 Réponse: Eh bien, j'ai été partout. Je ne sais pas où j'ai passé le

18 plus de temps.

19 Question: Au cours de ces cinq nuits que vous avez passées dans cette

20 maison, est-ce que vous avez pu voir où dormait la personne qui porte le

21 n186?

22 Réponse: Je ne sais pas.

23 Question: Est-ce que vous l'avez jamais vue entrer dans une chambre avec

24 Gojko?

25 Réponse: Je ne me souviens pas vraiment.

Page 3638

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3639

1 Question: Est-ce que vous avez vu la personne qui porte le n191 en

2 compagnie de Zaga dans une des chambres ?

3 Réponse: Non.

4 Question: Les avez-vous vues entrer dans une des chambres ?

5 Réponse: Non.

6 Question: Avez-vous vu la personne répondant au pseudonyme JG?

7 Réponse: Non.

8 Question: L'avez-vous vue entrer dans une des chambres avec l'un des

9 hommes présents ?

10 Réponse: Non.

11 Question: Pendant les cinq nuits que vous avez passées à cet endroit,

12 avez-vous vu l'un des hommes présents faire entrer une des jeunes filles

13 dans une chambre ? Ou bien avez-vous passé tous ensemble ces journées

14 assis dans la grande pièce?

15 Réponse: J'ai dit que nous étions assis tous ensemble dans la grande

16 pièce pendant la journée mais le soir, je ne sais pas. On les emmenait,

17 mais où on les emmenait, dans quelle pièce? Cela, je ne le sais pas.

18 Question: Donc, tout ce que vous dites savoir, vous le savez sur la base

19 de ce que des tiers vous ont dit?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Vous parliez de cela entre vous ?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Avez-vous raconté à la jeune fille portant le n191 ce qui

24 vous était arrivé, à vous ?

25 Réponse: Je crois que oui, mais je n'en suis pas sûre.

Page 3640

1 Question: De qui lui avez-vous parlé?

2 Réponse: De Gaga.

3 Question: Quand cela s'est-il passé après votre deuxième venue en ce

4 lieu: le premier jour ou le deuxième jour ?

5 Réponse: La deuxième nuit, après ma deuxième arrivée dans cette maison.

6 Question: Ce Zoran a-t-il passé tout le temps dans la maison pendant

7 votre séjour à vous, dans la maison?

8 Réponse: Vous parlez de Gaga ?

9 Question: Non, de Zoran.

10 Réponse: Zoran ?

11 Question: Etait-il là toutes les nuits ?

12 Réponse: Je ne sais pas.

13 Question: Et Gaga était-il dans la maison toutes les nuits ?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Combien de nuits Gaga a-t-il passées avec vous ?

16 Réponse: Une nuit.

17 Question: Pendant ces journées, vous dites avoir vu Kunarac tous les

18 jours. Comment était-il vêtu?

19 Réponse: En uniforme de camouflage.

20 Question: Portait-il des emblèmes sur cet uniforme ?

21 Réponse: Je suis sûre qu'il portait un emblème représentant le drapeau

22 de trois couleurs, mais d'autres emblèmes, je ne sais pas exactement.

23 Question: Portait-il quelque chose de caractéristique sur lui ?

24 Réponse: Je ne sais pas.

25 Question: Avait-il un bandana sur le front, autour de la tête, ou un

Page 3641

1 ruban ? Un bandeau ?

2 Réponse: Vraiment, je ne me souviens pas.

3 Question: Avait-il des bandages sur les mains, ou ailleurs sur le corps?

4 Ou quelqu'un en a-t-il parlé?

5 Réponse: Ils ont parlé de cela, mais je n'en ai pas vus. J'ai vu des

6 bandages sur le corps de Gaga, mais pas sur celui de Zaga.

7 Question: Portait-il un foulard autour de la tête ?

8 Réponse: Je ne sais pas. Je ne peux pas le dire, vraiment je n'en suis

9 pas sûre.

10 Question: Pendant les cinq jours que vous avez passés dans cette maison

11 à Trnovaca, pouvez-vous apprécier le temps pendant lequel vous avez vu

12 Zaga?

13 Réponse: Eh bien, je ne sais pas. Le soir, il était toujours là.

14 Question: Avez-vous parlé avec lui?

15 Réponse: Non, non, je n'ai pas parlé avec lui.

16 Question: Pendant votre séjour dans votre maison, d'autres soldats sont-

17 ils venus également?

18 Réponse: Oui.

19 Question: Qui venait? Avez-vous fait connaissance avec eux? Savez-vous

20 de qui il s'agit?

21 Réponse: Non, la veille de mon départ de cette maison, un certain

22 nombre d'entre eux sont venus dans la maison. Ils étaient assez nombreux,

23 c'étaient des soldats et je n'ai pas fait leur connaissance.

24 Question: Duquel de ces soldats avez-vous fait la connaissance ?

25 Réponse: Je n'ai pas fait sa connaissance, je l'ai vu simplement. J'ai

Page 3642

1 vu celui qui m'a violée, Fantom.

2 Question: Quand cela s'est-il passé: cette dernière nuit ?

3 Réponse: Oui, la nuit qui a précédé mon départ ou, plutôt, le jour qui

4 a précédé mon départ. Pas la nuit, le jour.

5 Question: Cela vous est-il arrivé pendant la journée ou pendant la

6 nuit ?

7 Réponse: Pendant la journée.

8 Question: Qui se trouvait dans la maison à ce moment-là ?

9 Réponse: Ils y étaient tous : Jadranka, Gaga, Gojko et d'autres soldats

10 que je ne connaissais pas.

11 Question: Ce jeune homme vous a violée dans quelle pièce ?

12 Réponse: Au rez-de-chaussée.

13 Question: Les autres l'ont-ils vu ?

14 Réponse: La témoin n191 l'a vu.

15 Question: Qu'a-t-elle vu?

16 Question: Elle a vu que ce jeune homme vous emmenait?

17 Réponse: Non, c'est Jadranka qui m'a emmenée dans cette pièce et qui

18 m'y a enfermée à clef. Après quelque temps, la jeune fille répondant au

19 191 est entrée dans la pièce également.

20 Question: Vous venez de me dire, pendant la journée, aucun des hommes

21 n'était présent dans la maison, qu'ils n'étaient là que le soir.

22 Réponse: Oui, mais ce jour-là ils étaient là.

23 Question: Ils étaient tous là? Zoran, Gaga, Zaga?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Et Atso et Veso étaient-ils là ?

Page 3643

1 Réponse: Non.

2 Question: Vous avez déclaré avoir quitté cette maison accompagnée d'un

3 jeune homme répondant au nom de Sasa ?

4 Réponse: Oui.

5 Question: Pouvez-vous déterminer à quel moment cela s'est passé ?

6 Réponse: Je ne sais pas, je ne me rappelle pas la date exacte; à la mi-

7 août peut-être, mais je ne suis pas sûre.

8 Question: Cela aurait-il pu se passer le 15 ou le 16 août ?

9 Réponse: Vraiment, je ne sais pas.

10 Question: Vous avez déclaré que, après votre premier séjour dans la

11 maison de Trnovaca, vous avez été emmenée par Puso dans une maison à Brod?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Combien de temps avez-vous passé dans cette maison ?

14 Réponse: Une nuit.

15 Question: Avez-vous rencontré quiconque dans cette maison ?

16 Réponse: Oui, Veso. Il était dans cette maison à notre arrivée.

17 Question: Le lendemain, on vous a emmenée dans un appartement à Brod?

18 Réponse: Oui, chez Gica.

19 Question: Qui vous y a emmenée?

20 Réponse: Veso et Pusa.

21 Question: Combien de temps êtes-vous restée dans cet appartement ?

22 Réponse: Deux jours à peu près.

23 Question: Avez-vous passé la nuit dans cet appartement ?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Des soldats sont-ils venus dans cet appartement ?

Page 3644

1 Réponse: Oui.

2 Question: Quel soldat est venu?

3 Réponse: Gica était là, Relja venait aussi, Atsa était là et Radmilo.

4 Question: Quelles étaient les jeunes filles qui se trouvaient dans cet

5 appartement ?

6 Réponse: La jeune fille n50 et la jeune fille n205 étaient dans

7 l'appartement.

8 Question: Vous avez passé dans cet appartement avec elle deux jours et

9 deux nuits ?

10 Réponse: Avec elle, oui, mais je ne sais pas exactement combien de

11 jours et combien de nuits.

12 Question: Vous venez de dire deux jours!

13 Réponse: Oui, deux, trois jours à peu près, mais je ne peux pas

14 affirmer avec certitude s'il s'est agi de deux ou de trois jours.

15 Question: Elles ont passé tout ce temps avec vous ?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Auriez-vous vu qu'il leur serait arrivé quelque chose à elles?

18 Réponse: Non... Ah! Il y avait aussi la jeune fille RK qui était avec

19 nous. Pour RK, j'ai vu, oui.

20 Question: Dormiez-vous tous dans cet appartement ?

21 Réponse: Non. Il y avait un autre appartement à côté.

22 Question: Vous avez dit que la personne répondant au n50 était une

23 camarade de classe à vous ?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Vous avez parlé avec elle ?

Page 3645

1 Réponse: Oui.

2 Question: Avez-vous parlé de ce qui était en train de vous arriver ?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Que vous a-t-elle dit ?

5 Réponse: Elle m'a dit qu'elle faisait partie des Partisans, qu'elle

6 était enceinte et que le père de son bébé était Zaga.

7 Question: Zaga est-il venu pendant votre séjour dans cet appartement ?

8 Réponse: Non.

9 Question: Avez-vous vu l'un des hommes présents violer la personne

10 répondant au n50 ?

11 Réponse: Non.

12 Question: La personne répondant au n50 a été interrogée ici le 29 mars

13 de cette année, l'an 2000. En page 1269 du compte rendu d'audience, elle a

14 déclaré vous avoir rencontrée et ne pas avoir parlé avec vous de ce qui

15 était en train de se passer, mais simplement de choses sans importance.

16 Réponse: Je ne sais pas.

17 Question: Vous maintenez avoir parlé de cela avec elle ?

18 Réponse: Oui, oui, je le maintiens.

19 Question: Encore quelques questions seulement. Combien de déclarations

20 avez-vous faites?

21 Réponse: Je pense en avoir donné une, mais je ne sais pas. Vous pensez

22 à des déclarations faites devant qui ?

23 Question: A quels organismes avez-vous fait des déclarations s'agissant

24 de ce que qui vous était arrivé?

25 Réponse: J'ai fait une déclaration destinée au Tribunal de La Haye et

Page 3646

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3647

1 une déclaration pour mon psychiatre, mon psychologue. Enfin, j'ai parlé

2 avec elle de ce qui était arrivé.

3 Question: Avez-vous d'abord parlé à votre psychologue avant de parler

4 aux enquêteurs du Tribunal ?

5 Réponse: Je ne sais pas exactement.

6 Question: A la demande de qui avez-vous fait cette déclaration ? Quelles

7 sont les circonstances qui vous ont amenée à faire cette déclaration ?

8 Réponse: Eh bien, je ne sais pas exactement. Tout simplement, on m'a

9 demandé si j'étais d'accord pour faire une déclaration et j'ai accepté.

10 Question: Qui vous l'a demandé?

11 Réponse: Je ne sais plus. Vraiment, je ne sais plus. Cela fait sans

12 doute deux ou trois ans et je ne parviens plus à me rappeler avec

13 précision de tout.

14 Question: Avez-vous parlé de tout cela avec votre mère ?

15 Réponse: Non.

16 Question: Je demande un instant pour consulter mon confrère.

17 Encore une question.

18 Dans cette maison de Trnovaca, un homme répondant au nom de Grujo est-il

19 venu ? Avez-vous fait sa connaissance ?

20 Réponse: Eh bien, voyez-vous, d'après le nom, je ne sais pas. Peut-être

21 est-il venu, mais moi...

22 Question: Avant de faire votre déclaration devant les enquêteurs du

23 Tribunal, avez-vous fait une autre déclaration ?

24 Réponse: Avant cela ?

25 Question: Oui.

Page 3648

1 Réponse: Je crois ne pas en avoir fait d'autre.

2 Question: Avez-vous fait une déclaration destinée à une agence d'enquête

3 de Sarajevo, au mois de juin ?

4 Réponse: Je ne sais pas, c'est possible.

5 Question: Merci, je n'ai pas d'autres questions.

6 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kolesar, vous avez la parole.

7 M. Kolesar (interprétation): Madame la Présidente, la défense de l'accusé

8 Radomir Kovac n'a pas de question pour ce témoin.

9 Mme la Présidente (interprétation): Merci.

10 Maître Jovanovic?

11 M. Jovanovic (interprétation): Madame la Présidente, nous n'avons pas de

12 question.

13 Mme la Présidente (interprétation): Merci. Maître Jovanovic, avant de

14 vous rasseoir, une question a été posée au sujet de votre comparution

15 devant la Chambre de première instance la semaine dernière. La Chambre de

16 première instance a reçu une copie de votre lettre datée du 11 mai qui a

17 été faxée le matin du 15 mai, matin de l'audience. Nous avons interrogé le

18 Greffe, et nous avons découvert qu'une autre copie a été faxée le même

19 jour, le 11 mai, et reçue par le Greffe.

20 Après quoi, le Greffe a informé la Chambre de première instance qu'il

21 avait besoin au minimum de huit jours ouvrés pour obtenir un visa. En

22 effet, il doit s'adresser au ministère des Affaires étrangères pour ce

23 faire.

24 M. Jovanovic (interprétation): Madame la Présidente, je dois dire que j'ai

25 envoyé le fax à l'instant même où j'ai eu connaissance du problème. Je me

Page 3649

1 rends bien compte qu'il y a des délais qu'il convient de respecter. Je

2 suis conscient du fait qu'un problème technique a été posé, a été créé.

3 Mme la Présidente (interprétation): Oui, merci.

4 Des questions supplémentaires du côté du Procureur ?

5 Mme Uertz-Retzlaff (interprétation): Non, Madame la Présidente.

6 Mme la Présidente (interprétation): Merci beaucoup, Témoin, d'être venue

7 devant ce Tribunal pour témoigner. Vous pouvez maintenant vous retirer.

8 Monsieur Ryneveld?

9 M. Ryneveld (interprétation): Madame la Présidente, je crois savoir que le

10 prochain témoin est le n183. Je pense qu'il y a sans doute un certain

11 nombre de dispositions techniques à prendre pour veiller à la mise en

12 place des mesures de protection demandées.

13 J'aimerais savoir si vous souhaitez une pause à présent car, d'après mon

14 expérience personnelle, ce genre de disposition prend une dizaine de

15 minutes. Mais je suis à votre disposition.

16 Mme la Présidente (interprétation): Madame la Greffière nous informe que

17 nous n'avons pas besoin d'une pause car les mesures de protection

18 applicables au prochain témoin sont les mêmes que celles qui ont été

19 appliquées pour ce témoin.

20 Mais peut-être y a-t-il eu une modification entre-temps?

21 M. Ryneveld (interprétation): Je croyais savoir que les techniciens

22 avaient besoin d'individualiser la voix de chaque témoin et que cela

23 demandait un certain temps. Je ne sais pas exactement ce qu'il en est.

24 Ah ! Je reçois un signal de la régie technique. Je ne sais pas. Peut-être

25 que Mme la Greffière peut m'aider?

Page 3650

1 Mme la Présidente (interprétation): Je ne comprends le langage des signes.

2 M. Ryneveld (interprétation): Moi non plus. C'est ce qui crée un problème.

3 Je suis prêt à procéder rapidement, mais je n'ai pas compris si ce signal

4 signifiait que nous pouvions procéder ou qu'il nous fallait un certain

5 temps.

6 Mme la Présidente (interprétation): Ecoutons Mme la Greffière.

7 Mlle Lauer: Nous avons mis en place ce système de la protection de la

8 voix. Nous avions besoin de cinq minutes minimum à chaque fois pour régler

9 la voix du témoin. Au fur et à mesure que les audiences se sont déroulées,

10 on s'est rendu compte que lorsque nous avions les mêmes mesures de

11 protection, il n'était pas nécessaire surtout avec des voix féminines

12 similaires de réajuster à chaque fois la voix. Je pense que nous pouvons

13 donc continuer les débats.

14 Mme la Présidente (interprétation): Merci. Nous pouvons donc poursuivre.

15 (Le témoin est reconduit hors du prétoire.)

16 M. Ryneveld (interprétation): J'appelle à la barre le témoin 183.

17 Monsieur l'huissier est en train de raccompagner le dernier témoin.

18 J'aimerais indiquer que les témoins 183 et 61 témoigneront des chefs

19 d'accusation 11 à 13. Je vous donne cette indication car je crois me

20 rappeler que vous nous avez demandé de préciser sur quels chefs

21 d'accusation les témoins allaient s'exprimer. Pendant que nous attendons

22 le témoin, ma collègue a quelque chose à dire.

23 Peut-être peut-elle le faire maintenant?

24 Mme la Présidente (interprétation): Oui, je vous en prie.

25 Mme UertzRetzlaff (interprétation): C'est un point de procédure qui

Page 3651

1 concerne le témoin DB qui devrait être entendu demain après-midi. Aucune

2 mesure de protection ne s'applique à ce témoin. Nous avions demandé des

3 mesures de protection, mais c'était une requête ex parte confidentielle à

4 laquelle il n'a pas été fait droit.

5 Donc, je demande donc une audience à huis clos pour ce témoin, et ce parce

6 que le témoin elle-même l'a demandé. Elle l'a demandé pour des raisons de

7 sécurité. En outre, ce témoin n'a rien dit de ce qui était arrivé à sa

8 famille. C'est une des raisons pour lesquelles elle demande le huis clos.

9 Mme la Présidente (interprétation): La défense a-t-elle quelque chose à

10 dire concernant les mesures de protection demandées par le témoin DB?

11 M. Prodanovic (interprétation): Non, Madame la Présidente. Nous ne faisons

12 pas objection à la proposition du Procureur.

13 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kolesar?

14 M. Kolesar (interprétation): La défense de l'accusé Kovac ne fait pas

15 objection non plus à ces mesures de protection.

16 Mme la Présidente (interprétation): Maître Jovanovic?

17 M. Jovanovic (interprétation): Nous sommes d'accord avec la proposition du

18 Procureur relative à une audience à huis clos.

19 Mme la Présidente (interprétation): Très bien.

20 (Le témoin 183 est introduit dans le prétoire.)

21 (Le témoin est interrogé par M. Ryneveld.)

22 Mme la Présidente (interprétation): La Chambre de première instance rendra

23 sa décision en temps utiles, en tout cas, avant le début du témoignage du

24 témoin DB.

25 Madame, vous pouvez maintenant prononcer la déclaration solennelle.

Page 3652

1 Témoin 183 (interprétation): Je déclare solennellement que je dirai la

2 vérité, toute la vérité et rien que la vérité.

3 Mme la Présidente (interprétation): Merci, Madame le Témoin. Vous pouvez

4 vous asseoir.

5 Monsieur Ryneveld, vous avez la parole.

6 M. Ryneveld (interprétation): Merci, Madame la Présidente. Monsieur

7 l'huissier, je vous demanderai de remettre au témoin une pièce dont je

8 demande le versement au dossier. Je crois que c'est la pièce 221 du

9 Procureur, Madame la Greffière?

10 Je demande confirmation à Mme la Greffière qu'il s'agit bien de la pièce

11 suivante: pièce 221 du Procureur.

12 Mlle Lauer: Il s'agit bien de la pièce 221 des pièces du Procureur. Elle

13 est enregistrée de façon confidentielle.

14 Mme la Présidente (interprétation): Merci.

15 M. Ryneveld (interprétation): Madame le Témoin, je vous prierai de bien

16 vouloir voir ce qui est écrit sur la feuille de papier qui vient de vous

17 être remise par M. le greffier et de nous dire si vous voyez votre nom en

18 haut de la page?

19 Réponse: Oui, je le vois.

20 Question: A côté du nom, vous voyez le n183?

21 Réponse: Je le vois.

22 Question: Vous comprendrez que, tout au long de ces débats, on fera

23 référence à vous en vous appelant le témoin 183. Avez-vous compris cela?

