Tribunal Criminal Tribunal for the Former Yugoslavia

Page 35

1 Le vendredi 31 mars 2006

2 [Nouvelle comparution initiale]

3 [L'accusé est introduit dans le prétoire]

4 --- L'audience est ouverte à 9 heures 14.

5 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Est-ce que le Greffier pourrait

6 annoncer l'affaire ?

7 M. LE GREFFIER : [interprétation] C'est l'affaire IT-98-32/1-PT, le

8 Procureur contre Milan Lukic.

9 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Compte tenu des amendements à l'acte

10 d'accusation contre M. Lukic, nous sommes ici pour lui donner la

11 possibilité de plaider par rapport aux chefs d'accusation qui sont

12 modifiés, et je propose de le faire en l'invitant à plaider pour l'ensemble

13 des chefs d'accusation.

14 Je voudrais, avant que nous procédions, il y a une ou deux formalités qu'il

15 faut faire. Tout d'abord, je vais demander à M. Lukic : pouvez-vous

16 confirmer que vous entendez les débats dans une langue que vous comprenez ?

17 Il faut que vous utilisiez le microphone pour que nous puissions entendre

18 correctement votre réponse.

19 L'ACCUSÉ : [interprétation] Monsieur le Juge, j'ai tout compris. Merci.

20 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Est-ce que vous pouvez maintenant

21 entendre ce que je vous dis ?

22 L'ACCUSÉ : [interprétation] Oui, je vous entends et je comprends ce que

23 vous dites.

24 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Est-ce que vous pouvez l'entendre dans

25 une langue que vous comprenez ?

26 L'ACCUSÉ : [interprétation] Oui, Monsieur le Juge, je peux.

27 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Je regrette cette difficulté

28 technique, mais il semble que maintenant tout soit réglé. Mais si à un

Page 36

1 moment quelconque vous n'entendez pas clairement les choses dans votre

2 propre langue, quelque chose qui serait dit par l'une quelconque des

3 parties, veuillez appeler mon attention sur cela.

4 L'ACCUSÉ : [interprétation] Je vous remercie, Monsieur le Juge.

5 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Je voudrais maintenant demander qui

6 représente l'Accusation ce matin.

7 M. HARMON : [interprétation] Bonjour, Monsieur le Juge. Mark Harmon, Fergal

8 Gaynor et, comme commis à l'affaire, Lise-Lotte Karlsson.

9 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Je vous remercie, Monsieur Harmon.

10 Maître Karnavas, voudriez-vous, s'il vous plaît, vous présenter ?

11 M. KARNAVAS : [interprétation] Bonjour, Monsieur le Juge. Michael Karnavas,

12 je représente les intérêts de Milan Lukic.

13 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Je vous remercie beaucoup.

14 Maintenant, Monsieur Lukic, ce qui va se passer maintenant, c'est que le

15 Greffier d'audience va vous lire un très bref résumé de chacun des chefs

16 d'accusation qui pèsent sur vous dans le nouvel acte d'accusation, et à la

17 fin de chacun de ces résumés - ce n'est que quelques mots dans chaque cas -

18 il vous demandera si vous plaidez coupable ou non coupable, et il faudra

19 que vous lui disiez la nature de votre plaidoyer, si vous plaidez coupable

20 ou non coupable.

21 Est-ce que vous comprenez cela ?

22 L'ACCUSÉ : [interprétation] Oui, Monsieur le Juge. Je vous remercie.

23 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Et juste un point, également. J'ai

24 peut-être été un peu trop vite moi-même. Maître Karnavas, j'aurais dû vous

25 demander si l'accusé était disposé à renoncer à son droit d'entendre

26 l'ensemble de l'acte d'accusation lu à haute voix à ce stade.