24 Réponse: Oui.

25 Question: En dessous de votre nom, voyez-vous inscrite votre date de

Page 3653

1 naissance?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Est-ce bien votre date de naissance?

4 Réponse: Oui.

5 Question: En dessous de votre date de naissance figurent trois noms. Le

6 premier de ces noms est accolé au n61. Connaissez-vous cette personne?

7 Réponse: Je la connais.

8 Question: Cette personne était-elle un ou une amie, un ou une voisine

9 pendant votre séjour à Foca?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Et les deux autres noms accolés aux n80 et 81 sont-ils

12 également les noms de voisins à vous pendant votre séjour à Foca en 1992?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Merci. Madame le Témoin, vous êtes née dans un village.

15 Pouvez-vous nous donner le nom du village où vous êtes née?

16 Réponse: Il s'agit de Todjevac.

17 Question: Je crois savoir que ce village se trouve à 35 kilomètres à peu

18 près de la ville de Foca, n'est-ce pas?

19 Réponse: C'est exact.

20 Question: Et si l'on part de Foca, ce village se trouve dans la

21 direction du Monténégro, n'est-ce pas?

22 Réponse: C'est exact.

23 Question: Au début de la guerre à Foca, je crois savoir que vous étiez

24 mariée et que vous aviez un fils, n'est-ce pas?

25 Réponse: C'est exact.

Page 3654

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3655

1 Question: Au début de la guerre en 1992, pouvez-vous nous dire quel âge

2 avait votre fils?

3 Réponse: 12 ans.

4 Question: Suis-je en droit de comprendre également, Madame le Témoin,

5 que vous étiez commerçante, que vous aviez une épicerie à Foca?

6 Réponse: C'est exact. Oui, j'avais une épicerie.

7 Question: Habitiez-vous à l'endroit où se trouvait votre épicerie ou

8 bien votre lieu de résidence et l'épicerie se trouvaient-ils en deux lieux

9 différents?

10 Réponse: En deux lieux différents.

11 Question: Je ne vous demande pas l'adresse, mais je vous demande de nous

12 dire à peu près où était situé votre domicile? En face de quel bâtiment

13 particulier, par exemple?

14 Réponse: Oui, en face du SUP.

15 Question: Par le sigle SUP, vous faites référence à ce que l'on appelle

16 le bâtiment de la police, n'est-ce pas?

17 Réponse: Oui. En face de ce bâtiment.

18 Question: Depuis votre domicile, est-ce que vous pouviez voir la salle

19 de sport de Partizan?

20 Réponse: Oui, bien sûr.

21 Question: Ce bâtiment où se trouvait votre domicile se composait-il de

22 plusieurs appartements?

23 Réponse: Oui, il y avait six appartements auxquels on accédait par

24 l'entrée de mon immeuble.

25 Question: Y avait-il d'autres entrées dans ce bâtiment?

Page 3656

1 Réponse: Oui, deux autres entrées. Avec la mienne, cela faisait trois

2 au total.

3 Question: Est-il permis de dire que les personnes qui habitaient ce

4 bâtiment étaient des Serbes et des Musulmans?

5 Réponse: Oui, c'est exact.

6 Question: Je remarque l'heure, Madame la Présidente. Souhaitez-vous une

7 pause?

8 Mme la Présidente (interprétation): Oui, il est 11 heures. Nous allons

9 avoir une pause et nous reprendrons nos débats à 11 heures 30.

10 (L'audience, suspendue à 11 heures, est reprise à 11 heures 30.)

11 Mme la Présidente (interprétation): Veuillez poursuivre l'interrogatoire

12 principal, Monsieur Ryneveld.

13 M. Ryneveld (interprétation): Merci, Madame la Présidente.

14 Madame le Témoin, avant que nous ne poursuivions, je souhaiterais vous

15 rappeler qu'il est extrêmement important que, si au cours de votre

16 déposition, vous souhaitez faire référence à des personnes qui figurent

17 sur la liste, il est important que vous ne fassiez référence à ces

18 personnes qu'en n'utilisant leur pseudonyme. Vous comprenez ?

19 Réponse: Oui, je comprends.

20 Question: Et je souhaiterais dire que, vu mon expérience en ce domaine,

21 je pense qu'il faudra peut-être procéder à certaines expurgations, le cas

22 échéant.

23 Donc Madame le Témoin, j'aimerais que nous parlions maintenant d'avril

24 1992, c'est-à-dire au moment où la guerre s'est déclarée à Foca. Je

25 voudrais savoir où vous étiez, ce que vous faisiez à ce moment-là. Tout

Page 3657

1 d'abord, quand est-ce que cela s'est produit?

2 Réponse: Cela s'est passé le 7 avril. J'étais chez moi lorsque les tirs

3 ont commencé.

4 Question: Qu'avez-vous fait au moment où les tirs ont commencé ?

5 Réponse: Eh bien, je suis restée chez moi pendant un certain temps. Et

6 puis finalement, au bout d'un moment, nous sommes tous descendus dans la

7 cave de l'immeuble.

8 Question: Et c'est la cave de l'immeuble que vous nous avez décrite

9 précédemment, n'est-ce pas?

10 Réponse: Oui, c'est exact.

11 Question: Quand vous êtes arrivée à la cave, y avez-vous trouvé ou avez-

12 vous été rejointe par d'autres voisins?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Et parmi ces voisins, est-ce qu'il y avait également 80 et

15 81 ?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Et 61 ? Est-ce qu'elle vous a également rejointe dans la

18 cave ?

19 Réponse: Non.

20 Question: (expurgé)

21 Réponse: (expurgé)

22 Question: Combien y avait-il de personnes cachées dans la cave ?

23 Réponse: Nous étions assez nombreux, disons dix à quinze personnes. Il

24 y avait des femmes, etc.

25 Question: Est-ce que c'était un groupe composé de personnes

Page 3658

1 d'appartenances ethniques diverses ou non ?

2 Réponse: Non.

3 Question: Je vous prie de m'excuser, mais je vous ai posé une question

4 double. Que voulez-vous nous dire ? Ou plutôt, excusez-moi, je vais

5 reformuler ma question. Y avait-il aussi bien des Serbes et des Musulmans

6 dans le sous-sol, ou bien est-ce que les personnes qui s'y trouvaient

7 étaient essentiellement des Musulmans ?

8 Réponse: Il y avait aussi bien des Serbes que des Musulmans.

9 Question: Pendant combien de temps vous êtes-vous cachée?

10 Réponse: Eh bien, jusqu'à mon départ de Foca, nous allions nous cacher

11 pratiquement tous les soirs.

12 Question: Et à quelle date avez-vous quitté Foca ?

13 Réponse: Le 13 ou le 14 avril.

14 Question: Où êtes-vous allée à ce moment-là ?

15 Réponse: Je suis allé à Gorazde.

16 Question: Y êtes-vous allée avec votre famille ?

17 Réponse: Oui, avec mon mari et avec mon enfant.

18 Question: Et quand vous avez quitté Foca, est-ce que la guerre se

19 poursuivait ?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Avez-vous eu des problèmes quand vous êtes allée de Foca à

22 Gorazde en voiture ?

23 Réponse: Non.

24 Question: Si j'ai bien compris, vous êtes restée avec les membres de

25 votre famille à Gorazde pendant quelques jours, n'est-ce pas ?

Page 3659

1 Réponse: Oui, j'y suis restée jusqu'au 23 avril. Et ensuite, mon mari y

2 est resté, lui, encore plus longtemps.

3 Question: Vous êtes donc restée à Gorazde jusqu'au 23 avril, mais après

4 cette date, où êtes-vous allée?

5 Réponse: Je suis retournée à Foca.

6 Question: Pourquoi?

7 Réponse: Parce que les Serbes avaient annoncé à la radio de Foca que

8 tous les Musulmans qui n'avaient rien à se reprocher pouvaient revenir

9 pour s'occuper de leur maison, de leur appartement et pour reprendre leur

10 travail. Donc, on a dit qu'on pourrait continuer à travailler.

11 Question: Vous nous avez dit précédemment que vous aviez une épicerie à

12 Foca. Est-ce la raison pour laquelle vous êtes retournée à Foca?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Selon vous, que serait-il arrivé à votre commerce si vous n'y

15 étiez pas retournée à Foca à ce moment-là? Quelle vision avez-vous des

16 choses ?

17 Réponse: Eh bien, d'après ce qu'on disait, il y avait des cambriolages

18 dans les appartements, etc., et moi je pensais qu'on risquait de piller

19 mon magasin.

20 Question: Est-ce que votre mari vous a accompagnée quand vous êtes

21 retournée à Foca?

22 Réponse: Non.

23 Question: Pourquoi pas?

24 Réponse: Parce que ce n'était pas sûr pour lui de retourner là-bas.

25 Question: Savez-vous pourquoi ?

Page 3660

1 Réponse: Il avait sans doute peur qu'il ne lui arrive ce qui m'est

2 arrivé à moi.

3 Question: Finalement, votre mari a décidé de rester à Gorazde, alors que

4 vous-même vous êtes retournée à Foca avec votre fils, n'est-ce pas ?

5 Réponse: Oui, c'est exact.

6 Question: Est-ce que vous êtes partie le 23 avril et, si c'est le cas,

7 comment êtes-vous retournée à Foca ?

8 Réponse: Mon mari m'a emmenée dans un endroit où j'ai trouvé 61 qui a

9 accepté de retourner à Foca avec moi et on y est allées à pied.

10 Question: Donc vous êtes retournée à Foca à pied ?

11 Réponse: Oui.

12 Question: A quelle distance se trouvait Foca de l'endroit où vous

13 étiez ?

14 Réponse: Très loin. Je ne peux pas vous dire combien de temps, mais en

15 tout cas on a marché très longtemps.

16 Question: Quand vous êtes arrivée à Foca, avez-vous remarqué quoi que ce

17 soit de différent par rapport à la ville telle qu'elle se présentait

18 lorsque vous l'aviez quittée quelques semaines auparavant ?

19 Réponse: Oui, il n'y avait pas de tirs. Et lorsque nous sommes arrivées

20 à l'hôpital, nous avons trouvé un barrage. Il y avait des soldats qui se

21 trouvaient là. Ils nous ont demandé nos papiers, ils nous ont demandé d'où

22 nous venions. On a répondu qu'on venait de Gorazde et ils nous ont

23 laissées passer sans aucune difficulté.

24 Question: Etes-vous retournée dans votre appartement ?

25 Réponse: Oui.

Page 3661

1 Question: Etes-vous allée voir votre magasin pour vérifier l'état où il

2 se trouvait ?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Et dans quel état se trouvait votre magasin ?

5 Réponse: Il avait été cambriolé et pillé. Il ne restait absolument plus

6 rien à l'intérieur.

7 Question: Qu'avez-vous fait alors, à ce moment-là ?

8 Réponse: Rien du tout. J'ai refermé la porte et je suis retournée dans

9 mon appartement.

10 Question: Quand vous êtes arrivée chez vous, est-ce que beaucoup de vos

11 voisins étaient encore là, ou est-ce qu'eux aussi étaient partis ?

12 Réponse: Il y avait encore quelques voisins qui restaient là.

13 Question: Est-ce que c'étaient aussi bien des Musulmans que des Serbes?

14 Réponse: Oui.

15 Question: Est-ce que des gens se cachaient encore ?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Qui étaient les gens qui se cachaient ? Comment les

18 définiriez-vous ?

19 Réponse: Les numéros 80, 81 et beaucoup d'autres: c'étaient ceux qui se

20 cachaient.

21 Question: Les personnes qui se cachaient, est-ce que parmi eux on

22 trouvait des hommes musulmans ?

23 Réponse: Oui.

24 Question: A votre retour à Foca, donc après le 23 avril, quelles étaient

25 vos conditions de vie ? Je veux savoir, par exemple, si vous étiez en

Page 3662

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3663

1 mesure de circuler librement, si vous pouviez aller faire vos courses ?

2 Réponse: Eh bien, au début, cela allait. Mais plus tard, on n'a plus eu

3 le droit de se déplacer parce que la police militaire a annoncé que les

4 femmes musulmanes n'avaient pas le droit de se rencontrer ou de circuler

5 en ville.

6 Question: Comment savez-vous que la police militaire a édicté ces

7 règles ? Comment avez-vous appris que ces règles étaient mises en place ?

8 Réponse: Eh bien, depuis chez moi, depuis ma fenêtre, j'ai vu une

9 voiture de police qui circulait dans la ville, et avec un haut-parleur ils

10 ont fait cette annonce.

11 Question: Vous nous dites que c'était une voiture de police. Pouvez-vous

12 nous dire de quel type de voiture il s'agissait ? C'était des voitures de

13 police?

14 Réponse: Oui, c'étaient les mêmes voitures qui étaient utilisées avant

15 la guerre.

16 Question: Ensuite, je crois savoir que vous avez quitté Foca le 13 août

17 1992. C'est bien exact ?

18 Réponse: C'est exact.

19 Question: Entre le 23 avril et le 13 août, êtes-vous restée à Foca ?

20 Réponse: Oui.

21 Question: Comment avez-vous survécu, comment vous êtes-vous procuré de

22 quoi manger? Est-ce que vous avez pu circuler, vous déplacer ?

23 Réponse: Eh bien, je mettais des vêtements sombres pour sortir, pour

24 aller trouver à manger. Et puis, il me restait pas mal de vivres dans mon

25 appartement.

Page 3664

1 Question: Pourquoi vous habilliez-vous en noir pour sortir ?

2 Réponse: Eh bien, parce que les femmes serbes s'habillent en noir

3 lorsqu'elles sont en deuil. Je voulais donc donner cette impression.

4 Question: Et est-ce que vous êtes parvenue à convaincre ceux qui vous

5 voyaient que vous étiez une autre personne que celle que vous étiez

6 effectivement ?

7 Réponse: Je n'ai eu aucune difficulté quand je suis ainsi sortie pour

8 de très brèves périodes de temps.

9 Question: Vous nous avez dit précédemment que votre immeuble se trouvait

10 près du SUP, et que vous étiez en mesure aussi de voir depuis chez vous le

11 gymnase Partizan. C'est bien exact ?

12 Réponse: C'est exact.

13 Question: Entre le 23 avril et le 13 août, est-ce que des soldats serbes

14 sont venus dans votre appartement ?

15 Réponse: Oui. Dès que je suis revenue de Gorazde, le troisième jour,

16 ils ont commencé à venir et ils se présentaient toujours comme appartenant

17 à la police militaire. Ils disaient qu'ils devaient fouiller nos

18 appartements pour être sûrs que l'on n'y cachait rien du tout, qu'on ne

19 cachait pas d'armes, de choses de ce genre.

20 Question: Et les personnes qui venaient ainsi perquisitionner, qui

21 était-ce? Etaient-ce des soldats, étaient-ce des policiers ? Les deux?

22 Réponse: La plupart du temps, ils étaient en civil et ils affirmaient

23 être des policiers, mais elles n'avait pas d'uniformes de policier.

24 Question: Est-ce qu'ils arboraient des insignes qui vous permettaient de

25 déduire qu'ils appartenaient à la police militaire ?

Page 3665

1 Réponse: Eh bien, certains d'entre eux nous ont montré leur carte, mais

2 nous ne les avons pas vraiment regardées. Et ils portaient des mitaines,

3 et des bandeaux autour de la tête.

4 Question: Est-ce que certains d'entre eux étaient vêtus de tenue de

5 camouflage ?

6 Réponse: Parfois, oui.

7 Question: Etaient-ils armés ?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Connaissiez-vous certains des soldats ou des membres de la

10 police militaire qui venaient fouiller les appartements ?

11 Réponse: Non, je ne les connaissais pas.

12 Question: Donc ils cherchaient des armes, c'est ce qu'ils vous disaient.

13 Mais est-ce qu'ils vous disaient autre chose? Vous disaient-ils ce qui

14 allait vous arriver ?

15 Réponse: Oui. Oui, ils nous disaient que l'on devrait nous violer pour

16 que nous donnions naissance à des enfants serbes. Et lorsque ces enfants

17 grandiraient, lorsqu'ils demanderaient où était leur père, nous devrions

18 répondre que leur père était parti.

19 Question: A votre connaissance, ont-ils trouvé des armes dans votre

20 appartement ou dans d'autres appartements dans l'immeuble ?

21 Réponse: Pas dans mon appartement, en tout cas. Pour ce qui est des

22 autres appartements, je ne sais pas.

23 Question: Ont-ils emporté quoi que ce soit d'autre ?

24 Réponse: Oui, des cassettes, de l'alcool, du café, des radiocassettes,

25 des blousons en cuir.

Page 3666

1 Question: Est-ce qu'ils fouillaient uniquement les appartements

2 musulmans, ou est-ce qu'ils fouillaient aussi bien les appartement serbes

3 que musulmans?

4 Réponse: Je crois qu'ils ne s'intéressaient qu'aux appartements

5 musulmans.

6 Question: Il est arrivé, je crois, un incident, incident suivant, c'est-

7 à-dire que quelqu'un est venu dans votre appartement et vous a menacée.

8 C'est bien exact ?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Pouvez-vous nous raconter ce qui s'est passé?

11 Réponse: Vous voulez parler de ce qui m'est arrivé lorsqu'on m'a

12 emmenée?

13 Réponse: Non, non, nous en parlerons plus tard. Je pense à ce qui s'est

14 passé au moment où vous séjourniez dans l'appartement d'un de vos voisins

15 musulmans.

16 Réponse: Oui, quelqu'un est venu dans l'appartement de mon voisin, m'a

17 trouvée et m'a emmenée dans la cuisine.

18 Question: Que s'est-il passé alors ?

19 Réponse: Il m'a fait entrer dans la cuisine. Il m'a ordonnée de

20 déboutonner mon chemisier parce qu'il voulait voir ma poitrine et mon

21 ventre. Il a dit qu'il voulait me violer. En fait, il a dit qu'il voulait

22 me baiser.

23 Question: Qu'avez-vous fait ?

24 Réponse: J'ai commencé à pleurer, je tremblais. Je l'ai imploré de ne

25 pas me toucher. Je lui ai dit que nous avions été bons amis, que je lui

Page 3667

1 avais souvent fait du café parce qu'il venait souvent nous voir. Il a vu

2 que j'étais terrorisée et il m'a dit de simplement lui remettre les clefs

3 de mon appartement.

4 Question: Lui avez-vous remis les clefs de votre appartement ?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Vous dites que vous êtes parvenue à le ramener à la raison

7 parce que vous lui avez dit que vous aviez été amis et que vous lui aviez

8 fait souvent du café. Aviez-vous vu cette personne précédemment, à

9 plusieurs reprises ?

10 Réponse: Oui, au début de la guerre, quand je suis arrivée à Foca, il

11 ne cessait de venir aussi bien le jour que la nuit. Il disait qu'il

12 appartenait à la police militaire.

13 Question: Est-ce qu'il arborait un insigne quelconque montrant qu'il

14 était membre de la police militaire ?

15 Réponse: Je n'ai pas vraiment remarqué. Ils nous ont montré leur carte

16 mais je ne les ai jamais vraiment regardés avec beaucoup d'attention.

17 Question: Pouvez-vous nous décrire cet homme que vous avez eu l'occasion

18 de voir à plusieurs reprises ?

19 Réponse: Oui, je peux vous le décrire. Il avait les cheveux courts.

20 Souvent il portait un blouson en cuir; il était maigre, il avait des dents

21 qui n'étaient pas en très bon état.

22 Question: Lui est-il arrivé de vous dire comment il s'appelait ?

23 Réponse: Ceux qui l'accompagnaient -il y avait toujours un ou deux

24 soldats avec lui-, enfin, il a dit qu'il s'appelait Grezo.

25 Question: Avez-vous appris comment il s'appelait, quel était son nom de

Page 3668

1 famille ?

2 Réponse: Oui. Un jour, il est venu chez moi. Il s'est plaint parce que

3 son frère s'était suicidé et un voisin nous avait dit précédemment que

4 c'était un Kovac qui s'était ainsi suicidé.

5 M. Kolesar (interprétation): J'ai une objection.

6 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kolesar?

7 M. Kolesar (interprétation): Ce témoin témoigne sur les chefs 11 à 13 de

8 l'acte d'accusation, et mon éminent confrère nous l'a dit précédemment.

9 Cependant, les questions qui sont maintenant posées n'ont rien à voir avec

10 les chefs d'accusation 11 à 13. Donc je m'oppose aux questions qui sont

11 posées actuellement, et je souhaite qu'elles soient expurgées du compte

12 rendu.

13 Mme la Présidente (interprétation): Souhaitez-vous ajouter quelque

14 chose ?

15 M. Kolesar (interprétation): Non.

16 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Ryneveld?

17 M. Ryneveld (interprétation): Avec tout le respect que je vous dois, je

18 pense que ceci est pertinent. Bien entendu, ce témoin témoigne

19 essentiellement au sujet des chefs 11 à 13. Je pense que ce qu'elle va

20 nous dire va nous permettre d'étoffer la chronologie, de voir ce qui s'est

21 effectivement passé, de corroborer ce qu'ont dit d'autres témoins.

22 Par exemple, ce témoin va répondre à des questions au sujet de ce qu'elle

23 voyait depuis chez elle au gymnase Partizan, et ceci ne relève pas des

24 chefs 11 à 13 à proprement parler.

25 Mais, sous réserve d'une ordonnance de la Chambre, nous ne sommes pas

Page 3669

1 obligés de limiter les déclarations d'un témoin. Et s'il apparaît que ce

2 qu'elle a à nous dire peut être pertinent pour d'autres choses, même s'il

3 n'y a pas eu de chef d'accusation à proprement parler, la Chambre est

4 libre d'en tenir compte, en particulier dans le cadre de la détermination

5 de la sentence.

6 M. Hunt (interprétation): Est-ce que le Kovac auquel elle a fait référence

7 est l'accusé ?

8 M. Ryneveld (interprétation): Je n'en suis pas sûr. Mais pendant le

9 contre-interrogatoire, vous vous souviendrez qu'on a fait référence à un

10 certain Kovac dont le frère s'était suicidé. Vous venez d'entendre ce

11 témoin nous dire que le Kovac à qui elle a eu affaire -bien qu'il ait eu

12 un autre surnom-, ce Kovac donc lui a indiqué que son frère s'était

13 suicidé.

14 M. Hunt (interprétation): Donc vous voulez montrer que c'est l'accusé?

15 M. Ryneveld (interprétation): Je vais le découvrir. Je ne sais pas encore.

16 M. Hunt (interprétation): Bon. Il y a la pertinence, c'est une chose, mais

17 il y a aussi l'équité, l'équité qui doit être respectée pour les accusés.

18 Donc, il faut notifier à l'accusé éventuellement les charges qui peuvent

19 être portées contre lui.

20 M. Ryneveld (interprétation): Effectivement, c'est vrai, mais je dois dire

21 que jusqu'à vendredi, au moment où la défense nous a fait savoir que le

22 frère de M. Kovac s'était suicidé, et puis au moment où le témoin dans le

23 cadre de la préparation de sa déposition, nous a dit la chose, c'est à ce

24 moment-là que nous nous sommes rendus compte que ceci allait surgir. Sinon

25 le nom de Greza ne nous disait rien, ne nous permettait d'établir aucun

Page 3670

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3671

1 lien.

2 M. Hunt (interprétation): Maître Kolesar dit exactement la même chose,

3 mais puisque vous avez appris ceci vendredi, au moment de la préparation

4 du témoin, est-ce que vous ne pensez pas qu'il était nécessaire que

5 l'accusation notifie Me Kolesar de ce nouveau fait?

6 M. Ryneveld (interprétation): Monsieur le Juge, je ne suis vraiment pas

7 sûr que nous ayons à traiter de cette question et que ceci apparaisse.

8 Parce que si on me permet de continuer à poser mes questions au témoin, il

9 est possible que cela ne soit absolument pas pertinent en l'espèce.

10 M. Hunt (interprétation): Oui, mais ceci n'a-t-il pas été évoqué lors de

11 la préparation du témoin à sa déposition? Lorsqu'elle a parlé de cela,

12 vous ne lui avez pas posé de questions supplémentaires pour découvrir de

13 quoi il retournait?

14 M. Ryneveld (interprétation): En effet, je n'étais pas en mesure de poser

15 des questions supplémentaires pour une identification éventuelle de

16 l'accusé dans le cadre d'une séance de préparation du témoin à sa

17 déposition.

18 (Les Juges se consultent sur le siège.)

19 M. Hunt (interprétation): Monsieur Ryneveld, personnellement, si ceci va

20 entraîner l'identification de l'accusé Kovac, à ce moment-là vous avez le

21 droit d'en parler ou de poser des questions à ce sujet au témoin dans

22 l'interrogatoire principal et Me Kolesar est à même de poser des questions

23 dans le cadre du contre-interrogatoire.

24 Mais ce qui me préoccupe, c'est pourquoi vous ne lui avez pas posé des

25 questions à ce sujet dans le cadre de la préparation de sa déposition?

Page 3672

1 Pourquoi? Est-ce que vous allez appeler d'autres témoins pour établir le

2 lien effectif avec l'accusé Kovac?

3 M. Ryneveld (interprétation): Je me demande s'il ne convient pas de faire

4 sortir le témoin pendant que je vous réponds.

5 M. Hunt (interprétation): C'est vous qui êtes responsable de l'échange que

6 nous avons en ce moment parce que vous n'en avez pas parlé dès le début.

7 Vous ne nous avez pas indiqué la direction dans laquelle allait se diriger

8 votre interrogatoire principal. Répondez, s'il vous plaît, par oui ou par

9 non.

10 Si vous aviez la possibilité de vous entretenir avec lui en dehors du

11 prétoire, pourriez-vous lui poser des questions supplémentaires pour

12 permettre de déterminer si elle va pouvoir identifier l'accusé Kovac?

13 M. Ryneveld (interprétation): Oui, je crois que oui. Il y a un autre

14 témoin. Si vous vous reportez à la fin de la déposition donnée par ce

15 témoin, on fait référence au témoin 61. Donc, il est possible que soit

16 183, soit 61 nous permette de déterminer à qui on fait référence

17 exactement ici.

18 M. Hunt (interprétation): Oui, mais je pense que c'est quelque chose que

19 vous auriez dû mettre au clair avant d'appeler ce témoin. Donc, en ce qui

20 me concerne, s'il peut vous être utile de vous entretenir avec le témoin,

21 je serais en faveur que vous le fassiez, je serais pour que vous le

22 fassiez, pour que vous sachiez dans quelle direction vous allez.

23 M. Ryneveld (interprétation): Oui, je peux le faire et si vous le

24 souhaitez, Me Kolesar peut participer à cet entretien pour s'assurer que

25 je ne fasse rien d'inapproprié.

Page 3673

1 M. Hunt (interprétation): Oui, mais vous aurez également besoin d'un

2 interprète? Ce serait peut-être une bonne idée. Mais de combien de temps

3 avez-vous besoin pour en finir avec l'interrogatoire principal de ce

4 témoin, en dehors de la question que nous venons d'évoquer?

5 M. Ryneveld (interprétation): Trente à quarante-cinq minutes. J'espère en

6 avoir terminé avant 13 heures.

7 (Les Juges se consultent sur le siège.)

8 Si je peux vous aider, je souhaiterais dire que je souhaite la chose

9 suivante : donc, il faudrait poser une question et quelle que soit la

10 réponse, oui ou non, cette question ne va pas durer trop longtemps.

11 Mme la Présidente (interprétation): Quelle est la position de Me Kolesar?

12 M. Kolesar (interprétation): Madame la Présidente, Messieurs les Juges,

13 mon collègue, au moment où il a fait introduire ce témoin, a dit qu'il

14 allait interroger le témoin sur les chefs 11 à 13. Les dernières questions

15 qu'il a posées ne rentrent pas dans le cadre de l'acte d'accusation en

16 général. En général, elles ne parlent pas des chefs 11 à 13 de l'acte

17 d'accusation. Donc, en ce moment, il s'agit d'une audience principale et

18 nous ne sommes pas dans la phase préalable du procès. Donc, je pense que

19 le moment n'est pas bien trouvé pour poser des questions comme celles que

20 M. Ryneveld vient de poser. C'est tout ce que je voudrais dire.

21 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kolesar, vous savez que la

22 Chambre peut demander des pièces à conviction, des témoignages qui ont une

23 valeur probante. Et puisque la Chambre ne connaît pas la réponse du

24 témoin, je pense que la meilleure chose serait de permettre à

25 l'accusation, ainsi qu'à vous et au témoin de vous rencontrer pendant la

Page 3674

1 pause du déjeuner et d'éclaircir cela.

2 Sinon, nous allons continuer l'interrogatoire en principal par rapport au

3 reste des questions que l'accusation entend poser. Vous, vous allez

4 pouvoir éclaircir cette question pendant la pause déjeuner et nous allons

5 voir, au cours de l'après-midi, de quelle façon nous allons continuer avec

6 l'interrogatoire principal ou avec le contre-interrogatoire. Comme cela,

7 nous ne serions pas obligés d'interrompre le témoignage de ce témoin.

8 M. Kolesar (interprétation): Je vous ai compris, Madame la Présidente.

9 Mme la Présidente (interprétation): Maître Ryneveld, vous pouvez continuer

10 avec l'interrogatoire principal, mais essayez de ne pas reposer la

11 question que vous avez posée.

12 M. Ryneveld (interprétation): Madame, pendant votre séjour à Foca, des

13 soldats et des membres de la police militaire sont venus dans votre

14 appartement, ainsi que dans l'appartement de vos voisins?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Je vais vous demander de vous rappeler de l'incident qui s'est

17 produit, si j'ai bien compris, au mois de juillet 1992. Si j'ai bien

18 compris, vous vous trouviez à ce moment-là dans l'appartement de l'un de

19 vos voisins au moment où cet incident s'est produit? Vous en souvenez-

20 vous ?

21 Réponse: Je m'en souviens très bien. J'étais chez mon voisin et Grezo

22 Kovac est venu avec un autre jeune homme. Il m'a prise par la main et m'a

23 fait entrer dans une cuisine. Il m'a dit de me déshabiller pour qu'il voit

24 mes seins et mon ventre.

25 Question: D'accord. Nous n'allons pas parler de cela pour l'instant.

Page 3675

1 Maintenant, je vous prie de continuer. Nous allons parler de la période à

2 la mi-juillet. Je vous parle de l'incident où vous étiez dans

3 l'appartement de l'un de vos voisins. C'est un autre incident, n'est-ce

4 pas?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Vous souvenez-vous vous être trouvée dans un appartement qui

7 se trouve en face du vôtre?

8 Réponse: Oui, je m'en souviens.

9 Question: Si j'ai bien compris, dans votre appartement, à ce moment-là,

10 il y avait des réfugiés pendant que vous étiez dans l'appartement en face?

11 Réponse: Oui.

12 Question: Pourriez-vous vous situer à cette date du mois de juillet,

13 autour de minuit au moment où des soldats sont arrivés dans votre

14 appartement?

15 Réponse: J'étais chez une voisine. J'étais avec une dame et un Serbe qui

16 nous gardait. Trois soldats sont arrivés; ces soldats, nous ne les

17 connaissions pas, mais il y avait un nom serbe sur l'appartement. C'est ma

18 voisine qui a ouvert la porte. Je suis sortie à la porte et j'ai vu trois

19 soldats.

20 Ils ont demandé: "Qui est cette femme, c'est la femme de qui ?" Enfin, ils

21 ont donné le nom de mon mari. Et moi, j'ai dit que c'était moi. Cependant,

22 la personne 61 a ouvert la porte de mon appartement et un de ces trois

23 soldats m'a fait entrer dans mon appartement et il m'a fait entrer ensuite

24 dans une chambre.

25 Les deux autres soldats sont sans doute allés dans les autres chambres

Page 3676

1 avec les réfugiés. Celui qui m'a fait entrer dans cette pièce m'a dit que

2 je devais le suivre parce que j'avais un poste de radio et que j'étais une

3 espionne et que leurs soldats avaient péri à cause de moi. Moi, je leur

4 avais répondu que ce n'était pas vrai, que des membres de la police

5 militaire étaient venus vérifier que je n'avais rien dans mon appartement.

6 Ce soldat m'a répondu que je devais me préparer pour partir avec eux, pour

7 les suivre, pour voir les hommes qui avaient péri.

8 Quand il m'a dit cela, il est sorti. Un autre soldat est entré et il m'a

9 dit que je devais lui donner 10 000 deutsche marks pour qu'il me sauve,

10 car il m'avait dit qu'il pouvait me sauver. Je lui ai dit que je n'avais

11 pas d'argent, que je ne pouvais pas leur donner de l'argent parce que je

12 n'en avais pas et que je n'avais rien fait de mal.

13 Je me suis préparée, je suis sortie dans le couloir et l'un d'entre eux,

14 un soldat, m'a prise par la main et m'a fait descendre l'escalier.

15 Question: Vous nous avez dit que vous aviez un fils qui avait 12 ans à

16 l'époque. Etait-il avec vous à l'époque ?

17 Réponse: Oui, il était avec moi et j'ai dit à la personne 61, personne

18 qui porte le numéro 61, de s'occuper de mon fils le temps que je revienne.

19 Question: De quelle façon vous ont-ils emmenée?

20 Réponse: Ils me tenaient par la main et j'ai essayé de courir vers

21 l'immeuble du SUP, de la police. Il y avait un gardien qui avait à peu

22 près 60 ans et il m'a asséné un coup de crosse sur le dos. Entre-temps, le

23 soldat est arrivé, il m'a prise par la main et il m'a emmenée.

24 Question: Pourquoi avez-vous essayé d'aller vers l'immeuble du SUP, vers

25 ce gardien qui s'y trouvait?

Page 3677

1 Réponse: Parce que je pensais qu'il allait me protéger.

2 Question: En réponse, il vous a frappée avec la crosse de son fusil,

3 n'est-ce pas ? A-t-il dit quelque chose d'autre?

4 Réponse: Il a dit: "Mais pourquoi es-tu venue ici me chercher ?"

5 Question: De toute façon, après ce coup, vous dites que le soldat qui

6 vous avait emmenée au début, qu'il a réussi à vous retrouver?

7 Réponse: Oui, il m'a prise par la main à nouveau. Il m'a prise devant

8 l'immeuble du SUP.

9 Question: Où est-ce qu'il vous a emmenée?

10 Réponse: Devant une maison qui est près de ma maison, de mon immeuble. Il

11 m'a fait entrer dans une voiture. C'était une Lada break de couleur rouge.

12 Question: Vous nous avez dit que trois soldats étaient venus vous chercher

13 dans votre appartement. Donc l'un d'entre eux vous a amenée, ensuite il

14 vous a pourchassée et vous a fait entrer dans un véhicule. Savez-vous où

15 étaient les deux autres soldats ?

16 Réponse: Les deux autres soldats étaient en train de prendre des

17 affaires dans mon appartement.

18 Question: Quel genre d'affaires, quel genre d'objets?

19 Réponse: Il y avait une valise avec des vêtements d'enfants, des chaînes

20 stéréo, beaucoup d'objets de valeur: mon manteau de fourrure, des

21 vêtements de cuir, des blousons de cuir.

22 Question: Avez-vous vu votre fils ?

23 Réponse: Oui, je l'ai vu en train de les aider à porter ces objets et je

24 lui ai fait un signe de la main pour qu'il s'enfuie. Il a compris, il

25 s'est enfui.

Page 3678

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3679

1 Question: Avant que ces soldats ne sortent avec les objets qu'ils ont

2 pris dans votre appartement, est-ce que pendant un certain temps vous

3 étiez restée dans ce véhicule Lada break en compagnie de cet autre soldat,

4 celui qui vous avait placée dans la voiture ?

5 Réponse: Oui, j'étais assise dans la voiture et cet homme qui m'avait

6 placée dans ce véhicule, eh bien, était à côté de moi, assis juste à côté

7 de moi. On attendait les autres pour qu'ils apportent les objets.

8 Question: Est-ce que vous avez parlé avec lui pendant que vous attendiez

9 que les deux autres soldats apportent les objets de votre appartement ?

10 Réponse: Non.

11 Question: Quand les deux autres soldats sont arrivés avec votre fils,

12 vous avez fait un signe à votre fils pour qu'il s'échappe. Il a

13 compris, il s'est effectivement échappé. Qu'est-ce que les deux autres

14 soldat ont fait ?

15 Réponse: Ils ont placé les objets dans la voiture et ensuite ils s'y

16 sont assis.

17 Question: Le soldat qui vous a emmenée et qui vous a placée dans la

18 voiture, il était assis à l'avant ou à l'arrière ?

19 Réponse: A l'arrière.

20 Question: Les deux autres soldats se sont-ils assis à l'avant de la

21 voiture ?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Est-ce que vous êtes partie? Vous avez quitté ce parking ?

24 Réponse: Oui, nous nous sommes dirigés vers Brioni, vers Velecevo.

25 Question: Donc vous avez quitté le parking devant l'immeuble du SUP et

Page 3680

1 vous avez traversé la ville de Foca en direction de Velecevo, n'est-ce

2 pas?

3 Réponse: Oui, c'est exact.

4 Question: Pendant que vous quittiez la ville de Foca, êtes-vous

5 effectivement arrivés à Brioni ou bien vous êtes-vous arrêtés quelque

6 part ?

7 Réponse: Non. Nous avons dépassé Aladza et, à droite, il y a un parking

8 où on lave des voitures l'été. C'est là que nous avons tourné à droite, il

9 y a un petit bosquet à peu près à cet endroit.

10 Question: Que s'est-il passé à cet endroit-là ?

11 Réponse: Quand nous y sommes arrivés, ils sont sortis, les soldats sont

12 sortis et se sont demandé: "Lequel d'entre nous allait le faire?". Ils

13 voulaient m'égorger. Ils m'ont demandé combien j'avais d'argent, combien

14 j'avais d'objets et quels objets de valeur je possédais, etc.

15 Question: Lequel de ces trois soldats vous a posé la question au sujet de

16 l'argent ?

17 Réponse: Je ne sais pas exactement lequel. Moi, je lui avais dit que je

18 ne savais pas combien j'avais d'argent, de marks, et il m'avait dit qu'il

19 me connaissait très, très bien, qu'il savait exactement qui j'étais, que

20 son père connaissait bien mon mari et qu'il avait l'habitude de venir chez

21 moi dans ma boutique, qu'il savait exactement ce que j'avais. Il m'avait

22 dit qu'il était le fils de l'ex Kunarac.

23 Question: Est-ce que vous lui avez dit combien vous aviez d'argent

24 exactement ?

25 Réponse: Oui. Je lui ai dit que j'allais lui donner tout ce que j'avais.

Page 3681

1 Question: Est-ce qu'on vous a menacée pendant qu'on vous posait des

2 questions au sujet de l'argent ?

3 Réponse: Oui, il me disait que, si je ne disais pas la vérité, on allait

4 me tuer ainsi que mon fils, qu'il fallait que je dise la vérité, toute la

5 vérité! Il m'a demandé combien j'avais de dinars exactement. Je lui ai

6 répondu que j'avais 100 000 dinars. Il m'a demandé où se trouvait cet

7 argent, je lui ai dit que c'était dans le porte-monnaie. Celui qui a dit

8 qu'il était le fils de Lekso m'a dit : "En effet, tu as dit la vérité. Si

9 jamais tu avais menti, je t'aurais coupé la tête".

10 Question: Vous nous avez dit auparavant qu'un de ces soldats avait un

11 couteau. A-t-on brandi ce couteau au cours de votre interrogatoire?

12 Réponse: Oui.

13 Question: Pouvez-vous nous décrire l'homme qui vous a dit qu'il vous

14 connaissait et que son père connaissait votre mari? Est-ce que vous pouvez

15 nous décrire cette personne?

16 Réponse: Oui, il avait des cheveux bien garnis, bouclés; il était de

17 poids moyen; les traits de son visage étaient plutôt grossiers. Il était

18 plutôt grand.