27 M. KARNAVAS : [interprétation] Je vous remercie, Monsieur le Juge, de nous

28 avoir rappelé cela. J'étais un petit peu préoccupé. Oui, j'ai fait savoir

Page 37

1 que nous avons renoncé à la lecture intégrale de l'acte d'accusation. Il a

2 été mis au courant de ses droits -- étayés ses droits, et dans très peu de

3 temps, je pense qu'il va - ou moi pour son compte - je vais dire qu'il

4 plaide "non coupable" pour l'ensemble des chefs d'accusation. Je vous

5 remercie.

6 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Bien. Il me semble que c'est une bonne

7 façon de procéder. La pratique ici est de résumer chacun des chefs

8 d'accusation individuellement et d'entendre ce que plaide l'accusé.

9 Pendant qu'on fait ceci, Maître Lukic, pourriez-vous, s'il vous plaît, vous

10 lever ? Le Greffier de la Chambre va maintenant lire chacun de ces points

11 d'accusation.

12 M. LE GREFFIER : [interprétation] Le premier point, persécutions; comment

13 plaidez-vous, coupable ou non coupable ?

14 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable.

15 M. LE GREFFIER : [interprétation] Le chef numéro 2, meurtre, un crime

16 contre l'humanité; est-ce que vous plaidez coupable ou non coupable ?

17 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable.

18 M. LE GREFFIER : [interprétation] Le point 3, traitement cruel d'hommes

19 musulmans -- le chef d'accusation numéro 3, meurtre, violation des droits

20 et coutumes de la guerre; est-ce que vous plaidez coupable ou non

21 coupable ?

22 L'ACCUSÉ : [interprétation] Pas coupable, Monsieur le Juge.

23 M. LE GREFFIER : [interprétation] Le chef d'accusation 4, actes inhumains,

24 crime contre l'humanité; est-ce que vous plaidez coupable ou non coupable ?

25 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

26 M. LE GREFFIER : [interprétation] Le chef d'accusation 5, traitement cruel,

27 violation des lois ou coutumes de la guerre; plaidez-vous coupable ou non

28 coupable ?

Page 38

1 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

2 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 6, meurtre, crime

3 contre l'humanité; plaidez vous coupable ou non coupable ?

4 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

5 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 7, meurtre, violation

6 des lois et coutumes de la guerre; plaidez-vous coupable ou non coupable ?

7 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

8 M. LE GREFFIER : [interprétation] Le chef d'accusation 8, extermination,

9 crime contre l'humanité; plaidez-vous coupable ou non coupable ?

10 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

11 M. LE GREFFIER : [interprétation] Le chef d'accusation 9, meurtre, crime

12 contre l'humanité; est-ce que vous plaidez coupable ou non coupable ?

13 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

14 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 10, meurtre et

15 violation des lois ou coutumes de la guerre; plaidez-vous coupable ou non

16 coupable ?

17 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

18 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef 11, actes inhumains, un crime contre

19 l'humanité; plaidez-vous coupable ou non coupable ?

20 L'ACCUSÉ : [interprétation] Pas coupable, Monsieur le Juge.

21 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef 12, traitement cruel, une violation

22 des lois et coutumes de la guerre; plaidez-vous coupable ou non coupable ?

23 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

24 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation numéro 13,

25 extermination, un crime contre l'humanité; plaidez-vous coupable ou non

26 coupable ?

27 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

28 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 14, meurtre, un crime

Page 39

1 contre l'humanité; plaidez-vous coupable ou non coupable ?

2 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

3 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 15, meurtre, une

4 violation des lois et coutumes de la guerre; est-ce que vous plaidez

5 coupable ou non coupable ?

6 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

7 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 16, actes inhumains, un

8 crime contre l'humanité; plaidez-vous coupable ou non coupable ?

9 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

10 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 17, traitement cruel,

11 violation des lois et coutumes de la guerre; plaidez-vous coupable ou non

12 coupable ?

13 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

14 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 18, meurtre, un crime

15 contre l'humanité; plaidez-vous coupable ou non coupable ?