19 Question: Est-ce que vous avez appris d'une manière ou d'une autre son

20 vrai nom?

21 Réponse: Oui. Quand je suis revenue, mon amie, la personne qui porte le

22 numéro 61 m'a dit qu'elle avait parlé avec un Serbe qui l'avait protégée,

23 que cet homme s'appelait Zaga Kunarac.

24 Question: Après, quand ils ont pris cela, est-ce qu'il y avait bien 100

25 000 dinars dans votre porte-monnaie, comme vous l'avez dit?

Page 3682

1 Réponse: Oui, c'est exact.

2 Question: La personne dont vous avez appris plus tard qu'elle s'appelait

3 Zaga, est-ce que cette personne a pris l'argent du porte-monnaie? Que

4 s'est-il passé ensuite?

5 Réponse: Il a placé l'argent dans sa poche, il m'a ordonné de me

6 déshabiller parce qu'il voulait me baiser. Il a placé ma main sur son

7 pénis et il ne s'était pas encore complètement déshabillé. Plus tard, il

8 s'est déshabillé, il a enlevé son pantalon et il m'a demandé de lui

9 caresser son pénis. Moi, je tremblais et il m'a dit que je devais bouger,

10 que je devais prendre du plaisir. Il m'a dit qu'il ne fallait pas que je

11 tremble. Il m'a dit: "Pourquoi tu trembles?" en m'appelant par un nom

12 péjoratif, "Bulo", et il m'a dit qu'il fallait que je prenne du plaisir

13 quand un Serbe me baisais. Donc, j'ai obéi et je me suis déshabillée.

14 Question: Et ensuite?

15 Réponse: Je me suis déshabillée; lui aussi s'est déshabillé. Il a enlevé

16 son pantalon et un soldat avait placé une couverture à 3 mètres à peu près

17 de la voiture. Zaga m'a ordonné de me déshabiller, de me coucher, et

18 ensuite, il a placé son pénis dans mon vagin.

19 Question: Que faisiez-vous pendant ce temps-là?

20 Réponse: Moi, je m'étais caché les yeux avec ma main, mais lui m'avait

21 dit qu'il fallait que je le regarde, qu'il fallait que je regarde un Serbe

22 pendant qu'il me baisait.

23 Question: Comment vous sentiez-vous à cause de tout cela?

24 Réponse: Je me sentais vraiment, j'étais vraiment très mal, je tremblais.

25 Je craignais pour moi et pour mon fils. J'avais peur qu'il l'égorge.

Page 3683

1 J'avais peur qu'on ne m'égorge.

2 Question: Et les autres soldats, où se trouvaient-ils pendant que vous

3 étiez violée?

4 Réponse: Ils se tenaient près de la voiture et ils riaient. Zaga leur

5 disait de prendre leur mal en patience, puisque leur tour viendrait

6 bientôt.

7 Question: Pendant combien de temps cela a-t-il duré?

8 Réponse: Je pense que cela n'a pas duré trop longtemps. Mais j'étais

9 vraiment confuse et je ne regardais pas. Je ne faisais pas attention au

10 temps qui passait.

11 Question: Qu'a-t-il fait à la fin?

12 Réponse: Il s'est levé, il a essuyé son pénis et il a relevé son

13 pantalon. Il a dit : "Bon maintenant, le tour au suivant" et ensuite, il

14 est parti. Il est parti et s'est dirigé vers la voiture.

15 Question: Le soldat suivant est-il venu à sa place?

16 Réponse: Oui, le soldat suivant est arrivé. Il a enlevé son pantalon et

17 il m'a forcé à prendre son pénis dans ma bouche. Il m'a dit qu'il fallait

18 que j'ouvre bien les yeux, que je sois contente parce qu'il fallait que

19 j'apprécie bien comment un Serbe baise mieux qu'un Musulman.

20 Question: Après qu'il vous a demandé de faire une fellation, est-ce qu'il

21 vous a agressée d'une autre façon?

22 Réponse: Oui, je me suis couchée et il a placé son pénis dans mon vagin.

23 C'est comme cela que cela s'est terminé.

24 Question: Que s'est-il passé ensuite?

25 Réponse: Pendant qu'il était à l'uvre, Zaga disait que j'allais

Page 3684

1 accoucher d'un enfant, que ce serait un fils, que je ne saurais pas de qui

2 il serait mais que ce qui importait, c'est que ce serait un enfant serbe.

3 Quand le deuxième en a fini, le troisième est arrivé.

4 Question: Quand vous dites le suivant, vous pensez au troisième soldat?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Est-ce qu'il vous a violée lui aussi?

7 Réponse: Oui, mais pas de la même façon que les autres. Il m'a ordonné

8 de me coucher et il a soulevé mes jambes.

9 Question: Vous nous avez déjà dit que vous vous inquiétiez du sort de

10 votre fils. Pouvez-vous nous en parler?

11 Réponse: Oui, j'étais inquiète parce que Zaga m'avait dit que si jamais

12 je ne disais pas toute la vérité, qu'il allait faire venir mon fils et

13 l'égorger et qu'il allait me forcer à boire son sang.

14 Question: Quand les trois soldats en ont eu fini avec vous, que s'est-il

15 passé?

16 Réponse: On s'est assis dans la voiture et ils m'ont ramenée dans mon

17 appartement.

18 Question: Juste avant de terminer cette partie où l'on parle du viol que

19 vous avez subi, pouvez-vous nous dire que cela s'est produit sur les

20 berges de la rivière?

21 Réponse: Oui, de la rivière Cehotina.

22 Question: On vous a ramenée dans votre appartement, n'est-ce pas?

23 Réponse: Oui.

24 Question: Ou êtes-vous allée tout d'abord?

25 Réponse: Je suis allée dans la pièce où se trouvait mon or et le

Page 3685

1 pantalon de mon fils parce que j'avais cousu l'argent dans ce pantalon

2 et jai tout donné à Zaga, de l'or et de l'argent.

3 Question: Avant de vous poser des questions en détail au sujet des

4 événements qui ont suivi, je voudrais revenir un instant sur cet événement

5 au bord de la rivière Cehotina. Est-ce que vous pouvez nous répondre à la

6 question suivante : est-ce que vous avez consenti à avoir un rapport

7 sexuel avec ces hommes ?

8 Réponse: Non, pas du tout.

9 Question: Sentiez-vous avoir un contrôle quelconque sur les événements?

10 Réponse: Non, j'avais très peur. Ma bouche était sèche, j'avais perdu

11 toute la force, j'étais dans un état effroyable.

12 Question: Je vous remercie. Je suis désolé de vous avoir interrompue.

13 Vous nous avez donc dit que vous étiez revenue dans votre appartement et

14 vous avez commencé à nous raconter cet incident au sujet du pantalon de

15 votre fils. Que s'est-il passé exactement ?

16 Réponse: Dans ce pantalon, j'avais cousu 800 deutsche mark et 2 ou 300

17 dollars pour que la personne portant le numéro 61 puisse éventuellement

18 lui venir en aide un jour, si jamais quelque chose m'arrivait à moi. J'ai

19 donné l'argent à Zaga, je lui ai donné le pantalon et Zaga a déchiré le

20 pantalon.

21 Question: Qui a déchiré le pantalon ?

22 Réponse: Zaga.

23 Question: Lui avez vous dit que vous aviez cousu l'argent à l'intérieur

24 du pantalon ?

25 Réponse: Oui, c'est exact.

Page 3686

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3687

1 Question: A-t-il déplacé cet argent ?

2 Réponse: Oui.

3 Question: A-t-il pris quoique ce que soit d'autre ?

4 Réponse: Il a pris tous les bijoux que j'avais, il y avait une chaîne

5 avec une étoile et un croissant et de nombreuses bagues, il a pris tous

6 ces bijoux et l'argent et il a fait pareil avec tous les autres réfugiés à

7 qui il a également pris leurs bijoux.

8 Question: A-t-il fini par partir ?

9 Réponse: Oui, ils ne sont pas restés longtemps, Zaga a dit qu'il allait

10 partir et que je pouvais prendre un café, j'ai bu ce café avec beaucoup de

11 joie, parce que je savais qu'ils n'allaient plus m'emmener, ni moi, ni mon

12 fils.

13 Question: Votre fils était-il de retour dans l'appartement quand vous y

14 êtes arrivée ou était-il toujours ailleurs ?

15 Réponse: Il était rentré. Dès que je suis arrivée, j'ai vu mon fils dans

16 l'appartement, mais, à ce moment-là, il en est ressorti en courant pour se

17 cacher de nouveau.

18 Question: Savez-vous à peu près à quelle heure ils sont partis ?

19 Réponse: Eh bien, je ne sais pas exactement, mais je pense qu'il devait

20 être 2 heures du matin ou 3 heures du matin. Je ne sais pas exactement, je

21 n'ai pas regardé l'heure, car j'étais hors de moi.

22 Question: Cette personne dont vous avez parlé, cet homme que vous avez

23 décrit, pour lequel vous dites qu'on vous a parlé de lui en l'appelant

24 Zaga, pensez-vous que vous pourriez le reconnaître si vous deviez le

25 revoir ?

Page 3688

1 Réponse: Je crois que je le reconnaîtrais, mais je n'en suis pas sûre,

2 car je ne l'ai vu qu'une seule fois.

3 Question: J'aimerais à présent vous poser quelques questions au sujet des

4 circonstances dans lesquelles vous l'avez vu. Premièrement, quand cet

5 homme est arrivé dans votre appartement, la lumière était-elle allumée

6 dans l'appartement ?

7 Réponse: Oui.

8 Question: Quand il est venu pour la première fois dans votre appartement,

9 l'avez-vous vu dans des conditions d'éclairage normal ?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Quand vous avez couru vers le bâtiment du SUP, puis quand vous

12 êtes allée vers la voiture, cet homme s'est-il assis à côté de vous ?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Il était minuit, si j'ai bien compris, ou aux environs de

15 minuit, en tout cas tard dans la soirée. Il faisait sombre dehors, n'est-

16 ce pas ?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Y avait-il de l'éclairage allumé, de l'éclairage urbain dans la

19 rue ou la lumière était-elle éventuellement allumée dans la voiture ?

20 Réponse: La lumière était allumée devant le bâtiment du SUP quand je

21 courais.

22 Question: Avez-vous pu voir l'homme qui était assis à côté de vous ou le

23 soldat qui vous avait fait descendre l'escalier ?

24 Réponse: Oui. Je l'ai vu, mais il s'est écoulé pas mal de temps. Donc il

25 est possible que je ne le reconnaisse pas, mais il est également possible

Page 3689

1 que je le reconnaisse.

2 Question: Sur la rive de la Cehotina, y avait-il de la lumière ?

3 Réponse: Non.

4 Question: Quand vous êtes retournée dans votre appartement, l'avez-vous

5 de nouveau vu dans des conditions d'éclairage normal ?

6 Réponse: Oui.

7 Question: J'aimerais à présent vous demander de regarder autour de vous

8 dans ce prétoire et, si vous voyez la personne dont vous avez parlé comme

9 étant Zaga, je vous prierai de bien vouloir nous le dire.

10 Mme la Présidente (interprétation): Oui, Maître Prodanovic ?

11 (Questions juridiques)

12 M. Prodanovic (interprétation): Madame la Présidente, nous faisons

13 objection à cette méthode d'identification. En effet, le 7 avril 1998, on

14 a montré un album de photos à ce témoin qui, ce jour-là, n'a pas pu dire

15 avec certitude qu'elle reconnaissait l'accusé Kunarac. Je dis bien que

16 cela s'est passé en 1998, quand elle avait des souvenirs plus frais.

17 Aujourd'hui, le ton utilisé et les images du procès ont été publiés, donc

18 cela remet en cause les méthodes utilisées pour tenter d'obtenir une

19 identification de l'accusé, M. Kunarac, de la part du témoin. Nous ne

20 sommes pas en train de dire que ce que le témoin vient de raconter n'a pas

21 eu lieu, nous ne le nions pas de quelque façon que ce soit, mais

22 s'agissant de la présence de M. Kunarac, nous la mettons en doute,

23 notamment en raison du fait que des témoins d'alibi vont être entendus

24 dans la deuxième partie de ce procès qui parleront de la période où M.

25 Kunarac était présent.

Page 3690

1 Encore un point, si vous me le permettez, Madame la Présidente, les

2 déclarations préalables des témoins qui témoignent au cours du présent

3 procès sont régulièrement publiées par la presse et des interprétations

4 détaillées sont faites de ce que les témoins ont dit. Ceci est publié dans

5 la presse de la Fédération et également dans la presse de la Republika

6 Srpska. Nous avons des exemplaires de ces journaux, si cela peut

7 intéresser les juges de la Chambre de première instance, mais ce qui nous

8 préoccupe est l'éventuelle atteinte portée à la régularité des débats de

9 ce procès, compte tenu du fait que ce qui est dit par les témoins est

10 publié dans la presse.

11 M. Hunt (interprétation): Maître Prodanovic, vous venez de nous soumettre

12 deux questions, si nous avons bien compris, la première c'est que les

13 éléments de preuve peuvent être affectés par tout ce que vous venez de

14 dire. Le deuxième élément que vous avez évoqué est le fait que vous vous

15 apprêtiez à présenter des témoins d'alibi. C'est bien cela ?

16 M. Prodanovic (interprétation): Oui, Monsieur le Juge.

17 M. Hunt (interprétation): S'agissant du premier élément que vous avez

18 évoqué, il a un rapport avec le poids qui sera accordé aux témoignages

19 entendus par les juges de cette Chambre, mais s'agissant du deuxième

20 élément évoqué, je tiens à vous dire que vous n'avez jamais informé à

21 l'avance du fait que vous alliez produire des témoins d'alibi. Vous auriez

22 dû le faire pour vous conformer au règlement.

23 M. Prodanovic (interprétation): Monsieur le Juge, nous l'avons annoncé et

24 c'est dans ces conditions que le Procureur de ce Tribunal a interrogé nos

25 témoins à Sarajevo.

Page 3691

1 M. Hunt (interprétation): Où se trouve l'annonce préalable de votre

2 présentation de témoins d'alibi, conformément au Règlement ?

3 M. Prodanovic (interprétation): Eh bien, à l'instant même, je ne peux pas

4 vous dire exactement où elle se trouve, car je ne m'attendais pas à ce que

5 nous en parlions aujourd'hui, mais j'en ai informé le Procureur en temps

6 utile. Les représentants du Procureur sont venus à Sarajevo, il y a 6 mois

7 à peu près. Ils ont eu des entretiens avec nos témoins, témoins que nous

8 avons fait connaître et dont nous avons dit qu'ils allaient traiter de

9 telle et telle période et de telle et telle personne. Les représentants du

10 Procureur ont donc recueilli des dépositions, des déclarations préalables

11 portant y compris sur cette période critique. C'est le Procureur qui

12 détient ces déclarations.

13 M. Hunt (interprétation): J'interrogerai le Procureur dans quelques

14 instants, mais eu égard à vos protestations quant à la publication par les

15 journaux d'un certain nombre de déclarations, il vous appartient d'en

16 attester, soit au cours du contre-interrogatoire de ce témoin, soit en

17 produisant vos propres éléments de preuve. Quant à moi, je pense que

18 l'objection doit être rejetée, car elle porte sur le poids à accorder au

19 témoignage et non sur sa recevabilité.

20 Monsieur Ryneveld, y a-t-il eu annonce préalable de la présentation de

21 témoins d'alibi ?

22 M. Ryneveld (interprétation): Ce que j'ai compris, Monsieur le Juge, c'est

23 qu'il n'y a pas eu présentation officielle de témoins d'alibi, mais la

24 défense a communiqué une liste avec le nom d'un certain nombre de témoins

25 et les périodes sur lesquelles ces témoins pourraient fournir des

Page 3692

1 arguments d'alibi, pendant des périodes qui sont pertinentes dans le cadre

2 de l'acte d'accusation.

3 M. Hunt (interprétation): Un document quelconque vous a-t-il été transmis

4 à cet égard ?

5 M. Ryneveld (interprétation): Oui, nous avons reçu un document. Je vais

6 vérifier avec l'assistante d'audience, mais je ne sais pas s'il a jamais

7 été déposé auprès de la Chambre.

8 M. Hunt (interprétation): Si cela était le cas, nous ne l'avons jamais

9 reçu.

10 M. Ryneveld (interprétation): C'est une lettre dont nous parlons, Monsieur

11 le Juge.

12 M. Hunt (interprétation): Eh bien, ce serait une bonne idée que quelqu'un

13 produise une copie de cette lettre avant que nous n'avancions plus loin.

14 M. Ryneveld (interprétation): Merci, Monsieur le Juge. Nous allons la

15 rechercher.

16 Mme la Présidente (interprétation): Eh bien, l'interrogatoire principal du

17 témoin peut se poursuivre. En attendant, nous avons déjà pris notre

18 décision s'agissant du problème de l'identification qui est une question

19 relative au poids à accorder au témoignage.

20 Oui, Maître Prodanovic ?

21 M. Prodanovic (interprétation): Madame la Présidente, si vous me le

22 permettez, sur cette question de l'alibi, le conseil de la défense a

23 entendu nos témoins et a confirmé leurs dires par rapport à ce qu'ont dit

24 leurs propres témoins.

25 La semaine prochaine, nous entendrons un témoin qui confirmera que

Page 3693

1 l'accusé était en un endroit tout à fait différent à la période

2 pertinente. Donc ce fait a déjà été vérifié par le Procureur. C'est ce que

3 je voulais ajouter.

4 M. Hunt (interprétation): Mais en dépit de cela, selon le Règlement, vous

5 êtes tenu de fournir un document annonçant à l'avance la production de ces

6 témoins. Nous devons également savoir de quels points ils vont traiter,

7 mais cela ne suffit pas.

8 Si vous avez envoyé une lettre et que vous êtes prêt à vous appuyer sur

9 cette lettre comme constituant une annonce préalable de la présentation de

10 vos témoins d'alibi, cette lettre doit être déposée officiellement au

11 Tribunal.

12 M. Prodanovic (interprétation): Monsieur le Juge, nous avons déjà parlé de

13 cette question lors d'une conférence de mise en état. Nous en avons

14 discuté. Je ne me rappelle pas, à l'instant, puisque je ne m'attendait pas

15 à ce que nous discutions de ce genre de choses ici aujourd'hui, le détail

16 de ce qui s'est passé, mais je peux apporter ce document.

17 Mme la Présidente (interprétation): Oui. Monsieur Ryneveld?

18 M. Ryneveld (interprétation): Si je puis vous être utile, je dirais que

19 notre assistante d'audience a effectivement trouvé une copie d'une lettre

20 destinée à Mme Uertz-Retzlaff. C'est une lettre de deux pages qui est

21 datée du 20 novembre 1999 et qui fait référence à l'article 67a 2) du

22 Règlement. Il y est question de la période sur laquelle les témoins

23 potentiels vont s'exprimer.

24 Je ne savais pas que ce document devait être déposé officiellement auprès

25 du Tribunal, mais j'en fournirai une copie aux Juges de la Chambre, bien

Page 3694

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

Page 3695

1 entendu.

2 J'indique également que, d'après ce que nous avons compris dans le mémoire

3 préalable au procès de la défense, il est fait référence en page 11,

4 paragraphe n de ce mémoire, à une défense d'alibi partiel, le 2 août, et à

5 la période allant du 7 juillet au 21 juillet.

6 Mme la Présidente (interprétation): Oui.

7 M. Hunt (interprétation): Avez-vous dit page 11 ?

8 M. Ryneveld (interprétation): Eh bien, c'est à la page 3771 du registre,

9 mais il s'agit en fait de la page 11 du mémoire préalable au procès de la

10 défense, si on commence ce mémoire à la page 1, paragraphe n.

11 J'ai un exemplaire de la lettre dont je suis en train de parler, celle qui

12 a été fournie au Procureur et nous pouvons sans aucun doute en faire une

13 copie pendant la pause déjeuner pour la remettre aux Juges.

14 M. Hunt (interprétation): Merci.

15 Mme la Présidente (interprétation): De l'avis de la Chambre de première

16 instance, il s'agit d'une défense partielle d'alibi. Il appartient donc à

17 la défense de fournir ce document en temps utiles pour le prouver.