16 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

17 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 19, meurtre, une

18 violation des lois et coutumes de la guerre; plaidez-vous coupable ou non

19 coupable ?

20 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

21 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 20, actes inhumains, un

22 crime contre l'humanité; plaidez-vous coupable ou non coupable ?

23 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

24 M. LE GREFFIER : [interprétation] Chef d'accusation 21, traitement cruel,

25 une violation des lois ou coutumes de la guerre; plaidez-vous coupable ou

26 non coupable ?

27 L'ACCUSÉ : [interprétation] Non coupable, Monsieur le Juge.

28 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Veuillez vous asseoir, Monsieur Lukic.

Page 40

1 L'ACCUSÉ : [interprétation] Je vous remercie.

2 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Compte tenu des plaidoyers que vous

3 avez présentés, j'invite le Greffier d'audience à préparer le procès en

4 temps utile, bien que je comprenne qu'il y a également d'autres procédures

5 en cours en ce qui concerne cet accusé-ci.

6 L'effet de la décision concernant la modification de l'acte d'accusation

7 est que M. Lukic a jusqu'au 21 avril pour déposer des requêtes

8 préliminaires, tel que prévu à l'article 50(C) du Règlement, et

9 l'Accusation aura 14 jours après cette date pour déposer une réponse à

10 cela. En plus de ceci, je ne vois pas d'autres questions de procédure que

11 j'ai à évoquer.

12 Monsieur Harmon, y a-t-il un point quelconque dont vous souhaitiez

13 discuter ?

14 M. HARMON : [interprétation] Non, Monsieur le Juge. Je vous remercie.

15 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Maître Karnavas ?

16 M. KARNAVAS : [interprétation] Je ne souhaite pas élever quoi que ce soit,

17 Monsieur le Juge, mais je comprends que M. Lukic avait quelque chose qu'il

18 souhaitait lui-même dire à la Chambre de première instance ou aux Juges

19 chargés de la mise en état.

20 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Bien. Me Karnavas me dit, Monsieur

21 Lukic, qu'il y a quelque chose que vous souhaitez me dire. Qu'est-ce que

22 c'est ?

23 L'ACCUSÉ : [interprétation] S'agissant de mon conseil, je souhaiterais que

24 ce soit Me Karnavas, mais puisque le Greffe n'a pas accepté ma requête, je

25 supplierais la Chambre et le Greffe que si M. Karnavas ne peut pas être

26 assigné en tant que conseil principal dans l'affaire en l'espèce, qu'il

27 fasse au moins partie d'une équipe, puisqu'il est tout à fait au courant de

28 mon arrestation et de la façon dont j'ai été remmené de l'Argentine. Pour

Page 41

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Page intercalée pour assurer líéquivalence de pagination des

12 versions anglaise et française

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

Page 42

1 que la Défense soit pleine et entière, je souhaiterais que ce soit M.

2 Karnavas qui soit mon conseil de la Défense et que s'il est impossible

3 qu'il me représente en tant que conseil principal, qu'il fasse au moins

4 partie de mon équipe de défense. Voilà, c'est tout. Merci.

5 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Je vous remercie, Monsieur Lukic.

6 Maître Karnavas, est-ce que vous avez des observations à faire sur ce qui

7 vient d'être dit ?

8 M. HARMON : [interprétation] Très brièvement, Monsieur le Juge. M. Lukic et

9 moi-même, dès novembre de l'année dernière -- bon, je l'ai aidé tout au

10 long de la procédure. J'avais eu des contacts avec l'Accusation pour son

11 compte avant qu'il vienne ici. Il n'a pas été permis à M. Lukic de pouvoir

12 avoir accès à moi lors de son arrivée. Ceci a causé certaines

13 préoccupations. Après cela, certaines choses se sont passées qui ont fait

14 qu'il a perdu confiance de la façon dont le Greffe traite la situation.