18 Dans l'intervalle, l'interrogatoire va se poursuivre comme nous l'avons

19 déjà décidé, puisque la question de l'identification a un rapport avec le

20 poids à accorder au témoignage et non avec sa recevabilité.

21 L'interrogatoire principal peut se poursuivre.

22 (L'interrogatoire reprend.)

23 M. Ryneveld (interprétation): J'ai bien entendu, merci.

24 Madame le Témoin, avant d'en arriver à des questions juridiques, je vous

25 demandais si vous pensiez pouvoir reconnaître cet individu auquel vous

Page 3696

1 faites référence sous le nom de Zaga, si vous deviez le revoir en votre

2 présence.

3 Je vous demande une nouvelle fois de regarder autour de vous dans le

4 prétoire pour nous dire si, éventuellement, vous le reconnaissez et, si

5 vous le reconnaissez, de nous dire où il se trouve.

6 (Le témoin se lève.)

7 Témoin 183 (interprétation): Il est assis là-bas entre les deux policiers,

8 au milieu.

9 Question: Vous avez pointé le doigt vers le mur du fond sous les vitres.

10 A cet endroit sont assises six personnes. En commençant par la gauche,

11 pouvez-vous nous dire -puisqu'on voit en premier un policier et puis

12 d'autres hommes à côté de lui-, pouvez-vous donc partir de la gauche et

13 nous dire, à partir de la gauche, quelle position est occupée par l'homme

14 que vous appelez Zaga ?

15 Réponse: Quatrième position.

16 Question: Merci. Pouvez-vous nous dire quelle est sa tenue vestimentaire?

17 Réponse: Il porte une cravate, une chemise, un costume. Il a des

18 écouteurs sur les oreilles.

19 Question: Est-ce l'homme qui est en train de taper sur un clavier ?

20 Mme la Présidente (interprétation): Selon le témoin, il s'agit de la

21 quatrième personne à partir de la gauche.

22 M. Ryneveld (interprétation): Je vais peut-être définir qui est en

23 quatrième position aux yeux du témoin. Madame le Témoin, s'agit-il de

24 l'homme qui est en train de taper sur un clavier ?

25 Réponse: Je pense que c'est Zaga. Je ne sais pas exactement, mais je

Page 3697

1 pense que c'est lui.

2 Question: Pour que tout soit tout à fait clair, pouvez-vous nous montrer

3 ce qui est à gauche pour vous ?

4 Mme la Présidente (interprétation): Peut-on demander au témoin de se

5 lever pour en finir ?

6 Question: Pouvez-vous je vous prie vous lever, faire face au mur?

7 Pourriez-vous, je vous prie, d'abord tendre vers l'avant votre main

8 gauche ?

9 (Le témoin tend la main droite.)

10 Ah! Je vois! Maintenant, vous levez l'autre main.

11 (Le témoin lève la main gauche.)

12 Bien. Si cela est votre main gauche, pouvez-vous nous dire, en allant de

13 gauche à droite, quelle est la position occupée par cette personne ?

14 Réponse: Il y a deux policiers, c'est le deuxième homme assis entre des

15 policiers.

16 Question: Ah! Je vois, merci. Pour le compte rendu d'audience, le seul

17 homme assis entre deux policiers est l'accusé Kunarac. Les deux autres

18 hommes sont assis l'un à côté de l'autre, ils ne sont pas assis entre des

19 policiers.

20 Mme la Présidente (interprétation): Oui.

21 Question: Je tiens à ce qu'il soit inscrit au compte rendu d'audience que

22 le témoin a reconnu au cours de ces débats l'accusé Drago Kunarac.

23 Madame le Témoin, vous êtes-vous plainte auprès de la police de cet

24 incident qui vous est arrivé sur les rives de la Cehotina?

25 Réponse: Non.

Page 3698

1 Question: Y a-t-il une raison particulière qui explique pourquoi vous ne

2 l'avez pas fait ?

3 Réponse: Parce que je n'avais pas le courage. J'avais peur parce que

4 Zaga m'avait menacée de me tuer si je parlais de cela à qui que ce soit.

5 Question: Pendant que vous avez eu des rapports avec ces trois hommes, y

6 compris Zaga, pouvez-vous nous dire si vous avez eu le sentiment que l'un

7 d'entre eux était responsable des autres? Si oui, pourquoi vous vous êtes

8 formé ce jugement ?

9 Réponse: Je ne crois pas. Ils avaient simplement des accents différents,

10 mais leur comportement était tout à fait similaire.

11 Question: L'un ou l'autre d'entre eux vous est-il apparu comme étant

12 supérieur aux autres ? Comme étant responsable ?

13 Réponse: Je ne sais pas. Pour moi, ils étaient tous pareils. Ils ne se

14 donnaient pas des ordres les uns aux autres.

15 Question: Je vous demanderai à présent de vous concentrer sur la période

16 où vous vous trouviez encore dans votre appartement. Vous avez déclaré que

17 vous pouviez voir le gymnase Partizan depuis votre appartement et depuis

18 le bâtiment dans lequel se trouvait votre appartement, n'est-ce pas ?

19 Réponse: C'est exact.

20 Question: Avez-vous jamais regardé le gymnase Partizan à partir de votre

21 appartement pour voir ce qui s'y passait?

22 Réponse: Oui, je regardais par la fenêtre. De là, on voyait bien la salle

23 Partizan et on a vu arriver des automobiles. A l'intérieur du gymnase, il

24 y avait des femmes et des enfants qui étaient maintenus en détention et

25 qui arrivaient escortés par des soldats.

Page 3699

1 Un soir, j'ai vu une camionnette arriver. Des femmes ont reçu l'ordre de

2 monter à bord de cette camionnette et elles ont été emmenées.

3 Question: Avez-vous entendu des bruits venant du gymnase Partizan ?

4 Réponse: Oui, j'ai entendu des pleurs, des gémissements, mais je n'ai

5 reconnu personne car, tout de même, la distance est assez grande à partir

6 de mon appartement.

7 Question: Avez-vous pu reconnaître l'une quelconque des femmes ou des

8 jeunes filles ou avez-vous pu reconnaître l'un quelconque des hommes qui

9 sont venus les chercher ?

10 Réponse: Non.

11 Question: Avez-vous reconnu l'un quelconque des véhicules ?

12 Réponse: Eh bien, une Lada caravane de couleur rouge est venue. Il y

13 avait toutes sortes de voitures, je ne sais pas exactement quelle était la

14 marque de toutes ces voitures.

15 Question: Madame le Témoin, vous avez déclaré être partie le 13 août

16 1992, c'est bien cela ?

17 Réponse: C'est exact.

18 Question: Avez-vous quittée Foca grâce à un permis qu'on vous a accordé

19 pour quitter la ville ? Aviez-vous besoin d'un permis ?

20 Réponse: Oui, nous avons reçu un permis du SUP qui avait organisé

21 l'obtention, la délivrance de ces permis si l'on voulait quitter Foca.

22 Question: Finalement, vous êtes partie à bord d'un autocar qui vous a

23 fait sortir de Bosnie. C'est bien cela ?

24 Réponse: Oui, c'est exact.

25 Question: Madame le Témoin, quelques questions encore. Vous avez fait une

Page 3700

1 déclaration devant les enquêteurs de ce Tribunal, n'est-ce pas ?

2 Réponse: Exact.

3 Question: Cela s'est passé en 1998?

4 Réponse: Exact.

5 Question: A ce moment-là, vous viviez dans un pays étranger ?

6 Réponse: Exact.

7 Question: Vous a-t-on également demandé de regarder une série de douze

8 photographies ?

9 Réponse: On me l'a demandé effectivement, mais je ne sais pas si j'ai

10 reconnu la personne en question, car on ne m'a rien dit.

11 Question: Vous a-t-on demandé de regarder une série de photographies

12 pour voir si vous reconnaissiez une personne parmi ces photographies?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Ces photographies que l'on vous a montrées étaient-elles des

15 originaux, des originaux en couleur ou des photocopies de photographies?

16 Réponse: Je crois que c'étaient des photocopies.

17 Question: A ce moment-là, avez-vous pu reconnaître quelqu'un?

18 Réponse: J'étais sûre d'avoir reconnu la personne, mais apparemment -et

19 c'est bizarre-, je ne l'aurais pas fait. Je ne sais pas.

20 Question: Quand vous regardiez ces photographies, avez-vous regardé la

21 photographie de plusieurs personnes?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Avez-vous été capable de dire avec certitude laquelle des deux

24 photographies que vous avez regardées représentait l'accusé?

25 Réponse: Zaga.

Page 3701

1 Question: Y a-t-il une différence pour vous entre le fait de regarder la

2 copie d'une photographie et le fait de regarder quelqu'un qui se trouve

3 physiquement en face de vous?

4 Réponse: Evidemment, je suis plus à même de reconnaître quelqu'un dans

5 la réalité.

6 Question: Pouvez-vous nous dire pourquoi il est plus facile de

7 reconnaître quelqu'un qui se trouve en face de vous que si vous cherchez à

8 reconnaître cette personne sur des copies de photographies?

9 Réponse: Eh bien parce que cette personne est devant moi, sous mes yeux

10 et que je vois mieux les traits de son visage.

11 Question: Je remarque qu'il est 13 heures, que nous n'avons pas fini

12 l'interrogatoire de ce témoin. Je dois vérifier auprès de mes collègues,

13 mais sous réserve de ce qui peut se passer pendant la pause déjeuner, il

14 est possible que j'aie encore des questions à adresser à ce témoin. Il est

15 également possible que je n'en aie plus. Est-ce que ma proposition vous

16 convient, Madame la Présidente, ou souhaitez-vous que le contre-

17 interrogatoire s'achève avant nos consultations?

18 Mme la Présidente (interprétation): Non, bien sûr. Nous avons dit qu'au

19 cours de la pause déjeuner, le Procureur, le témoin et maître Kolesar

20 peuvent se réunir. Si le Procureur estime nécessaire de procéder de la

21 sorte, vous pouvez le faire. Nous avons demandé la présence de Me Kolesar

22 simplement pour garantir qu'il soit au courant de ce qui se passe,

23 puisque, selon notre Règlement, le Procureur ne peut rencontrer le témoin

24 qu'avec l'autorisation des Juges de la Chambre de première instance et en

25 présence de la défense, une fois que la déclaration solennelle a été

Page 3702

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3703

1 prononcée, de façon à ce que la défense puisse reprendre les points

2 pertinents de cet entretien par la suite.

3 L'interrogatoire principal n'est pas terminé. Nous poursuivons cet après-

4 midi à 14 heures 30 et le Procureur pourra décider s'il souhaite

5 poursuivre ou pas et, si oui, quelles sont les questions qui lui restent à

6 traiter.

7 Nous nous retrouvons dans cette salle à 14 heures 30.

8 (L'audience, suspendue à 13 heures, est reprise à 14 heures 30.)

9 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Ryneveld?

10 M. Ryneveld (interprétation): Merci, Madame la Présidente, Messieurs les

11 Juges.

12 Avant de commencer, je souhaiterais indiquer que, comme nous l'avions

13 promis, nous vous avons communiqué les copies de la lettre à laquelle il a

14 été fait référence, lettre qui a été remise à l'accusation et dans

15 laquelle la défense présentait les questions qui ont été évoquées par Me

16 Prodanovic.

17 Deuxièmement, pendant la pause, il me semble qu'il est utile de signaler

18 au compte rendu ce qui s'est passé pendant l'identification de M. Kunarac.

19 Je souhaiterais qu'il soit indiqué au compte rendu le fait que, lorsqu'on

20 a demandé au témoin quelle était sa main gauche, au départ, elle a montré

21 sa main droite. Et ensuite seulement, elle a montré sa main gauche. Je

22 souhaiterais donc que cela soit indiqué au compte rendu.

23 Deuxièmement, d'où se trouve le témoin la seule machine à écrire, ou

24 plutôt le seul ordinateur portable que l'on peut voir est celui de M.

25 Kunarac. Au moment où elle a déposé à ce sujet, il était en train de taper

Page 3704

1 sur le clavier de cet ordinateur. Je souhaiterais que cela soit porté au

2 compte rendu.

3 Nous, nous l'avons tous vu, mais cela n'apparaît pas au compte rendu.

4 Mme la Présidente (interprétation): Bien.

5 M. Ryneveld (interprétation): Troisième chose que je souhaiterais porter à

6 votre attention, Madame la Présidente, Messieurs les Juges, pendant la

7 pause, Me Kolesar et d'autres conseils de la défense et moi-même, nous

8 sommes penchés sur la question que nous avions évoquée.

9 Je n'ai pas l'intention de poser des questions supplémentaires à ce sujet,

10 au sujet de M. Kovac. Je ne parlerai donc pas, je n'explorerai plus ce

11 sujet puisque j'ai obtenu la réponse que je souhaitais.

12 Cependant, je souhaiterais poser quelques questions supplémentaires au

13 sujet d'un autre sujet, mais avant de le faire, je souhaiterais demander

14 le versement de la pièce 222, ou présenter la pièce 222. Il s'agit d'un

15 document qui est placé en annexe d'une série de photographies et qui

16 décrit la démarche qui a été adoptée dans le cadre du processus

17 d'identification avec ce témoin.

18 Je crois que M. Brett Simpson nous en avait parlé dans le cadre de sa

19 déposition, mais je pense que cette lettre stipule très clairement ce qui

20 s'est passé et nous souhaitons nous reposer sur cette lettre. Je pense que

21 si nos collègues de la défense souhaitent contre-interroger ou appeler un

22 témoin pour le contre-interroger, ils peuvent le faire. Mais on voit très

23 bien la qualité des photocopies qui sont ici présentées.

24 Mme la Présidente (interprétation): Nous allons demander à la défense de

25 vous répondre.

Page 3705

1 M. Hunt (interprétation): Est-ce que vous essayez de nous montrer la

2 qualité des photographies qui ont été montrées au témoin? Ce sera très

3 difficile à voir puisque, nous, nous avons une photocopie d'une

4 photocopie!

5 M. Ryneveld (interprétation): La seule copie dont je dispose n'est pas de

6 meilleure qualité que celle que vous avez sous les yeux.

7 Mme la Présidente (interprétation): Maître Prodanovic, avez-vous quelque

8 chose à dire au sujet de la production de ces documents?

9 M. Prodanovic (interprétation): Madame la Présidente, Messieurs les Juges,

10 quand nous avons entendu M. Simpson dans ce prétoire, j'ai eu l'impression

11 que c'étaient des photographies en couleur qui avaient été montrées

12 puisqu'on nous a montré une série de photographies en couleur. C'est ainsi

13 que doit se produire normalement un processus d'identification. Nous

14 n'avons pas de position précise à ce sujet, et nous n'allons pas nous

15 opposer à l'introduction de ce document.

16 M. Ryneveld (interprétation): Je ne souhaite nullement donner une fausse

17 impression sur ce qui a été montré au témoin. Je me souviens cependant que

18 Brett Simpson nous a dit des choses, nous a dit qu'il avait procédé à

19 l'identification de certaines personnes sur la base de photographies. Et

20 ce témoin nous a dit qu'on lui a montré des photocopies en noir et blanc.

21 Je vais m'efforcer de déterminer quels ont été effectivement les documents

22 montrés au témoin. Mais quant à moi, j'ai travaillé sur la base des

23 documents que vous avez sous les yeux. Et le document placé en annexe

24 explique la démarche qui a été adoptée et ce qui a été montré au témoin.

25 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kolesar, avez-vous des

Page 3706

1 objections à formuler?

2 M. Kolesar (interprétation): Madame la Présidente, Messieurs les Juges, je

3 n'ai pas d'objection. Cependant, vous m'avez invité à prendre la parole et

4 je voudrais clarifier la chose suivante...

5 Mme la Présidente (interprétation): Je ne vous ai donné la parole que

6 pour vous permettre de nous dire si vous avez des objections à la

7 production de ce document. Mais puisque vous êtes debout, je vous donne la

8 possibilité de poursuivre.

9 M. Kolesar (interprétation): J'ai déjà dit que je ne m'oppose pas à ce que

10 ce document soit introduit, puisque cela n'a rien à voir, de toute façon,

11 avec l'accusé Kovac.

12 Deuxièmement, puisque mon éminent collègue de l'accusation dit qu'il ne va

13 poser aucune question au sujet de ce sur quoi j'ai objecté, je

14 souhaiterais simplement savoir si cette partie de l'interrogatoire

15 principal sera expurgée du compte rendu d'audience ou non?

16 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kolesar, un certain temps

17 s'est écoulé depuis cet incident. Je voudrais savoir quelle partie du

18 compte rendu vous souhaitez voir expurgée parce que je crois qu'il y a eu

19 répétition de certains informations relatives à Kovac et qui font

20 problème. Est-ce que vous pouvez donc nous préciser ce que vous souhaitez?

21 M. Kolesar (interprétation): Madame la Présidente, Messieurs les Juges,

22 tous ce qui a trait à un Kovac portant le surnom de Greza.

23 Mme la Présidente (interprétation): Monsieur Ryneveld?

24 M. Ryneveld (interprétation): Avec tout le respect que je vous dois, je ne

25 vois pas pourquoi, aux termes de quel article, aux termes de quelle

Page 3707

1 autorité on devrait procéder à l'expurgation de cette information du

2 compte rendu d'audience. Si cela a trait à Greza Kovac, je ne vois

3 absolument pas sur quoi repose l'objection de mon éminent collègue.

4 M. Hunt (interprétation): Mais si vous allez vous appuyer sur ces

5 informations, à quelle partie de l'acte d'accusation cela se réfère-t-il?

6 Si cela n'a pas trait à M. Kovac, au Kovac que nous avons ici dans le

7 prétoire, à ce moment-là, cela ne fait partie des allégations d'ordre

8 général, au sujet d'actes violents à caractère sexuel.

9 Si vous identifiez la partie de l'acte d'accusation qui a trait à ce genre

10 d'actes, à ce moment-là, vous pourrez utiliser ce genre d'information.

11 M. Ryneveld (interprétation): Je pense que cela montre qu'il y avait une

12 ligne de conduite délibérée, un contexte, tout ce qui se passait à Foca en

13 ce qui concerne les agressions sexuelles envers les femmes.

14 Nous pensons que cela montre, quels qu'aient été les auteurs, que la

15 population civile était harcelée.

16 M. Hunt (interprétation): Oui, mais il faudra soit reconnaître que ce M.

17 Kovac n'est pas celui qui est présent dans le prétoire, soit vous

18 abandonnez cette information.

19 M. Ryneveld (interprétation): Je ne suis pas en mesure de vous dire que,

20 ici, on fait référence au Kovac qui se trouve dans le prétoire

21 aujourd'hui. Le Kovac qui figure dans l'acte d'accusation est le dénommé

22 Klanfa, ou plutôt Radomir Kovac; alors que celui dont on parle ici est

23 Grezo.

24 M. Hunt (interprétation): Oui, mais vous n'avancez pas que c'est le Kovac

25 qui se trouve aujourd'hui dans le prétoire. Je pense qu'il faut que vous

Page 3708

1 le concédiez.

2 M. Ryneveld (interprétation): Je ne suis pas en position de vous dire que

3 ce n'est pas ce M. Kovac.

4 M. Hunt (interprétation): Oui, mais je pense qu'il faut que vous

5 reconnaissiez que ce n'est pas ce M. Kovac, celui qui est dans le

6 prétoire. Si vous le faites, cela ne signifie pas que vous disiez qu'il

7 n'a rien fait du tout, le M. Kovac qui est ici dans le prétoire, mais

8 c'est que vous reconnaissez que celui auquel on fait référence sous le nom

9 de Greza n'est pas celui qui est ici dans le prétoire.

10 M. Ryneveld (interprétation): Je vous prie de m'excuser, mais j'essaie de

11 comprendre quelles seraient les répercussions d'une telle concession de ma

12 part. N'ai-je pas dit exactement la même chose?

13 M. Hunt (interprétation): Non, non justement. Et le fait que vous ne soyez

14 pas prêt à faire cette concession, qui est extrêmement précise, à savoir

15 dans le procès, en l'espèce, cette déclaration n'a rien à voir avec le M.