15 En tout état de cause, j'ai fait savoir au Greffe qu'il n'y a pas de

16 conflit de calendrier et que je suis en mesure d'aider, compte tenu de la

17 procédure qui est déjà en cours, en ce qui concerne cette affaire-ci. Mais

18 ils ont dit -- ou plutôt ils ont pensé qu'ils pensaient autrement, car ils

19 n'étaient pas de cet avis. M. Lukic, en tout état de cause, m'a demandé si

20 je pourrais rester soit comme co-conseil, soit comme consultant, et je lui

21 ai dit que je le ferais. Vous savez, je n'ai pas d'objection à cela. Je

22 voudrais l'aider. Je connais bien l'affaire. Nous avons commencé une

23 procédure particulière et nous pensons que nous pouvons résoudre cette

24 affaire avec la manière expéditive voulue à la satisfaction de tous, et je

25 pense que c'est le point le plus important. Maintenant, c'est au Greffe

26 qu'il appartient, ainsi qu'à vous-mêmes, Messieurs les Juges, d'en décider.

27 Il est préoccupé par cette situation en ce qui concerne l'Argentine, et on

28 me dit maintenant que pour le Greffe, la question reste pendante, que le

Page 43

1 Greffe n'a jamais donné de garanties au gouvernement de l'Argentine, qu'il

2 ne serait pas transféré à Sarajevo. Ceci est nouveau pour M. Lukic. J'ai

3 demandé qu'on me communique des documents du Greffe à ce sujet et nous

4 n'avons rien reçu. On me dit que peut-être je fais des excès de zèle en

5 voulant représenter M. Lukic à ce stade puisque je ne suis pas son conseil

6 permanent, bien qu'en tant que conseil, je crois que je suis obligé en tous

7 les cas d'appliquer les instructions qui me sont données aussi longtemps

8 qu'elles présentent un caractère éthique et qu'elles s'inscrivent bien dans

9 le cadre du Règlement de procédure et de preuve.

10 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Mais si vous entrez dans la catégorie

11 de consultant, comme vous le décrivez, est-ce qu'il y a une difficulté au

12 point de vue honoraires ?

13 M. KARNAVAS : [interprétation] Pardon ?

14 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Si vous rentrez dans cette catégorie,

15 n'y a-t-il pas à ce moment-là une question de fonds, de finances ?

16 M. KARNAVAS : [interprétation] D'après ce que je comprends, nous avons ce

17 système de sommes forfaitaires, et il appartiendrait à ce moment-là au

18 conseil principal, vous le savez, de rémunérer selon ce qu'il estime. Il y

19 a un problème de financement pour commencer dans toute affaire ici, mais

20 vous le savez, ce n'est pas un problème, à moins que l'on demande des fonds

21 supplémentaires; c'est une question -- le fait est que M. Lukic voudrait

22 que je sois sur l'équipe qui l'assiste.

23 Je suis confiant que dans son choix, enfin pour quiconque il

24 choisira, j'ai travaillé avec lui, j'ai longuement été associé avec lui et

25 je suis prêt à travailler avec l'un ou l'autre pour aider la Chambre de

26 première instance dans une qualité ou une autre, mais bien entendu, je

27 laisse la décision au Greffe et à la Chambre de première instance. Je vous

28 remercie.

Page 44

1 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Très bien. Bon, je pense que nous

2 avons maintenant bien compris les questions qui se posent. Ce n'est pas

3 quelque chose que je puisse régler à ce stade, mais je vais examiner la

4 question et voir s'il y a quelque chose que je peux faire en l'espèce, et à

5 ce moment-là, vous serez prévenu des mesures que je pourrais prendre.

6 Merci, Maître Karnavas

7 M. KARNAVAS : [interprétation] Merci, Monsieur le Juge.

8 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Monsieur Harmon.

9 M. HARMON : [interprétation] Monsieur le Juge, je voudrais informer la

10 Chambre que notre position est que Me Karnavas a un conflit d'intérêts pour

11 ce qui est de représenter l'accusé et de représenter d'autres défendeurs --

12 enfin, un défendeur dans le passé. Nous avons dit cela très clairement dans

13 la correspondance adressée à Me Karnavas et nous avons eu des entretiens à

14 ce sujet.

15 Bien que nous sommes d'accord pour être en désaccord, notre position est

16 qu'il existe un conflit d'intérêts et notre position, c'est que M.

17 Karnavas, s'il continue à être associé à cette affaire, va créer des

18 difficultés pour nous du point de vue de la solution du procès.

19 M. KARNAVAS : [interprétation] Bon, je vais répondre brièvement à cela.

20 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Attendez un instant. Pour commencer,

21 Monsieur Harmon, est-ce que vous avez connaissance de la base sur laquelle

22 le Greffier a pris la position qu'il a prise ?

23 M. HARMON : [interprétation] Non, je ne crois pas, Monsieur le Juge.

24 J'informe la Chambre d'une question distincte et indépendante.

25 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Parce que ce n'est pas ce que j'ai

26 compris d'après les conclusions qui étaient présentées. Je ne me suis pas

27 formé comme impression que c'était une histoire de conflit d'intérêts dans

28 le sens d'une affaire précédente. J'ai compris que ce qui m'était présenté,

Page 45

1 c'était un conflit d'engagement, plutôt qu'un conflit d'intérêts.

2 Maintenant, est-ce que j'ai compris correctement, Maître Karnavas?

3 M. KARNAVAS : [interprétation] Vous avez compris, Monsieur le Juge. Je

4 voudrais répondre.

5 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Certainement.

6 M. KARNAVAS : [interprétation] En ce qui concerne le Greffe, leur problème

7 est que c'est un problème de calendrier. Donc cela, c'est un point.

8 En ce qui concerne l'Accusation, ils ont envoyé deux lettres. Ils disent

9 qu'il y a un conflit d'intérêts. Ils ne disent pas quel conflit d'intérêts,

10 outre le fait que j'ai représenté M. Blagojevic dans une affaire. Ils

11 estiment que M. Lukic peut avoir été impliqué dans l'affaire de Srebrenica.

12 Ils n'ont fourni aucun élément de preuve précis. Ils n'ont rien démontré.

13 Je les ai rencontrés. Ils n'ont rien dit de particulier à ce sujet, donc,

14 j'attends. Il n'a pas été accusé à ce point. Il n'y a rien dans l'acte

15 d'accusation qui concerne Srebrenica. Donc, jusqu'au moment où j'aurais pu

16 voir cela, à mon avis, du point de vue professionnel, il n'y a pas de

17 conflit d'intérêts jusqu'à maintenant. A moins que j'aie des renseignements

18 à ce sujet, quelque chose qui révèle cela, si c'était le cas, je serais le

19 premier à me retirer. Je comprends mes obligations du point de vue éthique.

20 Donc, je voudrais que les choses soient parfaitement claires.

21 Ayant dit cela, je voudrais également faire remarquer à M. Harmon, parce

22 que peut-être qu'il n'en est pas conscient, il n'est pas au courant, qu'il

23 y a actuellement un conseil principal pour Srebrenica qui s'occupe

24 également de l'affaire Blagojevic et qui représente, comme conseil

25 principal, M. Jokic. Donc, il semble y avoir une approche quelque peu

26 flexible sur la façon dont on voit les conflits d'intérêts. S'ils voient

27 que dans un certain cas, il n'y a pas de conflit d'intérêts, en revanche,

28 je trouve que l'approche est un peu souple. J'ai été pendant longtemps un

Page 46

1 défenseur, et je suis pleinement d'accord que, dans le cas d'un conflit

2 d'intérêts, je suis prêt à discuter avec M. Harmon sur une base

3 confidentielle. Il pourra me communiquer ce qu'il estime être le conflit.