16 Kovac présent ici dans le prétoire.

17 M. Ryneveld (interprétation): Je vous comprends, donc je suis prêt à faire

18 cette concession.

19 M. Hunt (interprétation): Maître Kolesar, vous obtiendrez ainsi la

20 protection souhaitée pour votre client.

21 M. Kolesar (interprétation): Je vous remercie, Monsieur le Juge, et je

22 suis sûr que ce procès sera un procès équitable.

23 Mme la Présidente (interprétation): Maître Jovanovic, avez-vous des

24 objections quant à la production des photographies ?

25 M. Jovanovic (interprétation): Nous n'avons pas d'objection.

Page 3709

1 Mme la Présidente (interprétation): Pouvons nous avoir une cote?

2 Mlle Lauer: Le rapport d'identification photographique en date du 9 avril

3 1998 est coté 222 des pièces du Procureur. Il est enregistré de façon

4 confidentielle.

5 Mme la Présidente (interprétation): Merci. Monsieur Ryneveld, vous pouvez

6 poursuivre.

7 M. Ryneveld (interprétation): Merci.

8 Madame le Témoin, je voudrais revenir au moment où Zaga et les deux

9 soldats qui l'accompagnaient ont emporté un certain nombre de choses de

10 votre appartement.

11 Avant sa visite, aviez-vous des biens précieux? Possédiez-vous de

12 l'argent, des bijoux ?

13 Réponse: Oui.

14 Question: Et est-ce pour protéger vos biens que vous êtes revenue à Foca

15 depuis Gorazde?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Quel effet a eu le vol de vos biens personnels, de vos bijoux,

18 de votre argent? Quelles conséquences cela a-t-il eu sur votre avenir à ce

19 moment-là?

20 Réponse: Eh, bien, je n'avais plus rien du tout. Je suis allée au

21 Monténégro et là des gens m'ont aidée. C'est ainsi que je m'en suis

22 sortie.

23 Question: Sans votre argent, sans les biens qui étaient les vôtres

24 précédemment, est-ce que vous aviez à ce moment-là une façon, les moyens

25 financiers de survivre une fois que vous êtes partie de Bosnie, que vous

Page 3710

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3711

1 avez fui la Bosnie?

2 Réponse: Je n'avais en tout et pour tout que 200 marks dans les jeans

3 que je portais. J'avais cousu cela dans les jeans que je portais.

4 Question: Est-ce que c'est tout ce qui vous restait?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Etes-vous en mesure de donner une estimation de la valeur des

7 biens, des bijoux et de l'argent qui vous ont été volés?

8 Réponse: Je ne peux pas vous évaluer les bijoux, de tout ce qui m'a été

9 pris parce qu'il y avait des chaînes, des bagues. Il y avait aussi

10 d'autres biens comme des appareils photos, des manteaux de fourrure, des

11 vestes en cuir, en plus des sommes en dollars et en marks que j'ai

12 mentionnées précédemment. Cela représentait beaucoup.

13 Question: On peut dire que vous êtes passée d'un statut où vous

14 disposiez de biens assez considérables et que vous vous êtes retrouvée du

15 jour au lendemain sans rien du tout, à l'exception de ces 200 marks dont

16 vous nous avez parlé?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Qu'est-ce que cela a eu comme conséquences sur vous, après

19 votre départ de la Bosnie?

20 Réponse: Cela a été très difficile. J'ai dû travailler comme serveuse

21 au Monténégro pour gagner un peu d'argent et pour pouvoir poursuivre mon

22 chemin.

23 Question: Permettez-moi de consulter brièvement mes confrères. Je crois

24 que j'en ai presque terminé.

25 Avez-vous quitté Foca volontairement?

Page 3712

1 Réponse: Je ne suis pas partie volontairement, mais j'avais hâte de

2 quitter Foca. J'ai eu énormément de difficultés, énormément de problèmes.

3 J'ai imploré beaucoup de gens pour m'aider à partir. Je suis partie parce

4 que j'avais peur. Si c'est cela, on peut dire que je suis partie

5 volontairement.

6 Question: Et le cambriolage, le vol de vos biens personnels, le viol que

7 vous avez subi, est-ce que cela a eu une conséquence sur la décision que

8 vous avez prise de partir?

9 Réponse: Oui, j'avais tout le temps peur que l'on me tue, moi et mon

10 enfant. Je voulais absolument partir.

11 Question: Merci, Madame le T. Je n'ai plus de question à vous poser.

12 Vous allez devoir répondre aux questions de mes collègues de la défense.

13 Mme la Présidente (interprétation): Le contre-interrogatoire ?

14 (M. Prodanovic contre-interroge le témoin.)

15 M. Prodanovic (interprétation): Bonjour, Madame le Témoin.

16 Réponse: Bonjour.

17 Question: Aujourd'hui, vous nous avez décrit l'endroit où vous habitiez.

18 Pouvez-vous nous dire à quel étage vous habitiez?

19 Réponse: J'habitais au troisième étage. Il y avait le magasin, ensuite,

20 un autre étage, et moi, j'étais à l'étage supérieur, donc au troisième

21 niveau, deuxième étage à la française.

22 Question: En plus de cet appartement, est-ce que vous aviez une maison?

23 Réponse: Non, non, mais il y avait une vieille maison devant mon

24 magasin.

25 Question: Est-ce que cette maison vous appartenait?

Page 3713

1 Réponse: Non, de l'autre côté de la Drina, j'avais une résidence

2 secondaire si c'est à cela que vous êtes allusion.

3 Question: Quand avez-vous fait construire cette résidence secondaire?

4 Réponse: Je ne me souviens pas exactement de l'année. En tout cas,

5 c'était récent.

6 Question: Quand cette résidence secondaire a été construite, est-ce que

7 le père de l'accusé Kunarac a participé à la construction de la maison?

8 Réponse: Oui, il a fait la charpente, les poutres, les poutres du

9 plafond.

10 Question: Donc, vous connaissiez le père de l'accusé?

11 Réponse: Oui.

12 Question: Saviez-vous où il habitait?

13 Réponse: Oui, à Codor Mahala.

14 Question: Vous est-il arrivé d'aller chez lui?

15 Réponse: Oui, une fois.

16 Question: Connaissiez-vous sa voiture?

17 Réponse: Non.

18 Question: Qu'est-ce que vous voyiez depuis la terrasse ou la fenêtre de

19 votre appartement?

20 Réponse: Je n'avais pas de terrasse. De la fenêtre de la cuisine, on

21 pouvait voir l'immeuble du SUP, le gymnase Partizan, et de la fenêtre de

22 la salle de séjour on pouvait voir le centre municipal, la banque, etc.

23 Question: Quand le père de l'accusé a participé à la construction de

24 votre maison, l'accusé lui aussi l'a-t-il aidé?

25 Réponse: Je n'en ai aucune idée car je n'étais pas là quand le père de

Page 3714

1 l'accusé a travaillé dans ma maison. On lui a seulement apporté le bois.

2 Ensuite, lui, il s'est occupé de faire ce qu'il avait à faire.

3 Question: A ce moment-là, est-ce que vous avez vu l'accusé?

4 Réponse: Non.

5 Question: Pouvez-vous nous parler de votre scolarité?

6 Réponse: Je ne suis pas allée plus loin que l'école primaire.

7 Question: Quelle était la profession de votre époux?

8 Réponse: (expurgé)

9 (expurgé)

10 Question: Pouvez-vous nous parler des relations qui prévalaient entre

11 les Serbes et les Musulmans quelques années avant la guerre?

12 Réponse: En ce qui me concerne, personnellement, les relations étaient

13 excellentes.

14 Question: Est-ce que vous étiez adhérente ou sympathisante d'un parti

15 politique quelconque?

16 Réponse: Non.

17 Question: Vous avez déclaré aujourd'hui que les tirs ont commencé le 7

18 avril 1992. Pouvez-vous nous dire dans quelles circonstances?

19 Réponse: Est-ce que vous pouvez répéter votre question? Je n'ai pas

20 bien compris.

21 Question: Vous avez dit que les tirs avaient commencé le 7 avril 1992?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Pouvez-vous nous dire dans quelles circonstances cela s'est

24 passé? De quels tirs parlez-vous?

25 Réponse: Depuis mon appartement, j'ai eu l'impression que c'étaient des

Page 3715

1 tirs d'armes légères. J'ai entendu des tirs et cela m'a énormément

2 surpris, et j'ai eu peur. J'avais peur.

3 Question: Vous nous dites qu'il y avait au sous-sol de votre immeuble

4 aussi bien des Serbes que des Musulmans. Vous souvenez-vous de qui a donné

5 l'idée d'aller au sous-sol?

6 Réponse: Personne. Tout le monde a quitté l'immeuble, aussi bien les

7 Serbes que les Musulmans.

8 Question: Vous avez dit que, pendant les jours qui ont suivi, les

9 combats se sont intensifiés, les tirs sont devenus de plus en plus

10 fréquents. Sur quelle base pouvez-vous affirmer cela, puisque vous n'avez

11 pas quitté le sous-sol?

12 Réponse: A chaque fois que je remontais dans mon appartement pendant la

13 journée, j'entendais des tirs. En particulier dans la soirée. Je me

14 rappelle qu'une fois un obus est tombé juste devant notre immeuble, en

15 fait, juste devant le sous-sol.

16 Mme la Présidente (interprétation): Veuillez s'il vous plaît observer une

17 pause avant de poser l'autre question. Je vous prierai également, maître

18 Prodanovic, de parler un peu plus lentement, afin que les interprètes ne

19 soient pas obligés de s'épuiser à essayer de vous suivre.

20 M. Prodanovic (interprétation): Bien. Est-ce que vous savez si quelqu'un a

21 été tué dans ces échanges de tirs?

22 Réponse: J'ai entendu dire que quelqu'un avait été tué à Ustikolina. Un

23 policier.

24 Question: Pourquoi avez-vous quitté Foca au bout de sept jours? Pour

25 quelles raisons?

Page 3716

1 Réponse: Je ne me souviens pas si c'est exactement sept jours. En tout

2 cas, je suis partie parce que j'avais peur et parce que le matin, quand on

3 sortait du sous-sol, mon mari a dit qu'il avait parlé à quelqu'un qui lui

4 avait dit que la situation était très préoccupante et dangereuse et qu'il

5 fallait partir.

6 Question: Quand vous avez quitté Foca, est-ce qu'il y avait des tirs,

7 des combats?

8 Réponse: Non.

9 Question: A quelle heure avez-vous quitté Foca?

10 Réponse: Très tôt. Je ne peux pas vous le dire exactement. Je n'ai pas

11 regardé l'heure qu'il était. En tout cas, on s'est levé extrêmement tôt,

12 pour partir avant le début des tirs et des combats.

13 Question: Au moment où vous avez quitté Foca, est-ce que vous êtes

14 passée par le quartier de Donje Polje?

15 Réponse: Non.

16 Question: Est-ce qu'il y avait des barrages, des barricades sur la

17 route?

18 Réponse: Non.

19 Question: Avez-vous remarqué qu'il y avait d'autres personnes qui

20 circulaient dans la ville?

21 Réponse: Je n'étais pas en ville. Vous savez pertinemment où se

22 trouvait mon appartement. Il m'a suffi de traverser le pont et ensuite,

23 nous avons continué en descendant le cours de la Drina.

24 Question: Quand êtes-vous revenue à Foca de Gorazde?

25 Réponse: Je crois que c'était le 23 avril.

Page 3717

1 Question: Vous a-t-on dit ou avez-vous entendu dire ce qui se passait à

2 Foca?

3 Réponse: J'en ai entendu parler. J'ai entendu dire que l'on invitait

4 les Musulmans qui n'avaient rien fait à revenir, qu'on leur assurait

5 qu'ils pourraient continuer à vivre normalement.

6 Question: Est-ce qu'après cela, après votre arrivée, les combats ont

7 cessé?

8 Réponse: En ville, oui.

9 Question: Etes-vous retournée dans votre appartement ?

10 Réponse: Oui.

11 Question: Dans quel état était votre appartement? Avait-il été

12 cambriolé?

13 Réponse: Non.

14 Question: Vous avez déclaré que vous avez entendu des appels aux

15 Musulmans les invitant à revenir. Sur quelle radio avez-vous entendu

16 cela ?

17 Réponse: C'était Radio Foca. On écoutait la radio, et on a entendu

18 cette annonce à la radio. J'ai appelé une de mes amies -je suis sûre que

19 vous savez qui c'est-, et elle nous a dit que personne ne nous ferait rien

20 et qu'on pouvait rentrer à Foca.

21 Question: Vous avez dit, de plus, qu'il a été dit, stipulé que les

22 femmes musulmanes n'avaient plus le droit de se rencontrer, d'aller

23 prendre un café ensemble?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Pendant cette période, est-ce que les Serbes étaient tués ?

Page 3718

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3719

1 Réponse: Je ne suis pas allée sur les lignes de front, je n'ai

2 absolument rien à dire à ce sujet. Je n'en sais rien.

3 Question: Je vous pose ces questions parce que, aujourd'hui, vous avez

4 dit que des informations circulaient selon lesquelles tout ceci était fait

5 pour des raisons de sécurité.

6 Réponse: Pardon ? Je ne comprends pas.

7 Question: C'est peut-être pour des raisons de sécurité qu'on vous

8 interdisait de vous rencontrer ?

9 Réponse: Non, c'est complètement faux! Si 61 et moi nous étions

10 rencontrées dans un appartement, nous n'aurions couru aucun risque. Mais

11 nous n'avions pas le droit de le faire.

12 Question: Mais malgré tout, on voit bien que vous rencontriez d'autres

13 personnes dans votre appartement, au sous-sol.

14 Réponse: Oui, exactement. Elle, elle est allée au SUP et elle a demandé

15 à pouvoir rester avec moi.

16 Question: Est-ce que vous avez parlé de ce qui se passait à Foca avec

17 des personnes ?

18 Réponse: Vous voulez dire à Foca, est-ce que j'ai parlé de ce qui se

19 passait à Foca avec d'autres personnes ?

20 Question: Oui.

21 Réponse: Oui, avec mes voisins.

22 Question: Est-ce que vous parlez de vos voisins?

23 Réponse: Oui, Jela m'a aidée à sortir de Foca et à m'en sortir. Je suis

24 souvent allée au centre municipal pour demander à ce que l'on organise

25 notre départ dans les autocars.

Page 3720

1 Question: Vous dites que vous êtes restée à Foca du 23 avril au 13 août

2 1992?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Pouvez-vous nous parler des conditions de vie à Foca à ce

5 moment-là?

6 Réponse: Eh bien, cela dépendait. Moi, j'avais... La situation était

7 très difficile pour moi, il fallait que je me cache, il fallait que je

8 fuie sans cesse.

9 Bien entendu, j'avais de la nourriture, j'en avais dans mon appartement.

10 D'autres personnes le savaient et j'en donnais à d'autres. J'avais du

11 chocolat, j'avais aussi d'autres vivres. J'avais à peu près 300

12 kilogrammes de vivres au moment où les tirs ont commencé.

13 Question: Vous souvenez-vous du nombre de commerces qui étaient ouverts?

14 Réponse: Je me souviens que, près de la poste, le boucher était ouvert.

15 Le magasin de Brena était ouvert également. Mais je ne sais pas vraiment,

16 parce que je n'osais aller par là.

17 Question: Est-ce qu'il y avait du courant?

18 Réponse: Parfois oui, parfois non.

19 Question: Est-ce que vous pouviez aller librement dans les magasins?

20 Réponse: Non, je m'habillais en noir, j'en ai parlé. De ce fait,

21 personne ne m'a arrêtée, personne ne m'a ennuyée quand je suis sortie

22 habillée de la sorte.

23 Question: Vous souvenez-vous s'il y avait des produits disponibles dans

24 les magasins?

25 Réponse: Je me souviens qu'il y avait suffisamment de viande chez le

Page 3721

1 boucher, mais bon, moi, je n'avais pas besoin d'acheter beaucoup de

2 choses.

3 Question: Vous avez dit que votre magasin avait été pillé. Est-ce que

4 cela avait été le cas d'autres magasins?

5 Réponse: Je sais ce qui s'est passé en ce qui concerne mon magasin, et

6 je pense que d'autres, sans doute, ont été pillés.

7 Question: Savez-vous si des soldats se rendaient dans les appartements

8 des autres habitants de l'immeuble?

9 Réponse: Oui, je sais qu'ils sont venus chez moi, chez mon voisin et

10 chez une autre voisine, celle qui habite juste en face de chez moi.

11 Question: Que cherchait-il quand ils sont venus?

12 Réponse: Ils voulaient voir si nous cachions des hommes, des armes. En

13 réalité, ils venaient pour nous faire peur.

14 Question: Emportaient-ils des objets ?

15 Réponse: Oui, j'en ai déjà parlé, mais à chaque fois qu'ils venaient

16 soi-disant pour fouiller l'appartement, ils m'ont forcée à faire du café,

17 à leur apporter à boire, etc. Cela les faisait rire parce que mes mains

18 tremblaient.

19 Question: Et lors de ces visites, avez-vous reçu des coups ?

20 Réponse: Non.

21 Question: Quand vous êtes rentrée de Gorazde, est-ce que vous avez été

22 toute seule dans votre appartement? Avez-vous continué à vivre dans cet

23 appartement?

24 Réponse: Je n'étais pas toute seule, et j'ai continué à vivre dans mon

25 appartement.

Page 3722

1 Question: Je vais vous demander d'observer une pause, d'attendre la fin

2 de la traduction à la fin de ma question.

3 Réponse: D'accord.

4 Question: Vous souvenez-vous d'un Serbe dont le nom était Tadic? Qui

5 était-ce, si vous vous en souvenez? Et où habitait-il ?

6 Réponse: Non, il n'était pas là-bas. Je pense qu'il venait d'Aladza. Il

7 avait une femme et un enfant. Il venait chez ma voisine. Je sais qu'il

8 s'appelait Tadic, je ne connais son prénom, et il nous a beaucoup aidés.

9 Question: De quelle façon vous a-t-il aidés?

10 Réponse: Par exemple, quand des Serbes venaient chez nous ou bien quand

11 ils voulaient se rendre dans notre appartement, il leur disait qu'il n'y

12 avait pas de Musulmans qui habitaient là-haut. Ou bien il faisait

13 attention pour qu'on nous tue pas, qu'on ne nous fasse pas partir.

14 Question: Est-ce que vous pouvez nous dire quand on vous a fait sortir

15 de votre appartement pour la première fois ?

16 Réponse: La première fois, je suis partie de mon appartement à

17 plusieurs reprises! Mais on m'a fait sortir de mon appartement le 15

18 août... excusez-moi, le 15 juillet.

19 Question: A quelle heure à peu près ?

20 Réponse: Cela s'est passé après minuit.

21 Question: Ou étiez-vous au moment où les trois soldats sont arrivés ?

22 Réponse: J'étais chez ma voisine, et M. Tadic était également présent.

23 Il nous protégeait.

24 Question: Est-ce que votre voisin, M. Tadic, a réagi ?

25 Réponse: Non, il a dit qu'il n'avait pas le droit de le faire parce

Page 3723

1 qu'il n'a pas osé faire face à Zaga.

2 Question: Qui y avait-il dans cet appartement ?

3 Réponse: Une amie à moi.

4 Question: Non, excusez-moi. Dans cet appartement, je pensais à cet

5 appartement où vous étiez ?

6 Réponse: Moi, mon ami et Tadic.

7 Question: Quand avez-vous entendu parler du surnom Zaga pour la première

8 fois ?

9 Réponse: Zaga, j'en ai entendu parler pour la première fois quand je

10 suis revenue chez mon amie. Elle m'a dit que Tadic lui avait dit que cet

11 homme était Zaga et qu'il n'osait pas agir contre sa volonté.

12 Question: Est-ce qu'il a dit qu'il vous connaissait ?

13 Réponse: Non, il a dit que son père connaissez bien mon mari, qu'il

14 était venu chez moi dans ma boutique et qu'il savait exactement ce que je

15 possédais.