4 Je pense que nous sommes tous les deux des personnes raisonnables, et par

5 conséquent, je ne vois aucune raison de penser qu'il ne l'est pas. Vous

6 savez, je suis sûr que -- enfin.

7 Voilà ma position, Monsieur le Juge.

8 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Je vous remercie, Maître

9 Karnavas.

10 Monsieur Harmon, voulez-vous dire quelque chose de plus en ce qui concerne

11 la nature de ce conflit ?

12 M. HARMON : [interprétation] Monsieur le Président, j'ai également eu à

13 m'occuper des poursuites concernant Srebrenica et je connais les éléments

14 de preuve comme Me Karnavas. Je ne veux pas en dire davantage à ce stade.

15 Me Karnavas connaît bien les éléments. Il connaît, notamment, les

16 conversations interceptées, et je serais tout à fait prêt à communiquer à

17 Me Karnavas ces éléments, et puis nous pourrons continuer certaines

18 discussions à ce sujet, et j'informerai la Chambre de notre point de vue.

19 C'est un point de vue très ferme, qui est que Me Karnavas, s'il participe à

20 cette affaire, il y aura un conflit d'intérêts qui posera des problèmes.

21 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Bon, tout ceci, pour moi, reste

22 mystérieux. A l'évidence, le fait qu'un conseil ait précédemment participé

23 à une affaire qui est connexe à une autre affaire avec des questions

24 d'éléments de preuve qui se recoupent, d'éléments de preuve analogues,

25 presque identiques, n'équivaut pas nécessairement au fait qu'il y a un

26 conflit d'intérêts. Donc, il faut qu'il y ait quelque chose, qu'il y ait un

27 bon motif, et il n'y a aucun doute que pour le moment, il n'est pas bon que

28 nous discutions de cela maintenant ici.

Page 47

1 Mais une chose que je peux dire, Monsieur Harmon, du point de cette

2 affaire, de la façon dont elle va, c'est que ceci doit être résolu d'une

3 façon ou d'une autre assez rapidement. Cette affaire, ou l'affaire qui a

4 trait à cet accusé, a un effet par rapport aux coaccusés. Inévitablement,

5 il y aura également un effet sur l'ensemble des tâches qui incombent au

6 Tribunal, et pour le moment, nous semblons en avoir un accusé avec un

7 conseil qui est disposé à le défendre et qui veut positivement discuter

8 avec vous de ces questions, sur la façon dont on pourrait progresser. Par

9 conséquent, il me semble qu'il est dans l'intérêt de tous d'enlever les

10 obstacles. Ce que Me Karnavas semble offrir, c'est la possibilité de

11 discuter de cela, et les obstacles que vous voyez, la possibilité d'essayer

12 d'en décider, d'une façon ou d'une autre, pour voir si c'est insurmontable

13 ou pas. Donc, j'espère qu'à la suite de ce qui a été dit aujourd'hui, vous

14 pourrez rapidement avoir votre entretien avec lui.

15 Je pense néanmoins, enfin, j'espère que les questions pourront être

16 résolues d'une manière ou d'une autre afin que je puisse moi-même examiner

17 la question du Greffe, et s'il y a quelque chose que je peux évoquer pour

18 voir à ce moment-là, je m'en occuperai.

19 Y a-t-il autre chose ?

20 M. HARMON : [interprétation] Rien d'autre, Monsieur le Juge, du point

21 de vue de l'Accusation. Merci.

22 M. KARNAVAS : [interprétation] Rien non plus, Monsieur le Juge. Je vous

23 remercie beaucoup.

24 M. LE JUGE BONOMY : [interprétation] Je vous remercie. Monsieur Lukic, ceci

25 conclut l'audience de ce matin. Je lève la séance maintenant, et dans

26 l'intervalle, vous restez sous la garde du Tribunal. L'audience est levée.

27 --- La Nouvelle comparution initiale est levée à 9 heures 37.

28