16 Question: Pouvez-vous nous décrire les deux autres soldats qui étaient

17 venus vous chercher?

18 Réponse: Eh bien, le premier, je n'arrive pas vraiment à le décrire,

19 mais il avait des cheveux plutôt clairs, il était plutôt rond. Son visage

20 était... Il avait des traits plutôt grossiers.

21 Question: Portaient-ils des uniformes?

22 Réponse: Je ne sais plus. Je ne sais pas exactement

23 Question: Y avait-il des insignes particuliers ?

24 Réponse: Non, je ne faisais pas attention à cela parce qu'ils ont

25 commencé à me menacer dès qu'ils sont entrés dans l'appartement.

Page 3724

1 Question: Vous avez dit que l'un d'entre eux vous a pris par la main ?

2 Réponse: Oui, c'est exact.

3 Question: Que s'est-il passé ensuite ?

4 Réponse: Il m'a fait descendre l'escalier pour m'emmener dans la

5 voiture, et moi je me suis échappée vers l'immeuble du SUP. Il a tenté de

6 tirer des coups dans mon dos, mais moi je continuais à courir. Et là, il y

7 avait un gardien plutôt âgé, il a dit : "Et bien, tu m'as trouvé,

8 vraiment! Tu voulais que je te protège, moi?"

9 Question: Combien y avait-il de réfugiés dans votre appartement ?

10 Réponse: Dois-je les compter?

11 Question: Non, pas vraiment.

12 Réponse: Ils étaient à peu près dix.

13 Question: Est-ce qu'ils ont pu voir cet incident dont vous venez de

14 parler?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Est-ce que la porte de l'appartement était ouverte au moment

17 où cela s'est passé?

18 Réponse: Non, la porte n'était pas ouverte, mais mon amie a ouvert la

19 porte puisque, sur la porte, c'était écrit "Blagojevic Vukan". Et dès

20 qu'ils sont rentrés, la porte s'est refermée.

21 Question: Je ne vous ai pas bien compris. Quand on vous a fait sortir de

22 l'appartement de votre voisin, vous a-t-on faire entrer dans votre

23 appartement ?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Depuis l'appartement de votre voisin, vous êtes entrée dans

Page 3725

1 votre appartement ?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Comment vous ont-ils demandé 10 000 deutsche marks ?

4 Réponse: Un soldat m'a fait entrer dans ma chambre. Il a dit qu'il y a

5 eu des pertes, des morts de leur côté parce que je possédais une station

6 radio et que je devais allé voir et expliquer pourquoi ces soldats ont été

7 tués.

8 Ensuite, un autre soldat est arrivé. Il m'a dit qu'il allait pouvoir me

9 sauver si jamais je pouvais lui donner 10000 deutsche marks.

10 Question: Pouvez-vous décrire ce soldat qui vous a demandé 10 000

11 deutsche marks?

12 Réponse: Non, je n'arrive pas à le décrire. Je ne sais pas de quoi il

13 avait l'air, je ne faisais pas attention à cela.

14 Question: Où on vous a emmenée après?

15 Réponse: On a pris la direction de la gare routière. Ensuite, on est

16 allés vers l'hôpital et ensuite vers Velecevo. Vous connaissez bien cet

17 endroit, vous savez, c'est au moment où on tourne vers Velecevo vers la

18 rivière de Cehotina.

19 Question: Excusez-moi, je ne sais pas.

20 Réponse: Je pense que vous le savez.

21 Question: Mais je ne sais pas où exactement on vous a emmenée.

22 Réponse: Eh bien, je vous l'explique : c'est une espèce de parking, un

23 endroit où, pendant l'été, les gens emmenaient leur voiture pour les

24 laver.

25 Question: Est-ce qu'il y a des lumières? Peut-on bien voir dans cet

Page 3726

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3727

1 endroit ?

2 Réponse: Non.

3 Question: Est-ce qu'on pouvait voir tout de même, puisque cela s'est

4 passé après minuit?

5 Réponse: On pouvait tout de même voir. Moi, je les ai vus.

6 Question: Avez-vous pu les reconnaître, discerner leurs traits?

7 Réponse: Oui.

8 Question: A quelle heure êtes-vous arrivée à cet endroit ?

9 Réponse: Je ne sais pas. Je ne sais pas du tout.

10 Question: Alors, comment les avez-vous reconnus?

11 Réponse: Eh bien, celui qui me tenait par la main m'a dit qu'il était

12 fils de Lexo, qu'il me connaissait très bien.

13 Question: Est-ce que vous avez reçu des coups à ce moment-là ?

14 Réponse: Non.

15 Question: Vous avez dit à la page 5, paragraphe 3, : "Ils ne m'ont pas

16 posé beaucoup de questions parce que j'avais immédiatement accepté de leur

17 donner tout ce que j'avais".

18 Réponse: C'est exact.

19 Question: "Zaga m'a demandé combien j'avais d'argent. Je lui ai dit que

20 j'avais 100 000 dinars dans mon porte-monnaie. Alors, il a sorti mon

21 porte-monnaie de sa poche et il a dit: "Tu as raison, il y a tout juste

22 100 000 dinars dans le porte-monnaie.'

23 Pouvez-vous nous dire à quel moment Zaga vous a pris le porte-monnaie?

24 Réponse: Non, je ne peux pas vous répondre parce que, au moment où je

25 devais sortir, j'avais demandé au n61 de faire attention à mon fils si

Page 3728

1 jamais il m'arrivait quoi que ce soit.

2 Question: Vous n'avez donc pas pu voir le moment où il a pris ce porte-

3 monnaie?

4 Réponse: Non.

5 Question: Pouvez-vous nous dire quelle était la contre-valeur en marks

6 allemands de ces 100 000 dinars?

7 Réponse: Non, je ne peux pas vous répondre avec précision parce que

8 cela changeait tout le temps.

9 Question: Mais est-ce que cela faisait beaucoup d'argent ou peu

10 d'argent ?

11 Réponse: Ce n'était pas beaucoup.

12 Question: Cet incident, sur la rive de Cehotina, cela a duré combien de

13 temps?

14 Réponse: Je n'avais pas de montre, je ne regardais pas la montre, mais

15 je pense que tout cela a duré à peu près une heure.

16 Question: D'après vous, pourquoi vous a-t-on fait sortir de

17 l'appartement ?

18 Réponse: Eh bien, ils m'ont pris tout ce que j'avais et ils ont fait ce

19 qu'ils ont voulu faire de moi.

20 Question: Avez-vous parlé à qui que ce soit de cet incident qui s'est

21 soi-disant produit sur la rive de Cehotina?

22 Réponse: Non.

23 Question: Etes-vous rentrée chez vous dans l'appartement ?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Dans l'appartement, avez-vous trouvé les personnes que vous

Page 3729

1 avez laissées derrière vous, au moment où vous êtes partie?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Comment Zaga pouvait-il savoir qu'il y avait de l'argent cousu

4 dans le pantalon de votre fils ?

5 Réponse: Parce que je lui ai dit moi-même.

6 Question: Quand cela ?

7 Réponse: Au moment où il m'a emmenée là-bas, il m'a demandé combien

8 j'avais d'argent. Je lui ai répondu que j'allais tout lui donner, que

9 j'avais un peu d'argent que j'avais cousu dans le pantalon de mon fils,

10 que j'allais lui donner cet argent.

11 Question: A quelle heure sont-ils partis?

12 Réponse: Après 2 heures du matin, je pense, mais je ne regardais pas ma

13 montre, j'avais tellement peur.

14 Question: Est-ce que vous vous souvenez de l'année où vous avez donné

15 votre déclaration aux représentants du Tribunal ?

16 Réponse: En 1998, me semble-t-il.

17 Question: A ce moment-là, est-ce que l'accusé s'était déjà rendu au

18 Tribunal ?

19 Réponse: Je crois que non, je ne sais pas.

20 Question: Et cette déclaration, l'avez-vous faite à l'étranger ?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Juste avant le moment où vous avez fait cette déclaration,

23 est-ce que c'était l'époque où des réfugiés retournaient massivement en

24 Bosnie-Herzégovine ?

25 Réponse: Non.

Page 3730

1 Question: Au moment où vous avez fait votre déclaration, est-ce qu'on

2 vous a promis quelque chose ?

3 Réponse: Non, non. Moi, je suis repartie de mon plein gré de

4 l'Allemagne. Personne ne m'a chassée de là-bas.

5 Question: Pouvez-vous nous dire si votre cousine est venue témoigner

6 devant ce Tribunal ?

7 Réponse: Non.

8 Question: Ma dernière question : que portiez-vous au moment où vous vous

9 trouviez près de la rivière? Portiez-vous un jean, une jupe ?

10 Réponse: Je portais un jean.

11 Question: Un instant, Madame la Présidente, je souhaiterais me consulter

12 avec mon confrère.

13 Mme la Présidente (interprétation): Oui, allez-y.

14 Question: J'en ai terminé des questions de la défense pour ce témoin.

15 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kolesar, avez-vous des

16 questions?

17 M. Kolesar (interprétation): Madame la Présidente, la défense de Radomir

18 Kovac n'a pas de question pour ce témoin, puisque ce témoin n'a pas

19 témoigné, donné des informations concernant M. Kovac.

20 Mme la Présidente (interprétation): Je vous remercie. Monsieur Jovanovic?

21 M. Jovanovic (interprétation): Nous n'avons pas de question pour ce

22 témoin.

23 Mme la Présidente (interprétation): Des questions supplémentaires de la

24 part de M. Ryneveld?

25 M. Ryneveld (interprétation): Non. L'accusation n'a plus de question pour

Page 3731

1 ce témoin.

2 Mme la Présidente (interprétation): Merci, Madame le Témoin. Je vous

3 remercie d'être venue témoigner devant ce Tribunal. Vous pouvez partir.

4 (Le témoin est raccompagné hors du prétoire.)

5 M. Ryneveld (interprétation): Pendant que l'on fait sortir le témoin,

6 avant que l'autre témoin n'arrive, je pense que mon collègue, M. Mundes, a

7 une requête.

8 Mme la Présidente (interprétation): Allez-y!

9 M. Mundes (interprétation): Au début, l'accusation n'a pas demandé de

10 mesures de protection pour le témoin qui porte le n61. Pendant

11 l'interrogatoire supplémentaire que nous avons fait pendant le week-end,

12 le témoin a demandé des mesures de protection additionnelles, c'est-à-dire

13 les distorsions des traits du visage et de la voix. C'est la raison pour

14 laquelle nous demandons aujourd'hui ces mesures de protection.

15 Mme la Présidente (interprétation): Avez-vous des objections, Maître

16 Prodanovic, quant à ces mesures de protection?

17 M. Prodanovic (interprétation): Non.

18 Mme la Présidente (interprétation): Maître Kolesar?

19 M. Kolesar (interprétation): Non.

20 Mme la Présidente (interprétation): Maître Jovanovic?

21 M. Jovanovic (interprétation): Non, nous n'avons pas d'objection.

22 Mme la Présidente (interprétation): Ces mesures de protection sont

23 accordées selon la requête.

24 Pendant que nous attendons le témoin prochain, concernant la requête de

25 l'accusation pour entendre le témoin DB à huis clos, nous faisons droit à

Page 3732

1 cette demande. Donc, le témoin DB va témoigner à huis clos.

2 (Le témoin 61 est introduit dans le prétoire.)

3 (M. Mundes interroge le témoin.)

4 Mme la Présidente (interprétation): Bonjour madame le Témoin. Je vous prie

5 de vous lever et de prononcer la déclaration solennelle.

6 Témoin 61 (interprétation): Bonjour. Je déclare solennellement que je

7 dirai la vérité, toute la vérité, et rien que la vérité.

8 Mme la Présidente (interprétation): Je vous remercie. Vous pouvez vous

9 asseoir.

10 Monsieur Mundes, c'est à vous.

11 M. Mundes (interprétation): Je vous remercie, Madame la Présidente,

12 Messieurs les Juges. Avec l'aide de l'huissier, je souhaiterais présenter

13 à ce témoin la pièce à conviction 223, pièce à conviction communiquée à la

14 défense ainsi qu'à la Chambre.

15 Mme la Présidente (interprétation): Allez-y.

16 M. Mundes (interprétation): Madame le Témoin, je vais vous demander de

17 regarder la pièce à conviction 223 et de dire si votre nom y figure?

18 Témoin 61 (interprétation): Oui.

19 Question: A côté de votre nom, voyez-vous un numéro? Réponse: Oui.

20 Question: S'agit-il bien du n61?

21 Réponse: Oui.

22 Question: Au cours de cette déposition, on vous appellera le témoin 61.

23 Me comprenez-vous?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Sous votre nom et sous les n61, est-ce que vous voyez une

Page 3733

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3734

1 date, votre date de naissance?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Est-ce que c'est bien votre date de naissance?

4 Réponse: Oui.

5 Question: Sous votre nom, sous le nom qui vous est attribué, ainsi que

6 votre date de naissance, figure le nom d'une autre personne, le voyez-

7 vous?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Est-ce que vous voyez le n183 à côté de ce nom?

10 Réponse: Oui, je le vois.

11 Question: Au cours de votre déposition, je vais vous demander d'appeler

12 toujours cette personne le n183, sans faire référence à son nom. Me

13 comprenez-vous?

14 Réponse: Oui.

15 Question: L'accusation demande que la pièce 223 soit versée au dossier.

16 Mlle Lauer: Il s'agit de la pièce 223 du Procureur. Elle est enregistrée

17 de façon confidentielle.

18 Mme la Présidente (interprétation): Merci.

19 M. Mundes (interprétation): Témoin 61, pouvez-vous nous dire où vous êtes

20 née?

21 Réponse: Je suis née dans le village de Jelec, dans la municipalité de

22 Foca.

23 Question: Est-ce que vous avez été élevée dans le village de Jelec?

24 Réponse: Oui.

25 Question: Est-ce que vous vous êtes mariée plus tard?

Page 3735

1 Réponse: Oui.

2 Question: Quand?

3 Réponse: Le 2 février 1980.

4 Question: Où viviez-vous après votre mariage?

5 Réponse: A Miljevina. Dans un village, à côté de Miljevina, il s'agit

6 du village de Rotalj.

7 Question: Avez-vous déménagé à Foca, plus tard?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Dans quelle partie de la ville de Foca?

10 Réponse: A Codor Mahala.

11 Question: Sans mentionner leur nom, le nom de vos enfants, est-ce que

12 vous pouvez nous dire si vous avez des enfants?

13 Réponse: Oui, j'ai deux fils.

14 Question: Pourriez-vous décrire à la Chambre quelle était la composition

15 ethnique du quartier de Foca où vous habitiez?

16 Réponse: Oui, bien sûr. Dans le quartier où j'habitais, il y avait pour

17 la plupart des Serbes.

18 Question: Y avait-il d'autres membres de groupes ethniques dans ce

19 quartier?

20 Réponse: Non, il y avait nous, les Musulmans, ainsi que les Serbes.

21 Question: Donc, vous, vous êtes Musulmane?

22 Réponse: Oui.

23 Question: Vous souvenez-vous du jour où la guerre a commencé à Foca?

24 Réponse: Le 7 avril 1992.

25 Question: Au moment où les combats ont débuté, ce jour-là, qu'avez-vous

Page 3736

1 fait?

2 Réponse: Nous avions peur et nous nous sommes cachés dans le sous-sol.

3 Question: Quand vous dites "nous", vous pensez à qui précisément?

4 Réponse: Les gens du voisinage, les gens qui étaient avec moi à ce

5 moment-là.

6 Question: Pendant combien de temps êtes-vous restée au sous-sol dans la

7 cave, à peu près?

8 Réponse: Nous y avons passé la nuit.

9 Question: Où êtes-vous allée le jour suivant?

10 Réponse: Le matin, quand nous nous sommes levés, nous nous sommes

11 dirigés vers Gorazde, vers Ustikolina.

12 Question: Où êtes-vous arrivés à Ustikolina exactement?

13 Réponse: Nous avons pris la voiture et nous sommes arrivés dans la

14 caserne de l'armée à Ustikolina.

15 Question: Est-ce qu'on appelait cette caserne la caserne de Filipovic?

16 Réponse: Oui, c'est bien cela.

17 Question: A peu près combien de temps êtes-vous restée dans la caserne

18 de Filipovic?

19 Réponse: Vingt jours, 23 jours à peu près.

20 Question: Est-ce qu'après cela, vous êtes partie de la caserne de

21 Filipovic?

22 Réponse: Oui. La personne sous le n183 est arrivée; elle est venue et

23 nous sommes retournés à Foca.

24 Question: Vous souvenez-vous de la date à peu près de votre retour à

25 Foca?

Page 3737

1 Réponse: Je pense que c'était le 23 avril.

2 Question: Au moment où vous êtes retournée à Foca, où êtes-vous allée

3 exactement?

4 Réponse: Je suis allée chez la personne qui porte le n183, dans son

5 appartement.

6 Question: Il s'agit de quel quartier de Foca?

7 Réponse: A côté du SUP et de l'immeuble de la mairie, c'est plus près

8 du SUP que de la mairie, mais tout cela est très près.

9 Question: Pouviez-vous voir ces immeubles depuis l'appartement du témoin

10 183?

11 Réponse: Oui.

12 Question: Savez-vous à peu près combien il y avait de familles

13 musulmanes qui habitaient dans l'immeuble où habitait le témoin 183?

14 Réponse: Il y avait trois entrées dans l'immeuble. C'étaient pour la

15 plupart des Musulmans qui habitaient dans cet immeuble.

16 Question: Pouvez-vous décrire en termes généraux, à l'intention des

17 Juges, les conditions de vie dans l'appartement du témoin 183?

18 Réponse: S'agissant des conditions de vie, tout était normal. La vie

19 dans cet appartement était la même que dans tous les autres appartements.

20 Question: Pendant votre séjour dans l'appartement du témoin 183, avez-

21 vous jamais entendu une annonce faite par haut-parleur et provenant de la

22 rue?

23 Réponse: Oui. Nous en avons entendue.

24 Question: Vous rappelez-vous ce qui a été dit au haut-parleur?

25 Réponse: Il était dit que nous, les Musulmans, nous n'avions plus le

Page 3738

1 droit de nous regrouper et que si on nous trouvait ensemble, ce serait

2 dangereux pour nous, qu'il nous arriverait des choses désagréables.

3 Question: Après votre arrivée dans l'appartement du témoin 183, êtes-

4 vous à quelque moment que se soit retournée dans votre maison à Foca?

5 Réponse: Oui, j'y suis allée.

6 Question: Pouvez-vous décrire à l'intention des Juges l'état dans lequel

7 vous avez trouvé votre maison de Foca?

8 Réponse: Ma maison était en très mauvais état. Tout y était retourné.

9 Sans doute certains y avaient-ils cherché des armes?

10 Question: Lorsque vous dites "certains", à qui pensez-vous?

11 Réponse: Eh bien, aux soldats qui étaient à Foca.

12 Question: J'aimerais que vous vous concentriez sur l'appartement du

13 témoin 183 de nouveau. Est-il arrivé un moment où des soldats ou des

14 membres de la police militaire sont arrivés dans cet appartement?

15 Réponse: Oui.

16 Question: Vous rappelez-vous de la date approximative de la première

17 fois où ces soldats, ces militaires sont arrivés dans l'appartement?

18 Réponse: Oui, c'était peu de temps après notre retour.

19 Question: Ces soldats ou ces policiers sont-ils venus à plusieurs

20 reprises?

21 Réponse: Ils sont venus pendant toute la durée de notre séjour à Foca.

22 Question: Vous rappelez-vous quelle était la fréquence de leur visite?

23 Réponse: Je ne me rappelle pas la fréquence, mais tout le temps que

24 nous avons passé dans cet appartement, moi et le témoin 183, ils sont

25 venus le plus souvent la nuit, mais aussi quelquefois le jour.

Page 3739

1 Question: Quand ils venaient, que ce soit de jour ou pendant la soirée,

2 que faisaient-ils?

3 Réponse: Ils s'asseyaient avec nous.

4 Question: Ces soldats ou policiers militaires vous disaient-ils quelque

5 chose de particulier?

6 Réponse: Oui, ils nous parlaient, ils nous demandaient de leur préparer

7 un café.

8 Question: Avant la guerre, madame le Témoin, connaissiez-vous quelqu'un

9 répondant au nom de Dragoljub Kunarac?

10 Réponse: Non.

11 Question: Pendant le temps que vous avez passé dans cet appartement,

12 vous rappelez-vous un soldat serbe répondant au nom de Tadic?

13 Réponse: Non.

14 Question: Vous rappelez-vous un moment où trois soldats sont arrivés et

15 ont emmené le témoin 183 hors de l'appartement?

16 Réponse: Oui.

17 Question: Pouvez-vous, je vous prie, décrire à l'intention des Juges, ce

18 qui s'est passé ce soir-là?

19 Réponse: Ils sont entrés dans l'appartement qui était en face de celui

20 du témoin 183.

21 Réponse: Vous dites "ils", madame le Témoin, mais à qui faites-vous

22 référence exactement?

23 Réponse: A trois soldats.

24 Question: Quelle était la tenue vestimentaire de ces trois soldats?

25 Réponse: Ils portaient un uniforme militaire, ils étaient armés.

Page 3740

1 Question: Quel genre d'armes portaient-ils?

2 Réponse: Ils avaient un couteau à la ceinture et des armes dont je ne

3 connais pas le nom, mais ils étaient armés.

4 Question: Vous rappelez-vous l'aspect physique de l'un quelconque de ces

5 trois soldats qui sont arrivés ce soir-là?

6 Réponse: L'un d'eux était de grande taille, blond, l'autre était plutôt

7 brun que blond, et le troisième, je ne me rappelle pas quel était son

8 aspect physique.

9 Question: Où vous trouviez-vous exactement ce soir-là, quand les trois

10 soldats sont arrivés?

11 Réponse: Nous étions dans l'appartement qui se trouvait en face de

12 celui du témoin 183.

13 Question: Vous rappelez-vous le jour approximatif, ou l'heure

14 approximative, de l'arrivée de ces trois soldats?

15 Réponse: Je ne sais pas. Peut-être ne vais-je pas donner la date

16 exacte? D'ailleurs, je ne me rappelle pas. Mais c'était peut-être à la fin

17 du mois de juin, ou juillet plutôt.

18 Question: Vous pensez que cela s'est passé à la fin du mois de juillet

19 1992?

20 Réponse: Oui, oui.

21 Question: Vous rappelez-vous à peu près à quelle heure du jour ou de la

22 nuit ces trois soldats sont arrivés?

23 Réponse: C'était à peu près à minuit. Ce n'était pas pendant la

24 journée.

25 Question: Pouvez-vous dire ce qui s'est passé lorsque ces soldats ont

Page 3741

1 frappé à la porte de l'appartement?

2 Question: Quand ils ont frappé à la porte de l'appartement, ils ont

3 demandé à voir la personne qui était le témoin 183.

4 Question: Ces soldats l'ont-ils demandée par son nom?

5 Réponse: Ils l'ont demandée en donnant le nom de son mari.

6 Question: Où vous trouviez-vous, vous-même, lorsque les soldats ont

7 demandé à voir le témoin 183 en l'appelant du nom de son mari?

8 Réponse: Nous étions ensemble, dans le même appartement.

9 Question: Les soldats ont-ils alors pénétré dans l'appartement?

10 Réponse: Oui. Ils ont pénétré dans l'appartement du témoin 183.

11 Question: Qui d'autre se trouvait dans l'appartement quand vous y êtes

12 rentrée?

13 Réponse: Il s'y trouvait deux autres femmes et deux enfants qui étaient

14 avec nous dans l'appartement du témoin 183.

15 Question: Une fois que les trois soldats ont pénétré dans le

16 l'appartement avec vous, avec le témoin 183 et les autres personnes

17 présentes, qu'ont-ils fait?

18 Réponse: Ils ont emmené le témoin 183 dans une pièce. Où vous trouviez-

19 vous, vous-même, à ce moment-là?

20 Réponse: Un des soldats est entré dans la pièce où je me trouvais avec

21 les deux autres femmes.

22 Question: Et le troisième soldat?

23 Réponse: Le troisième est entré dans la pièce où se trouvait nos

24 enfants.

25 Question: Où était-ce?

Page 3742

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3743

1 Réponse: Dans une troisième pièce, une troisième chambre.

2 Question: Vous rappelez-vous à peu près combien de temps les soldats

3 sont restés dans l'appartement?

4 Question: Les trois soldats?

5 Réponse: Je ne saurais peut-être pas le dire avec une précision exacte,

6 mais je pense qu'ils ont dû rester une demi-heure à une heure.

7 Question: Pendant le temps que les soldats ont passé dans l'appartement,

8 qu'ont-ils fait?

9 Réponse: Celui qui se trouvait dans la même pièce que moi a demandé à

10 fouiller mon sac; il m'a demandé si je possédais un poste de radio.

11 Question: Aviez-vous un émetteur radio?

12 Réponse: Savez-vous si ce soldat a pris quelque chose dans votre sac?

13 Réponse: Non, il n'a rien pris dans mon sac.

14 Question: Savez-vous ce que les deux autres soldats présents dans

15 l'appartement faisaient à ce même moment?

16 Réponse: L'un d'entre eux était avec le témoin 183.

17 Question: Et le troisième soldat?

18 Réponse: Le troisième soldat était avec les enfants.

19 Question: Est-il arrivé à un moment où les soldats qui se trouvaient

20 dans l'appartement ont commencé à en retirer des objets?

21 Réponse: Oui, c'est arrivé.

22 Question: Pouvez-vous décrire comment cela s'est passé?

23 Réponse: Eh bien, je parlerai de moi personnellement. J'avais de

24 largent et des bijoux en or qui se trouvaient dans un petit sac, dans le

25 vestiaire de l'appartement du témoin 183.

Page 3744

1 Question: Avez-vous vu d'autres objets pris dans l'appartement?

2 Réponse: Oui, des appareils ménagers, la radio, ce genre de choses.

3 Question: Les soldats ont emporté ces objets?

4 Réponse: Oui, ainsi que des objets personnels à nous, comme par exemple

5 les valises que nous avions faites pour pouvoir partir le moment venu, en

6 cas de nécessité.

7 Réponse: Ces soldats ont-ils ensuite fait sortir le témoin 183 de

8 l'appartement?

9 Réponse: Oui.

10 Question: Vous rappelez-vous, à peu près, à quel comment cela s'est passé?

11 Réponse: J'ai dit qu'ils sont restés une demi-heure ou 40 minutes, c'est

12 donc dans ce laps de temps qu'ils ont emmené le témoin 183.

13 Question: Vous rappelez-vous si le témoin 183 vous a dit quoi que ce soit

14 au moment où elle est partie de l'appartement? Vous a-t-elle dit quelque

15 chose à propos de son fils?

16 Réponse: Oui, si quelque chose lui arrivait, elle me demandait de

17 m'occuper de son fils.

18 Question: Une fois que les soldats l'ont emmenée hors de l'appartement,

19 l'avez-vous revue à quelque moment que ce soit?

20 Réponse: Oui, ils ont fait revenir le témoin 183 dans l'appartement.

21 Question: Alors que le témoin 183 n'était plus dans l'appartement,

22 quelqu'un vous a-t-il parlé du groupe de soldats qui venait de quitter

23 l'appartement?

24 Réponse: Oui, je suis allée dans l'appartement où nous nous trouvions au

25 moment où les trois soldats sont arrivés et le soldat qui s'appelait Tadic

Page 3745

1 m'a dit qu'il allait la ramener, qu'il s'agissait de Zaga accompagné de

2 son groupe de soldats.

3 Question: Avant ce moment-là, aviez-vous jamais entendu parler de Zaga?

4 Réponse: Non, jamais.

5 Question: Et ce soldat, celui qui s'appelait Tadic, vous a-t-il dit

6 lequel des trois soldats était Zaga?

7 Réponse: Croyez-moi, je n'arrive pas à me souvenir Est-ce que c'est

8 l'émotion, en tout cas, il a dit que Zaga était venu avec ses soldats.

9 Question: Alors que les trois soldats se trouvaient à l'intérieur de

10 l'appartement du témoin 183, pouvez-vous dire lequel des trois soldats

11 était responsable du groupe?

12 Réponse: Oui, d'après moi, d'après les conclusions que j'ai tirées, j'ai

13 pensé que l'un d'entre eux était responsable.

14 Question: Sur quoi avez-vous fondé cette conclusion?

15 Réponse: Le comportement de cet homme m'a permis de conclure, puisqu'il

16 a emmené le témoin 183 avec lui.

17 Question: Les autres soldats semblaient-ils manifester un respect

18 particulier pour cet homme?

19 Réponse: Oui, d'après moi, c'est comme cela que cela se passait. C'est

20 l'appréciation que j'ai faite.

21 Question: Lequel des trois soldats était d'après vous responsable du

22 groupe?

23 Réponse: Celui que j'ai vu et qui m'a eu l'air le plus grand de taille.

24 J'ai tiré la conclusion, d'après le comportement qu'il avait, que c'était

25 cet homme qui était responsable et qu'il était plus dangereux.

Page 3746

1 Question: Est-ce celui dont Tadic vous avait parlé comme étant Zaga?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Vous avez dit dans votre déposition que, tôt ce matin-là, le

4 témoin 183 est revenue dans l'appartement? Est-ce exact?

5 Réponse: Oui.

6 Question: Vous rappelez-vous à peu près quelle heure il était lorsqu'on

7 l'a ramenée?

8 Réponse: Eh bien, je ne sais pas exactement. Je pense qu'elle est restée

9 dehors une heure ou une heure et demie, il devait donc être 2 heures ou 2

10 heures et demie.

11 Question: Qui a ramené le témoin 183 dans l'appartement?

12 Réponse: Les mêmes trois soldats que ceux qui l'avaient emmenée.

13 Question: Combien de temps les soldats sont-ils restés dans l'appartement

14 à ce moment-là?

15 Réponse: Ils sont restés très peu de temps. Ils ne sont pas restés

16 longtemps.

17 Question: Vous rappelez-vous quel était l'aspect du témoin 183 quand on

18 l'a ramenée tôt ce matin-là?

19 Réponse: Elle est arrivée complètement perdue, en larmes.

20 Question: Lui avez-vous demandé ce qui s'était passé?

21 Réponse: Non, je n'ai pas pu lui demander ce qui s'était passé.

22 Question: Vous a-t-elle dit qu'il lui serait arrivé quelque chose?

23 Réponse: Non, elle est entrée dans la pièce où je me trouvais...

24 Question: Vous a-t-elle dit que l'un des soldats avait un couteau?

25 Réponse: Elle m'a dit Oui, quand elle est entrée, elle m'a dit qu'il

Page 3747

1 fallait que je remette tous les objets de valeur, sinon il lui arrivait la

2 même chose qu'à elle.

3 Question: A-t-elle donné des détails sur ce qui lui était arrivé?

4 Réponse: Oui, elle l'a raconté après.

5 Question: Que vous a-t-elle dit exactement quant à ce qui lui était

6 arrivé?

7 Réponse: Elle m'a dit qu'on l'avait menacée d'un couteau, qu'on l'avait

8 menacée de l'égorger avec un couteau si elle ne disait pas la vérité.

9 Question: Vous a-t-elle dit que l'un d'entre eux l'aurait agressée d'une

10 façon ou d'une autre?

11 Réponse: Oui, elle m'a dit qu'ils s'étaient comportés de façon

12 vulgaire.

13 Question: Qu'est-ce que cela signifiait pour vous?

14 Réponse: Eh bien par exemple, ils l'ont forcé à mettre la main sur des

15 parties de leurs corps, à des endroits honteux.

16 Question: Est-ce le témoin 183 qui vous a dit cela?

17 Réponse: Oui.

18 Question: Vous avez dit dans votre déposition qu'au retour des soldats,

19 le témoin 183 vous avait dit de leur remettre tous vos objets de valeur,

20 l'avez-vous fait?

21 Réponse: En fait, ce n'est pas moi qui leur ai remis, mais ils les ont

22 pris eux-mêmes.

23 Question: Quand les trois soldats sont partis, vous est-il resté un

24 quelconque objet de valeur vous appartenant?

25 Réponse: Non, il ne m'est rien resté, ils ont pris tout ce que je

Page 3748

1 possédais.

2 Question: Avez-vous, plus tard, quitté Foca?

3 Réponse: Oui.

4 Question: Vous rappelez-vous le jour de votre départ de Foca?

5 Réponse: Le 13 août 1993, mais je ne sais plus quel jour de la semaine

6 c'était.

7 Question: Etait-ce en 1992 ou 1993?

8 Réponse: Je m'excuse, en fait, c'était en 1992.

9 Question: Lorsque vous avez quitté Foca en 1992, combien de biens

10 personnels possédiez-vous encore?

11 Réponse: Je ne saurais pas dire combien j'avais d'or, mais j'en avais

12 pas mal. De l'argent, je n'en avais pas beaucoup, peut-être 200 marks

13 allemands.

14 Question: Depuis votre retour de Foca, le 13 août 1992, êtes-vous jamais

15 retournée dans votre ancienne maison?

16 Réponse: Non.

17 Question: Avez-vous appris plus tard ce qu'il était advenu de votre

18 maison?

19 Réponse: La maison a brûlé alors que j'étais encore à Foca.

20 Question: Tout ce que vous possédiez et qui se trouvait dans cette

21 maison a-t-il été détruit au cours de cet incendie?

22 Réponse: Certains objets ont été détruits, mais d'autres objets avaient

23 été emportés avant.

24 Question: J'aimerais vous demander de vous concentrer à présent sur le

25 mois d'avril 1998: est-il arrivé un moment où un enquêteur du Tribunal est

Page 3749

1 venu vous voir pour vous montrer un album de 12 photographies?

2 Réponse: Oui.

3 Question: Vous rappelez-vous si ces photographies étaient en couleur ou

4 noir et blanc?

5 Réponse: Des photos noir et blanc.

6 Question: L'enquêteur vous a-t-il demandé d'identifier une des personnes

7 représentées sur ces photographies?

8 Réponse: Oui.

9 Question: Avez-vous identifié l'une des personnes représentées sur une

10 de ces photographies? Réponse: Oui, je l'ai montrée.

11 Question: Une fois que vous avez choisi cette photo, l'enquêteur vous a-

12 t-il dit quelque chose de particulier au sujet de la personne représentée

13 sur la photo représentée par vous?

14 Réponse: Non, il ne m'a rien dit.

15 Question: Madame le Témoin, croyez-vous pouvoir identifier la personne

16 répondant au nom de Zaga Kunarac comme étant la personne qui a emmené hors

17 de l'appartement le témoin 183?

18 Mme la Présidente (interprétation): Vous voulez bien dire l'appartement,

19 n'est-ce pas?

20 M. Mundis (interprétation): Oui, Madame la Présidente, je vais essayer. Je

21 vous demanderai de bien vouloir regarder dans le prétoire pour dire si

22 vous reconnaissez cette personne.

23 Témoin 61 (interprétation): Oui.

24 Question: Je vous demanderai de bien vouloir pointer le doigt dans la

25 direction où cette personne est assise.

Page 3750

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13 Page blanche insérée aux fins d'assurer la correspondance entre la

14 pagination anglaise et la pagination française.

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

 

Page 3751

1 Réponse: Eh bien là, en haut à droite, en deuxième place, ou plutôt,

2 excusez-moi, en haut à gauche.

3 Question: Pouvez-vous décrire la tenue vestimentaire de cet homme, je

4 vous prie?

5 Réponse: Il porte un costume avec un gilet, une cravate de plusieurs

6 couleurs et une chemise dans les verts, gris vert.

7 Question: Si vous pensez à l'uniforme d'un officier de police, pouvez-

8 vous... Si vous comparez sa place par rapport à celle des hommes qui

9 portent un uniforme de policier, où est-il assis?

10 Réponse: Il est assis en haut à gauche, entre deux policiers.

11 Question: Je vous remercie. J'aimerais que le compte rendu indique que

12 le témoin a identifié l'accusé Dragoljub Kunarac.

13 Mme la Président (interprétation): Oui.

14 M. Mundis (interprétation): J'aimerais un instant pour consulter mes

15 collègues, je vous prie.

16 Madame le Témoin, j'ai encore quelques questions à vous poser.

17 Témoin 61 (interprétation): Je vous en prie.

18 Question: Le fils du témoin 183 vous a-t-il parlé des circonstances dans

19 lesquelles sa mère a été emmenée, notamment dans quel véhicule elle a été

20 emmenée?

21 Réponse: Oui, il me l'a dit.

22 Question: Que vous a-t-il dit à ce propos?

23 Réponse: Il m'a dit que c'était une automobile de couleur rouge.

24 Question: Quand elle est rentrée dans l'appartement, le témoin 183 vous

25 a-t-elle dit où on l'avait emmenée et par quels moyens?

Page 3752

1 Réponse: Oui, elle me l'a raconté.

2 Question: Que vous a-t-elle dit exactement?

3 Réponse: Elle m'a raconté qu'elle s'est assise dans cette voiture,

4 qu'elle a traversé Foca.

5 Question: Vous a-t-elle dit où on l'a emmenée?

6 Réponse: Elle est allée dans la direction de Brioni, elle est arrivée à

7 Aladza.

8 Question: Madame le Témoin, quand vous avez quitté Foca le 13 août 1992,

9 votre départ s'est-il fait volontairement?

10 Réponse: Non.

11 Question: Pourquoi avez-vous quitté Foca?

12 Réponse: Ils nous ont demandé de venir au SUP pour retirer un laissez-

13 passer, ils nous ont dit qu'il fallait quitter Foca à l'aide de ce

14 laissez-passer, après avoir signé un papier.

15 Question: Merci, Madame le Témoin.

16 Madame la Présidente, le Procureur n'a plus de question pour ce témoin.

17 Mme la Présidente (interprétation): Contre-interrogatoire, Maître

18 Prodanovic?

19 (Contre-interrogatoire du témoin 61 par Me Prodanovic)

20 M. Prodanovic (interprétation): Merci, Madame la Présidente. Madame le

21 Témoin, pouvez-vous nous dire où vous vous trouviez au début de la guerre

22 à Foca?

23 Réponse: Au début de la guerre, je me trouvais à Codor Mahala.

24 Question: Est-ce un endroit qui se trouve au bord de la rivière?

25 Réponse: Oui.

Page 3753

1 Question: Quelle heure était-il quand les opérations de combat ont

2 commencé?

3 Réponse: Je ne saurais pas vous le dire, je ne sais pas quelle heure il

4 était.

5 Question: Pouvez-vous me dire qui se trouvait avec vous quand les coups

6 de feu ont commencé? Réponse: Mes deux enfants étaient avec moi, ainsi

7 qu'une femme qui habitait tout près de chez moi avec son mari et deux

8 enfants.

9 Question: Où se trouvait votre mari?

10 Réponse: Mon mari est parti avant moi, je ne sais pas où il se

11 trouvait.

12 Question: Quand est-il revenu?

13 Réponse: Il n'est jamais revenu, il a été tué.

14 Question: Quand?

15 Réponse: Le 25 mai 1992.

16 Question: Où cela? A Foca?

17 Réponse: Je ne sais pas où cela s'est passé. J'ai appris trois ans plus

18 tard ce qu'il était arrivé à mon mari.

19 Question: Avait-il proposé que vous alliez à Gorazde?

20 Réponse: Personne ne l'a proposé, nous sommes partis là-bas, parce que

21 nous avions peur des coups de feu.

22 Question: Comment êtes-vous allés à Gorazde?

23 Réponse: En voiture.

24 Question: A quelle heure de la journée?

25 Réponse: Dans la matinée, aux alentours de 10 heures.

Page 3754

1 Question: Etait-ce le jour du début de la guerre?

2 Réponse: Le lendemain.

3 Question: Madame la Présidente, l'heure de la pause est peut-être

4 arrivée.

5 Mme la Présidente (interprétation): Oui, nous suspendons l'audience pour

6 aujourd'hui, nous reprenons demain à 9 heures 30.

7 L'audience est levée à 16 heures.

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25